L’énergie électrique végétale : une nouvelle source d’énergie

Partagez cet article avec vos amis:

Les arbres : mieux que des panneaux photovoltaïques !

Il y a une dizaine d’année, des chercheurs ont réussi à produire de l’électricité en posant des lames de cuivre sur des rondelles de citron. Aujourd’hui, il serait possible d’extraire de l’énergie électrique des arbres in situ, juste en y implantant des électrodes.

Aux Etats-Unis, une équipe de chercheurs d’une société privée, la société MagCap dans le Massachusetts, fabricante de composants, a travaillé sur un procédé capable d’exploiter directement l’énergie électrique végétale des arbres.

Pour se convaincre de l’existence d’une telle source d’énergie, ils proposent une expérience simple, réalisable chez soi : Prenez un clou en aluminium et enfoncez-le de 3 cm dans un tronc d’arbre. Prenez ensuite un piquet métallique en cuivre et enfoncez-le d’une vingtaine de cm dans le sol. Reliez-les deux extrémités à un voltmètre classique et vous constaterez qu’une tension de 0,8 à 1,2 volt atteste de l’énergie électrique en présence.

Mais, si on veut exploiter cette énergie, c’est-à-dire si on remplace le voltmètre par exemple par une diode électroluminescente du même voltage, alors elle ne produit pas de lumière. Le problème est que l’énergie électrique végétale est instable et qu’elle n’est pas exploitable en l’état, selon Gordon W. Wadle, un ingénieur chez Thomson, qui a développé en collaboration avec MagCap Engineering le procédé. Il faut être capable de l’emmagasiner pour ensuite la restituer.

Le circuit composé notamment de condensateurs montés en série et en parallèle est capable d’accumuler l’électricité dans des batteries nickel-cadmium, lesquelles sont capables d’alimenter des diodes électroluminescentes jusqu’à 2,1 volts. Les chercheurs ont déjà pu faire quelques remarques intéressantes et notamment que l’énergie électrique produite par les arbres est plus importante en hiver qu’en été.

À ce stade, de nombreuses questions subsistent sur le potentiel d’une telle technique. Quelle quantité d’électricité est capable de produire un arbre ? Le montage n’est-il pas polluant par cession des métaux des électrodes dans l’arbre ou la terre ? Beaucoup voient dans le brevet déposé par MagCap, un bel avenir, avec des applications comme l’alimentation de panneaux électroluminescents ou encore l’alimentation des éclairages publics ou les feux de sécurité et pourquoi pas en cette période de noël les sapins alimentant leurs propres guirlandes…

David Lefebvre

Visiter le site MagCap

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *