La sixième extinction de masse

Partagez cet article avec vos amis:

L’histoire de la vie sur Terre témoigne de cinq extinctions de masse, résultats de calamités naturelles. Les biologistes évoquent à l’heure actuelle la survenue d’une sixième vague d’extinction, résultat de l’action humaine.

Les taxonomistes ont déjà décrit près de deux millions d’espèces. Dans les faits, leur nombre varie, selon les estimations, de 5 à 100 millions. 90 à 99 % des espèces ayant existé sur la planète se sont éteintes. La très grande majorité a disparu dans le cadre d’un processus d’extinction normale des espèces, du fait de la durée limitée de l’existence biologique de celles-ci. Cette durée fluctue de un million d’années chez les mammifères, à onze millions d’années dans le cas de certains invertébrés marins. Au-delà de cette extinction naturelle habituelle, la faune a connu cinq extinctions de masse, lors desquelles 50 à 95 % des espèces existant alors disparurent dans un laps de temps historiquement limité.

D’après de nombreux spécialistes, une sixième vague d’extinction serait en cours, sous l’effet du changement climatique et environnemental ainsi que de la disparition de biotopes locaux. Sur la base du taux moyen d’extinction actuel de 40 espèces par jour, en 16.000 ans disparaîtraient 96 % des espèces animales contemporaines, exactement autant que durant la période de l’extinction désastreuse du Permien. Les scientifiques estiment que la durée de vie des espèces parmi les mammifères contemporains et les oiseaux est aujourd’hui 100 à 1000 fois inférieure à celle des formes fossiles : elle serait désormais de 10.000 ans. Et si l’habitat continuait à être détruit au même rythme, la durée de vie de ces espèces ne serait plus que de 200 à 400 ans.

Source : © 2004 Centre International de Recherche Scientifique

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *