Rejets de CO2 et PIB ne sont plus intimement liés

Partagez cet article avec vos amis:

Depuis plus d’un siècle, la tendance prévalait dans les pays industrialisés de lier la santé économique avec la production de gaz à effet de serre. Depuis la révolution industrielle, une corrélation parfaite entre les émissions de CO2 et la croissance mondiale ou régionale, valable à la hausse comme à la baisse, a été démontrée.

On a pu d’ailleurs le constater de manière aiguë lors de plusieurs crises mondiales. Ainsi, en 1929, le taux de gaz carbonique rejeté dans l’atmosphère a baissé lors de la grande dépression où le PIB mondial s’est contracté de 20% environ. Il a également chuté pendant la 2 Guerre mondiale, durant les chocs pétroliers de 1974 et 1979 et pendant la guerre du Golfe en 1990.

Lire la suite

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *