Les transports urbains

Partagez cet article avec vos amis:

Projet de Recherche Technologique ( 54 pages ) effectué par Christophe Martz à l’ENSAIS et soutenu fin janvier 2001.

Téléchargement de l’étude

C’est une étude portant sur la congestion des centres urbains et faisant l’inventaire des différentes solutions technologiques ou organisationnelles qui pourraient améliorer la qualité de l’air et les conditions de circulations dans les centres urbains.

Il en sort une conclusion unanime : l’organisation et les comportements des citadins sont aussi importants que la recherche de nouveaux moyens de propulsion. Malheureusement cela ne semble pas être la priorité des grands constructeurs qui ont plutôt tendance à faire des véhicules de plus en plus lourds et puissants (alors que sur les 300 000 km parcourus par une voiture lors de sa durée de vie, environ 200 000 le sont en zone urbaine ou péri-urbaine)

Note : cette étude a été réalisée entre octobre 2000 et janvier 2001, il est évidement possible que certaines informations ne soient plus d’actualité étant donné les différents progrès réalisés depuis.

Introduction de l’étude

Les villes réunissent actuellement l’essentiel de l’activité humaine, c’est cette concentration d’activités donc d’emplois qui explique l’exode rural constant des 200 dernières années. Les campagnes se vident en donnant naissance à des concentrations urbaines de plus en plus étendues. De nombreux Instituts Géo-politique annoncent, avec raison, le développement d’immenses Mégalopoles, regroupant plus de 20 Millions d’habitants, pour le siècle prochain. Cette tendance est plus caractéristique des pays industrialisés, où des champignons urbain se regroupe autour des vieilles villes, mais les pays en voie de développement connaissent depuis quelques dizaines d’années le même phénomène d’exode rural. Il se crée dans ces pays des agglomérations urbaines très étendues, basés sur le modèle espacé américain.

Les déserts ruraux contrastent avec l’activité débordante des pôles urbains. La population rurale vieillissante renforce encore cette désertification rurale. L’essor de l’Internet, via le télétravail, pourrait-il redonner vie a ces régions désertées ? Les concentrations de populations urbaines posent énormément de problèmes, nous nous limiterons à celui des transports.

Les activités urbaines nécessitent d’importants moyens de transport des populations, les centres des villes sont saturés aussi bien par les transports que par la population. Les habitations au centre villes sont chères et l’espace est insuffisant pour y habiter à proximité de son lieu de travail. Les populations migrent donc sur la périphérie du centre pour créer des banlieues, puis des couronnes à plusieurs dizaines de km du centre. La construction d’immenses pôles d’habitations denses à proximité des activités limiterait ce besoin de déplacement mais je doute qu’en France les cités dortoirs basées sur le modèle asiatique voient le jour, et heureusement !

La population urbaine doit donc se déplacer régulièrement et systématiquement de manière plus ou moins importante. Les problèmes engendrés par ces déplacements sont nombreux mais peuvent se résumer dans le mot saturation : saturation des voies de circulation et de l’air.

Cette étude porte sur cette saturation en essayant d’expliquer comment et pourquoi les déplacement urbains sont devenus si difficiles, nous nous pencherons sur les graves méfaits qu’ils engendrent. Nous verrons ainsi les dispositions prises par les politiques et les constructeurs. Puis nous exposerons les différentes solutions existantes et à venir qui se révèlent être très prometteuses, en gardant toujours à l’esprit qu’il faut concilier prix, rapidité et facilité.

 

Téléchargement de l’étude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *