L’hydrogène déchire la couche d’ozone.

Partagez cet article avec vos amis:

Des chercheurs découvrent un vilain défaut de plus à l’hydrogène

Selon des chercheurs du California Institute of Technology (Caltech), la généralisation du moteur à hydrogène provoquerait une extension du trou de la couche d’ozone. Et ce, en raison des fuites de gaz inévitables que cela engendrerait.

Alors que nombreux sont ceux qui doutent que ce combustible soit une solution à l’accroissement des émissions de gaz à effet de serre, cette découverte indique que l’hydrogène pourrait se révéler encore plus néfaste pour l’environnement que les énergies fossiles qu’il est censé remplacer.

Lire la suite

Note d’econologie : nous aimerions rappeler que, comme l’hydrogène n’existe pas à l’état natif sur terre ( ou en trés faible quantité ), il n’est qu’un vecteur énergétique, c’est à dire un moyen de « transport » de l’énergie et non une source énergétique.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *