Micro-Cogénération simple à l’huile végétale

Partagez cet article avec vos amis:

Comment faire une cogénération simple à base de moteur de voiture de récupération -PSA XUD-

Article à destination des agriculteurs ou particuliers désirant auto produire leur énergie. Rédigé par un agriculteur pour l’association Agriculture Renouvelable Energie

L’association Agriculture Renouvelable Energie (51).

Cette association vise à regrouper les informations sur la production et l’utilisation d’énergie en circuit court depuis une exploitation agricole et plus globalement le milieu rural.

Le circuit court

Pendant des millénaires, les paysans ont produit de la nourriture en plus de l’avoine de leurs chevaux. Aujourd’hui, ils vont, avec les forestiers, fabriquer une partie significative de l’énergie renouvelable et rentable pour tous. Ces énergies sont rentables économiquement, socialement et écologiquement. Elle sont propres, locales, indépendantes des soubresauts de ce monde et permettent de répondre à la demande de moindre intensification de l’agriculture en reprenant la valeur ajoutée de nos produits en circuit court.

L’huile végétale brute (HVB)

A partir du colza et du tournesol, nous pouvons produire de l’HVB (huile végétale brute) et des tourteaux gras. Point n’est besoin d’énormes et coûteuses installations autour desquelles tournent des myriades de camions, une petite machine de 45 kilos suffit. Elle vaut 4000€. Cette petite machine a pourtant une production significative, 10 à 30 000 L d’huile par an et 20 à 90 000 Kg de tourteaux pour remplacer des protéines venues de l’autre bout du monde.

Ces tourteaux (aliment du bétail) fournissent des protéines nécessaires pour éviter les dérives à l’origine des trois crises alimentaires, E.S.B., dioxine, fièvre aphteuse, à l’impact disproportionné au regard des conséquences humaines. Ces événements révèlent que nous prenons pour nous nourrir des risques bien grands et que si un vrai accident survenait, ce n’est pas faute d’avoir été prévenu.

L’HVB a des usages surprenants. En effet tous les petits moteurs diesel à injection indirecte, un tiers du parc automobile français, peuvent fonctionner, sans modification significative, avec de l’HVB pure ou en mélange. Pour les motorisations diesel plus récente de nombreux garages allemands peuvent se charger des modifications. La France interdit cet usage, l’Allemagne l’autorise.

L’huile peut également être utilisée comme carburant pour fabriquer de l’électricité à l’aide d’une génératrice de moins de 1500 euros, le circuit de refroidissement du moteur permettant de chauffer la maison.

cogénération peugeot XUD
Schéma de principe d’une micro-cogénération basée sur un moteur peugeot XUD

Aux agriculteurs

Toutes les voies de développement en agriculture sont actuellement bouchées.
Nous sommes devenus des producteurs de matières premières, le blé au prix du charbon est ballottés sur le marché mondial dans des enjeux dans lequel la protection de la nature et nous comptons que bien peu. Un autre exemple, avec du cochon à 0.5€ le Kg de carcasse, il en faut beaucoup dans son élevage pour faire un SMIC.

Seule la transformation en circuit court nous permettra de dégager une marge de nos produits permettant de répondre à la demande des gens qui nous financent. Nous possédons les moyens, les outils et les hommes, mais nous pouvons y parvenir qu’avec vous. Rejoignez-nous !

cogénération colza
Productivité d’une tonne de graine d’oléagineux

L’huile végétale brute est une des possibilité très prometteuse. Les jachères nous permettent avec de plus des essais à moindre intrants et contrainte économique.
Cette voies permet de transformer les oléagineux, y compris ceux des jachères en tourteaux, carburants, chaleur et électricité. Reprenez votre comptabilité et regarder les postes énergie c’est à dire carburants, électricité, gaz et demander vous ce que vous pouvez produire chez vous. Ensuite regardez ce que consomme vos voisins et vous allez être surpris.

L’énergie renouvelable est le plus formidable défi que l’agriculture ait eu relever.

Aux étudiants

Notre planète souffre : pollution, appauvrissement des sols, accidents dus aux grosses unités de production.

Les forestiers et les paysans sont en mesure de limiter ces risques en produisant, de manière rationnelle, une part significative de l’énergie renouvelable. N’oublions pas que la terre ne nous appartient pas, nous n’en sommes que les gardiens pour les générations futures a qui on proposent bien peu de projet fort, généreux, mobilisateur pour ceux qui demain vont rentrer dans leur vie d’homme.

Des paysans s’y mettent, bravant beaucoup d’obstacle qui pourrait paraître insurmontables.

A ceux qui pensent que l’avenir est à bâtir

De nombreuses voies de production d’énergie à partir de l’agriculture sont aujourd’hui rentables sans aides financières extérieures.

La confrontation des paysans, producteurs de matières premières, avec les marchés mondiaux: « il faut 10€ de blé pour faire le pain d’une personne pour 1 an (30 mn de téléphone portable) » a entraîné l’intensification de leur activité avec les pollutions et les excès que cela a générées.

La production d’énergie en circuit court peut permettre de répondre à la demande de la population en présentant une partie de l’alternative au nucléaire et en réduisant l’émission de CO2. Un morceau de la voie légale nous est désormais ouverte avec l’obtention cette année de l’autorisation de cultiver sur les jachères des oléagineux et des céréales pour se chauffer et fabriquer de l’énergie.

Aux éleveurs

Le colza et le tournesol permet d’obtenir des sources de protéines propres, tracées et sûres pour l’alimentation des animaux, donnant ainsi à l’éleveur la totale maîtrise de l’alimentation de son bétail. Après les 3 crises alimentaires récentes, si survient un vrai accident alimentaire, nous ne pourront pas dire que nous n’étions pas prévenus.

De plus, on peut les cultiver sur jachères.
Il détient aussi la possibilité de couvrir toutes ou partie de ses besoins en électricité, chauffage et carburant. Le carburant des champs en quelque sorte.

Environnement et pollution

Contrairement aux énergies fossiles, les paysans et les gens du bois peuvent produire des énergies propres, renouvelable, locales, sans transport loin des conflits de cette planète. N’oublions pas le nombre gigantesque de morts liés à l’or noir.

On nous confie l’espace entre les villes et on nous donne de l’argent pour le cultiver tout en le préservant. La production d’énergie en circuit court permet de relever ce défi. Les outils, les moyens, les hommes sont en place, il ne manque que vous.

Quand je sème du blé en automne à l’époque où la forêt fait feu de toutes feuilles, je sais que ce sont les dernières fêtes de l’été. Les corbeaux dans le vent, les nuages courant dans le ciel, le 11 novembre des poilus, les premières gelées nous marque la descente vers l’hiver.

Tous les Internet et multimédias n’arriveront jamais faire mûrir mon blé avant juillet.

Ces quelques graines de vie vont devoir vivre les cycles du temps pour arriver à maturation. Bien des hommes essaient de bousculer ces cycles de la vie pour avoir l’hégémonie sur la planète bleue pendant qu’on demande à d’autres de défendre les rythmes de dame nature.

Contact

Agriculture Renouvelable Energie
10 Rue de l’huilerie St Martin
51260 POTANGIS
Tel: 0326 804 933
Fax: 0326 811 612

Liens pour en savoir plus:

– Suivi d’un projet cogénérateur à l’huile végétale
Micro cogénération domestique
– Télécharger cet article au format .pdf : cogénérateur à l’HVB
Téléchargements sur les biocarburants

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *