Les piles solaires comme energie alternative

Partagez cet article avec vos amis:

Afin de contourner les problemes dus a l’epuisement des carburants fossiles, Benoit Marsan, professeur au Departement de chimie de l’UQAM et specialiste en electrochimie, travaille depuis 18 ans sur l’amelioration des  piles solaires electrochimiques.Ses avancees en la matiere lui ont permis de deposer deux brevets jusqu’alors.

Le premier lui permet de proteger une nouvelle methode de preparation de la cathode, fabriquee a partir d’une mince couche de sulfure de cobalt quasi transparente, ainsi que son application en pile solaire. Tres facile a fabriquer et peu couteuse, la cathode serait plus catalytique que celles couramment utilisees dans les piles solaires electrochimiques, faites a partir de platine. Cette cathode, qui peut etre employee dans des piles issues de technologies differentes, est d’ailleurs actuellement testee par une firme japonaise dans des piles solaires a base de dioxyde de titane nanocristallin sensibilise par un colorant (pile de type Gratzel).

 Le second brevet concerne la decouverte de nouvelles familles de couples redox presentant des caracteristiques exceptionnelles et pouvant etre employes dans plusieurs applications de haute technologie dont les piles solaires. Ils sont transparents, non corrosifs, tres conducteurs et possedent generalement une plus grande reversibilite electrochimique. De plus, leur potentiel d’oxydo-reduction peut etre module en fonction de la nature des molecules utilisees, menant ainsi a des photovoltages plus importants.

Un troisieme brevet est en cours et s’attachera a proteger l’anode semi-conductrice. Le defi ultime consistera a integrer tous ces composants dans une seule et meme pile. Son laboratoire envisage ensuite d’integrer cette pile a un vehicule pour maintenir la charge de la batterie, voire en recouvrir un vehicule entier. "On ne pourrait pas generer assez de puissance pour propulser le vehicule, precise Benoit Marsan. Mais on pourrait certainement reduire la consommation d’essence de facon substantielle."

Contacts :
– Dr. Benoit Marsan, Chair of the Search Committee – Departement de chimie
et de biochimie – Universite du Quebec a Montreal, C.P. 8888, Succ.
Centre-ville, Montreal (Quebec), Canada H3C 3P8 – email :
marsan.benoit@uqam.ca
Sources : http://www.sciences.uqam.ca/scexp/17janv05.html#rech7
Redacteur : Elodie Pinot, OTTAWA, sciefran@ambafrance-ca.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *