Nouveau procede pour diminuer les dioxines dans les processus de combustion par ajout de dechets contenant du soufre

Partagez cet article avec vos amis:

Des chercheurs de l’institut de recherche de Chimie ecologique du centre GSF
pres de Munich ont developpe un nouveau procede qui permet de reduire sensiblement les dioxines dans les gaz d’echappements des incinerateurs. Par
adjonction de liaisons soufre non toxiques, ils sont parvenus a une
reduction des dioxines pouvant atteindre 99%.

Comme par ailleurs les dechets menagers ordinaires contiennent une certaine
part de liaisons soufre, ce procede ouvre des perspectives completement
nouvelles, en terme de recyclage pour la combustion des dechets, mais aussi
pour d’autres dispositifs de combustion comme les centrales a charbon. Il
s’agirait alors d’ajouter au combustible une portion de dechets menagers
selectionnes contenant ces liaisons soufre pour permettre de reduire
considerablement les emanations de dioxines.

Un brevet a ete depose en allemagne a l’office des brevets europeens,
constituant un pas important dans l’exploitation des resultats de ce projet
subventionne par l’Union europeenne. D’apres Karl-Werner Schramm, le
directeur de l’institut de Chimie ecologique du centre GSF, il est
maintenant necessaire de realiser une serie de tests a l’echelle des
incinerateurs industriels. M. Schramm et ses collegues sont a la recherche
d’un partenaire industriel mettant a disposition ses installations pour
continuer leurs recherches.

Contacts :
– GSF – Forschungszentrum fur Umwelt und Gesundheit / Presse- und
Offentlichkeitsarbeit, tel : +49 89 31 87 24 60, fax : +49 89 31 87 33 24,
e-mail : oea@gsf.de
Sources : Depeche IDW, Communique de presse du centre GSF, 22/09/2004
Redacteur : Jerome Rougnon-Glasson,
jerome.rougnon-glasson@diplomatie.gouv.fr

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *