Pétrole, non à la contribution citoyenne pour les compagnies pétrolières!

Partagez cet article avec vos amis:

L’idée d’une « surtaxation » (ou plutôt surimposition) des compagnies pétrolières a germé dans certains esprits, dont certains politiques, à la vue des bénéfices réalisés actuellement par les pétroliers.

Il y a quelques jours l’UFC Que Choisir a fait un communiqué de presse dans ce sens dont voici l’essentiel:

L’UFC-Que Choisir a réclamé mercredi l’instauration d’une « contribution citoyenne » pour les groupes pétroliers après l’annonce par Total d’un bénéfice 2007 de plus de 12 milliards d’euros, afin de compenser « l’inflation continue » du prix des carburants pour les consommateurs.

L’association de consommateurs « propose un mécanisme incitatif pour une contribution citoyenne des compagnies pétrolières », qui consisterait en une augmentation de leur impôt à 40%, précise-t-elle dans un communiqué.

Cet impôt pourrait revenir à son taux normal de 33% si ces groupes investissent « un montant défini dans les énergies renouvelables et/ou s’ils contribuent au développement des transports collectifs », ajoute l’UFC.

Cette source de financement « doit être envisagée par le gouvernement et les acteurs du Grenelle », selon l’association qui dénonce le fait que les consommateurs soient « face à une inflation continue de la facture de carburant » tandis que « les groupes pétroliers engrangent des bénéfices vertigineux ».

Le but de cette sur-imposition est donc de favoriser « en théorie » le développement des energies renouvelables…à la bonne heure!

En tant qu’éconologues, et malgré tout ce que les pétroliers font contre l’éconologie, nous sommes absolument contre une telle proposition et voici pourquoi :

  • Appliquer une telle mesure pour les pétroliers aujourd’hui, c’est ouvrir la porte à une sur-imposition pour tous ceux qui feraient « trop » de bénéfices? Donc à qui le tour demain? Les vendeurs de panneaux solaire? Et comment fixer la « limite »?
  • A quoi servira ce « sur-impôt »? Surement pas dans la recherche de solutions et encore moins dans la poche des consommateurs! Souvenons nous des précédents impôts largement détournés de leur « soit disant » rôle initial…
  • Surimposer les pétroliers francais c’est limiter leur développement dans le futur vis à vis des compagnies étrangères et dans le contexte actuel la lutte est et sera de plus en plus difficile. Préferez-vous payer du carburant franco-français ou franco-étranger? Tant qu’à utiliser du pétrole, autant qu’il soit français à 100% non?
  • Cette mesure risque de se répercuter directement sur les prix payés par le consommateur à la pompe, alors autant que cela ne soit sous la forme d’une ecotaxe directe sur le carburant, voir point suivant.
  • Mais surtout voici le contre argument principal: sur chaque litre vendu l’Etat Francais gagne 4 à 5 fois ce que les les pétroliers gagnent, alors pourquoi ne pas directement augmenter la TIPP/TIC de quelques pourcents?

Conclusion: si l’UFC veut que les pétroliers s’engagent plus dans les énergies renouvelables et accessoirement « gagnent moins », une méthode efficace serait d’inciter le consommateur à utiliser moins d’énergie ou plus d’énergies renouvelables…

En débattre sur les forums

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *