Achats et ventes immobilières, diagnostics DPE et environnement...DPE : doutes sur les résultats? Arnaque, escrocs...

Maison, construction, chauffage, isolation: vous venez de recevoir un ou plusieurs devis. Vous n'arrivez pas à choisir? Exposez votre problème ici et on vous conseillera pour bien choisir! Aide à la lecture de diagnostics énergétiques DPE ou environnementaux. Aide à l'achat ou vente d'immobilier.
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 10/12/09, 09:40

Attention toutefois jit22.

Un DPE est destiné à fournir un échelon de comparaison entre bâtiments dans des conditions standard. point.

Il est évident qu'un bâtiment occupé par un jeune couple qui travaille va consommer moins que le même occupé par une famille avec 2 enfants ou un couple de pensionnés frileux.
Et que le même couple de jeunes va consommer moins s'il est coincé entre deux maisons de pensionnés qu'un couple de pensionnés coincé entre deux maison inoccupées. Mais ça, ce n'est pas standard !
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48998
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 732

Message non lupar Christophe » 10/12/09, 10:55

Pour ceux qui veulent vérifier leur DPE eux même.

Le fichier cité plus haut est dans les téléchargements depuis 2007(je crois):
https://www.econologie.com/dpe-outil-et- ... -3585.html

Par contre il est incompréhensible: cellules vérouillées, manque d'explications...enfin moi j'arrive pas à l'exploiter ! (Mais c'est peut être parce que je suis sous OpenOffice?)

Donc préférer celui ci, aussi complet non pas basé sur les caractérisiques du batiment mais sur l'énergie et le thermique (consignes de chauffe, pertes, apport...) mais plus compréhensible donc exploitable : https://www.econologie.com/dpe-bilan-the ... -3583.html

Dans les 2 cas, prévoir une 1/2 journée quand même...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
jlt22
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 414
Inscription : 04/04/09, 13:37
Localisation : Guingamp 69 ans

Message non lupar jlt22 » 10/12/09, 19:07

elephant a écrit :Attention toutefois jit22.

Un DPE est destiné à fournir un échelon de comparaison entre bâtiments dans des conditions standard. point.

Il est évident qu'un bâtiment occupé par un jeune couple qui travaille va consommer moins que le même occupé par une famille avec 2 enfants ou un couple de pensionnés frileux.
Et que le même couple de jeunes va consommer moins s'il est coincé entre deux maisons de pensionnés qu'un couple de pensionnés coincé entre deux maison inoccupées. Mais ça, ce n'est pas standard !


Ce que tu dis est exact Eléphant, mais Christophe nous précise das un post que les DPE sont donnés pour 19-21°; j'essaie de réguler manuellement entre 19,5 et 20,5, je suis en retraite donc souvent à la maison,et plutôt frileux,et, mon amie travaille.

Je suis dans une maison indépendante orientée plein sud,et je profite pleinement du soleil l'hiver quand il veut bien se montrer (Bretagne nord) comme aujourd'hui.(la T° intérieure est montée à 21,8)
0 x
AVEVA
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 15/12/05, 17:53
Localisation : Yvelines (france)

DPE

Message non lupar AVEVA » 01/01/11, 18:45

Pas de post depuis 1 an !

Est-ce à dire que tout va bien dans ce domaine?

Je viens de faire réaliser un diagnostique par un professionnel titulaire du certificat de compétences, il a mis 2 heures 1/2 pour faire les relevés destinés à établir en vue de la vente:
- le DPE
- le certificat de mesurage "loi Carrez"
- l'amiante
- le diagnostique de sécurité électrique;
- les risques naturels
Il avait l'air sérieux...

Le résultat de performance énergétique est pourtant stupide, si si.

Consommation en énergie finale:
Chauffage: électricité 27516kWhef
eau chaude sanitaire: électricité 3166kWhef
Consommation d'énergie
pour les usages recensés 30682kWhef

Ce qui place la maison d'une surface loi Carrez de 154.71m2 ("113.48m2 n'étant pas pris en compte" ) en consommations énergivore de type G

La consommation moyenne calculée sur 9 ans (1978 à 1987 incluses ) toutes dépenses confondues (relevé de compteur) est de 22895kWhef/an

(La moyenne est faite sur ces 9 années car la maison était occupée par la mère au foyer et 2 enfants en âge scolaire.
Au départ du 1er enfant 1988 la consommation est passée à 21000kWh et au départ du deuxieme enfant en 1995 à 18000kWh environ)

Si on estime la consommation des équipements ménagés à 5000kW, la consommation réelle de chauffage + eau chaude s'élève pour la période 78 - 87 à 17900kWh soit une erreur de 70% sur le diagnostique énergétique qui doit être communiqué à l'acquéreur.

Cette obligation cause un préjudice au vendeur, cette information erronée relève du conseil d'état.

Dans la société civile, une erreur de prévision de 5% est un motif de licenciement pour faute grâve.
Dans le domaine publique c'est un moyen pour passer de directeur de l'ADEM à celui de Ministre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
jlt22
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 414
Inscription : 04/04/09, 13:37
Localisation : Guingamp 69 ans

Message non lupar jlt22 » 01/01/11, 19:08

Apparemment rien n'a changé dans la façon de faire les diagnostics, toujours autant de sérieux !!!!!!!

Il faut d'abord le faire soi-même avec le logiciels téléchargeables sur le site, et le comparer avec la consommation.
On peut ensuite, peut-être, aller contester celui fait par le technicien.
0 x

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 01/01/11, 19:58

Pour le DPE, vous n'avez pas fourni les vrais factures et relevés à regarder ??????
Il doit les noter !!!
0 x
AVEVA
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 15/12/05, 17:53
Localisation : Yvelines (france)

DPE

Message non lupar AVEVA » 01/01/11, 22:28

Merci pour vos réponses,

Comme je l'ai indiqué dans le "post" le diagnostiqueur avait l'air sérieux et j'ajouterai compétent.
J'ai vérifié avant de lui passer commande, il est bien agréé par l'institut de certification Icert.
A priori je ne mets pas en cause son propre travail mais les "models" logiciels, coefficients et autres qui sont mis à sa disposition.

Je lui ai téléphoné à réception de son diagnostic pour lui faire part de mon étonnement quant à la consommation d'énergie. Il m'a répondu qu'il appliqué les méthodes imposées par l'administration, ce que je veux bien croire.

Je mettrai plutôt en doute l'opportunité des choix et orientations de l'administration qui ne sont pas adaptés au diagnostic d'une maison individuelle.

Je n'ai les factures EdF "que" depuis 1986 et depuis cette année là je suis souvent absent, donc honnêtement la consommation n'est pas significative (16000kWh/an)

Les diagnostiques sont fait à partir des factures et des tantièmes de copropriété lorsque le chauffage est collectif, ce qui est encore complètement idiot!
L'appartement d'angle au dernier étage a besoin du double de calories qu'un appartement d'étage intermédiaire entouré d'autres appartements. A surface égale les tantièmes sont quasiment identiques. C'est élémentaire mais échappe aux éminents fonctionnaires chargés des méthodes de diagnostique énergétique.
0 x
chlurps
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 18/01/11, 16:40

DPE, Arnaque ?

Message non lupar chlurps » 03/02/11, 08:08

Avec la mise en place du nouveau PTZ+ dont le montant accordé est directement conditionné par la note obtenue au DPE du bien considéré, le gouvernement replace cet outil au coeur des débats alors que sa fiabilité est toujours largement discutable, que ce soit dans la manière de l'entreprendre que dans les résultats fournis.

Un article fort éloquent à ce sujet: http://www.dessine-moi-une-maison.fr/20 ... -2011.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48998
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 732

Message non lupar Christophe » 03/02/11, 09:53

Merci chlurps, je vois qu'on est pas les seuls à avoir un avis "mitigé" sur la qualité des DPE.

Voici la conclusion de l'article qui résume l'idée de l'article:

Conclusion: arnaque ou faire valoir ?

Je rappelle que même si le DPE est un acte juridique obligatoire, il n’a cependant qu’une valeur informative. Rien n’oblige le propriétaire à tenir compte des recommandations, et heureusement.

La validité du DPE étant de 10 ans, il est que peu probable qu’il reflète la réalité la 10ème année lors d’une vente éventuelle, si l’on prend en compte la détèrioration des menuiseries, le tassement des isolants et l’usure générale d’un bâtiment.

On constate que depuis sa mise en place seulement 19 % des propriétaires se lancent dans les aménagements préconisés par le diagnostic. Le DPE n’a donc pas l’influence escomptée sur l’économie d’énergie et la préservation de l’environnement.

En cas d’erreur (volontaire ou non), l’acheteur ou le locataire trompé par un diagnostic erroné ne peut pas se retourner contre le propriétaire. Il n’existe aucune sanction. Bien maigre compensation, il peut agir contre le diagnostiqueur en tort et lui demander une indemnisation.

Comme je l’ai déjà suggéré plus haut, l’indépendance des diagnostiqueurs vis-à-vis des propriétaires (ou leurs représentants : agence immobilière, notaire) ou des entreprises de travaux (dans le cas d’une construction neuve) est très discutée.

Une enquête de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) de 2006 souligne que, quatre fois sur cinq, le diagnostic est commandé par l’intermédiaire immobilier et quelquefois, des commissions sont données en retour pouvant représenter 15 % à 30 % du chiffre d’affaires du diagnostiqueur.

Le niveau des prestations des professionnels varie selon le matériel dont ils disposent et leur formation. Les données ne sont pas toujours fiables. L’enquête de la DGCCRF a révélé un taux d’anomalies supérieur à 50 %.

Les facture EDF ou GDF ne tiennent pas compte des hivers plus ou moins rigoureux, de la température du logement choisie par les précédents occupants. La température régnant dans une pièce chauffée, appréciée selon le confort de chacun, étant pourtant un élément décisif de la consommation énergétique !

En 2006, pas moins de 210 rappels à la réglementation et quatre procès-verbaux pour tromperie et publicité mensongère ont été dressés, révélant un taux d’anomalie supérieur à 50 %. Sur les 210 rappels à la réglementation, 60 ont porté sur l’affichage des prix, 60 sur la délivrance de note, 43 sur les règles de facturation, 37 sur la publicité et 10 sur la qualification professionnelle.

Etant donné les conditions drastiques pour obtenir le label BBC lors d’une construction neuve (classe A du DPE), et sachant que certaines ne l’obtiennent pas malgré un cahier des charges rigoureux établi en amont, on peut légitimement s’interroger sur les moyens mis en oeuvre pour obtenir le même classement pour un appartement rénové (ou pas) dans un immeuble ancien, tel que l’affichent certaines annonces immobilières.

Dans tous les cas, un bon classement au DPE apporte un avantage tant au vendeur pour la vente (qualité affichée du bien) qu’à l’acheteur (avantages fiscaux en terme de financement) que l’on ne peut qu’encourager les dérives...


Le 1er commentaire est aussi intéressant:

Il y a beaucoup a dire sur cette article décriant le DPE.
Dans un premier temps il me parait nécessaire de rectifier quelques commentaires de l’auteur qui je pense devrait approfondir ses recherches avant d’écrire un article accusateur de toute une une profession.
L’auteur (qui n’a pas signé) parle de l’examen de certifications comme un “QCM de bon sens” je cite. Je l’invite donc a aller passer ses certifications sans formation et il est fort a parier qu’il échouera avec succcès. La partie théorique des examens est en effet un QCM à réponses multiples qui permet de vérifier que le professionnel possède toutes les connaissances techniques requises à l’exercice du diagnostic en question. La partie pratique se faisant devant un jury avec mise en situation.
Deuxièmement il est dit dans le texte que le DPE ne tient pas compte des consommations réelles des anciens occupants.
Effectivement c’est exact et ce n’est pas un hasard puisque le DPE est établi pour un logement en tenant comptes de certains parametres conventionnels (altitude, nb de jours de beau temps)à une température de chauffe conventionnelle de 19°.
Pourquoi : D’abord parce que le DPE a une valeur informative à destination de l’acquéreur. ensuite parce que cela permet de comparer plusieurs logements entre eux. Enfin si les habitudes de consommations des derniers occupants étaient retenus, le DPE ne serait absolument pas utile et n’apporterait pas d’informations quant au logement.Certaines personnes ne chauffe pas du tout alors que d’autres surchauffent leur logement!
Pour terminer, meme s’il est vrai que des erreurs ont pu etre constatees, il faut savoir que la profession est de plus en plus règlementées et que les professionnels du métier sont audités régulièrement en plus de repasser leur certifications tous les 5 ans.
Arretons de nous attaquer à cette profession, je pense qu’il existe des “bons” et des moins bons dans tous les métiers. Et cette profession tend à s’améliorer au vu des contraintes et règlementations de plus en plus nombreuses qui régissent la profession
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
jlt22
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 414
Inscription : 04/04/09, 13:37
Localisation : Guingamp 69 ans

Message non lupar jlt22 » 21/02/11, 19:13

Toujours autant de sérieux dans les DPE:

21/02/11 | 12:32 | mis à jour à 15:24 | Les Echos | 2commentaires
UFC-Que Choisir «effarée» par l'imprécision des diagnostics énergétiques

L'enquête d'UFC-Que Choisir dénonce le caractère aléatoire du diagnostic de performance énergétique (DPE) réalisé par les entreprises. Depuis le 1 er janvier, les annonces immobilières doivent préciser la classe énergétique du bien immobilier.

SUR LE MÊME SUJET
28/10
Immobilier : les logements vont devoir afficher l'étiquette verte
Les résultats de la réactualisation de l'enquête de l'UFC-Que Choisir sur les Diagnostics de Performance Energétique (DPE) mettent en lumière le caractère aléatoire du classement des DPE sur l'échelle de A à G. En fonction de l'entreprise qui réalise le DPE, un même bien immobilier peut être classé en C, D ou même E, selon les résultats «effarants» d'une enquête présentés lundi par UFC-Que Choisir. Un constat d'autant plus «inquiétant» pour l'association de consommateurs qui rappelle que l'affichage du DPE est désormais obligatoire dans les annonces immobilières, et qu'il conditionne le montant du nouveau prêt à taux zéro.
«Sur quatre maisons visitées par 16 diagnostiqueurs : deux maisons ont été classées dans pas moins de trois classes énergétiques différentes, une a été classée dans deux étiquettes différentes, une seule s'étant vue attribuer la même étiquette énergétique par tous ces professionnels», écrit UFC-Que Choisir dans un communiqué.
«Une des maisons enquêtées a été classée, selon les diagnostiqueurs, en C, D ou E, avec une estimation de consommation de 134 kiloWattheures (kWh) à 244 kWh par m2 et par an, soit une facture annuelle variant de 1.000 à 1.800 euros !», poursuit l'association de consommateurs.
L'association appelle les pouvoirs publics à «adopter sans délai des mesures techniques pour fiabiliser les DPE» et à «rendre opposable le DPE entre l'acheteur et le vendeur pour que la responsabilité du diagnostiqueur puisse être engagée en cas de diagnostic erroné».
Le Grenelle de l'environnement impose aux annonces immobilières d'afficher, depuis le 1 er janvier 2011, la performance énergétique des logements, le non-respect de cette obligation étant passible de sanctions judiciaires. Le DPE était déjà obligatoire depuis 2006 pour les ventes de logement et depuis 2007 pour les locations. Il permet de connaître les consommations d'énergie, leur impact sur l'effet de serre, responsable du réchauffement climatique, et de favoriser leur maîtrise, en classant les biens en sept catégories de A (50 kWh/mètre carré/an, soit 250 euros de dépenses) à G (450 kWh/m2/an, 2.250 euros).
LES E CHOS (SOURCE : AFP)


Lien:
[url]http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0201165175504-ufc-que-choisir-effare-par-l-imprecision-des-diagnostics-energetiques.htm?xtor=EPR-1000-[la_une_soir]-20110221[/url]
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Achats et ventes immobilières, diagnostics DPE et environnement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité