Société et philosophieArgent, dettes, crédits, intérets et croissance

Débats philosophiques et de sociétés.
pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 17/06/10, 22:05

Christophe a écrit :mettre le déficit à 0 n'effacera pas la dette.

Certes mais il est plus judicieux de boucher le trou du bateau avant d'écoper...
0 x




"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :
La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45128
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 161
Contact :

Message non lupar Christophe » 18/06/10, 01:00

Oui mais...on pourrait aussi le boucher en arretant d'y ajouter des intérêts tous les ans...mais je sais déjà ce que tu vas vouloir dire... :mrgreen:
0 x
pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 18/06/10, 07:26

Christophe a écrit :Oui mais...on pourrait aussi le boucher en arretant d'y ajouter des intérêts tous les ans...mais je sais déjà ce que tu vas vouloir dire... :mrgreen:
Ça ne le boucherait pas, les intérêts représentent 44G€ et le déficit 140G€ (encore une fois, aucun sens que de comparer ce dernier aux intérêts cumulés, ça ne veut rien dire, cf exemple plus haut). Même en supprimant les intérêts, le budget reste déficitaire et l'état ne pourra pas rembourser un yota de la dette et continuera d'emprunter environ 100G€ tous les ans pour couvrir ces dépenses courantes (qui ne rapporteront jamais rien), pas pour de l'investissement (sensé rapporter à terme).
En résumé, cumuler une dette sans intérêt est un bon moyen pour ne pas la payé et dépenser toujours plus, puisque en plus pour emprunter à taux zéro, il n'y a qu'en fabriquant soi-même sa monnaie que l'on trouver le financement: c'est très inflationniste, beaucoup de pays en ont fait les frais et surtout leurs citoyens. En plus dans ce cas, c'est pire, ce sont les tous les citoyens européen qui risquent de payer pour les plus mauvais élèves de l'euro!!!
Dernière édition par pb2488 le 18/06/10, 21:31, édité 1 fois.
0 x
"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :

La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 18/06/10, 10:02

Christophe a écrit :mettre le déficit à 0 n'effacera pas la dette

Ce n'est pas tout à fait vrai : Une partie du budget de l'état est consacré au remboursement de la dette (en plus du paiement des intérêts, bien sûr).
Donc si on avait un budget annuel à l'équilibre, on ferait diminuer la dette petit à petit.
Le "seul" souci d'aujourd'hui c'est que, puisqu'on a toujours du déficit, on emprunte pour payer les traites actuelles.
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 18/06/10, 16:02

Christophe a écrit :Mais que quelqu'un (sauf PB :D) m'explique pourquoi le systeme a été changé une fois la reconstruction terminé?

Pourquoi les états n'ont plus le droit de faire tourner la planche à billet en Europe:
À abondance de marchandises fixe, lorsque trop de monnaie est émise. Le surcroît de monnaie peut être dû à une émission massive par l'État (l'illustration la plus marquante de ce facteur pourrait être la situation financière de l'Allemagne au début des années 1920), ou, dans le cas d'une monnaie assise sur l'or ou l'argent, à un afflux de métal (cas de l'Espagne suite à sa conquêtes des Amériques). Le système de crédit semble lui aussi un instrument de création monétaire, cependant les banques ne font des prêts que moyennant des garanties, c'est à dire des actifs dont la valeur dépasse le montant de monnaie injecté : cette monnaie-crédit est donc a priori non inflationniste, car elle ne romps pas l'équilibre entre les marchandises et la monnaie ; a posteriori, on peut malheureusement parfois constater que les actifs ont été surévalués, que les prêts ne seront pas remboursé, et que la monnaie-crédit a donc été émise en trop grande quantité (cas de la crise de 2008) ; cela justifie qu'on surveille l'endettement des agents économique et qu'on agisse dessus par l'intermédiaire des taux directeurs de la banque centrale. Au contraire, la "planche à billet" est forcément inflationniste car elle ne correspond à aucune production nouvelle.
0 x
"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :

La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."


Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45128
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 161
Contact :

Message non lupar Christophe » 18/06/10, 16:16

Ah voila, là on avance, par contre:

cette monnaie-crédit est donc a priori non inflationniste, car elle ne romps pas l'équilibre entre les marchandises et la monnaie


Pas entièrement d'accord, car, en plus des bémols qui suivent dans le texte et du "a priori": un meme actif peut être pris en garantie N fois...et N n'a pas de limites sur la durée...

Exemple: un crédit hypothécaire sur une maison revendue en l'espace de 10 ans avec 2 crédits sur 10 ans. En 20 ans, elle aura été évaluée 2 fois...l'équilibre marchandise monnaie est donc rompu...
0 x
yoananda
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 60
Inscription : 30/10/09, 15:32

Message non lupar yoananda » 18/06/10, 16:32

@pb2488

super ton texte, très clair, et qui explique le crédit d'une manière simple.
L'économie néoclassique qui utilise le raisonnement micro-économique pour expliquer le macro permet aussi de comprendre ces notions de manière empirique.

Tu t'es débrouillé pour construire une maison. Tu veux l'échanger contre d'autres choses, tu vas l'échanger a ta banque contre de la monnaie. L'argent 'tourne", pour au final être réabsorbé par la banque. Mais entre temps, ca permis les échanges.
Cf la "Dame de condé" : http://fr.ekopedia.org/La_Dame_de_Cond%C3%A9

Par contre, si ca explique bien "la planche a billet", ca n'explique pas l'usure et sa justification.

D'autre part, il y a un "hic" dans l'explication, du moins, selon moi, c'est les taux directeurs des banques centrales.
Rien ne dit que les quelques taux globaux qui existent permettent de gérer correctement les différentes situations "contradictoires" qu'on rencontre dans l'économie réelle.
Je m'explique : tu baisse le taux directeur, tu accélère l'économie.
Mais comment faire quand une partie de l'économie doit être accélérée, et l'autre ralentie ...

N'importe comment qu'on va retourner la situation, on va aboutir a l'abbération d'avoir UN organisme et un seul qui soit aux manettes de tout, via 1 ( une poignée) de taux directeurs.
Sans compter l'effet entropique et l'impossibilité intellectuelle d'appréhender l'économie dans son ensemble (malgré les prétentions contraire).

J'ai hâte de connaître tes réponses.

Sache aussi une chose selon les monétaristes, l'argent est sain aux USA (env 6% du PIB en argent liquide), mais pas en Europe ... la BCE ferait bien de la création monétaire en ce moment. Because les engagements retraite ne sont pas comptabilisé (cette info n'est pas de moi).
Un avis ?
0 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 18/06/10, 16:50

Christophe a écrit :Exemple: un crédit hypothécaire sur une maison revendue en l'espace de 10 ans avec 2 crédits sur 10 ans. En 20 ans, elle aura été évaluée 2 fois...l'équilibre marchandise monnaie est donc rompu...

Je ne suis pas sûr d'avoir compris l'exemple.
Mais l'hypothèque est enregistrée au niveau national, donc tu ne peux pas hypothéquer une 2è fois la maison tant que la 1ère hypothèque n'a pas été levée (c'est comme au Monopoly :D ).
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45128
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 161
Contact :

Message non lupar Christophe » 18/06/10, 17:05

Si elle est revendue c'est qu'elle a finie d'être payée (avant les 10 premières années).

Prenons un autre exemple d'une voiture neuve: crédit sur 5 ans en neuf, revente en occase après 6 ans, le nouveau proprio doit prendre un crédit à la consommation pour la payer...elle aura donc fait l'objet de 2 crédits lors de sa durée de vie (on peut étendre le raisonnement à N fois)...

La différence avec la maison (exemple plus judicieux je pense) c'est que le prix des voitures baisse rapidement...et donc cela contribue moins à l'inflation...
0 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 21/06/10, 14:27

Christophe a écrit :Si elle est revendue c'est qu'elle a finie d'être payée (avant les 10 premières années).

Prenons un autre exemple d'une voiture neuve: crédit sur 5 ans en neuf, revente en occase après 6 ans, le nouveau proprio doit prendre un crédit à la consommation pour la payer...elle aura donc fait l'objet de 2 crédits lors de sa durée de vie (on peut étendre le raisonnement à N fois)...

La différence avec la maison (exemple plus judicieux je pense) c'est que le prix des voitures baisse rapidement...et donc cela contribue moins à l'inflation...

Ah ok, désolé, j'avais pris les choses en sens inverse : je croyais que c'était une personne qui faisait 2 prêts à la suite.
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités