Stockage de l’énergie par air comprimé à piston liquide

Partagez cet article avec vos amis:

Le stockage par air comprimé pour remplacer les batteries au plomb d’après les BE de l’Adit

L’une des principales difficultés rencontrées par les énergies solaire et éolienne est le problème du stockage du surplus d’électricité. En effet, la production d’énergie est rarement en adéquation parfaite avec le besoin (trop ou trop peu de vent, pas de solaire la nuit…) et il est donc nécessaire de pouvoir emmagasiner l’excédent électrique produit. Habituellement, on utilise des batteries au plomb pour réaliser cette tâche.

Une jeune entreprise lausannoise, Enairys, fait le pari d’un autre système : le stockage par air comprimé. Ecologique (pas de métaux lourds) et économique (durée de vie plus longue), le procédé n’est pas nouveau mais il est resté à ce jour peu exploité car son rendement est faible. En effet, la compression de l’air entraîne son échauffement et par conséquent des pertes thermiques, aboutissant à un rendement de l’ordre de 25% seulement. (Note d’Econologie.com : il ne s’agit que du rendement de compression et pas du rendement global de ce stockage!)

Avec le concours du Laboratoire d’électronique industrielle et le Laboratoire d’énergétique industrielle implantés à l’EPFL, Enayris propose un système à base non plus de piston mécanique mais de piston liquide. L’eau utilisée permet de réguler les flux thermiques et améliore nettement l’efficacité des batteries pour atteindre désormais les 60-65% (soit quasiment le rendement d’une batterie au plomb, qui est de 70%).

L’air est comprimé au moyen d’un moteur électrique couplé à un compresseur hydropneumatique et stocké dans des bonbonnes reliées les unes aux autres. Lorsqu’un besoin en électricité se fait sentir, l’air est extrait pour alimenter la même machine qui fonctionne cette fois comme alternateur.

Les brevets ont été déposés par l’EPFL et Enairys possède une licence exclusive. A ce jour, elle a achevé la création du prototype de démonstration et destine pour l’instant ce type d’installations à des régions isolées ou bien à des alimentations de secours pour les systèmes sensibles soumis à des réseaux électriques instables.

Source: « Le stockage d’énergie par air comprimé prêt à remplacer les batteries au plomb » – Le Temps – 24/06/08

En savoir plus:
Le stockage de l’énergie par fluide comprimé
Comparatif des méthodes de stockage de l’énergie
L’air comprimé peut-il vraiment remplacer des batteries au plomb?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *