Téléchargement: Comment stocker et enfouir le CO2, rapport du GIEC

Partagez cet article avec vos amis:

Piégage et stockage du Dioxyde de Carbone: résumé à l’intention des décideurs et résumé technique par le GIEC

Introduction

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été établi conjointement par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) en 1988.

Sa mission consiste notamment:

i) à évaluer les informations scientifiques et socioéconomiques disponibles concernant le changement climatique et ses conséquences, ainsi que les solutions envisagées pour en atténuer les effets et s’y adapter;

ii) à formuler, sur demande, des avis scientifiques, techniques ou socioéconomiques à l’intention de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Depuis 1990, le GIEC a établi une série de rapports d’évaluation, de rapports spéciaux, de documents techniques, de méthodologies et d’autres documents, qui sont devenus des ouvrages de référence pour les décideurs, les scientifiques et bien d’autres experts.

Lors de sa septième session, la Conférence des Parties a adopté un projet de décision invitant le GIEC à établir un document technique sur le stockage géologique du dioxyde de carbone. Pour donner suite à ce projet de décision, le GIEC, à sa vingtième session (Paris, 2003), est convenu d’élaborer un Rapport spécial sur le piégeage et le stockage du dioxyde de carbone.

Ce rapport spécial élaboré par le Groupe de travail III du GIEC porte sur le piégeage et le stockage du dioxyde de carbone (PSC) envisagés comme des moyens d’atténuer les changements climatiques. Il comprend neuf chapitres concernant les sources de CO2, les techniques particulières de piégeage, de transport et de stockage de ce gaz dans des formations géologiques, les océans ou des minéraux ou son utilisation dans des procédés industriels. On y analyse aussi le coût et le potentiel du PSC, les incidences sur l’environnement, les risques et les problèmes de sécurité, les conséquences pour les inventaires et la comptabilisation des gaz à effet de serre, l’opinion du public en la matière et diverses questions d’ordre juridique.

Michel Jarraud Secrétaire général,
Organisation météorologique mondiale

En savoir plus:
– Sur les forums: stockage du CO2 par le GIEC
Les micro algues oléagineuses et stockage du CO2 en boucle interne
Une centrale « propre » au charbon par Alstom

Télécharger le fichier (une inscription à la Newsletter peut être requise): Comment stocker et enfouir le CO2, rapport du GIEC

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *