Injection d’eau de Chambrin

Partagez cet article avec vos amis:

Titre du ou des brevets : Appareil et combinaison de moyens permettant le conditionnement d’un mélange d’eau et de carburant, et, à la limite d’eau pure, en provoquant une réaction thermochimique génératrice de production d’hydrogène et d’un état plasmatique de la matière, pour utilisation dans un moteur thermique ou dans un système de chauffage.

Numéro du brevet : FR2302420

Inventeur : Jean Chambrin, 76000 Rouen

Date de dépose : 25 février 1975

Notre avis scientifique :

« Prétraiter le carburant par la chaleur perdue des gaz d’échappement afin d’augmenter le rendement et de permettre la combustion de carburant alternatif. » Voici ce que le titre du brevet de Jean Chambrin aurait pu être. Notons tout de suite que les similitudes avec le brevet de Mr Pantone sont flagrantes : il est trés étonnant qu’il ne soit pas cité en antériorité sur le brevet de Mr Pantone (qui date de 1998).
Le procédé de Mr Chambrin est tout de même plus compliqué puisque les conduites/échangeurs entre gaz d’échappements et gaz d’admission sont usinés en spirale mais le principe général reste le même.
Dans certaines conditions ce procédé permettrait de « rouler » à l’eau pure. Cela semble assez mystérieux car sans apport ( même un peu ) d’énergie extérieure ( monocycle )

Par contre, il semblerait que le procédé, une fois monté en température, était (est) capable de brûler un mélange allant jusqu’à 50% d’eau et 50% d’alcool ( éthylique ou méthylique ).

Nous rappelons à nos visiteurs que 40% de l’énergie d’un moteur a combustion est perdue dans les gaz d’échappement et qu’aucune technique n’est actuellement employée pour essayer de récuperer une partie de cette énergie afin de favoriser le rendement global du moteur ( Hormis le Turbo ).

En ce sens l’idée de Chambrin, tout comme celle de Pantone, est trés honorable.

Qu’est devenu le brevet ?

Concernant Mr Chambrin, les informations diffèrent selon les sources, il est considéré comme « disparu ». Une hypothèse veut qu’il soit décédé, une autre qu’il se soit « retiré » au Canada et qu’il finisse sa vie dans de « bonnes » conditions financières. Nous n’en savons pas plus, si vous avez plus d’informations à propos de Mr Chambrin, vous pouvez les indiquer en réaction à cet article. Merci !

Les documents :

1) Télécharger et lire le brevet de Chambrin FR2302420

2) Télécharger et lire le brevet « original » FR226390

3) Lire l’additif au brevet original FR2293604 intitulé : Dispositif d’aménagement d’un moteur à combustion en vue de son alimentation en carburant additionné d’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *