Solaire photovoltaïque: électricité solaireTrop de photovoltaïque = coupures sur le réseau?

Forum solaire photovoltaïque PV et génération d'électricité solaire à partir d'énergie solaire en rayonnement direct.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45047
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 158
Contact :

Trop de photovoltaïque = coupures sur le réseau?

Message non lupar Christophe » 28/06/10, 18:27

Trop de panneaux solaires risque de provoquer des coupures de courant, LeMonde.fr avec AFP, 22/06/10, 13h35

L'engouement actuel pour l'energie solaire photovoltaique fait courir des risques de coupures d'electricite au niveau local, si la production depasse la demande et provoque une "surtension", a mis en garde la presidente d'ErDF, Michelle Bellon, mardi.
"Il y a en France un engouement un peu interesse" pour le photovoltaique "car il y a quand meme un effet d'aubaine assez fabuleux" du notamment aux tarifs de rachat de l'electricite verte, a declare la presidente du gestionnaire du reseau de distribution d'electricite. Cet engouement conduit a une multiplication extremement rapide du nombre de panneaux solaires installes en France, a-t-elle souligne.

Il y avait ainsi 45 000 panneaux photovoltaiques raccordes au reseau electrique d'ErDF a la fin 2009, selon elle. "Nous nous attendons cette annee a plus de 75 000 raccordements nouveaux, 120 000 l'annee prochaine, 150 000 en 2012", a estime Michelle Bellon. "Ce qui veut dire qu'a fin 2013, nous devrions avoir plus de 50 000 producteurs decentralises raccordes sur le reseau".
"Comment va-t-on gerer toute cette production non previsible, aleatoire ? Ca va etre extremement complexe", a-t-elle pointe, soulignant que, dans certains departements, "comme les Landes", les projets de raccordements photovoltaiques "sont a hauteur de 5 fois la consommation de pointe du departement".

La presidente d'ErDF a estime que cette situation faisait courir des "risques de 'black-out' complet par surtension" si les panneaux photovoltaiques se mettent a produire "plus que ce qu'on a besoin". "Je suis assez inquiete car ca va tres tres vite. D'ici deux ou trois ans, on va etre confronte a de vrais problemes d'equilibre offre-demande de la boucle locale", a-t-elle ajoute.


http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html
0 x




Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45047
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 158
Contact :

Message non lupar Christophe » 28/06/10, 18:35

Un autre article dans ce sens:

La France craint le gros coup de solaire, Terra Economica, 23/06/10 Karine Le Loet

Si les Francais continuent a installer des panneaux photovoltaiques a ce rythme, on risque le black-out. C'est en tout cas la patronne du reseau ErDF qui l'a assure ce mardi. Les professionnels du secteur hurlent au scandale.

Alerte aux panneaux solaires ! En France, il en pousse par centaines, assure la pedegere d’ErDF (Electricite Reseau Distribution France) Michelle Bellon dans une depeche AFP reprise par Le Monde. « Il y a en France un engouement un peu interesse » pour le photovoltaique, selon la patronne de la filiale d’EDF « car il y a quand meme un effet d’aubaine assez fabuleux ». Comprenez un prix allechant du rachat de l’electricite solaire. Du coup, le nombre des capteurs s’envolent. « Nous nous attendons cette annee a plus de 75 000 raccordements nouveaux, 120 000 l’annee prochaine, 150 000 en 2012. »

Il y a ceux qui crient « hourra ». Michele Bellon, elle, se demande comment on va « bien pouvoir gerer toute cette production non previsible, aleatoire ». En fait ce que craint la boss d’ErDF, ce sont les desequilibres locaux. L’electricite en effet ne peut pas etre stockee. Il faut donc la consommer aussi sec, de preference localement. Car « plus il y a de transport, plus il y a des chances de pertes », explique Stephane Muyard, directeur des operations chez Sunnco, un acteur phare du secteur. Du coup, dans les zones ou l’on consomme moins que l’on ne produit, la tension monte sur les lignes. Exemple dans les Landes, ou les projets de raccordements « sont a hauteur de cinq fois la consommation de pointe du departement », d’ou « des risques de black-out complet », s’emeut Michelle Bellon.

L’Allemagne garde ses lignes « au frais »

Bigre. On sent la ruee sur les bougies dans les supermarches landais. L’alerte, elle, enerve plutot les professionnels du secteur. « Le reseau est capable de supporter plus d’electricite , assure Stephane Muyard. Il suffit que les travaux et les installations adequats soient faits. » La preuve avec l’Allemagne. « Il y a 20 fois plus de photovoltaique que chez nous », souligne-t-il encore. Fin 2009, on affichait outre-Rhin 9785 MW de photovoltaique installes contre 272 MW en France. « Et pourtant, on dit qu’en France, ca pose des problemes ! On peut se poser des questions sur la volonte de ces acteurs-la de faire de l’energie renouvelable », poursuit le responsable de Sunnco.

Mais comment fait donc l’Allemagne pour garder ses lignes « au frais » ? « Toutes les adaptations au reseau ont ete faites », assure Stephane Muyard. Et si le soleil fait trop carburer les panneaux, on peut limiter la productivite d’electricite en ralentissant les centrales thermiques. En France, en revanche, royaume du nucleaire, « on ne peut pas arreter nos centrales d’un jour a l’autre », souligne Henri Saurine, ingenieur chez Tecsol, bureau d’etudes specialise dans l’energie solaire.

« Si la region est isolee, ErDF fait payer plus cher le producteur »

Reste que la France a ses propres methodes. En faisant payer une partie du raccordement aux producteurs d’energie solaire. « Si la region est isolee, comme en Lozere, ErDF fera par exemple payer plus cher. Du coup, le projet a pas mal de chances de ne pas se faire. Ca permet une certaine auto-regulation », souligne Stephane Muyard. Et puis, en cas de pic de production « on peut effacer (comprenez arreter, ndlr) la production en tout ou partie. », souligne Richard Loyen, directeur general de l’association professionnelle Enerplan. « Mais ca remet en cause le contrat du producteur qui a un objectif en terme de rentabilite », rappelle-t-on au service de presse d’ErDF. Reste les « smart grid », les reseaux intelligents, qui se developpent peu a peu. Soit des installations intelligentes susceptibles de regler l’effort de production en fonction de la consommation.

En fait, les producteurs accusent surtout ErDF de crier au loup avant d’en voir la queue. Mais aussi de jeter une ombre negative sur le secteur. « Je trouve ca assez scandaleux que des gens s’expriment ainsi et bloquent les energies renouvelables », s’agace Stephane Muyard. « ErDF a peur, resume Richard Loyen. Peur du changement. »


http://www.terra-economica.info/Les-pan ... 11163.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 7803
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 40
Contact :

Message non lupar Remundo » 28/06/10, 18:44

Salut Christophe,

tu publies ça pour m'énerver ? :cheesy:

Rarement vu autant de mauvaise foi... :? Ah si déjà vu... tout bien réfléchi, c'était chez... EDF :P
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45047
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 158
Contact :

Message non lupar Christophe » 28/06/10, 18:48

Ben je savais même pas que tu t'équipais jusqu'à il y a 3-4 jours...
:cheesy: Félicitations en tout cas!

Forcément y a un peu de lobbyisme dans tout cela mais y a du vrai!

Edf et erdf semblent vouloir trouver une excuse pour ralentir le PV...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 7803
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 40
Contact :

Re: Trop de photovoltaïque = coupures sur le réseau?

Message non lupar Remundo » 28/06/10, 19:40

Trop de panneaux solaires risque de provoquer des coupures de courant, LeMonde.fr avec AFP, 22/06/10, 13h35

L'engouement actuel pour l'energie solaire photovoltaique fait courir des risques de coupures d'electricite au niveau local, si la production depasse la demande et provoque une "surtension", a mis en garde la presidente d'ErDF, Michelle Bellon, mardi.

La production PV ne fait courir aucun risque de surtension, mais il faut écouler le courant qui n'est pas consommé sur place vers des zones qui le consomment
"Il y a en France un engouement un peu interesse" pour le photovoltaique "car il y a quand meme un effet d'aubaine assez fabuleux" du notamment aux tarifs de rachat de l'electricite verte, a declare la presidente du gestionnaire du reseau de distribution d'electricite.

Eternel débat de l'énergie à dumping environnemental (pas chère) avec conséquences graves pour plus tard et celle des énergies propres (sans dumping) donc plus chères immédiatement.
Il y avait ainsi 45 000 panneaux photovoltaiques raccordes au reseau electrique d'ErDF a la fin 2009, selon elle. "Nous nous attendons cette annee a plus de 75 000 raccordements nouveaux, 120 000 l'annee prochaine, 150 000 en 2012", a estime Michelle Bellon. "Ce qui veut dire qu'a fin 2013, nous devrions avoir plus de 50 000 producteurs decentralises raccordes sur le reseau".

La puissance moyenne des raccordements est de l'ordre de 4 kWc, 100 000 raccordements de 4 kW font 400 MWcrête, soit en puissance réelle moyenne seulement 40 MW injectés.

Il faut savoir qu'un EPR fait 1650 MW à lui tout seul, mais là, "pas de problème de gestion"
"Comment va-t-on gerer toute cette production non previsible, aleatoire ? Ca va etre extremement complexe", a-t-elle pointe, soulignant que, dans certains departements, "comme les Landes", les projets de raccordements photovoltaiques "sont a hauteur de 5 fois la consommation de pointe du departement".

Il suffit simplement de renvoyer la puissance via les lignes HTA et HTB.

Mais vraiment, à mon avis, on est très loin de cette situation dans 99,9% sur réseau puisque tout est consommé localement. Et balancer de l'ampérage entre les zones productrices vers les consommatrices, ErdF sait très bien faire...
La presidente d'ErDF a estime que cette situation faisait courir des "risques de 'black-out' complet par surtension" si les panneaux photovoltaiques se mettent a produire "plus que ce qu'on a besoin". "Je suis assez inquiete car ca va tres tres vite. D'ici deux ou trois ans, on va etre confronte a de vrais problemes d'equilibre offre-demande de la boucle locale", a-t-elle ajoute.

Le black-out, c'est quand on ne peut pas livrer le courant appelé sur le réseau...

Enfin je croyais... il semble que le "black out", c'est lorsque ErdF ne peut pas livrer ses kWh nucléaires à la place des kWh solaires...

Même si le PV produisiant 1 GW en puissance moyenne (mais il faudrait pour cela 10 000 MWc de parc installé... Or au 31 mars 2010, selon SOLER, seulement 349 MWc produisent ; Bien donc même si l'on multiplie par 30 le parc PV, cela ne représenterait guère que 1/100e de la puissance de pointe hivernale qui est de l'ordre de 100 GW

Par ailleurs, la puissance solaire est prévisible (il suffit de regarder l'ensoleillement prévu et y appliquer un algorithme de calcul de production) avec moins d'erreur que la puissance des éoliennes.

Mais comment donc font les Allemands ???!!! avec un parc PV et un parc éolien 10 fois plus importants qu'en France... :idea:

Du grand art ce communiqué... :?
0 x
ImageImageImage


Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6402
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 81
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 28/06/10, 20:34

j'ameria bien que le principal probleme soit de gere l'exes de puissance solaire !

il est plus facile d'areter une cellule solaire qu'une centrale nucleaire !

quand il y aura vraiment risque de surproduction solaire , j'espere qu'edf sera capable de mettre des disjoncteur telecommandé pour coupé certaine cellule et faire la regulation du reseau

meme chose pour les eolienne ... on ne peut pas commander le vent ou le soleil , mais on n'est pas obliger de l'utiliser si on en a pas besoin

si la puissance installé est largement superieur au besoin ca devient meme une enregie tout a fait regulable

avec les onduleur electronique des photovoltaique , c'est mieux que telecommandable en tout ou rien ca pourait etre regulable tout en finesse , mais dommage pour celui qui espere amortir ses cellule en produisant plein pot , si edf reduit la puissance pour reguler le reseau

enfin ce n'est pas le cas aujourd'hui et je crois qu'on peu instaler des cellule encore longtemps avant d'avoir besoin d'en reguler la puissance
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45047
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 158
Contact :

Re: Trop de photovoltaïque = coupures sur le réseau?

Message non lupar Christophe » 28/06/10, 22:09

Remundo a écrit :Mais comment donc font les Allemands ???!!! avec un parc PV et un parc éolien 10 fois plus importants qu'en France... :idea:


Tu fais bien de le demander, selon certaines sources cela serait le parc éolien allemand qui serait à l'origine du blackout européen de fin 2006 (je crois)... :mrgreen: :mrgreen:
0 x
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Re: Trop de photovoltaïque = coupures sur le réseau?

Message non lupar oiseautempete » 28/06/10, 23:08

Christophe a écrit :
Remundo a écrit :Mais comment donc font les Allemands ???!!! avec un parc PV et un parc éolien 10 fois plus importants qu'en France... :idea:


Tu fais bien de le demander, selon certaines sources cela serait le parc éolien allemand qui serait à l'origine du blackout européen de fin 2006 (je crois)... :mrgreen: :mrgreen:

En effet, j'ai vu une émission allemande sur une chaîne satellite qui débattait de ça et c'est en effet le cas, mais la région ou l'incident a démarré, n'était déservie que par une seule ligne THT sous dimensionnée (passant au dessus d'un bras de mer), alors lorsque la production éolienne est tombée dans le secteur qu'elle déservait, il y a eu une forte surcharge de la ligne qui a fait tomber le réseau européen par effet boule de neige...cette ligne a été renforcée depuis...
Pour les fournisseurs d'électricité il devient en effet de plus en plus difficile de réguler à fur et à mesure que la production solaire et éolienne extrêmement variable augmente et on ne peut pas "décharger" une surproduction d'un réseau à un autre comme ça car ces réseaux ne sont pas prévu pour ça (voltages beaucoup plus élevés, voir transformation en alternatif/continu/alternatif sur grandes distances) ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 7803
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 40
Contact :

Message non lupar Remundo » 28/06/10, 23:31

L'électricité éolienne est difficile à prévoir, mais n'a rien à voir dans le blackout de 2006... C'est le genre de rumeur qui sied si bien aux anti-éoliens...

Il s'est agit bêtement d'un report trop intense sur des lignes THT en service après coupure (prévue !) de l'une d'entre elle pour laisser passer dessous un gros bateau sans arc électrique.

Il était prévu de couper la ligne THT à 22h, le problème est que les gars l'ont fait 20 min avant... :P

D'autres lignes THT ont surchargé (et pas prévu puisque les moyens de réadaptation du réseau étaient prévus pour 22h) et l'effet domino s'est déclenché.

A signaler que le blackout n'a été que partiel car le délestage de grandes parties du réseau (à peu près 10%) a stabilisé la situation, évitant ainsi le crach complet.

Si vous voulez en savoir plus : http://www.robert-schuman.eu/question_e ... ?num=qe-46
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 7803
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 40
Contact :

Message non lupar Remundo » 29/06/10, 00:02

Il me semblait bien qu'EDF EN (EDF énergies nouvelles) avait un mégaprojet dans les Landes...
76 MWcrete, 300 000 000 € d'investissement.

Alors que Mr Dupont fasse bien attention... ses 3kWc sur son petit toit déstabilisent la "boucle locale"... :cheesy:

ça serait malheureux quand même que ses 3kWc en excès sur la boucle locale remontent les transfos vers le triphasé 400V, puis vers le HTA 20 kV... ça gênerait les 76 000 kWc de la centrale d'EDF :P

ça fait combien de maisons 3 kWc la centrale EDF 76 MWc ? 25 500 installations... :idea:
0 x
ImageImageImage
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire photovoltaïque: électricité solaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité