Générateur Galey

Partagez cet article avec vos amis:

Titre du ou des brevets : Générateur électromagnétique et statique de courant électrique.
Pratiquement un des seul brevet Français dans le domaine .Basé sur l’utilisation de champs magnétiques intrinsèques d’aimants de fortes puissances.

Numéro du brevet : FR2312135 N°75 15840

Inventeur : Galey Paul Marcel Lucien.

Date de dépose : 21 Mai 1975

Date de Déchéance : 29 Janvier 1988

Pour l’anecdote : Mr Galey est quand même le déposant de 16 brevets dans divers domaines.

Notre avis scientifique : Utilisation de l’énergie des aimants sur des structures type transformateurs classiques , faites de tôles à coefficients de perméabilité élevés et taux de rémanence faible , ou transformateurs type double-c .Dans ce type de transformateur nous trouvons le type double-c standard ayant une fréquence de résonance ou d’utilisation se situant autour de 50 à 500 hz .Les dernières expériences ce sont faites avec des doubles-c à tôles très fines chargées entre autre de silicium et autre métaux de façon à obtenir un taux de rémanence nul ou pratiquement ;ce sont en général des transfos ou cores ayant de très bonnes fréquences de travail autour de 20 khz à 100 khz .Leur gain en fonctionnement est également excellent 90 / 95 % de rendement .

But des opérations : Tenter d’obtenir sur des bobinages dits de sortie des gains en tension et intensité supérieurs à ceux mis en alimentation sur le ou les bobinages primaires de la structure. Le très fort champ intrinsèque de l’aimant de puissance , utilisé dans les dites structures , se substituant au primaire d’un transformateur .Les bobinages primaires servants de « pulseurs « sur les structures pour faire varier le flux de l’aimant induisant les bobinages de sorties . L’opération n’est pas en soi utopique elle ne peut que déranger les principes de conservation de l’énergie et un certain monde scientifique.

En ce qui concerne le brevet Galey :
Après enquête pour retrouver Mr Galey à l’adresse indiquée par l’Inpi : inconnu depuis plus de 25 ans personne n’en a entendu parler , même la commune contactée .

Conclusion :
Tenter la reproduction d’une expérience de ce type ne nécessite pas une somme colossale très loin de là .La seule exigence est la collaboration de personnes ayant de la pratique et de bonnes connaissances en électronique et d’un ou de très bon ingénieurs dans le domaine du magnétisme et de l’électromagnétisme .Si par malchance l’expérience échoue : et bien perte de 300 à 400 euros ; et le plaisir quand même d’avoir pratiqué une expérience enrichissante .Par contre si elle s’avère positive ??…….

Les documents :

Lire le brevet FR2312135

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *