Téléchargement: Rapport Syrota, la voiture grand public en 2030

Partagez cet article avec vos amis:

Rapport Syrota: perspectives concernant le véhicule « grand public » d’ici 2030 par Jean SYROTA.

Coordinateur :
Philippe HIRTZMAN (Conseil général des mines).
Rapporteurs :
Romain BEAUME (Ecole polytechnique)
Jean-Loup LOYER (Centre d’analyse stratégique)
Hervé POULIQUEN (Centre d’analyse stratégique)
Denise RAVET (Centre d’analyse stratégique)
Philippe ROSSINOT (Centre d’analyse stratégique)

Introduction

La présente mission trouve son origine dans une demande de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche concernant les transports et la mobilité. Le directeur général du Centre d’analyse stratégique, organisme placé sous l’autorité du secrétaire d’État chargé, auprès du Premier ministre, de la prospective, de l’évaluation des politiques publiques et du développement de l’économie numérique, a chargé, le 14 mars 2008, Jean SYROTA de conduire une réflexion spécifique sur le véhicule du futur.

Cette réflexion vise d’une part à envisager les technologies possibles des différents véhicules du futur, d’autre part à proposer des recommandations de politique publique afin de préparer l’avenir du secteur automobile.

Compte tenu des proportions respectives des différentes catégories de véhicules commercialisés chaque année, le champ d’investigation est volontairement ciblé sur le véhicule particulier « grand public », à l’exclusion des véhicules utilitaires – lourds ou légers –, des véhicules de transport en commun et des flottes captives à usage professionnel.
La mission prend cependant en compte les éventuelles sous-catégories de véhicules urbains (transport individuel, livraison légère et distribution) susceptibles de connaître les mêmes évolutions que celles des véhicules « grand public ».

Les perspectives retenues pour le cadre de réflexion couvrent la période allant jusqu’à environ 2030, échéance correspondant sensiblement à celle de renouvellement total des flottes actuelles de véhicules. Il a paru hasardeux de se projeter sur un terme plus lointain, en se mettant sur le terrain de la prospective, compte tenu des incertitudes attachées aux grandes évolutions technologiques et sociétales.
La mission s’est intéressée aux problèmes d’infrastructures et de logistique associés, dans la mesure où, par nature, la généralisation d’un type de véhicule ne peut s’envisager qu’accompagné d’un réseau de distribution de l’énergie correspondante (approvisionnement, sécurité…).

La dimension européenne des problématiques, les politiques publiques et les expériences industrielles étrangères sont largement évoquées dans les analyses qui suivent.

Le présent rapport, élaboré sous la responsabilité de Jean SYROTA, a été réalisé grâce au concours d’un chercheur (doctorant) de l’Ecole polytechnique, de quatre chargés de mission du Centre d’analyse stratégique (secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la prospective, de l’évaluation des politiques publiques et du développement de l’économie numérique), ainsi qu’au soutien (intégration du rapport) d’un membre du Conseil général des mines (ministère de l’Economie, de l’industrie et de l’emploi).

En savoir plus: lire la discussion sur nos forums sur la voiture du futur

Télécharger le fichier (une inscription à la Newsletter peut être requise): Rapport Syrota, la voiture grand public en 2030

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *