Société et philosophie"Le dogme de l'énergie"

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 06/07/10, 12:55

pb2488 a écrit :
sen-no-sen a écrit :Par exemple beaucoup de gens,pense avec naïveté que ,dés lors qu'un dispositif de production d'énergie vertueux et économique sera créer , il sera développé par les industriels.
Il faut que se soit rentable (avec ou sans subventions), c'est tout.

sen-no-sen a écrit :Dans les faits, la réalité est tout autre,ainsi, de nombreuses technologies bien que validé scientifiquement ne se développe pas ou peu, et reste « dans les cartons ».
Avant de parler de "dogme", existe-t-il vraiment des solutions efficaces qui dorment dans les cartons?


1) Rentable?
Des exemple récents (contrat de 20 Milliards $ au Émirats Arabe unis pour une futur centrale nucléaire) démontre que la rentabilité est loin d'être la priorité de certain pays,il s'agit de "prestige nationale".
Taïwan à fait de même pour prouver son "existence" face à la Chine.
La France...aussi (si tu pense que le nucléaire en France est rentable...oui pour les sociétés exploitantes :lol: )

2) Il existe des technologies vertueuses qui dorment dans les cartons (et je ne mentionne même pas celles qui peines à se développer:géothermie,solaire à concentration, ETM,), notamment les Tours à vortex (brevet Nazare 1964!), brevet Coustou Alary (qui se développera peut être..un jour... mais apparemment pas en France malheureusement!).
Pourquoi ses technologies ne se développent' elle pas?
La réponse m'a été apporté par l'un de ses concepteurs:
1):les industriels n'aime pas qu'on bouscule "leurs petites habitudes".
2)L'incrédulité (quant bien même la démonstration leur est faite avec une solide base scientifique)...remettre en cause le système en place,vous n'y pensez pas(dogme)!
3) la remise en causes des intérêts et du sacro saint principe de la dépendance (pétrole,gaz,charbon,uranium)qu'elle crée!


Ahmed à écrit:

Avant de parler de solutions"efficaces", ne faudrait-il pas, préalablement, définir ce que recouvre exactement le concept d'efficacité (au delà du sens évident)?


Très juste!
beaucoup de personnes considère le système industriel,comme un système rationnel et efficace (certainement en référence au [/b]Taylorisme[b] et de son organisation scientifique du travail),dans les faits cette information est totalement inexact.
Le système le plus rationnel est en faite la nature,qui au travers de ses écosystèmes garantie un équilibre symbiotique entre toutes choses et permet donc une pérennité de son ensemble.
Hors et à juste titre le système industriel,comme il existe aujourd'hui mène a un déséquilibre menaçant la biosphère elle même.(l'exemple de la catastrophe en Louisiane, nous le rappelle cruellement).
0 x




"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5189
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 160

Message non lupar Ahmed » 06/07/10, 21:48

@ Sen-no-sen a écrit:
Beaucoup de personnes considèrent le système industriel comme un système rationnel et efficace...

Le système économique est réellement rationnel et efficace dans la partie production, mais il est irrationnel dans ses présupposés de départ et tend vers l'inefficacité maximale dans ses finalités.

Je suis d'accord avec tes remarques sur le fonctionnement de la biosphère, cependant je ne pense pas que, par opposition, l'exemple d'une catastrophe comme celle du golfe du Mexique soit pertinent: c'est le fonctionnement normal du système qui est catastrophique.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 07/07/10, 18:36

Ahmed a écrit :@ Sen-no-sen a écrit:
Beaucoup de personnes considèrent le système industriel comme un système rationnel et efficace...

Le système économique est réellement rationnel et efficace dans la partie production, mais il est irrationnel dans ses présupposés de départ et tend vers l'inefficacité maximale dans ses finalités.

Je suis d'accord avec tes remarques sur le fonctionnement de la biosphère, cependant je ne pense pas que, par opposition, l'exemple d'une catastrophe comme celle du golfe du Mexique soit pertinent: c'est le fonctionnement normal du système qui est catastrophique.


Oui en effet, le fonctionnement, "normal" du système est vicié, car il à été conçu sans une logique symbiotique avec son environnement.
L'incompréhension, le"dogme",la corruption risque malheureusement de pérennisé un tel système.
Éloigner l'homme de la Nature est très,très rentable!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 1

Message non lupar netshaman » 07/08/10, 16:53

Du point de vue financier.
Mais pas du point de vue vital et social: en agissant ainsi l' homme entame une descente en enfer tres dangereuse pour lui qui aboutira tôt ou tard a une regression.
D'ailleurs cela se voit deja autour de nous.
Cette facon d'agir primitive de la plupart des individus n' est pas une illusion.
Un ancien proverbe amerindien resume bien la chose : " Eloigné de la nature le coeur de l' homme s'endurcit "
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 07/08/10, 17:12

netshaman a écrit :Du point de vue financier.
Mais pas du point de vue vital et social: en agissant ainsi l' homme entame une descente en enfer tres dangereuse pour lui qui aboutira tôt ou tard a une regression.
D'ailleurs cela se voit deja autour de nous.
Cette facon d'agir primitive de la plupart des individus n' est pas une illusion.
Un ancien proverbe amerindien resume bien la chose : " Eloigné de la nature le coeur de l' homme s'endurcit "


Tout a fait netshaman!
Je n'ai pas spécifié le rentabilité de quoi,il est clair que je pensais à l'économie, parler de "rentabilité" en terme de vivant est une perversion des mots.
Le proverbe que tu cite est parfaitement juste, et le système actuel va exactement dans se sens !

La recherche de croissance étant limité par le nombre de biens et de services potentiellement commercialisables, la phase suivante est désormais basé sur la destructions des ressources naturelles, remplacées par des "ersatz" produits par des multinationales dans l'optique d'en tirer un maximum de profits.

Nous en arrivons donc à un capitalisme du désastre comme si bien évoqué par Naomi Klein dans son livre "La stratégie du choc".
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


kistinie
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 337
Inscription : 16/11/09, 09:18

Message non lupar kistinie » 07/08/10, 21:16

Pour revenir sur le plancher des moutons, regardons qui dirige la recherche en France, en particulier celle de l'énergie.

Groupe de recherche sur l'énergie
L'alliance Nationale de Coordination de la Recherche, (ANCRE), crée à la demande de Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, et de Chantal Jouanno, secrétaire d'État chargée de l'Écologie par le CEA, le CNRS et l'IFP. Cette Alliance s'inscrit dans la droite ligne de la mise en œuvre de la loi programme du 13 juillet 2005 fixant les orientations énergétiques de la France

Qui trouve t'on là ?
Un indice : L'ANCRE est dirigé actuellement par Olivier Appert, président d'ANCRE et de l'IFP

http://www.allianceenergie.fr/




Si nous élargissons au niveau de la recherche globale :
L'agence nationale de la recherche (ANR) a pour mission d'augmenter la dynamique du système français de recherche et d'innovation en lui donnant davantage de souplesse. L'énergie durable est un de ses 7 axes stratégiques.

L'ANR est dirigée par Jacqueline Lecourtier dont le CV est :

Jacqueline LECOURTIER a débuté sa carrière au CNRS en 1974 en qualité de chargée de Recherche au Laboratoire de Chimie Macromoléculaire de l’Ecole Supérieure de Physique Chimie Industrielle de Paris. Entrée en 1981 comme Ingénieur de recherche au sein de la Division Gisements de l’Institut Français du Pétrole, elle y a ensuite successivement occupé les fonctions de Chef de projets « Fluides de forage et ciments » et « Procédés chimiques pour la récupération assistée », de Directeur de la division « Chimie appliquée, Biotechnologies, Matériaux » puis de Directeur de l’Objectif « Forage-Production ». Elle était depuis avril 2001 Directeur Scientifique de l’IFP.

http://www.agence-nationale-recherche.f ... /missions/


Comme cela, il y a une douzaine d'agences publiques, donc sans y passer la journée, terminons avec l'IHEST.

L'institut des Hautes études pour la Science et la Technologie, l’IHEST organise chaque année un cycle national de formation qui réunit des responsables de haut niveau. Il organise également des sessions thématiques, régionales et internationales. Il anime le débat public sur les finalités de la recherche, ses enjeux économiques, sociaux et politiques, ses méthodes, ses résultats et son évaluation.

En particulier, en ce moment ils se posent la question très pertinente à l'occasion de leur université d’été:

Débats du public, avec le public, ou devant le public ? Quel statut pour la vérité scientifique ? La démocratie délibérative : regards sur les différents types de débats.

"Devant le public" est-ce une manière polie de dire, "sans le public" ?

Dans le doute, peut-être pourrions nous leur faire part courtoisement de nos observations à propos de l'innovation énergétique et s'assurer que les innovations que nous connaissons font bien parti des options étudiées ?

http://www.ihest.eu/activites/universit ... ience-dans
0 x
----------------------------------------------

Penser global ... Agir local
et
Fais le bien, qu'on soit pas emmerdée !

-----------------------------------------------
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5189
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 160

Message non lupar Ahmed » 07/08/10, 21:22

Pour continuer la reflexion de Sen-no-sen:
C’est tout l’intérêt du développement d’une conception consensuelle de l’écologie, qui loin de fournir des outils critiques et d’entrainer une "prise de conscience", fait le lit d’une relance de la croissance économique au détriment de ce qu’elle prétend protéger… à quand l’air des sommets en brumisateur ?
…parler de "rentabilité" en terme de vivant est une perversion des mots.

Absolument ! Tout ce qui est important dans la vie ne coûte rien, mais tout ce qui coûte envahit notre vie et la gaspille au point de la réduire à une multitude de choses inessentielles …
L’économie est le lieu qui permet cette permutation : perdre sa vie à la gagner, c’est à dire troquer sa part de vie concrète contre une production-consommation abstraite, se consumer au service d’un moyen subverti en sa propre fin.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
kistinie
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 337
Inscription : 16/11/09, 09:18

Message non lupar kistinie » 07/08/10, 21:40

Les concepts sont utiles, mais ne serait-ce part la nécessité de continuité de vie, de manger, de laver son linge, se chauffer..., il est nécessaire d'inscrire ces idées dans la mécanique sociale, telle qu'elle existe, à l'instant t...Sinon, cela risque t'il pas de devenir un nouveau dogme ;-)
0 x
----------------------------------------------



Penser global ... Agir local

et

Fais le bien, qu'on soit pas emmerdée !



-----------------------------------------------
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5189
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 160

Message non lupar Ahmed » 07/08/10, 22:13

Il n'est pas question de dogme, seulement de réflexion critique.

Sans une distance qui peut sembler un peu trop théorique à certains, il est impossible de concevoir la réalité de la vie quotidienne autrement que dans les termes habituels.
Dès lors, la "mécanique sociale" pensée à l'intérieur de ses règles ne saurait produire autre chose qu'elle même, ne saurait être que son propre reflet.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 07/08/10, 22:20

kistinie a écrit :Les concepts sont utiles, mais ne serait-ce part la nécessité de continuité de vie, de manger, de laver son linge, se chauffer..., il est nécessaire d'inscrire ces idées dans la mécanique sociale, telle qu'elle existe, à l'instant t...Sinon, cela risque t'il pas de devenir un nouveau dogme ;-)


Avant de se lancer dans une "voie vertueuse",il est nécessaire d'en déterminé les fondements et le "But"finale à atteindre,en l'absence de ses derniers, il est fort à parier que le système redevienne corrompue,d'une façon ou d'une autre.
La prise de conscience doit être le premier pas vers un changement,les technologies,les savoirs faire et autres ne sont que des outils à cette transformation.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité