La voiture à air

Partagez cet article avec vos amis:

Des moteurs, de l’air et de l’ électricité…

la voiture à air de Guy Negre et Mdi

Le développement ( devrais-je dire « combat » ?) du moteur à air s’apparente décidement beaucoup à celui de l’injection d’eau ( voir cette page ) : un concept simple et efficace sans les moyens de développement qu’il mérite…

Un avis optimiste

Sur notre site nous avons déjà proposé une enquête sur la société française MDI, qui se décarcasse pour commercialiser d’ici peu une voiture propulsée grâce à un moteur à air comprimé. Bien évidemment, tout cela se passe sans le soutien des pouvoirs publics et des médias à leur solde.

Pour mémoire, le principe est simple : on compresse de l’air dans des bouteilles, puis on le fait passer dans un moteur à piston spécialement adapté. Avec ce procédé on arrive à faire rouler un véhicule à 120 km sur 300 km pour un plein d’air à 1,5 €. Le concept est loin d’être nouveau puisque qu’au début du vingtième siècle, les tramways de Nantes ont parcouru des dizaines de milliers de kilomètres grâce à ce procédé.

Si Guy Nègre, le concepteur du modèle français a opté pour des modèles 100% à air, les Coréens quant à eux ont choisi une solution hybride air comprimé/moteur électrique. La particularité de leur moteur à air est qu’il peut fonctionner sous l’eau sans aucun problème. Leur société s’appelle Energine. Elle est prête depuis plus d’un an à commercialiser son modèle qui fonctionne à merveille.

Seulement voilà, elle n’a pas les moyens de le construire et se contente uniquement d’assurer le développement de son moteur. Cela fait déjà plus de deux ans qu’elle attend en vain qu’un industriel se manifeste pour lancer la production en série.

Décidément, tout cela est bien étrange… D’un coté, les politiciens du monde entier qui se lamentent comme quoi il faut absolument trouver des solutions pour diminuer la pollution atmosphérique et de l’autre des entreprises avant-gardistes qui proposent des solutions sans être entendues. Est-ce un hasard ? Non ! Le lobby du pétrole et de ses dérivés n’y est pas pour rien. Sans compter ceux du secteur automobile classique qui voient d’un mauvais oeil arriver sur le marché des petites structures qui possèdent des brevets qu’ils ne veulent pas céder. Et pour cause… Le marché est colossal ! Il s’agit là d’une véritable révolution technologique. Seul le consommateur peut faire ou non qu’elle se produise. A condition toutefois, qu’il devienne « consomme-acteur ».

Le jeu en vaut largement la chandelle. Imaginez l’espace d’un instant nos villes et nos campagnes débarrassées de toute pollution… Car, il faut bien le dire : non seulement la voiture à air ne pollue pas, mais en plus, grâce a son système de filtration, elle dépollue en roulant.

A noter aussi que d’autres ingénieurs (des américains) ont planché sur ce procédé, et ont, en quelque sorte, coupé la poire en deux. C’est à dire qu’ils ont créé un dispositif qui permet de compresser l’air lorsque vous freinez. Cette énergie accumulée à peu de frais, surtout en espace urbain, pourra ensuite être utilisée lorsque l’on est sur la route. Le hic c’est que dès qu’il n’y a plus d’air dans les bouteilles, un moteur thermique prend automatiquement le relais. Inutile de vous livrer le fond de ma pensée… Pourquoi s’emmerder avec un moteur thermique alors qu’il est possible de s’en passer ?

Et c’est bien là toute la problématique soulevée par cette question. Qu’est ce que l’on attend pour mettre nos vieilles bagnoles hyper polluantes à la casse ? Parce que tout ceci, ce n’est pas une plaisanterie, ni du sensationnalisme à deux euros, c’est de la vraie info ! Quand on voit les prouesses qu’ont réussi à accomplir les ingénieurs motoristes qui continuent sans relâche à améliorer les performances du moteur à air comprimé, la première chose qui vient à l’esprit c’est de se dire : « mais qu’est que ce serait si on donnait de vrais moyens à ces personnes ! ».

Comme le dit si bien la formule de Guy Nègre : M×T=constante…(M=Monnaie et T=Temps). C’est bien là le fond du problème ! Peu de moyens, des effectifs réduits, une sous médiatisation… Tout cela fait qu’il faut une foi propre à soulever des montagnes pour s’obstiner dans cette voie.

Tout ce que je peux vous dire, c’est que j’ai eu la chance de visiter l’usine MDI située à coté de Nice et de pouvoir m’entretenir avec Guy Nègre. J’en suis sorti avec la vive sensation que le monde ne tourne pas rond – pour ne pas dire à l’envers. Quand on voit des initiatives comme ça, qui vont dans le sens du bien être commun et que rien ne bouge autour, c’est révoltant ! Alors, certes oui, je n’ai pas été en Corée pour tester le modèle coréen, mais j’ai lu tous les comptes-rendus s’y rapportant. Elle fonctionne bel et bien. D’ailleurs, elle était présente au dernier salon de l’auto à Paris et de nombreux journalistes spécialisés ont pu l’essayer. Au final, combien d’articles ? Combien de reportages ? Rien, nothing, nada… Et pourtant, le sujet vaut largement le détour – il est autrement plus intéressant que les potiers de nos régions pendant les infos de TF1. Faut-il y voir l’influence de quelques gros annonceurs/pollueurs qui ont usé de leur veto financier ? Encore une question qui a le mérite d’être posée.

Alors oui, c’est vrai, j’enfonce le clou encore et encore… Mais c’est pour que vous preniez conscience de l’importance de l’enjeu. Si les médiarques ne veulent pas relayer cette info, après tout, c’est leur droit. Par contre, vous maintenant, vous êtes au courant. Et vous, vous êtes un média comme les autres à votre échelle. Primo, documentez-vous. A la fin de cet article vous trouverez les liens internet qu’il vous faut pour devenir un vrai spécialiste de la question. Ensuite, parlez-en autour de vous. Et encore mieux : Militez ! Soyez citoyen ! Exigez le bon sens ! En parler sur un forum, ça fait avancer les choses, imprimer un tract aussi ( celui d’éconologie par exemple ? 😉 ) … C’est quand même pas à vous que je vais apprendre comment on fait pour faire une bonne action. Il suffit juste de se bouger un peu, ensuite, vous vous direz merci.

Source IndyMedia

Un avis pessimiste

Et voici la réaction d’un habitué d’econologie, avis que je partage en partie car cela fait depuis 1996 qu’on entend « Commercialisation à la fin de l’année ».

Mais la question judicieuse est : où serait  » l’affaire  » avec de moyens de développement plus importants ?

moteur à air de MDi

Bonjour à tous,

Ah le moteur à air comprimé… vaste sujet de débat.

A ma connaissance, pour qu’un véhicule soit autorisé à rouler, il lui faut passer une batterie de tests réalisés par des labos indépendants avant de subir le contrôle du service des Mines de la DRIRE.

Renseignements pris, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, qui gère notamment l’homologation technique des véhicules électriques) n’a jamais pu tester ou faire tester 1 seul des véhicules de M. Nègre. Le responsable du département Technologie des Transports, M. Coroller, affirmant même que l’ADEME était disposée à financer une partie des tests si besoin. Tel (extrait du site internet) : 04 93 95 79 00

L’UTAC (Union Technique de l’Automobile, du cycle et du motocycle, labo indépendant chargé de réaliser les mesures sur bancs à essai) n’a jamais pu non plus disposer d’un véhicule pour 3 semaines (durée approximative des tests). contact : M. MARDUEL, en charge de la règlementation, des essais et de l’homologation. Tel (extrait du site internet) : 01 69 80 17 30

Quant à la presse spécialisée, on pouvait lire en 1999 « nouveauté du salon de l’auto, la voiture de demain » puis qq temps après « malheureusement, pas de nouvelles de la voiture à air comprimé… » et la rengaine continue tous les ans.

Notez bien les termes employés par les articles : la presse spécialisée parle au conditionnel, on rapporte les propos de l’inventeur « Aux dires de M. Nègre… », et les discours de soutien ressemblent à de la propagande « sans soutien des pouvoirs publics » ( quel pouvoir public ? l’ADEME ? la DRIRE ? le ministère ? quelle personnne ? quelle réponse officielle ? )

Je pense qu’il y a une grande différence entre amener 1 prototype faire 1 démonstration sur qq km devant des journalistes et présenter 1 dossier sérieux d’homologation.

Que ceux qui affirment que ce véhicule marche nous montre un rapport d’homologation d’un labo indépendant ou une lettre d’un organisme officiel qui refuse les tests ainsi que des références concrètes et précises sinon, qu’on arrête de propager l’idée que ce véhicule est génial, mais que tout le monde est contre…

Bien à vous. M. RAVEL

citycat de Mdi

En savoir plus

La voiture à air sur les forums
Le site de MDI
– Le site de Energine : Energine.com

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *