Le moteur à hydrogène

Partagez cet article avec vos amis:

Le moteur à « Hydrogène »

comparatif hydrogene essence diesel

Un abus de language veut qu’on nomme moteur à hydrogène les moteurs basés sur une Pile à Combustible. Or quelques précisions sont nécessaires :

1) Un moteur thermique classique ( à allumage commandé ) est capable de brûler de l’hydogène pur moyennant quelques modifications pour une meilleure efficacité et fiabilité ( matériaux de la chambre, des sièges et soupapes, du piston, adaptation de l’allumage, etc…). La principale difficulté résidant dans le stockage de l’Hydrogène ( gaz 27 fois plus léger que l’air et tellement petit qu’il diffuse dans la plupart des matériaux )Ce type de moteur pourrait évidement s’appeler Moteur à Hydrogène.

2) Les moteurs à « hydrogène » dont parlent les médias actuellement sont en fait basés sur une Pile à Combustible ( voir la pages spécifique sur cette technologie pour plus d’informations ) qui va « transformer » l’hydrogène ( et l’oxygène de l’air ) en électricité et en eau ( liquide ou vapeur ).
Il n’y a donc que de l’eau liquide et vapeur qui sortira du pot d’échappement.
La encore grosse confusion possible avec le « moteur à eau » ( qui n’existe pas officiellement ) car ce n’est pas parce qu’on rejette de l’eau que c’est ce qu’on consomme. Est ce qu’un moteur à essence est appelé moteur à CO2 ? Non évidement !

3) L’hydrogène n’est qu’un vecteur énergétique en aucun cas une source d’énergie ( en considérant que nous ne parlons pas de fusion thermonucléaire évidement ). Car comme il n’est pas ( ou trés peu ) présent sur terre à l’état simple, il faut le transformer à partir d’autres éléments chimiques, le conditionner, le transporter et le stocker. Toutes ces étapes consomment de l’énergie qu’il faut évidement prendre en compte dans le rendement et les émission d’une technologie ou d’une autre. C’est exactement ce qu’a fait une équipe du MIT.
Les résultats ne sont malheureusement ( pour ses défenseurs…) pas en faveur de la pile à combustible.

comparatif hydrogene essence diesel

Cette extrait d’un Science&Avenir est issu d’une étude effectuée par le MIT et compare, en 2020, les différentes technologies de propulsion utilisées :

– Essence
– Essence Hybride
– Diesel
– Diesel Hybride
– Hydrogène avec reformeur fixe
– Hydrogène avec reformeur embarqué

L’auteur présente l’impact environnemental pour chacune de ces technologie : la consommation d’énergie au Kilomètre parcouru (en Mj/km) et les rejets de CO2 (en gramme carbone/km).

Il en déduit que environnementalement, l’hybride diesel peut fortement concurencer la voiture à pile à combustible (plus éconologique dans tous les cas qu’une PAC avec reformeur embarqué). Economiquement il y a de fortes chances que l’hybride diesel soit bien moins chèr que les véhicules à PAC (surtout avec reformeur embarqué). L’hybride diesel est donc le véhicule le plus éconologique actuellement disponible.

Surtout que le coût et le développement technologique des hybrides diesel est déjà au point, ce qui est loin d’être le cas des PAC ! Ce ne sont que des notions macro-économiques qui brident son lancement sur le marché.

Les résultats :

comparatif hydrogene essence diesel

Cliquez sur l’image pour agrandir.

Cette page est un extrait du Science & Avenir 676 de Juin 2003. Le site officiel

Les 7 modes de production de l’hydrogène.

Voici les 7 moyens de production envisageables d’hydrogène énergétique :

  • Reformage d’hydrocarbures lourds à la vapeur
  • Reformage d’hydrocarbures légers
  • Gazéification de la biomasse
  • Gazéification du charbon à l’eau
  • Thermolyse
  • Electrolyse nucléaire
  • Electrolyse renouvelable

En savoir plus

Article de Industrie et Technologies
La filière hydrogène
La filière hydrogène L’hydrogène, vecteur énergétique du futur ?

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *