Sciences et technologiesTurbicône

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1454
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 4

ça swing sur ce topic !

Message non lupar pascal HA PHAM » 30/06/10, 13:46

J'adore !
0 x




All around my work, full vidéos on the web :
https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672
bpval
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 561
Inscription : 06/10/06, 17:27

Message non lupar bpval » 30/06/10, 19:58

Bonsoir,

yah, j'avais déjà du mal à comprendre la machine rotative (à) de Pascal,
mais là le turbi-clône de ... c'est comment déjà son nom au génial Giffeur??? Là son truc c'est époustouflant.

Bravo

Et comme je suis un paresseux patenté atypique, et que je vis grâce à ma respiration, si tu pouvais m'expliquer sa respiration (j'échappe, et puis j'admets) cela me comblerai d'aise.

Peut-être l'as tu déjà dis, une redondance me comblerai.

C'est le ZZ02 qui me pose problème???

Pardon si mon style parait abrupt
0 x
PIF PAF POUM
Avatar de l’utilisateur
Turbi
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 663
Inscription : 01/03/08, 18:34
Localisation : Montréal
x 1

gif

Message non lupar Turbi » 01/07/10, 05:22

oui bpval ça respire aussi...

Pour voir ca, il faut commencer par regarder les variations des volumes des chambres. (Pour l'instant, il n'est pas nécessaire de se concentrer sur l'engrenage, j'y reviendrai plus tard)
Image
a) Il y a 6 chambres. Les 3 visibles de ce côté du gif ont leurs 3 symétriques situées du côté qu'on ne voit pas. La symétrie parfaite du système entraîne que les chambres qu'on ne voit pas ont exactement le même comportement que celles qu'on voit.

b) Le volume total des 3 visibles est évidemment toujours le même durant tout le cycle. C'est donc la même chose pour les 3 qu'on ne voit pas.

c) Le gif met en évidence que le volume de chaque chambre suit le même cycle, mais avec un décalage d'un tiers de cycle par rapport à ses voisines.

d) Au cours de ce cycle élémentaire le volume passe par un minimum et par un maximum.

Voilà les caractéristiques d'un cycle global triphasé, un peu à la manière du courant électrique triphasé..

à suivre

Yves
Dernière édition par Turbi le 01/07/10, 17:56, édité 2 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1454
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 4

TOP YVES !

Message non lupar pascal HA PHAM » 01/07/10, 09:07

c'est top YVES !

je remets l'ensemble de ce que tu as fais ces derniers jours ...

"ça a une sacré geule !"

Image

Image

Image

Image

Image

Image

A+

NB : j'ai posté le même tableau de "gif"s ur le site de Nicolas Hulot et sur d'autres forums divers et variés !

"OUI...ça a une sacré geule !"

bien amicalement

Pascal HA PHAM
Dernière édition par pascal HA PHAM le 06/08/10, 07:53, édité 1 fois.
0 x
All around my work, full vidéos on the web :

https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672
Avatar de l’utilisateur
Turbi
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 663
Inscription : 01/03/08, 18:34
Localisation : Montréal
x 1

zz02 - gif

Message non lupar Turbi » 01/07/10, 18:54

Suite sur les chambres et la respiration...

Les chambres sont délimitées par le piston 'conico-elliptique', par la pièce fraisoïdale (rouge), par la sphère intérieure solidaire du piston, et par la sphère extérieure solidaire de la coque. Les cônes arêtiers (noirs) séparent les chambres d'un même côté.

ImageImage

On voit sur ces gifs qu'il est possible d'utiliser des profils différents pour la pièce fraisoïdale. Celà affecte le rapport volumétrique, mais permet de simplifier l'usinage.

Les gif ci-dessous essayent de montrer comment la respiration se fait. Le rotor est muni des canaux d'inspiration (bleu) et d'expiration (rouge). En regardant attentivement on voit que lorsqu'un espace est en phase d'expansion il est alimenté par un orifice bleu. Dès qu'il se rétracte, il élimine par un orifice rouge. Les orifices sont placés pour que ça marche tout seul.

ImageImage
ImageImage

Voilà comment ça respire...

à +
Yves
Dernière édition par Turbi le 02/07/10, 06:05, édité 1 fois.
0 x


Avatar de l’utilisateur
Turbi
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 663
Inscription : 01/03/08, 18:34
Localisation : Montréal
x 1

zz02 - gif

Message non lupar Turbi » 01/07/10, 23:30

Re,

Si l'on combine tout ce qui vient d'être dit sur la respiration du zz02 (zz = zigzag ?) :
- le cycle d'une chambre est une séquence d'aspiration et d'expiration;
- la combinaison des cycles des chambres est triphasée;
Alors, on voit que l'aspiration globale est parfaitement continue. Il en est évidement de même pour l'expiration.

Un flux continu entraîne une rotation continue!

Seule les turbines ont cette propriété. Mais si on bloque le mouvement du zz02, le flux ne passe plus. Ce n'est pas le cas pour une turbine, qui même bloquée, laisse passer le flux qui normalement l'entraîne.

Voilà donc pour la respiration. D'autres configurations que celle qui vient d'être présentée, exploitent différemment cette puissante propriété.

Yves
0 x
Avatar de l’utilisateur
Turbi
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 663
Inscription : 01/03/08, 18:34
Localisation : Montréal
x 1

zz02 - gif

Message non lupar Turbi » 01/07/10, 23:38

Un aspect intéressant du zz02 est que le mouvement peut être exploité différemment : la machine tourne autour de son rotor!

ImageImage

Peu de machines offrent cette propriété. C'est bien évidemment un atout pour en faire un moteur roue.

Yves
0 x
Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1454
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 4

taux de compression/rapport volumètrique

Message non lupar pascal HA PHAM » 02/07/10, 07:09

Bonjour à tous,

Chapeau : c'est vraiement beau ce que tu nous envoies Yves !

Cette dernière version, ou l'ensemble de la machine tourne autour de son axe fixe, présente la particularité d'une masse cinétique en rotation comparable à celle d'un volant moteur (intéressant dans certains cas d'utilisation ou l'on souhaite une régularité/constance optimale pour la vitesse de rotation en sortie).

Pourrais tu aussi, à l'occasion, nous donner plus de précision sur la limite sup du rapport volumètrique / taux de compression = rapport V min / V max de la chambre.

Le lecteur peut déja observer les dessins du haut : quand la fraisoïde possède des formes rondes (gif de gauche) le rapport volumètrique est plus élevé que quand les angles internes sont vifs (gif de droite) ?


A+

bien amicalement

Image

pascal
0 x
All around my work, full vidéos on the web :

https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672
Avatar de l’utilisateur
Turbi
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 663
Inscription : 01/03/08, 18:34
Localisation : Montréal
x 1

taux de compression/rapport volumètrique

Message non lupar Turbi » 02/07/10, 14:04

Bonjour Pascal,

pascal HA PHAM a écrit :Cette dernière version, ou l'ensemble de la machine tourne autour de son axe fixe, présente la particularité d'une masse cinétique en rotation comparable à celle d'un volant moteur (intéressant dans certains cas d'utilisation ou l'on souhaite une régularité/constance optimale pour la vitesse de rotation en sortie).


Ceci m'amène deux remarques :

1) Naturellement un flux linéaire amène une rotation très régulière (grâce à l'aspect triphasé). En admettant qu'il puisse rester quelques faibles irrégularités, elles pourront être corrigées en changeant les profils des ouvertures au niveau des chambres. Ce faisant on peut réduire ou augmenter le débit aux instants du cycle où une correction serait à faire pour obtenir la linéarité parfaite. Je crois qu'il s'agit là de mises au point mineures... ?

2) Utiliser le poids de la machine pour en faire un volant d'inertie est évidemment possible. Cependant il faudra faire bien attention à ce que ca n'altère pas deux de ses principaux avantages :
- la compacité qui est le résultat d'une approche géométrique optimale;
- le peu de poids car peu de matière est requise pour faire la machine : la forme sphérique permet de penser au traitement de fortes pressions avec très peu d'épaisseur des pièces (coquille d'œuf). La machine a donc naturellement peu d'inertie... ?

En préservant ces qualités de la machine, elle devient utilisable dans une quantité de situations où d'autres machines ne peuvent même pas être envisagées (moteur roue ....). Donc pour réguler le mouvement si requis, on agira plutôt sur le profil des ouvertures...


pascal HA PHAM a écrit :Pourrais tu aussi, à l'occasion, nous donner plus de précision sur la limite sup du rapport volumètrique / taux de compression = rapport V min / V max de la chambre.

Le lecteur peut déja observer les dessins du haut : quand la fraisoïde possède des formes rondes (gif de gauche) le rapport volumètrique est plus élevé que quand les angles internes sont vifs (gif de droite) ?


Si l'on regarde les rapports volumétriques de certaines machines existantes autour de 10 pour un moteur thermique et de 20 pour un moteur diesel, ce sont de valeur que l'on peut facilement atteindre avec cette géométrie.
- Il n'est pas nécessaire d'utiliser la fraisoïde à formes rondes qui donne le rapport volumétrique maximum. Cette option donne un rapports très élevé, infiniment plus que ce qui est requis dans les machines à fabriquer.
- Les formes peuvent être 'linéaires' comme dans le dessin de droite. Ces formes permettent facilement d'obtenir des rapports volumétriques de plus de 20. On peut donc envisager une configuration diesel pour le zz02.

J'en profite pour rappeler que ce rapport volumétrique est complètement indépendant du rapport des rayons des sphères intérieure et extérieure du zz.

À bientôt

Yves
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14

Re: taux de compression/rapport volumètrique

Message non lupar Cuicui » 02/07/10, 14:41

Turbi a écrit :En préservant ces qualités de la machine, elle devient utilisable dans une quantité de situations où d'autres machines ne peuvent même pas être envisagées (moteur roue ....). Donc pour réguler le mouvement si requis, on agira plutôt sur le profil des ouvertures...

Toujours aussi étonnant ! Un régal !
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités