Téléchargement: Bilan de l’électricité nucléaire: consommation d’énergie primaire et finale

Partagez cet article avec vos amis:

Électricité nucléaire consommation d’énergie primaire et finale

En France, l’électricité nucléaire correspond à environ 40 % de la consommation d’énergie primaire, alors que l’électricité dans son ensemble représente 23 % de la consommation d’énergie finale. L’explication de cet apparent paradoxe repose sur deux éléments méthodologiques :

  • par définition, afin d’éviter les « doubles comptes », la consommation d’énergie primaire ne comprend pas l’électricité obtenue par transformation d’une autre énergie comptabilisée, comme le gaz ou le pétrole. Elle comprend donc uniquement l’électricité d’origine nucléaire, hydraulique, éolienne, photovoltaïque et géothermique ; par contre, la consommation d’énergie finale prend en compte l’ensemble de l’électricité consommée, y compris celle d’origine thermique classique
  • par convention harmonisée au niveau international, les coefficients utilisés pour passer des MWh électriques aux TEP peuvent différer en fonction de deux éléments : la filière de production électrique et la nature du kWh considéré, selon qu’il est produit ou consommé.

La coexistence de différents concepts et définitions se justifie par les différents usages que l’on peut en faire. Les résultats des calculs qui peuvent être effectués sur la base de définitions ou de coefficients d’équivalence différents ne sont donc pas immédiatement comparables.

En savoir plus: bilan comparatif de l’énergie nucléaire

Télécharger le fichier (une inscription à la Newsletter peut être requise): Bilan de l’électricité nucléaire: consommation d’énergie primaire et finale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *