Achats et ventes immobilières, diagnostics DPE et environnement...Chaudière bois et coupure de courant

Maison, construction, chauffage, isolation: vous venez de recevoir un ou plusieurs devis. Vous n'arrivez pas à choisir? Exposez votre problème ici et on vous conseillera pour bien choisir! Aide à la lecture de diagnostics énergétiques DPE ou environnementaux. Aide à l'achat ou vente d'immobilier.
foxmk
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 10
Inscription : 30/10/08, 09:56
Localisation : 39 (jura)

Chaudière bois et coupure de courant

Message non lupar foxmk » 07/02/09, 22:51

Bonjour,
Je me pose une petite question : comment faites-vous lorsque vous vous chauffez avec une chaudière bois qui chauffe un circuit hydraulique sur radiateurs (donc avec un circulateur) et qu'il y a une coupure de courant ? Dans ce cas là, l'eau ne circule plus, la chaudière monte en pression, vide son eau... mais le feu continue de brûler...
Est-ce que cela n'est pas dangereux pour la maison, le circuit de chauffage, la chaudière ?
Est-ce que vous videz la chaudière ? Et si vous n'êtes pas là, que se passe-t-il ?
J'hésite à installer une nouvelle chaudière bois et encore ce soir, suite à une coupure de courant de 2 heures, j'ai du vidé ma chaudière bois pour ne pas risquer la surchauffe.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 07/02/09, 23:11

Y a (au moins) 2 moyens d'éviter ceci:

a) Vanne de sécurité thermique (appelée aussi soupape de sécurité thermostatique) qui s'ouvre et injecte de l'eau froide dans la chaudière: elle est obligatoire au montage (assurance) et souvent inclu avec la chaudière! Quelques explications et plans ici: https://www.econologie.com/forums/photos-et- ... t4368.html

Probleme: quand ca injecte, la surpression du réseau ouvre la soupape du groupe de sécurité du réseau de chauffage et on risque l'inondation (sauf si celle ci est drainé vers les égoux mais c'est rarement le cas!)...

b) Mettre un onduleur sur le circulateur

Exemple : un tout petit onduleur de 400VA a une petite batterie de 4.5Ah soit 54 Wh de capacité. Un circulateur de 45 W peut donc tourner plus de une heure.

Evidement cela ne fait que repousser l'échéance mais une heure c'est pas mal...L'idéal sera d'avoir une capacité

Il suffirait donc de cabler une ancienne batterie de petite voiture sur l'onduleur de 45 Ah pour avoir 10h d'autonomie...et le probleme est résolu!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Lapin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 823
Inscription : 22/07/05, 23:50
x 1

Message non lupar Lapin » 08/02/09, 01:57

Ou tout simplement un thermosiphon .
:cheesy: Meme sans electricite ca chauffe ,enfin l eau chaude
circule .
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 08/02/09, 02:08

C'est vrai bonne remarque mais pas forcément compatible avec l'installation hydraulique (nécessite des conduites surdimensionnés) donc dans les maisons récentes ou neuves: pas trop possible...

Par contre on peut imaginer mettre le ballon tampon ECS en thermosiphon effectivement...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
foxmk
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 10
Inscription : 30/10/08, 09:56
Localisation : 39 (jura)

Message non lupar foxmk » 08/02/09, 09:19

Cela veut dire que même avec une chaudière récente, avec combustion inversée, qui fonctionne donc avec un ventilateur, cela ne permet pas d'éviter la surchauffe ?
Est-il possible qu'un ballon tampon absorbe le trop plein d'énergie s'il son raccordement permet le fonctionnement en thermo syphon ?
Mais pour ce type de fonctionnement, ne faut-il pas que le ballon tampon soit en hauteur ? (plus haut que la chaudière)
Merci de vos réponses
0 x

Avatar de l’utilisateur
Lapin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 823
Inscription : 22/07/05, 23:50
x 1

Message non lupar Lapin » 08/02/09, 09:53

Cela veut dire que même avec une chaudière récente, avec combustion inversée, qui fonctionne donc avec un ventilateur, cela ne permet pas d'éviter la surchauffe ?

Faut voir a quoi sert le ventilatur.

Est-il possible qu'un ballon tampon absorbe le trop plein d'énergie s'il son raccordement permet le fonctionnement en thermo syphon ?

Bien sur pas de soucis ,le thermosiphon est moins efficace
,pour des conduit de meme diametre,qu un circuit avec circulateur.
Mais les 2 systemes peuvent etre utilise sur un meme circuit ,faut
just retirer les anti retour.[/quote]

Mais pour ce type de fonctionnement, ne faut-il pas que le ballon tampon soit en hauteur ? (plus haut que la chaudière)
Merci de vos réponses

Effectivement c est souhaitable.Mais en cas de coupure de courant l objectif etant d evacuer la chaleur et de chauffer le batiment
autant laisser ce soin aux radiateurs .
0 x
foxmk
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 10
Inscription : 30/10/08, 09:56
Localisation : 39 (jura)

Message non lupar foxmk » 08/02/09, 11:12

Le ventilateur sert à créer le mouvement d'air nécessaire à la combustion du bois.
De plus, dans ma maison, il semble que le thermosiphon fonctionne très mal voire pas du tout, même si la chaudière est un étage en dessous des radiateurs... C'est pour cela que je demandais si un ballon tampon pourrait absorber toute l'énergie qui ne partirait plus dans le circuit de chauffe de la maison.
Et enfin, au bout du compte, si je suis absent et qu'il y a coupure de courant, le circuit surchauffe, la sécurité se met en route et vide l'eau, et après que se passe-t-il pour la chaudière qui continue de brûler le bois ? Est-ce qu'il y a un risque pour la maison, est-ce que la chaudière est hors d'usage ensuite ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 08/02/09, 12:07

foxmk a écrit :il semble que le thermosiphon fonctionne très mal voire pas du tout, même si la chaudière est un étage en dessous des radiateurs...

Un circuit fonctionne en thermosiphon si les tuyaux ont une pente suffisante partout et s'il n'y a pas des clapets anti-retour à ressort qui gènent la libre circulation de l'eau.
Image
Tous ces aspects sont à prévoir lors de la conception du système de chauffage, afin de ne pas se trouver en rade, voire en danger en cas de panne d'électricité. Faudrait voir éventuellement comment modifier sans trop de frais une installation existante.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15351
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5686

Message non lupar Did67 » 08/02/09, 14:31

Cuicui a écrit :ont une pente suffisante partout et s'il n'y a pas des clapets anti-retour à ressort qui gènent la libre circulation de l'eau.
[img]


S'il y a un circulateur comme le disait le premier forumeur, et si celui-ci est à l'arrêt lors d'une panne, on a déjà un obstacle, non ???
0 x
Avatar de l’utilisateur
Lapin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 823
Inscription : 22/07/05, 23:50
x 1

Message non lupar Lapin » 08/02/09, 14:53

Le circulateur a l arret fait un peu de resistance mais
n empeche pas le thermosiphon .
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Achats et ventes immobilières, diagnostics DPE et environnement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités