Premier bilan climatique de 2005 : une année chaude

Partagez cet article avec vos amis:

La température moyenne à la surface du globe en 2005 présente actuellement une anomalie positive de 0,48°C par rapport à la normale calculée pour la période 1961-1990 (14°C), d’après les relevés des Membres de l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

À ce jour, 2005 se place au deuxième rang des années les plus chaudes depuis 1861, date du début des relevés, et il est probable que cette année fera partie des quatre années les plus chaudes qu’ait connues l’humanité depuis cette date, mais les chiffres officiels ne seront publiés qu’en février. Le record est toujours détenu par 1998, année où, selon des estimations précises, la température globale en surface était supérieure de 0,54°C à la moyenne relative à cette même période. L’incertitude afférente à la moyenne mondiale des températures, qui découle essentiellement des lacunes du réseau d’observation, est telle que 2005 pourrait être l’année la plus chaude mais pourrait aussi se placer au huitième rang des années les plus chaudes depuis le début des relevés. À l’exception de 1996, les dix dernières années (1996-2005) font partie des années les plus chaudes jamais observées.


Lire la suite

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *