L’huile casse les moteurs?

Partagez cet article avec vos amis:

L’huile casse-t-elle les moteurs ?

Note : Nos remarques ont été ajoutées en gras.

L’huile de colza endommage les moteurs

Les moteurs diesel connaissent des problèmes avec un carburant a base de colza. Des 110 tracteurs expérimentaux mis en circulation par le ministère de l’environnement fédéral allemand depuis 2002, huit ne marchent plus en raison de sévères pannes de moteur. 71 tracteurs ont du subir de petites ou grosses réparations, et seulement 31 ont fonctionne sans aucuns problèmes.

Les raisons des avaries viennent de la mauvaise préparation de l’huile, qui obstrue le filtre et endommage les pompes a injection. (donc aucunement du principe de l’utilisation de ce biocarburant)

L’expérience avec 110 tracteurs doit durer 3 ans. Elle doit montrer si oui ou non l’huile de colza est un bon carburant, quel genre de moteurs la supporte bien, et éventuellement quelles sont les modifications a réaliser et quelle qualité d’huile doit être choisie.

Edgar Remmele du centre de compétence pour les nouveaux carburants de Freising accompagne le projet. Les problèmes ne l’étonnent pas. La moitie des échantillons de carburant n’ont pas un niveau de qualité suffisant. Ce carburant n’a rien a voir avec le Bio-Diesel qui est couramment commercialise dans les stations essence. Si le Bio-Diesel est aussi un carburant a base de plante, il est prépare, raffine selon un procédé particulier, qui lui conféré la même qualité que le diesel ordinaire. Par contre le carburant des tracteurs expérimentaux est simplement de l’huile de colza « de supermarché ».

L’huile de colza a deux grands avantages sur le Bio-Diesel: il est bon marche et totalement inoffensif (ce qui signifie que le Bio Diesel ou Diester est cher et dangereux?). Alors pourquoi est-il alors si défendu et sponsorisé par les compagnies pétrolières?)

Néanmoins l’utilisation massive d’automobile fonctionnant a l’huile de colza est, d’après Edgar Remmele,encore irréaliste. La transformation des équipements serait beaucoup trop couteuse. (ce n’est pas l’avis des différentes associations et groupes de travail défendant les huiles végétales brutes…voir l’huile végétale brute carburant)

Sources : Quotidien Handelsblatt, 5/07/2004
Redacteur : Jerome Rougnon-Glasson,

Source : L’Adit BE Allemagne numero 198 du 8/07/2004 – Ambassade de France

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *