Pots catalytiques et métaux lourds

Partagez cet article avec vos amis:

Des scientifiques du Massachusetts Institute of Technology ont detecte pour la premiere fois la presence dans l’atmosphere de metaux toxiques provenant des pots catalytiques des automobiles.

L’etude menee par des chercheurs suedois en collaboration avec le MIT et la Woods Hole Oceanographic Institution a mis en evidence des concentrations elevees de platine, palladium, rhodium, et osmium dans l’air ambiant de Boston. Bien que les concentrations de polluants ne soient pas aujourd’hui considerees comme dangereuses pour la sante, le probleme se pose pour le futur. On estime en effet a plus de 140 millions, le nombre de vehicules neufs equipes de pots catalytiques qui seront mis en vente en 2050. ( Note d’econologie : il n’était pas censé n’avoir plus de pétrole en 2050 ? )

Selon Sebastien Rauch de la Chalmers University of Technology a Goteborg, la priorite est maintenant de trouver des moyens pour stabiliser ces particules dans les pots catalytiques. Les resultats de cette etude seront publies le 15 decembre
dans Environmental Science and Technology.

Source

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *