Les isolants naturels

Partagez cet article avec vos amis:

Dossier sur les isolants naturels et écologiques.

Mots clés : isolation, durable, biologique, comparatif, propriétés, liege, laine, chanvre, laine de bois…

En savoir plus: notre forum isolation et chauffage

Il existe de nombreux isolants « naturels » aussi (voir plus) performants que les isolants « chimiques » (laine de roche, de verre, polystyrènes, polyuréthane…etc), voici une petite synthèse comparative des différents produits du marché de l’isolation. Voici la liste des isolants évoqués dans ce « dossier sur les isolants naturels »

1) « Référence » : la laine de verre.

Elle a été inventée (industriellement), en 1938, par Russell Games Slayter, d’Owens-Corning, comme matériau pouvant être utilisé dans l’isolation.

La première production commerciale de fibres de verre date de 1936. En 1938, la Owens-Illinois Glass Company et la Corning Glass Works se sont associées pour créer la Owens-Corning Fiberglas Corporation. Jusqu’à cette époque, toutes les fibres de verre avaient été destinées à la fabrication d’agrafes. Lorsque les deux entreprises se sont unies pour produire et promouvoir la fibre de verre, elles ont introduit le filament continu de fibre de verre.

Owens-Corning est toujours le principal fabricant de fibre de verre aujourd’hui.

Propriétés thermiques:

  • Coefficient de conductivité thermique: 0,04 W/m.°C
  • Resistance thermique pour une couche de 10 cm: 0,1/0,04 = 2,5 m².°C/W. Autrement dit, un m2 de laine de roche de 10cm va laisser passer 0,4W (1/2,5) par degré de différence de température entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitation (ou plutot de la couche de laine de roche).

Exemple pratique:

Basé uniquement sur la conduction et en régime permanent (températures intérieure et exterieure constantes). Cet exemple est facilement transposable aux autres matériaux cités plus bas, il ne sera donc explicité qu’une seule fois.

Une comble de 120m2 avec 20cm de laine de roche et une différence de température de 15°C va présenter des pertes thermique de :

Pertes = flux*surface = (différence de température)/R * surface = 15/5 * 120 = 360W soit 3W par m².

Voyons maintenant les différentes alternatives « ecologiques » à la laine de verre.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *