Trombes d’eau sur Nîmes

Partagez cet article avec vos amis:

De nouvelles précipitations, allant parfois jusqu’à 160 millimètres par mètre carré, selon Météo-France se sont abattues jeudi après-midi sur Nîmes et le département du Gard, provoquant de nombreuses inondations dans cette région déjà touchée mardi par des pluies torrentielles.

La préfecture du Gard a réactivé la cellule de crise pour gérer les conséquences de ces intempéries qui ont notamment entraîné l’interruption du trafic SNCF entre Nîmes et Lunel (Hérault) en raison d’inondations à la hauteur de Gallargues (Gard). L’autoroute A9 a été fermée dans les deux sens entre Orange (Vaucluse) et Narbonne (Aude), ainsi que l’A54 entre Nîmes et Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).

Dans le centre de Nîmes, la circulation était difficile en raison des inondations de plusieurs rues, a-t-on appris auprès de la préfecture. Selon la cellule de crise, la majeure partie des routes départementales, au sud et au nord de la ville, sont coupées.

Le Vistre, en aval de Nîmes, est en crue et de larges débordements sont à redouter dans la partie sud de Nîmes ainsi qu’en Petite Camargue, notamment à Vauvert, Le Cailar et Vestric-et-Candiac.

« L’épisode pluvieux d’aujourd’hui est plus important que celui de mardi, mais surtout, nous n’étions pas en alerte rouge et les gens se sont faits surprendre », a estimé Jacques-Olivier Liby, conseiller municipal de Nîmes. Selon lui, « en raison de l’alerte orange, de nombreuses personnes vont se rendre compte dans la soirée seulement qu’elles ne peuvent retourner chez elles »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *