Société et philosophie"Le dogme de l'énergie"

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

"Le dogme de l'énergie"

Message non lupar sen-no-sen » 02/07/10, 20:17

A l'instar de la religion et de la science, le secteur de l'énergie n'échappe pas au dogme.
Qu'est ce qu'un dogme?
C'est une affirmation considérée comme fondamentale, incontestable et intangible par une autorité politique, philosophique ou religieuse qui emploiera dans certains cas la force pour l'imposer. (définition Wikipédia).
Par exemple beaucoup de gens,pense avec naïveté que ,dés lors qu'un dispositif de production d'énergie vertueux et économique sera créer , il sera développé par les industriels.
Dans les faits, la réalité est tout autre,ainsi, de nombreuses technologies bien que validé scientifiquement ne se développe pas ou peu, et reste « dans les cartons ».
Le plus consternant est de voir que tout les pays commettent les mêmes erreurs,quant bien même certain d'entre eux pourraient tirer avantages de ses technologies (en vrac:solaire à concentration,tour à vortex, géothermie,énergie thermique des Mers etc...).
Face à se terrible constat, beaucoup de gens viennent à penser qu'un obscur complot est à l'œuvre, mené par de puissants lobbies aux intérêts économique évident.
Cette théorie,bien que n'étant pas totalement infondée ne résume pas l'entière vérité.
De nombreux groupes mettent effectivement en œuvre une politique visant à garder le monopole des recettes dont il on le savoir faire (en France les « nucléocrates » entretienne le dogme).
Néanmoins celui ci, est tellement efficace qu'une sorte « d'endormissement » face à des réalités pourtant évidentes se met en place, mettant à mal l'intellect des politiques,des citoyens...et même de ses propres auteurs!
Ainsi certain industriels pourraient tirer à leur avantage certaines technologie ,quittent à créer des filiales.

Tout le monde peut remarquer le dogme énergétique en place,qui se manifeste souvent par des affirmation mensongères: « les énergies renouvelable n'ont pas les capacités à alimenter notre pays en énergie »...ou encore mystificatrices : »en France on ne peut pas se passer du nucléaire... ».

Malheureusement le dogme,enfin les dogmes nous entourent dans tout les domaines stratégique...

Vous en pensez quoi?
0 x




"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5301
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 186

Message non lupar Ahmed » 02/07/10, 21:46

Merci, tout d'abord, d'évacuer la thèse de la conspiration. S'il en existe l'apparence, c'est que l'ensemble des agents économiques fonctionnent sous la contrainte des mêmes règles et que leurs choix ne sont aucunement libres (seulement "libres" de coller au mieux avec ces contraintes).
...de nombreuses technologies bien que validées scientifiquement ne se développent pas ou peu, et restent « dans les cartons ».

Comme tu l'as noté, l'inertie des intérêts en place est l'explication principale: toute organisation tend à sa pérennité, même si son utilité initiale a disparu.
D'autres explications peuvent être formulées qui n'infirment pas la première: difficulté de mettre en place une politique cohérente (choix des techniques, infrastructures...); inclination vers des procédés très complexes mais plus prestigieux...et rémunérateurs, comme le projet ITER.
Tôt ou tard un débat sera nécessaire sur les moyens à mettre en œuvre et définir une conduite, gageons qu'il sera confisqué par les"experts", sauf forte implication citoyenne (dont je doute fortement).

Il est encore moins risqué de prédire que le débat sur la finalité de l'énergie (quelle quantité, pour quoi faire...) ne sera même pas envisagé: le problème se focalise, et ce n'est pas innocent, sur le comment et non sur le pourquoi.
Pourtant, du choix du type d'énergie et encore plus,de son cadre de développement, découle, dans une bonne mesure, un modèle particulier de société.

Les "dogmes" que tu cites font partie de la propagande...
Je pense qu'il n'y a pas des dogmes, mais un ensemble cohérent de postulats élaborés destinés à apporter la base idéelle du "système totalitaire marchand"*, comme il est dit joliment dans le film: http://www.delaservitudemoderne.org/ .

*totalitaire, mais pas total!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
coucou789456
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1019
Inscription : 22/08/08, 05:15
Localisation : narbonne

Message non lupar coucou789456 » 03/07/10, 03:23

bonsoir

les hommes politiques qui nous gouvernent ne connaissent pas vraiment les sujets qui sortent trop de l'ordinaire. quand ils ont besoin de savoir avant une décision, une commission est chargée de faire une étude, confiée à des techniciens, et une note de synthèse est élaborée à partir des résultats. il n'ont donc connaissance de la "chose" que par un résumé plus ou moins objectif. bien souvent la décision sera grandement liée au possibilité de taxes qu'il en résultera ou à celles qui risquent de disparaitre, le plus mauvais signe.
que le gouvernement parle de ses projets ou de l'opposition qui promet que tout changera quand eux-mêmes seront au pouvoir, en fait il se passera la même chose, une manière identique d'obtenir les informations sur les mêmes projets, donc pas de changements notable, à noter les essais nucléaires français qui n'ont pas cessé au changement de gouvernement... de même que les gouvernants n'avaient aucune idée de ce qui se passe lors d'un essai mais les notes de synthèses et rapports qu'on leur fournissaient leur disait le contraire, donc on continue tant qu'on peut, on fait comme les autres finalement.

pour l'énergie c'est pareil, il suffit de voir ce qu'il ai nécessaire de faire pour obtenir le droit de produire de l'énergie avec du photo-voltaïque alors que quelques décisions politiques suffiraient à rendre plus simple l'installation de ces systèmes ... alors de là à leur dire qu'il faudrait peut-être penser qu'il existe d'autres méthodes, parfois moins couteuses pour obtenir la même chose ... on nage en plein délire, l'utopie ...

un milliardaire idéaliste pourrait faire avancer les choses mais voilà, ça ne court pas les rues ! (au moins il saurait prendre les bonnes décisions surtout si il est motivé plus par le résultat que par les bénéfices à engranger)

jeff
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 03/07/10, 11:23

Ahmed a écrit :D'autres explications peuvent être formulées qui n'infirment pas la première: difficulté de mettre en place une politique cohérente (choix des techniques, infrastructures...); inclination vers des procédés très complexes mais plus prestigieux...et rémunérateurs, comme le projet ITER.


En effet certain pays se lance dans des projets couteux, complexe, et dangereux, comme le nucléaire par pure prestige,je dirait même dans le but de "magnifier l'ego nationale".
Pour un état, posséder des installations nucléaire par exemple, c'est comme un gorille mâle qui se tape la poitrine...un signe de puissance!
Les exemples ne manque pas:

Les Émirats Arabe unis on ainsi lancé un projet à 20 milliards $,alors que le pays est écraser plus de 300jours par an par un soleil de plomb, ou les température peuvent dépasser les 48C°(à l'ombre svp!!!).

Ou encore Taïwan,qui à fait construire (peut de temps après sa tour Taipei 101 de 508m,la plus haute du monde,avant que les...Émirats Arabe unis n'en construise une encore plus haute...) une centrale nucléaire à 60km de la capitale, dans un pays hautement sismique et frappé par les typhons plusieurs fois par an...

Je ne cite pas l'exemple de notre cher pays...:lol:

coucou789456 à écrit:

un milliardaire idéaliste pourrait faire avancer les choses mais voilà, ça ne court pas les rues ! (au moins il saurait prendre les bonnes décisions surtout si il est motivé plus par le résultat que par les bénéfices à engranger)


Bruce Wayne peut être? :lol:

Plus sérieusement le cheikh Saud bin Saqr al-Qasimi, prince de l'Emirat de Ras-al-Khaimah, finance un projet d'ile solaire,affaire à suivre.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Aumicron
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 387
Inscription : 16/09/09, 16:43
Localisation : Bordeaux

Message non lupar Aumicron » 03/07/10, 15:27

coucou789456 a écrit :un milliardaire idéaliste pourrait faire avancer les choses mais voilà, ça ne court pas les rues

Pourquoi pas Bill Gates?

Malheureusement, il semble plus intéressé par l'énergie nucléaire.

http://www.tdg.ch/actu/economie/toshiba ... 2010-03-23

http://www.econologie.com/forums/twr-un-pet ... t9515.html
0 x
Argumentons pour faire.


Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 03/07/10, 16:17

Pourquoi pas Bill Gates?

Malheureusement, il semble plus intéressé par l'énergie nucléaire.


Comme tu l'a mentionné,ses "intérêts" se sont porté sur le nucléaire,espérons qu'il fera machine arrière!

Les "dogmes" que tu cites font partie de la propagande...
Je pense qu'il n'y a pas des dogmes, mais un ensemble cohérent de postulats élaborés destinés à apporter la base idéelle du "système totalitaire marchand"*, comme il est dit joliment dans le film: http://www.delaservitudemoderne.org/ .



Merci pour le liens Ahmed,je n'avais pas encore visionner ce documentaire,qui est assez bien réalisé.
Même si je n'adhère pas totalement à toutes les idées véhiculés par ce derniers ,certains points de vues méritent le détour.
Il est souvent fait référence (en parlant du consommateur) d'esclave.
je trouve ce terme volontairement exagéré, je le remplacerais par le terme "endormis",qui est beaucoup plus juste pour qualifier le consommateur Occidental(isé).
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5301
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 186

Message non lupar Ahmed » 03/07/10, 19:26

Il est intéressant de lire également les commentaires à ce montage: la fin est particulièrement mal comprise, ce qui à contrario, renforce l'argumentaire!
Esclave doit évidemment être pris au sens figuré et ne se rapporte pas mécaniquement à tout le monde, c'est simplement la logique du système qui tend vers ce résultat.

"Milliardaire idéaliste"? Chic, un oxymore!

A terme, je suppose que se développera un certain nombre de procédés de production électrique (ou autre) plus ou moins "écologique" dans les pays du nord qui serviront de paravent à l'intensification de l'utilisation des centrales à charbon dans les nouveaux pays industriels (et désormais les seuls).
C'est une stratégie universelle en ces temps: un petit coup de vert (ou simili) près de chez nous et un grand coup en sens inverse là où ça ne se voit pas.
Dans l'industrie pharmaceutique, cette opération s'appelle le "pelliculage".

Dernière nouvelle, ça vient de sortir! Suite au Grenelle, l'état à dépêché des instances techniques pour faire d'abord un sondage auprès des possesseurs de forêts afin d'élaborer ensuite, sur la base des résultats, une stratégie visant à intensifier l'exploitation de la biomasse sous toutes ses formes.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 03/07/10, 19:41

Selon "les experts", le charbon jouera un rôle très important dans le futur.
Curieuse "évolution à rebours"(oxymore?), la révolution industrielle c'est faite avec le charbon,puis le gaz,et arriva le pétrole,puis avec la "déplétion" de ce derniers nous revenons au gaz et au charbon...le nucléaire c'est néanmoins invité!

A propos de dogme, certain affirme que le pétrole (au moins une partie des réserves mondiale ) serait abiotique,question:vérité,mensonge ou mystification?
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5301
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 186

Message non lupar Ahmed » 03/07/10, 19:55

C'est plus un paradoxe, un oxymore ce serait "progrès rétrograde".

J'espère qu'il n'y a pas de charbon sous la montagne bourbonnaise, sinon tu es mal barré!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 03/07/10, 20:04

Ahmed a écrit :C'est plus un paradoxe, un oxymore ce serait "progrès rétrograde".

J'espère qu'il n'y a pas de charbon sous la montagne bourbonnaise, sinon tu es mal barré!


Autant pour moi,c'est effectivement plutôt un paradoxe!

Je suis plutôt localisé coté nord ouest Beaujolais (20km Roanne,70Km Lyon).
j'ai déjà 3 sites nucléaire à moins de 150km, ça me suffit comme ça! :lol:
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 1 invité