Société et philosophieValls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Débats philosophiques et de sociétés.
Petrus
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 188
Inscription : 15/09/05, 02:20
x 13

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar Petrus » 02/05/17, 18:03

Macron avait finalement raison, pourquoi s’embêter à construire un programme quand on peut finir 1er avec des discours creux et une bonne exposition médiatique ?
Les résultats de ce 1er tour m'incite à me pencher sur le syndrome du larbin :
http://www.dailymotion.com/video/xmruf4_le-syndrome-du-larbin_news
1 x




Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 624
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 19

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar Exnihiloest » 03/05/17, 16:21

Petrus a écrit :Macron avait finalement raison, pourquoi s’embêter à construire un programme
...

Sur ce point, il n'a pas tort. Qui dans le passé a déjà tenu son programme ? De sorte qu'aujourd'hui, les gens ont compris. La tendance n'est plus de voter pour un programme ni pour un parti, mais pour une personne dont on a compris que le caractère ou la personnalité lui fera prendre les options qu'on préfère.

quand on peut finir 1er avec des discours creux et une bonne exposition médiatique ?

Qu'un électeur trouve de l'attraction dans un discours "creux", j'en doute. Si Mélenchon a obtenu autant de voix, ce serait à cause d'un discours creux ? Ah mais là on me dira, Mélenchon c'est Mélenchon et Macron c'est Macron, seul le premier a un discours pas creux qui a de l'attraction et l'autre un discours creux qui a de l'attraction. On voit qu'on est dans l'argutie clanique.
Le discours creux n'a pas d'attraction, sauf si l'on prend la majorité des Français pour des imbéciles. Pour moi, ce n'est pas le cas. Les prendre pour des imbéciles dénote plus un déni de démocratie, une façon de dire "ce sont des moutons, on les manipule mais moi je sais mieux qu'eux, ils auraient dû voter (ou pas) comme moi". Même si c'était le cas, ce qui resterait à démontrer et amha c'est la quadrature du cercle, seul compte l'option prise par la majorité quand bien même elle se planterait (là encore, se planter mais par rapport à quoi qui serait mieux, encore la quadrature du cercle).
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5286
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar Ahmed » 03/05/17, 19:04

La tendance n'est plus de voter pour un programme ni pour un parti, mais pour une personne dont on a cru comprendre que le caractère ou la personnalité lui fera prendre les options qu'on préfère et c'est tout l'art des candidat de faire en sorte que chacun entende ce qu'il souhaite entendre (d'où le vague des formulations).
Il est évident que les français ne sont pas des imbéciles, mais ce sont des amateurs qui se retrouvent face à des professionnels de la manipulation et le choix porte d'autant plus sur la forme que le fond des présidentiables est le même. Certes, aujourd'hui se présente un cas qui semble déroger à cette règle, cependant le FN se définit non comme un contenu, mais essentiellement par une position d'opposition avec sa rhétorique bancale du "hors système". Si sa dirigeante venait à le remporter, elle n'aurait soudain plus rien à vendre dans sa boutique... Macron, lui, peut toujours nous vendre les articles inusables restés en vitrine du quinquennat précédent...
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Petrus
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 188
Inscription : 15/09/05, 02:20
x 13

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar Petrus » 03/05/17, 19:40

Exnihiloest a écrit :Qu'un électeur trouve de l'attraction dans un discours "creux", j'en doute. Si Mélenchon a obtenu autant de voix, ce serait à cause d'un discours creux ? Ah mais là on me dira, Mélenchon c'est Mélenchon et Macron c'est Macron, seul le premier a un discours pas creux qui a de l'attraction et l'autre un discours creux qui a de l'attraction. On voit qu'on est dans l'argutie clanique.
Le discours creux n'a pas d'attraction, sauf si l'on prend la majorité des Français pour des imbéciles. Pour moi, ce n'est pas le cas. Les prendre pour des imbéciles dénote plus un déni de démocratie, une façon de dire "ce sont des moutons, on les manipule mais moi je sais mieux qu'eux, ils auraient dû voter (ou pas) comme moi". Même si c'était le cas, ce qui resterait à démontrer et amha c'est la quadrature du cercle, seul compte l'option prise par la majorité quand bien même elle se planterait (là encore, se planter mais par rapport à quoi qui serait mieux, encore la quadrature du cercle).

Les autres candidats ont des positions marquées, on peut y adhérer ou non. Ce n'est pas le cas avec Macron, dès qu'il prend position il tempère immédiatement derrière, en l'écoutant je m'amusait à faire un compte à rebours dès qu'il proposait quelque chose jusqu’à ce qu'il tempère (on s’amuse comme on peut). L'objectif est de dire tout et son contraire, histoire que chacun se reconnaisse dans une partie de son discours, c'est de la grosse manipulation pas très subtile (manipulez nous mieux !), mais apparemment ça marche.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5286
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar Ahmed » 03/05/17, 19:51

Oui, Petrus, c'est ce que l'on nomme la segmentation du marché: il faut vendre à chacun ce qu'il est prêt à acheter et pour toucher un maximum de segments (ce qui est une nécessité si l'on veut une majorité de suffrages), il ne faut pas rechigner à certaines contradictions. La même contrainte pousse à mettre en avant des concepts vagues dans lesquels chacun se reconnaît (par ex, tout le monde est pour la paix, même les dictateurs les plus sanguinaires, simplement les plus belliqueux mettent des conditionnalités à cette paix! :lol: ).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


yves35
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 65
Inscription : 27/09/15, 23:22
Localisation : rennes
x 6

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar yves35 » 03/05/17, 22:56

bonsoir,


Oui, Petrus, c'est ce que l'on nomme la segmentation du marché: il faut vendre à chacun ce qu'il est prêt à acheter et pour toucher un maximum de segments (ce qui est une nécessité si l'on veut une majorité de suffrages), il ne faut pas rechigner à certaines contradictions

que faire supprimer les élections,les parlements?

Je crois que tu as raison: une souris,c'est comme un éléphant. C'est gris

yves
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar sen-no-sen » 03/05/17, 23:50

Ce qui est le plus affligeant dans cette très théâtrale course à la présidence c'est l'absence totale de questions de fonds,tout ne tourne que sur des aspects symptomatiques des crises en cours,malgré des oppositions idéologiques conséquentes, les deux candidats sont en réalité en accord sur le fond...
A l'heure de l'écocide aucun des deux candidats ne propose de relever les défis du 21 emes siècles.
Macron Le Pen ce n'est au final qu'une bataille pour définir qu'elle modèle de l'ultra libéralisme ou du populo-nationalisme permettra de maintenir la croissance...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5286
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar Ahmed » 04/05/17, 09:28

Yves35, tu écris:
que faire, supprimer les élections, les parlements?

Comment expliquerais-tu qu'un système soi-disant démocratique conduise à reconduire indéfiniment la même oligarchie contraire aux intérêts du plus grand nombre?
Prendre conscience de l'inanité du "débat" politique serait déjà pas mal! Et surtout, renoncer à attendre son salut d'une oligarchie politique qui fonctionne en vase clos et donc refonder l'action politique à partir du bas...


Sen-no-sen, ton analyse pourrait évidemment s'appliquer depuis longtemps, elle ne perdrait pas en pertinence... :roll:
Je modulerais ta dernière phrase de la sorte: Macron Le Pen ce n'est au final qu'une bataille pour définir moins le modèle, mais qui de l'ultra-libéralisme ou du national-populisme(socialisme?) permettra de maintenir la croissance à l'intérieur de quel cadre de fonctionnement : mondial ou national...
Cependant, sur ce dernier point, je pense que tu pousses peut-être trop loin l'analyse et faire crédit d'une "pensée" à ces constructions opportunistes*, c'est leur faire beaucoup d'honneur, plus que n'en mérite leur aspect stratégique: le rôle du FN consiste, comme je l'ai déjà évoqué plus haut, à assurer (par effet répulsif, ce qui est généralement traduit par "discipline républicaine") l'élection de politiques qui, en imposant l'austérité, ont déplu à leurs électeurs. Ce qui est gagnant-gagnant pour les deux parties, puisque la poursuite de l'austérité ne manque pas de renforcer le parti lepéniste et d'augmenter ainsi sa rente de situation...
Autant dire que les injonctions à voter Macron consiste à plébisciter les causes pour éviter les conséquences! Non, mais allo, Bossuet, comme n'aurait pas dit Nabila! :lol: :lol: :lol:
Quoi qu'il en soit, les déterminismes économiques et thermodynamiques vont pouvoir se déployer sans freins, ni entraves et l'histoire s'accélérer avec la victoire programmée de Macron, comme le note Frédéric Lordon sur son blog:
Car Macron s’annonce comme l’accélérateur de tous les processus. Fabriqué par l’oligarchie comme réponse à la crise, il est le meilleur agent de l’approfondissement de la crise.


*C'est cependant une façon valide de mettre en lumière ce en quoi elles se rattachent aux déterminismes.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar sen-no-sen » 04/05/17, 10:20

Ahmed a écrit :Sen-no-sen, ton analyse pourrait évidemment s'appliquer depuis longtemps, elle ne perdrait pas en pertinence... :roll:


J'aime bien les truismes! :mrgreen:
Mais il faut dire que nous vivons dans une période ou plus grand chose n'est caché.
On pouvait encore il y a quelques années avoir des "doutes" sur les intentions de nos politiciens(pour les plus naïfs!), mais désormais tout est on ne peut plus clair...et bizarrement cette clarté semble aveugler le plus grand nombre,conséquence de la crise de subjectivation que nous traversons.
Si Macron* est élue je pense que cela marquera un tournant historique dans le domaine de l’ingénierie sociale,Macron est le prototype du politiciens du futur:une marionnette entièrement fabriqué par les médias afin de servir les intérêts des monopoles.
Il ne m'étonnerait même plus de voir des personnages fictifs intégrer le prochain gouvernement... :lol:

Je modulerais ta dernière phrase de la sorte: Macron Le Pen ce n'est au final qu'une bataille pour définir moins le modèle, mais qui de l'ultra-libéralisme ou du national-populisme(socialisme?) permettra de maintenir la croissance à l'intérieur de quel cadre de fonctionnement : mondial ou national...


Le modèle Macron ça n'est au final que plus de libéralisme pour plus d'expansion,avec une tendance forte vers le saut "qualitatif"(repurposing conceptuel) en faveur des NBIC(Macron est le plus candidat le plus proche des idées transhumanistes).
Le Pen pratique quant à elle le repurposing spatiale,c'est à dire un repli pour préparer l'expansion...
Historiquement la tendance de fonds va favoriser cette dernière,notamment en raison du prochain crash pétrolier.
Ainsi si Macron est élue cette fois,il est fort à parier qu'en 2022 la victoire soit acquise à sa concurrente.
Le système privilégie ainsi les rouages les plus à même de favoriser son avènement.
Le FN est trop à gauche pour le moment,et quant les temps seront venu et l'austérité installé, le parti de M. Le Pen sera propulsé pour permettre la mise en place d'une politique sécuritaire,le sociale étant écarté en raison des "événements".

Cependant, sur ce dernier point, je pense que tu pousses peut-être trop loin l'analyse et faire crédit d'une "pensée" à ces constructions opportunistes*, c'est leur faire beaucoup d'honneur, plus que n'en mérite leur aspect stratégique: le rôle du FN consiste, comme je l'ai déjà évoqué plus haut, à assurer (par effet répulsif, ce qui est généralement traduit par "discipline républicaine") l'élection de politiques qui, en imposant l'austérité, ont déplu à leurs électeurs.


Le système fonctionne en grande partie par le biais de la lois des contraires,notamment en instaurant des antagonisme de façade,comme ce fut le cas (à des dimensions beaucoup plus importante) entre capitalisme et communisme.
La finalité reste bien évidemment toujours la même:la recherche de croissance exponentielle.

NB:Il est interessant de noter que la parti de M.le Pen est originellement un parti crypto-fasciste et donc masculin...incarné par une femme!
Le "mouvement"(!) de E.Macron tendance libérale libertaire est plutôt fondé sur une vision assez féminine et est incarné par un homme.
C'est à y perdre sont latin!










*L’élection de Le Pen ne serait bien évidemment pas une bonne nouvelle,mais elle constituerait toutefois une douche froide qui pourrait entrainer des mutations politiques intéressantes,comme par exemple la renaissance de l’extrême gauche,l'apparition de collectifs citoyens etc...mais cela va sans dire, il n'y a rien à attendre de son programme politique.
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5286
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Re: Valls2: un banquier d'affaires Ministre de l'économie !

Message non lupar Ahmed » 04/05/17, 10:40

J'ai bien fait de t'encourager à approfondir! :wink:

Il est assez évident, comme tu le soulignes, que le moment n'est pas venu pour le FN et sa représentante aurais tout à perdre d'une victoire dimanche prochain: c'est-à-dire toute la marchandise contestataire qui fait son fond de commerce, de plus, l'inanité de ses options gouvernementales apparaîtrait alors au grand jour...
Il est donc bien nécessaire que Macron lui prépare un terrain favorable préalablement...
Il est assez étonnant (mais, pour qui?) de voir l'exactitude millimétrique des théories déterministes en œuvre...

Il y a aura donc, sans surprise, deux gagnants et beaucoup, beaucoup de perdants à la fin de cette semaine.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités