Le prix des biocarburants

Partagez cet article avec vos amis:

Evaluation des prix de revient des biocarburants en France : prise en compte des externalités et comparaison avec le prix de revient du gazole et de l’essence sans plomb 95 par Alexandre Proy

Mots clés : prix, coût, biocarburants, comparatif, energies fossiles, rentabilité, historique, courbes

REIMS MANAGEMENT SCHOOL, TEMA 2004-2005, Projet de Fin d’Etudes

Téléchargement de l’étude sur le coût des biocarburants

Introduction

L’épuisement probable des ressources fossiles à l’horizon de la fin de ce siècle est une idée partagée par la plupart et une question se pose alors : par quoi vont-elles être remplacées ?

A cette question, est subitement sorti du lot un « or vert », catalogué en tant que « bio » carburant et maintenant favori de la compétition : « qui va remplacer le pétrole ». Un favori vite classé en tant que ressource idéale, à priori non polluante, peu coûteux et avec cela, équitable pour les participants à son développement.

Cependant, maintenant que nous sommes bien conditionnés à voir augmenter le prix de notre énergie, le sang de notre économie et le fruit de notre bien-être, nous pouvons peut-être prendre le temps de bien s’organiser !

En effet l’enjeu est de taille et le recul pris sur cette « nouvelle » forme d’énergie, nous amène maintenant à bien connaître ses tenants et ses aboutissants. Mais des questions subsistent et animent la curiosité : « quand le relais se fera-t-il ? », « quel sera l’intérêt économique à développer cette filière » et « dans quelle condition cela se fera-t-il ? ».

C’est pourquoi, au-delà d’une recherche académique, ce mémoire a été poussé par un intérêt personnel et professionnel associé au premier maillon de la chaîne, les agroressources. Pour répondre à ces questions, ce mémoire de recherche a mis en avant la comparaison des prix de revient entre les énergies fossiles et renouvelables, afin de dévoiler le potentiel de développement de cet « or vert ». Le prix de revient constitue l’élément déterminant de son développement, puisque chaque acteur souhaitant participer à l’essor des biocarburants doit évidemment trouver un intérêt économique au moins aussi attractif que dans la filière concurrente, en l’occurrence les énergies fossiles.

La décomposition du prix de revient permettra d’une part de dévoiler quel est l’intérêt, s’il y a, pour les exploitants agricoles de participer au développement de cette filière et d’autre part d’analyser les variables explicatives des différents coûts de revient.

Etant donné que l’arrivée des biocarburants se fait à priori accompagnée d’enjeux environnementaux, énergétiques et économiques, il est apparu intéressant d’estimer les gains perçus et de les intégrer dans leur prix de revient. L’investigation menée a tenté de définir quel pouvait être le coût social, c’est-à-dire un coût où sont intégrés les effets externes des biocarburants. La recherche faite à ce sujet s’est largement inspirée des travaux réalisés par le cabinet de conseil PriceWaterhouseCoopers en 2002 et 2003 tant sur les biocarburants eux-mêmes que sur leurs externalités.

Ainsi dans une première partie, le contexte et le marché des biocarburants seront détaillés afin de bien cerner les positions prises par les principaux acteurs. L’implication de l’Etat sera analysée et bien entendu comparée avec nos voisins européens.

Ensuite, dans une deuxième partie, les enjeux relatifs à l’utilisation de biocarburants seront énumérés et monétarisés, pour rentrer dans le champ d’analyse du prix de revient des biocarburants.

Enfin, la dernière partie comparera les prix de revient entre les énergies renouvelables et leurs homologues fossiles avec et sans les coûts externes calculés auparavant. Différentes variables expliquant le prix de revient, tel que le cours du pétrole, seront analysées pour en cerner l’importance et l’influence.

Parallèlement à cette recherche, seront dévoilés les conflits d’intérêts entre les acteurs et les enjeux pour le secteur agricole qui trouve ici un nouveau débouché. Un débouché d’autant plus important que le Conseil national de la recherche des Etats-Unis estime que le taux de substitution des agroressources aux sources fossiles pourrait atteindre 50 % au milieu de ce siècle !

Téléchargement de l’étude sur le coût des biocarburants

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *