Moteur Pantone à l’UTT

Partagez cet article avec vos amis:

Rapport de TX : Etude du moteur Pantone

Réalisé à l’université de technologie de Troyes par BLANCKE Rémi et DESSAINT Renaud

Introduction

Durant la seconde moitié du XXème siècle, l’homme a utilisé le pétrole sans limite pour satisfaire ses besoins. Depuis quelques années, nous constatons que cette utilisation abusive est en train de dérégler totalement notre planète. D’autre part la ressource en pétrole n’est pas infinie. Si nous ne diminuons pas notre consommation actuelle en pétrole il n’y en aura plus dans trente à quarante ans.
Ces deux aspects nous motivent aujourd’hui à trouver des alternatives afin de limiter cette consommation de pétrole.
Différents dispositifs comme les moteurs hybrides (développés par un constructeur automobile) ou le moteur Pantone pourraient remplacer les moteurs actuels, consommer moins de pétrole et polluer moins la planète.
Dans le cadre d’une TX, nous avons choisi de vérifier la validité du système pantone, breveté en 1998. Ce dispositif permet à un moteur à essence deux temps de fonctionner avec 25% d’essence et 75% d’eau. Néanmoins aucun laboratoire de recherche ne publie des analyses scientifiques sur le moteur Pantone. Ce système fonctionne-t-il réellement? Nous allons donc analyser dans un premier temps le système de M Pantone, puis nous effectuerons une analyse scientifique et prononcerons des critiques à l’égard de ce dispositif. Nous allons ensuite effectuer diverses études expérimentales justifiant notre analyse préliminaire. Enfin nous suggèrerons un montage amélioré du dispositif de M Pantone.

Synthèse

Durant tout le semestre nous avons pu étudier le moteur Pantone dans le cadre d’une TX. Dans un premier temps, bien que le moteur Pantone soit considéré comme révolutionnaire par ces partisans, nous pensons à la fin de notre étude que ce système est utopique dans la version que nous avons pu étudier.

En effet, le rendement et la consommation sont identiques au montage d’origine et bien que ce moteur dépollue légèrement, il n’est tout de même pas aussi efficace qu’un pot catalytique. Ainsi, le moteur pantone n’aide en rien la diminution de la consommation de pétrole sur la planète.

Dans un second temps, cette étude nous a permis de développer diverses connaissances et compétences. En effet, nous avons appris à suivre une méthodologie scientifique pour mener à bien notre projet. Ceci nous a aussi permis de développer notre esprit critique vis-à-vis des résultats expérimentaux et d’Internet.

Ceci va donc nous aider à résoudre des problèmes et mener à bien des projets dans notre métier d’ingénieur.

Commentaires de Christophe Martz

Ce rapport constitue une approche plus septique du moteur pantone, réalisée elle aussi sur un moteur non optimisé, mais il a été réalisé des mesures que je n’avais pas pu faire durant mon projet. Ceci est très bien et voici les quelques commentaire que j’avais effectués à propos des résultats et analyses réalisés.

Page 15 :

1) Le ph de l’eau intéressant mais pas révélateur. Une partie du CO2/O2 a sans doute été dissout dans l’eau ( d’où couleur trouble ) cette mesure aurait été intéressante
2) provenance du surplus d’eau : 1) humidité de l’air ambiant
et/ou 2) eau de combustion

page 19 :

1) Le calcul de la masse volumique confirme mes mesures de PCI de l’essence « bullée » résiduelle qui était de 20 000 Kj/L ( la moitié du PCI de l’essence fraiche )
Le benzène est l’additif qui remplace le plomb.

page 20 :

1)Dissolution du benzène dans l’eau ? D’ou vient la liaison O-H dans l’essence ? Il n’est pas censé en avoir dans la composition d’origine il me semble sauf dans les additifs peut être ?
2) Plus de résidus sec dans l’essence fraiche : intéressant cela prouve que l’essence bullée n’est pas autant pollué qu’on le crois.

page 21 :

1) Aucune idée sur leurs très mauvais résultats en dépollution. Sans doute à cause de mauvais réglages ( ou usure moteur ?) puisque les miens étaient excellents. ( voir les mesures de pollution )

Téléchargement de l’étude Pantone à l’Université de Technologie de Troyes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *