Le passage du Nord Ouest

Partagez cet article avec vos amis:

Rechauffement climatique en Arctique : bonne nouvelle pour les industries du transport maritime

Mots clé : artique, fonde des glaces, passage du Nord-ouest, route maritime, Asie, Europe, transports, cargos

La zone Arctique connait une élevation rapide de ses temperatures moyennes.

C’est un des endroits de la planete le plus sensible au rechauffement climatique. Les specialistes estiment qu’en raison de l’effet de serre, la temperature moyenne devrait se stabiliser entre 4 et 7°C dès 2070, entrainant la fonte totale de la calotte glaciere. Et d’ici quelques decennies ( 2050 d’apres Environment Canada ) les navigateurs devraient pouvoir beneficier d’étés sans banquise.

Cette disparition des glaces ouvrira de nouvelles voies de navigation qui relieront l’Ocean Pacifique et l’Ocean Atlantique. La premiere voie, appellee « passage du Nord-Ouest » longe les cotes Nord du Canada, la deuxieme est le « passage du Nord-Est » qui longe les cotes de la Russie, enfin une troisieme voie potentielle est le « Pont Arctique ».

Ces nouvelles routes permettront de gagner pres de 10.000 km entre l’Europe et l’Asie par rapport au trajet actuel via Panama et le passage de plus gros cargos ( jusqu’a 155.000 tonnes contre 70.000 tonnes au Panama ). Ceci represente d’importantes economies pour les industries du transport maritime et promet un fort developpement des regions du Nord du Canada ( en particulier le port de Churchill, Manitoba) et de la Russie.


La carte du passage du Nord Ouest

Selon Robert Huebert, professeur d’Etudes Politiques a l’Universite de Calgary et directeur adjoint du Centre d’Etudes Strategiques et Militaires, la region Nord du Canada est negligee par le Gouvernement Federal alors qu’elle possede le plus long littoral et un potentiel de ressources important. Les evenements climatiques ameneront la zone Arctique du Canada a faire face a de nouveaux defis internationaux. Il classe ces defis en trois
categories :

  • Litiges internationaux a propos du controle de la region arctique.
  • Environnement: changement climatique, tempetes de mercure, presence de polluants organiques persistants (POP) et de radionucleides (la plupart de ces contaminants sont transportes jusqu’au Nord par les courants atmospheriques et oceaniques a partir de sources agricoles et industrielles situees plus au sud) et enfin, corollaire de la fonte des glaces, la disparition de presque toutes les especes vivant sur la banquise.
  • Securite: apparition d’un nouveau point d’entree en Amerique du Nord necessitant un controle.
  • D’apres Robert Huebert, la situation dans la region arctique ne pose pas de problemes dans l’immediat mais le Canada devrait penser a une strategie coherente et globale afin de proteger au mieux ses interets, avant d’attendre qu’il y ait urgence.

    En savoir plus :

    1) Lire le rapport en anglais « Northern Interests and Canadian Foreign Policy » ( par Rob Huebert)

    2) Synthèse du deuxième rapport de l’évaluation des contaminants dans l’Arctique canadien

    3) La carte du passage du Nord Ouest

    D'autres pages pour vous sur le même sujet:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *