Société et philosophieLa retraite... à quel âge?

Débats philosophiques et de sociétés.
xaveco
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 61
Inscription : 17/07/10, 20:20
Localisation : france "34"

Message non lupar xaveco » 18/09/10, 15:47

Bonjour,
Tout a fait d'accord avec toi sen-no-sen.
Nous occidentaux consommons beaucoup trop par rapport à ce que peut supporter la planète.
Mais, c'est le système qui pousse à la consommation, le fait de toujours vouloir appartenir à la classe sociale supérieure.
C'est pour ça que pour moi (mon point de vue), le problème écologique est indéniable du problème social et la résolution du problème écologique passe par l'abolition des classes sociales.

Quand aux questions précédentes :

Je vous retourne la question, comment peut-on le définir?

On est riche à partir de quand? Parce que ca m'intéresse drôlement d'avoir ton point de vue...

Moi je ne sais pas définir la limite entre pauvre et riche, mais toi, en tant que syndicaliste, on a bien dû te l'apprendre...


Tout d'abord, je n'ai pas à définir quoi que se soit, je n'ai pas la science infuse, et puis tout est relatif cela dépend avec quoi on compare,on peut dire que par rapport à un SDF je suis riche. Je pense que l'on partage la même vision des choses sur cette analyse.

Et pour répondre à ta question, non en tant que syndicaliste on ne m'as pas appris ce que c'est pour la bonne et simple raison qu'un syndicat démocratique n'est pas une secte dans laquelle on inculque quoi que se soit !

Ensuite, dire "taxer les riches" est un raccourci simpliste et insoluble vu que l'on ne peut pas définir exactement ce qu'est être riche.

C'est pourquoi je parle de rapport "capital/travail"
cette reforme n'est rien d'autre que l'attaque du capital sur le travail.
C'est l'éternelle lutte de classe en pleine action.
Alors pour répondre à la question "taxer qui", je répondrai : les revenus du capital.
Comment ? Tous comme le fais le capital, en légiférant, mais en légiférant en faveur du travail. Mais comme le gouvernement n'est pas du coté du travail donc ne légifèrera pas en ça faveur, il faut l'imposer pour que se soit légiféré (Ex: accord Matignon...) le seul moyen qu'a le travail, c'est la grève générale.

Ensuite quand à "indy49", quand tu dis que ce qui vivent des revenus du capital s'en foutent, je te répond que c'est faux. Sinon ils ne le feraient pas.
Ils ont un gros intérêt à faire ça, aujourd'hui l'argent qui passe dans les caisses de retraites échappe à leur circuit financier puisque les actifs d'aujourd'hui payent directement les pensions retraite des retraités d'aujourd'hui. Ils ne peuvent donc pas boursicoter et engranger des profits dessus.
C'est une réforme idéologique, en baissant les pensions de retraite (d'ailleurs c'est le seul objectif), ils veulent inciter les gens à épargner dans les banques via des complémentaires retraites privées comme ça ils peuvent faire travailler cet argent en bourse ou dans des prêts et en retirer de juteux profits. Et tous ça sans travailler bien sur. Ils veulent que les gens soient obliger de capitaliser si ils veulent avoir une retraite descente.
D'autant plus que la réforme que l'on nous propose ne règle en rien le problème du financement. (C'est pas moi qui le dit, c'est le COR (Conseil d'Orientation des Retraites.) Organisme officiel.) On nous à déjà fais le coup de l'augmentation de la durée de cotisation en 1993 et 2003, sans avoir résolu le problème et on nous refait la même aujourd'hui.
On en revient à ce que je disait, c'est un transfert des revenus du travail vers le capital, bref la lutte de classe.

Maintenant la réponse au problème de financement, elle n'est pas compliquée. Il faut augmenter les revenus du travail.
Comment? (forcément en baissant ceux du capital, l'argent ça ne se volatilise pas, ça ce transfère )

-En augmentant les salaires
-En diminuant le temps de travail sans perte de salaire
-En créant de l'emploie public (l'écologie serai un bon bassin d'emploi)
-En supprimant les exonérations de cotisations qui coupent le robinet d'alimentation des caisses de retraites.
-En augmentant les cotisations sociales( part patronale) pour les grosses entreprises qui fond beaucoup de bénéfices ( pas pour les PME et TPE, on ne peut pas demander au petit artisans du coin de payer le même taux de cotisation qu'à une grande entreprise)
-En nationalisant toutes les entreprises qui on étés privatisées (Et oui, la seule différence entre une entreprise publique et une entreprise privée est que les bénéfices sont dans le public, réinvestis dans les infrastructures, le social, le développement... alors que dans le privé ils sont investis dans ... les profits, les poches des actionnaires. Donc encore un transfert vers le capital)

Voila mon point de vue sur la question
:cheesy: :D :cheesy:
0 x




Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 18/09/10, 16:03

xaveco a écrit:

ils veulent inciter les gens à épargner dans les banques via des complémentaires retraites privées comme ça ils peuvent faire travailler cet argent en bourse ou dans des prêts et en retirer de juteux profits.


Tout a fait!, le but est de doper une énorme bulle spéculative qui permettra de générer des profits mirobolant et le financement de tout est n'importe quoi , et c'est idem pour les assurances santé,c'est pourtant si évident!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
xaveco
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 61
Inscription : 17/07/10, 20:20
Localisation : france "34"

Message non lupar xaveco » 18/09/10, 16:04

Et pour répondre encore une fois à indy49, je suis membre d'un syndicat, je ne suis pas fonctionnaire, et contrairement à toi je ne pense pas les fonctionnaires sont des privilégiés. Tu m'as l'air bien jaloux, alors qu'il n'y à pas lieu de l'être et si tu crois que de baisser les conditions sociales des fonctionnaires augmenterait les tiennes (car ça à l'air d'être la seule chose qui t'intéresse vu tes propos) tu te met le doigt dans l'œil car l'argent qui n'ira pas dans leurs poches n'ira pas non plus dans les tiennes.
Bien au contraire, les divisions du travail ne ferons que renforcer le capital (diviser pour mieux régner comme on dit)

La seule différence c'est que tu mettras tes enfants dans des classes de 40 élèves, tu devras attendre beaucoup plus longtemps pour te soigner quand tu sera malade vu le nombre de place disponible baissant toujours dans les hôpitaux qui deviendrons de plus en plus payant ...
Sarkozy l'a fait de supprimer le poste de un fonctionnaire sur deux qui partait à la retraite, et je ne pense pas que tu ais été augmenté pour autant... Sauf biensur si tu vis des revenus du capital...
0 x
oliburn
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 181
Inscription : 30/01/07, 07:59
Localisation : 33 Mérignac

Message non lupar oliburn » 18/09/10, 16:14

il est evident que tout benefice généré par une entreprise privée
par dans tous les sens...
mais croyez vous sincerement qu'un ouvrier aujourd'hui ne deviendrai
un patron c.. demain.
moi j'en connais un qui était un employé modèle au plus près de ses droits limite syndicaliste et qui aujourd'hui est un daron exploiteur...
dans tous vos discours il ne faudrait pas oublier cette belle "nature
humaine" !!!

quant aux fonctionnaires certains sont à plaindre d'autres sont à envier, c'est comme partout !!!
0 x
Soyez à vous-même votre propre flambeau, votre propre refuge, votre propre maître... "
xaveco
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 61
Inscription : 17/07/10, 20:20
Localisation : france "34"

Message non lupar xaveco » 18/09/10, 16:43

Pour répondre:

mais croyez vous sincerement qu'un ouvrier aujourd'hui ne deviendrai
un patron c.. demain.
moi j'en connais un qui était un employé modèle au plus près de ses droits limite syndicaliste et qui aujourd'hui est un daron exploiteur...
dans tous vos discours il ne faudrait pas oublier cette belle "nature
humaine" !!!


Un ouvrier est un être humain comme les autres, si il réagis comme ça, je ne crois pas que c'est à cause de sont ancien statut d'ouvrier ou son nouveau statut de patron, ni que c'est un C... c'est juste qu'il est victime de la société de consommation qui le pousse à toujours vouloir plus, kit à écraser les autre et oublier son passé. (rien de plus conformiste en fait)
Mais on ne peut pas faire de généralité tout comme il ne faut pas haïr un plus riche que soi qui n'as pas demander de naitre riche.
Que des ouvriers syndicalistes qui deviennent patrons et encore plus exploiteur que leurs ex employeur, soit, c'est des situations qui existent mais qu'on ne peut généraliser. Sinon on frôle le fachisme.
Mais la nature humaine comme tu la décris, tout comme "qu'est-ce qu'un riche ou un pauvre", je pense qu'on ne peut pas la définir par une quelconque règle car nous sommes tous humains et pourtant tous différent. Mais l'humain vie en société et ne devient que ce que la société le fait devenir. Dans la société d'aujourd'hui c'est un consommateur avide de toujours plus de consommation mais encore une fois c'est une victime du système dans lequel il vit . Et il ne pourra changer que si ce système est remis en cause.
0 x


gébé
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 175
Inscription : 08/08/09, 20:02
x 1

Message non lupar gébé » 18/09/10, 17:14

xaveco a écrit : Ensuite, dire "taxer les riches" est un raccourci simpliste et insoluble vu que l'on ne peut pas définir exactement ce qu'est être riche.

C'est pourquoi je parle de rapport "capital/travail"
cette reforme n'est rien d'autre que l'attaque du capital sur le travail.
C'est l'éternelle lutte de classe en pleine action.
Alors pour répondre à la question "taxer qui", je répondrai : les revenus du capital.


L'ensemble des sociétés du CAC 40 c'est 35,5 milliards d’euros distribués aux actionnaires pour 2009. Ces revenus sont déjà imposés à 30,1%(18% forfaitaires +12,1% CSG-RDS) ce n'est peut-être pas assez mais ce qui est certain c'est qu'on ne dépassera pas le taux de 100% et qu'on arrivera pas aux 150 Mds d'€ qu'il nous manque.
D'autre part il n'y a rien de plus facile à délocaliser que le capital, si c'est mieux ailleurs il va ailleurs, c'est bien dommage mais c'est ainsi.

xaveco a écrit :Maintenant la réponse au problème de financement, elle n'est pas compliquée. Il faut augmenter les revenus du travail.
Comment? (forcément en baissant ceux du capital, l'argent ça ne se volatilise pas, ça ce transfère )

-En augmentant les salaires
-En diminuant le temps de travail sans perte de salaire
-En supprimant les exonérations de cotisations qui coupent le robinet d'alimentation des caisses de retraites.
-En augmentant les cotisations sociales( part patronale) pour les grosses entreprises

En augmentant donc les couts de production et les prix. :frown:
xaveco a écrit :-En créant de l'emploie public (l'écologie serai un bon bassin d'emploi)

Que l'écologie soit un bon bassin d'emploi potentiel on est d'accord, mais avec notre niveau de déficit public est-il bien raisonnable d'augmenter le nombre de fonctionnaires??

xaveco a écrit :-En nationalisant toutes les entreprises qui on étés privatisées (Et oui, la seule différence entre une entreprise publique et une entreprise privée est que les bénéfices sont dans le public, réinvestis dans les infrastructures, le social, le développement... alors que dans le privé ils sont investis dans ... les profits, les poches des actionnaires. Donc encore un transfert vers le capital)

Même Cuba en revient!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6402
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 81
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 18/09/10, 17:39

ce n'est pas la nature humaine qui rend le patron exploiteur ! c'est le systeme economique pourri actuel

il y a longtemps je connaissait un tas de petites entreprise avec des patrons qui n'avait pas besoin d'etre mechant

helas depuis un certain temps ceux qui sont resté gentil ont coulé , et seul restent ceux qui sont devenu mechant pour survivre

beaucoup , incapable de devenir mechant , se sont contenté de vendre a des société etrangere qu n'ont pas d'etat d'ame

il y a vraiment quelque chose de pourri dans le systeme , comme si les patrons devenaient des marionnette au service des banques

a l'origine du capitalisme , ca financait le progres , aujourd'hui ca pousse a l'exploitation a outrance et meme au detriment de l'avenir

ma facon de voir les chose : les bankster ont pourri le capitalisme ! les banques ont confisqué le pouvoir aux bons actionnaires

voir la spoliation des petit actionnaire d'eurotunnel ! mais le probleme est le meme partout , le capitalisme ne fonctionne plus

comme les dictateur ont pourri le communisme , les bankster ont pourri le capitalisme , ce n'est pas parce que urss s'est effondré le premier que ca prouve que les bankster sont meilleurs
0 x
gébé
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 175
Inscription : 08/08/09, 20:02
x 1

Message non lupar gébé » 18/09/10, 17:59

Je suis d'accord avec le constat mais pas sur la désignation des coupables. Pour fonctionner le capitalisme doit être régulé, il ne l'est plus, plus personne n'a le pouvoir, pas plus les peuples que les gouvernements, que les patrons, que les "banksters".... Le système est en roue libre, en auto non-gestion.
La responsabilité est collective, la solution l'est aussi mais çà m'étonnerais que çà se passe sans heurts :frown:
0 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 18/09/10, 18:25

xaveco a écrit :Ensuite quand à "indy49", quand tu dis que ce qui vivent des revenus du capital s'en foutent, je te répond que c'est faux. Sinon ils ne le feraient pas.
Ils ont un gros intérêt à faire ça, aujourd'hui l'argent qui passe dans les caisses de retraites échappe à leur circuit financier puisque les actifs d'aujourd'hui payent directement les pensions retraite des retraités d'aujourd'hui. Ils ne peuvent donc pas boursicoter et engranger des profits dessus.

Tu viens de démontrer qu'ils ont tout intérêt à ce que le système par répartition se casse la figure !
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 18/09/10, 18:35

xaveco a écrit :Et pour répondre encore une fois à indy49, je suis membre d'un syndicat, je ne suis pas fonctionnaire, et contrairement à toi je ne pense pas les fonctionnaires sont des privilégiés. Tu m'as l'air bien jaloux,

Ma situation est privilégiée, donc je suis bien loin d'être jaloux.
Je suis plutôt révolté de voir que les syndicats ne défendent que des gens qui sont privilégiés ! Je n'ai jamais vu un syndicaliste défendre mes parents ouvriers. Ils ont dû se démerder tous seuls.
En revanche, je vois tous les ans des conducteurs de train et des instits qui font grève sans se préoccuper des conséquences sur les ouvriers (fatigue, stress, etc).

xaveco a écrit :La seule différence c'est que tu mettras tes enfants dans des classes de 40 élèves, tu devras attendre beaucoup plus longtemps pour te soigner quand tu sera malade vu le nombre de place disponible baissant toujours dans les hôpitaux qui deviendrons de plus en plus payant ...

Ne me dis pas que tu crois que les grévistes défendent ça !?
As-tu eu l'occasion de voir les vrais revendications des syndicats ?
Pas celles qui passent à la TV, non, celles qui sont réellement demandées lors des négociations ?
Je les ai vues parce qu'un mail a été mal adressé.

xaveco a écrit :Sauf biensur si tu vis des revenus du capital...

Tu sais aussi bien lire qu'écrire : comme écrit plus haut, je travaille.
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité