Signes précurseurs de l’orage en Iran

Partagez cet article avec vos amis:

Par Guennadi Evstafiev, général en retraite du service de renseignements extérieur – RIA Novosti.

Les autorités iraniennes et les représentants de l’élite iranienne transfèrent précipitamment leurs dépôts des banques européennes dans des banques d’Asie et, naturellement, de Suisse où, en règle générale, les sanctions ne sont pas prises en considération. Il s’agit de plusieurs milliards de dollars.

Nombreux sont ceux qui y voient l’une des étapes préalables de la mobilisation de Téhéran avant un conflit armé éventuel avec les Etats-Unis et leurs alliés, si la tentative de règlement de la situation autour du programme nucléaire iranien ne donne rien. Les Iraniens se souviennent probablement de leurs propres leçons et de la triste expérience de l’Irak, pays voisin attaqué par la coalition américaine également sous le prétexte fallacieux de « dissimulation à la communauté mondiale de stocks d’armes de destruction massive ».

Malgré la dissemblance des régimes et des potentiels politiques et économiques de ces deux Etats, le scénario mis au point à Washington contre l’Iran rappelle étrangement celui prévu pour l’Irak. Cependant, selon certains indices, les stratèges américains manquent d’assurance après les revers essuyés en Irak, ce qui veut dire que le règlement du problème par des moyens diplomatiques a une chance supplémentaire.


Lire la suite

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *