Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesEau chaude solaire au Sénégal

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
Prosoleil
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 06/08/04, 20:25

Message non lupar Prosoleil » 06/08/04, 20:27

La première entreprise de chauffe-eau solaires a enfin vu le jour au Sénégal.

Sur l’initiative d’un français, s’appuyant sur son expérience de 25 ans dans le domaine de l’énergie, et après 3 ans de préparation et d’études, l’entreprise Prosoleil a été créée.

Elle produit les chauffe-eau localement, à partir d’une sélection rigoureuse des matériaux, aussi bien au Sénégal qu’en France.
Cela permet de proposer des produits fiables et de qualité, tout en conservant un coût adapté au pouvoir d’achat local, avec une rentabilité extrêmement rapide.

Car avec un coût élevé de l’électricité, et un ensoleillement parmi les plus forts au monde, le solaire au Sénégal offre en effet une rentabilité tout simplement exceptionnelle...

Les enjeux sont nombreux et sont aussi bien :

ECONOMIQUES

Faire des économies sur sa facture d’électricité, qui peut refuser ?
D’autant que Prosoleil s’engage à favoriser l’emploi et le développement économique du Sénégal en produisant localement.

ENVIRONNEMENTAUX

L’objectif affiché de Prosoleil, est de permettre de vivre au quotidien en harmonie avec le soleil, et ainsi de protéger l’environnement.
Limiter les gaz à effet de serre, et mieux utiliser l’électricité produite au Sénégal : un début de solution aux fréquentes coupures de courant qui se produisent dans le pays.

SOCIAUX

Ces chauffe-eau sont produit à Saint Louis, par des sénégalais.
Pour le Sénégal, au Sénégal, et par les sénégalais...
Mais plus qu’une simple et banale entreprise, Prosoleil s’engage à mettre à disposition des produits fiables et adaptés, qui répondent véritablement aux besoins locaux.

Prosoleil, une entreprise résolument tournée vers le développement durable...

Pour toute information, devis, ou pour nous soutenir, n’hésitez pas, contactez l’entreprise Prosoleil par mail : prosoleil.sn@laposte.net
ou par téléphone au (00 221) 951 86 56.

Avec Prosoleil, utilisez le soleil intelligemment !!!
0 x




Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Message non lupar Christophe » 06/08/04, 21:45

Trés bonne initiative ! Vous embauchez ?
0 x
Prosoleil
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 06/08/04, 20:25

Message non lupar Prosoleil » 06/08/04, 22:36

Effectivement, nous embauchons...
Il nous reste encore à recruter au moins deux ouvriers qualifiés que nous recherchons sur place, et par la suite, un commercial également sénégalais, voir davantage d'ouvriers, selon l'évolution de l'activité...

Nous restons bien évidemment ouvert à toute candidature provenant de l'étranger, notamment de France, comme par exemple des étudiants désireux s'impliquer dans les énergies renouvelables, et de contribuer au développement de l'entreprise à travers leurs stages...
Mais l'objectif comme je vous le rappelle, est de favoriser l'emploi, et le développement économique et social du pays.

Bien cordialement,

L'équipe de Prosoleil.
0 x
philflamine
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 13
Inscription : 06/05/04, 17:34

Message non lupar philflamine » 07/08/04, 08:36

En voilà une belle initiative !!!! Ca fait plaisir à lire. :D

Je m'étonne de la durée de préparation, comment se sont déroulées ces 3 années d'étude ?? Qu'est-ce qu'il en ressort ?

Tu parles de coupures d'électricité, pourtant il s'agit bien d'eau chaude solaire et non de photovoltaique...... ?

Dernière question, comment le Sénégal est-il approvisionné en électricité ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Message non lupar Christophe » 07/08/04, 10:01

Oui je n'ai également pas compris le rapport entre conso electrique et chauffe eau solaire...ne me dites pas qu'au sénégal il y a du chauffage electrique ?!?

Sinon pour l'embauche, j'ai une formation d'ingénieur mécanicien...j'ai une chance ou c'est trop tot ?
0 x


Prosoleil
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 06/08/04, 20:25

Message non lupar Prosoleil » 08/08/04, 00:28

Deux éléments de réponses tout d'abord, pour ce qui est du rapport entre coupures d'électricité et chauffe-eau solaires :

- Sachez déjà que la plupart des habitations équipées d'eau chaude au Sénégal, le sont avec des chauffe-eau électriques... Et donc en cas de coupure de courant, bien évidemment, c'est une "coupure d'eau chaude" qui s'en accompagne...

Mais également, au regard du prix de l'électricité ici, l'eau chaude peut dès lors apparaître comme un luxe. Pour des particuliers, mais aussi pour tout type de structures comme les centres de santé, où les enjeux d'avoir de l'eau chaude sont d'autant plus importants. Par exemple, le centre hospitalier régional de Saint Louis ne peut se permettre d'avoir des chauffe-eau électriques (coût fixe mensuel beaucoup trop élevé), et était donc équipé jusqu'il y a encore quelques années, en chauffe-eau solaires (inadaptés, mais il y en avait, et ils sont encore là pour en témoigner).

- Ces coupures d'électricité que nous évoquons, sont dues à une offre d'électricité inférieure à la demande, qui implique souvent des délestages.
Or, en utilisant davantage l'énergie solaire (aussi bien pour chauffer l'eau que pour produire de l'électricité), cela permet d'une part d'être moins dépendant de l'électricité produite par la société sénégalaise d'électricité (SENELEC), mais aussi et surtout, de faire baisser ou tout au moins de ne pas accroître les besoins en électricité, auxquels la Senelec a véritablement du mal à faire face. Et la situation ne va pas en s'arrangeant. Vous en avez quelques exemples avec les liens ci-dessous.

<a href='http://fr.allafrica.com/stories/200408021308.html' target='_blank'>http://fr.allafrica.com/stories/200408021308.html</a>

<a href='http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=11555' target='_blank'>http://www.walf.sn/economique/suite.php?ru...=3&id_art=11555</a>


Pour ce qui est de la "longue" préparation, elle s'explique de plusieurs manières, mais essentiellement par une étude approfondie à trois niveaux :

- étudier les besoins des particuliers et des professionnels, ce qui est essentiel vous en conviendrez...
- concevoir un produit qui soit à la fois adapté aux conditions locales, et accessible au plus grand nombre par rapport au pouvoir d'achat sénégalais.
- étudier les "erreurs du passés" pour prendre en compte les échecs (et ils sont nombreux) de l'implantation de chauffe-eau solaires dans ce pays...

Tout cela a déjà pris beaucoup de temps, mais n'en a pas moins constitué une base solide pour lancer l'entreprise... De l'expérience qu'on a pu obtenir, sans avoir à la vivre, ce qui vous le reconnaitrez, est plus qu'intéressant dans le cadre d'erreurs commises... Ne pas avoir à les faire soi-même...

Mais ajoutez également à cela une étude de marché tout aussi approfondie pour valider la viabilité du projet, le montage financier et la mise en place de partenariats, notamment avec l'AREED ( <a href='http://www.areed.org/' target='_blank'>http://www.areed.org/</a> ), sans oublier l'incontournable passage par les "dédales" de l'administration sénégalaise, et vous obtenez rapidement 3 années de préparation...

Ce qu'il en ressort ? Vaste question...
Nous avons pu constater que différentes tentatives d'implantation au Sénégal du solaire thermique (pour chauffer l'eau) ont échoué.
Pourquoi ? Essentiellement car les produits n'étaient pas "réfléchis" par rapport aux conditions spécifiques de ce pays, qui dispose pourtant en matière d'ensoleillement, de fortes potentialités. Ils étaient importés directement d'Europe, mais pas le moins du monde adaptés, que ce soit au niveau des matériaux utilisés, du montage des chauffe-eau, et bien évidemment pas adaptés non plus en terme de coût (le pouvoir d'achat en Europe est très différent de celui au Sénégal...).

Mais les besoins sont bel et bien là, les possibilités de répondre à ces besoins également, mais encore fallait-il prendre le temps de s'y intéresser. Ce que nous avons fait...


Enfin, pour ce qui est de l'approvisionnement en électricité du Sénégal, il se réparti comme suit :

Centrales à vapeur : 138 MW
Production Diesel : 137 MW
Turbine à Gaz : 92 MW
Autres sources : 41 MW

Vous pouvez retrouver davantage d'informations si cela vous intéresse, sur le site de la SENELEC :

<a href='http://www.senelec.sn' target='_blank'>http://www.senelec.sn</a>


Pour la formation d'ingénieur mécanicien... vous avez une chance, même s'il est vrai qu'il est encore "trop tôt"... :)
0 x
philflamine
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 13
Inscription : 06/05/04, 17:34

Message non lupar philflamine » 09/08/04, 08:44

Grand merci Prosoleil ! B)



Avez-vous reçu un accueil encourageant et / ou quelconque soutien de la part des autorités sénégalaises ?

Combien êtes-vous à l'initiative de ce projet ? Quelle forme juridique avez vous choisi pour votre société ?

Quel lien vous "attache" à ce pays - simple curiosité..... :D ?

Peut-on espérer voir votre projet faire des petits et s'étendre aux pays voisins ?



Je trouve ce projet génial ........
0 x
Prosoleil
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 06/08/04, 20:25

Message non lupar Prosoleil » 10/08/04, 23:40

Merci pour ces « encouragements »... Quelques éléments de réponses à vos questions...

Pour ce qui est des autorités sénégalaises, nous avons reçu un accueil, comme pour toute entreprise étrangère qui s’implante dans un pays.
Mais de là à qualifier cet accueil d’encourageant, ou même de parler de « soutien », nous n’en sommes pas encore là...

Nous ne « polémiquerons » pas sur les difficultés face à l’administration sénégalaise... Un livre en plusieurs volume pourrait en faire l’objet. Donc, passons...
En revanche, notre combat (car il s’agit bel et bien d’un combat), est de montrer tout l’intérêt de développer l’utilisation de l’énergie solaire thermique au Sénégal, en poussant l’Etat à mettre en place des mesures incitatives, comme cela est bien compris dans la plupart des autres pays africains voisins (au Maroc, au Mali, en Mauritanie...). Car l’intérêt est vraiment pour tous les acteurs...


A l’initiative de ce projet, un homme dont le courage, les compétences et la persévérance ont permis à l’entreprise de voir le jour. Il s’agit de Luc Houard, un français qui a travaillé pendant 25 ans en France, dans le domaine de l’énergie. Il est le gérant de l’entreprise, et s’occupe plus particulièrement des aspects techniques et de la production

Moi-même, je suis le responsable commercial / gestion, et j’ai rejoint Luc dans sa démarche, il y a environ un et demi... J’ai été amené à le rencontrer un peu par hasard, mais face à une telle initiative, un tel projet, je n’ai eu d’autre envie que de lui apporter tout mon soutien.
Je travaille également avec l’association AIDDER (Association Internationale pour le Développement Durable et les Energies Renouvelables).


Avec cette association, nous menons plusieurs projets en Afrique, notamment au Maroc (avec la construction et la mise en place d’un centre de formation aux métiers des énergies renouvelables, à destination des jeunes sans qualification), mais aussi au Sénégal (avec 2 projets : l’équipement en eau chaude solaire de plusieurs dispensaires en milieu rural, mais aussi la mise en place d’eau chaude solaire pour le centre hospitalier régional de Saint Louis).
Voilà les liens que j’ai personnellement avec ce pays et plus généralement l’Afrique : une soif d’apprendre et une détermination d’apporter.

Pour sa part, Luc est tombé amoureux du Sénégal dès la première fois qu’il est venu, et il vit ici depuis près de 5 ans. Il a réfléchi pour savoir comment il pourrait se rendre utile pour ce pays, ce qui l’a amené à monter ce projet pierre après pierre...

« Peut-on espérer voir votre projet faire des petits et s'étendre aux pays voisins ? »

Je répondrai à cette question par deux autres qui me semblent peut-être plus pertinentes :

- Peut-on espérer que le Sénégal saura profiter de l’énergie solaire, en lui permettant de trouver sa juste place ?

- Est-il envisageable pour les entreprises existants dans d’autres pays (car il y en a....), d’adopter un démarche similaire, d’associer le développement de l’énergie solaire, avec un développement économique durable ?

Prenons l’exemple du Maroc, où nous avons mené un projet avec notre association, et où nous sommes allés à la rencontre des différents acteurs en matière d’énergie solaire.
Le volontarisme politique est là, les organisations actives, et les entreprises nombreuses. Cependant, aucune entreprise ne fabrique elle-même les chauffe-eau solaires, alors que le Maroc dispose amplement des moyens de le faire (aussi bien en terme de compétence, que de matériaux disponible sur place). Alors, pourquoi s'obstiner à importer des produits "occidentaux", pas forcément adaptés, plutôt que de réfléchir et de produire localement ce qui peut l'être ?

Donc selon nous, il s’agit plus d’un problème de « démarche » mise en place, que d’un problème « technique », pour que le solaire thermique trouve sa juste place en Afrique. Nous espérons ouvrir la voie...
0 x
philflamine
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 13
Inscription : 06/05/04, 17:34

Message non lupar philflamine » 14/08/04, 09:58

Un grand merci pour partager tout ceci avec nous !

Si vous voulez tenir un petit journal de bord, et le faire partager, je pense que le site sera tout ouvert :D et nous enchantés.....
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités