USA : gains a effet de serre

Partagez cet article avec vos amis:

Un rapport commandite par la fondation William and Flora Hewlett sur l’impact economique de la reduction des emissions de gaz a effet de serre apporte un dementi a l’opinion couramment repandue selon laquelle des mesures reglementaires strictes sont prejudiciables a la croissance.

L’etude, qui a implique une equipe d’economistes de Stanford et le Ministere de l’environnement de l’Etat de Sao Paulo (Bresil), montre que dans le cas de la Californie et de Sao Paulo (respectivement 20eme et 39eme sources d’emission de GES de la planete), des mesures contraignantes ont permis d’engendrer des benefices globaux considerables, notamment au travers de mesures d’efficacite energetiques.

Sur la periode 1975-2003, les gains sont evalues a 56 milliards de dollars pour la Californie et environ 12 milliards de dollars pour Sao Paulo (1980-2003).

L’etude de Stanford, qui se presente comme la premiere etude de grande echelle sur l’impact economique de la limitation des emissions de gaz a effet de serre, apporte une justification a la politique poursuivie par le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, qui vise a une reduction de 80% des emissions a l’horizon 2050 par rapport a la reference 1990.

Redacteur : Philippe Jamet, philippe.jamet@diplomatie.gouv.fr

Source : Etude de Stanford

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *