Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxVaccinations et santé...pour ou contre?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).

vaccinations

pour
15
54%
contre
13
46%
 
Nombre total de votes : 28
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4799
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 32

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 01/04/17, 11:24

A croire que nous n’avons pas de courbes en France, comme en Europe ? Mais qu’est-ce que foutent alors l’INSERM et l’INVS ?
Sinon ces courbes (qui ne présentent que celles qui vont dans le sens de la démonstration voulue alors que les associations pour la liberté vaccinale présentent les deux dans toute sa littérature) ont déjà été présentées par Sen no sen avec quelques commentaires à la clé et qui pourraient se résumer à ces commentaires, aussi, de la théière par :

Matt McOtelett dit :
14 février 2017 à 14 h 29 min
Bonjour owickerman,
le « quelques » me gêne, en cela qu’il suffit de constater de la recrudescence des cas de rougeole aux USA par exemple,

Il y a effectivement une recrudescence des cas de rougeole aux USA comme ailleurs, mais peu se demandent : pourquoi une maladie reconnue comme bénigne avant l’introduction des vaccins est devenue gravissime sans raison apparente ? (et elle n’est pas la seule dans ce cas) Pourquoi aussi, les tranches d’âge où cette maladie apparaissait chez l’enfant (environ 9 ans) s’est trouvée déplacée vers des plus jeunes ou des plus vieux avec une gravité accrue ?
pour voir que les pays occidentaux développés ne sont pas à l’abri si leur couverture vaccinale s’effondre.

Ca c’est l’argument classique invérifiable et invérifié: celui de la peur ! La vaccination c’est la carotte, l’effondrement de la couverture vaccinale, le bâton !
Sauf que c’est un argument sans valeur ! En effet, selon les « officiels » il faudrait une couverture de 90/95 % (selon des raisons mystérieuses !?) pour protéger les populations.
Or, dans nos régions d’Europe, les législations vaccinales sont différentes, avec des époques à vacciner, des doses différentes et des obligations ou non différentes aussi. Donc aucune harmonie sanitaire ! L’ouverture des frontières, les déplacements des populations brassent des foules où d’éventuels contaminants côtoient d’éventuels contaminables et même à 95% aucune couverture n’éviterait ces contaminations possibles (rien qu’en France 5% cela fait plus de 3 millions de contaminateurs possibles, plus tous les voyageurs étrangers)
Ensuite, les vaccinations obligatoires ne concernent que les enfants et les rappels chez les adultes ne sont guère effectués puisque ceux-ci se croient définitivement protégés, à tort !
Or il est quasiment impossible de chiffrer combien d’adultes se font faire leurs rappels régulièrement et sans ceux-ci ils deviennent contaminables et contaminants.
On peut rêver en espérant que ces individus changent d’avis, ce qui n’est même pas envisageable à court ou moyen terme (le cas de la grippe H1N1 en est caractéristique) et donc les populations ne sont probablement « protégées » (sic) que dans des proportions beaucoup plus faibles qu’espérées et donc la couverture de 90 % n’est qu’un mythe et pourtant on ne constate aucune pandémie ou épidémie dans nos pays d’Europe.

Et cela, sans même aborder le fait qu’on ne sait pas toujours soigner les maladies vaccinables,

Comment: on ne sait pas soigner la diphtérie,(sérum, antibiotiques) le tétanos (qui n'est pas contaminant
Devenue très rare en France et en Amérique du Nord depuis les progrès de l'hygiène, puis de la généralisation de la vaccination anti-tétanique, le tétanos touche surtout les sujets âgés dont le suivi vaccinal est insuffisant (le vaccin n'est cependant pas efficace à 100 %, comme pour tous les vaccins). En 1999, on a compté 0,6 cas de tétanos par million d'habitants.
http://www.informationhospitaliere.com/ ... tanos.html
ou la polio ? qui a quasi complètement disparue dès l'introduction d'eau potable dans nos pays.

d’où l’importance de prévenir leur apparition – sachant que celles qu’on sait soigner peuvent provoquer malgré tout de sévères dégâts permanents même si le décès est évité.

Là par contre voilà un véritable argument ! Peut-on éviter de sévères dégâts causés par certaines maladies ? Par la voie, et la voix, officielle, les personnes susceptibles de subir de sévères dégâts sont connus comme étant ceux aux pathologies diverses (et il y en a un nombreux paquet) déjà sous traitement, la plupart du temps, et dont le système immunitaire est déjà défaillant, ce qui ne représente qu’une faible partie de la population (selon la ministre de la santé lors du H1N1). Or une vaccination sursollicite ce système défaillant avec, en plus, ces adjuvants toxiques et donc en amoindri une éventuelle efficacité. C’est donc le serpent qui se mord la queue.
C’est pourquoi madame Bachelot s’est fait injecter du H1N1 sans adjuvant !

Reste le coût évoqué qui semble être un bon argument largement soutenu par les services officiels!
Or c’est un argument à court terme qui ne tient pas compte des effets secondaires des vaccinations et dont l’Etat est responsable, pour les obligatoires, en les indemnisant en cas de pépins.
En France, une victime se verra indemnisée par trois francs six sous, mais en Amérique ce sont des millions qui sont versés aux victimes et s’il en était de même en France, l’Etat, malgré la puissance des lobbies, supprimerait fissa les obligations, laissant chacun se démerder avec ses prises de risques vaccinaux et ses conséquences, et, pour s’harmoniser avec le reste de l’Europe du nord, il finira par le faire et ce sera tous bénéf’ pour lui.
Reprendre, encore une fois, point par point l'argumentaire de Matt, ne changerait rien aux croyances des uns comme des autres, puisque les chiffres donnent raison ou tort successivement à chacun.

Cependant, indépendamment des pressions des lobbies pharmaceutiques, le rôle de l'Etat, c'est de rassurer les populations pour éviter des paniques qui sont ingérables et comme l'effet placebo est important dans ces cas là et que les cas de malades d'un vaccin ou d'un non vaccin sont extrêmement réduits, la pilule vaccin peut aisément passer tant qu'il n'y a pas de catastrophe à l'horizon où, malgré les vaccins, des épidémies se sont déclarées ici et ailleurs.
0 x




« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4799
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 32

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 03/04/17, 10:02

http://www.leparisien.fr/societe/la-fra ... 564049.php
sur la manque d’indépendance du ministère de la santé.

https://www.youtube.com/watch?v=SnIuyi7nOc4
https://www.youtube.com/watch?v=SYuh6708Mqk

et un petit plus sur la meilleure santé des enfants allemands non vaccinés
https://www.youtube.com/watch?v=U-U_LcCuUf0
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1725
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 53
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 03/04/17, 10:53

Et pour ceux qui cherchent des informations décryptées https://www.facebook.com/groups/zetetiq ... ery=vaccin
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4799
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 32

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 03/04/17, 13:33

Et pour ceux qui cherchent des informations décryptées https://www.facebook.com/groups/zetetiq ... ery=vaccin
Il ne faut pas rêver! Une compilation d'articles plus ou moins scientifiques, ce n'est pas du décryptage, tout au plus est-ce de l'information en vrac!
Là encore je rappelle que SEULS peuvent être considérés comme scientifiques sur le plan officiel (que l'on en partage ou pas le contenu) ce sont des sites comme l'INVS ou l'INSERM pour la France et éventuellement l'OMS sur le plan international.
Ainsi l'info sur un futur vaccin contre le VIH doit être pris en considération comme tout ce qui est recherche d'ailleurs, mais il faut attendre une confirmation finale. Pour rappel l'argument, "on est sur le point d'aboutir" est et a été le leitmotiv permanent des chercheurs sur le cancer et ça n'a toujours rien donné de concret et de viable.
Maintenant, ce que dit le labo concerné ne fait que s'ajouter aux alertes lancées sur la confiscation des marchés du médicament par les grands groupes pharmaceutiques qui considèrent qu'il est plus rentable économiquement de vendre des médocs, comme la trithérapie, plutôt qu'un quelconque vaccin (en supposant que celui-ci ait une quelconque efficacité sans effets secondaires, ce qui relancerait l'intérêt de celui-ci par les business qu'occasionnerait ces effets secondaires à traiter)
Quant à ce qui concerne les propositions, au futur chef d'Etat, d'assainissement du milieu pharmaceutique, ça ne ferait pas de mal aux malades autant qu'à la SS!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4799
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 32

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 04/04/17, 09:14

afin de ne pas perdre les informations chiffrées de cette vidéo sur une meilleure santé des enfants allemands non vaccinés que semblent ignorer les pseudoscience, zététique et cie:
quelques passages importants
https://www.youtube.com/watch?v=U-U_LcCuUf0
qu’est-c e que l’institut Koch ?
C’est la plus haute instance allemande pour la santé spécialisé dans les maladies infectieuses
L’institut a, pendant 3 ans, interrogé 18.000 enfants, un volume très important de questionnaires et d’analyses. A la fin 1.500 données par enfant ont été répertoriées, réponses à des questionnaires et aussi analyses de sang et d’urine. Le but de cette analyse était de déterminer l’état de santé général des enfants. L’échantillon est représentatif de la population. On peut donc les extrapoler pour obtenir des résultats valables pour toute la population des enfants allemands. L’envergure de l’étude permet donc de tirer des conclusions d’ordre général.
L’étude a été faite sur des enfants de 0 à 17 ans…ce sont 1500 données anonymement, bien sûr, par enfant!... ce sont, au total, plus de 20 millions de données
Tu as donc comparé l’état de santé des enfants vaccinés et non vaccinés et constaté d’énormes différences
Il y avait des différences bien plus importantes que ce que nous avions attendu.. j’ai fait quelques graphiques….rhume des foins : 17.6 contre 7.01 chez les non vaccinés ; 14.09 contre 8.07 pour les dermites ; 13.94 contre 2.79 pour les allergies au nickel ; …on reviendra plus tard sur les dégâts commis sur le système immunitaire…TDA/H troubles déficitaires de l’attention : 7.8 contre 8.78 ; orthophoniste :6.25 contre 2.11 , les enfants non vaccinés ont nettement moins de problèmes de langage que les vaccinés; lunettes 21.58 contre 19.99, le Dr Buchwald a constaté que les vaccins endommageaient les nerfs optiques…. Scoliose : 0 contre 5.31 quand les nerfs qui commandent la musculature dorsale envoient des faux signaux, ils tirent n’importe comment sur les muscles ce qui fait que la colonne se tord, c’est un mal sévère, les enfants doivent aller en thérapie et rééducation, porter un corset quelques fois, une fois adultes ils ont des problèmes massifs de dos; pneumonie 11.07 contre11.75 ; otites 53.46 contre 39.62 .
Le système immunitaire des enfants non vaccinés fonctionne plus efficacement.
On nous dit que les vaccins doivent aider le système immunitaire et comme on le voit, ça le fait devenir fou et le bloque.
C’est encore plus visible sur le dernier graphique : 0 vaccins 2.61 ;1 à 10 vaccins :3.17 ; 11 à 30 vaccins :3.46. Les enfants, non vaccinés avaient en moyenne sur les 12 derniers mois, 2.61 infections contre 3.46 pour jusqu’à 30 vaccins. Donc les enfants non vaccinés ont un système immunitaire qui fonctionne beaucoup mieux…

NB: cela ne fait que confirmer ce qu'en disait le conférencier Georget.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1725
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 53
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 04/04/17, 09:46

janic a écrit :afin de ne pas perdre les informations chiffrées de cette vidéo sur une meilleure santé des enfants allemands non vaccinés que semblent ignorer les pseudoscience, zététique et cie:
quelques passages importants
https://www.youtube.com/watch?v=U-U_LcCuUf0
qu’est-c e que l’institut Koch ?
C’est la plus haute instance allemande pour la santé spécialisé dans les maladies infectieuses
détrompes toi
Si vous vous intéressez aux discussions internet portant sur la vaccination, vous pourriez tomber à un moment ou un autre sur une affirmation du type
"L’institut Robert Koch a mené une enquête auprès de 18 000 enfants (étude Kiggs), qui démontre que les enfants non vaccinés sont en bien meilleure santé"

Affirmation éventuellement accompagnée d'un lien qui renvoie, non pas au compte-rendu de l'étude Kiggs par l'institut Koch, mais à l'un ou l'autre document créé par des militants anti-vaccins...
Cette tricherie pas très subtile n'est donc que de la récupération, du recyclage de bidouillages antérieurs. http://rougeole-epidemiologie.overblog. ... tude-kiggs

http://www.hoaxbuster.com/forum/les-enf ... diesou-pas

Je ne comprends pas les raisons qui te poussent à persister à donner du crédit à toutes ces publications mensongères et nauséabondes. :shock:
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4799
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 32

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 04/04/17, 11:36

Si vous vous intéressez aux discussions internet portant sur la vaccination, vous pourriez tomber à un moment ou un autre sur une affirmation du type
"L’institut Robert Koch a mené une enquête auprès de 18 000 enfants (étude Kiggs), qui démontre que les enfants non vaccinés sont en bien meilleure santé"

Affirmation éventuellement accompagnée d'un lien qui renvoie, non pas au compte-rendu de l'étude Kiggs par l'institut Koch, mais à l'un ou l'autre document créé par des militants anti-vaccins...
Cette tricherie pas très subtile n'est donc que de la récupération, du recyclage de bidouillages antérieurs. http://rougeole-epidemiologie.overblog. ... tude-kiggs

Ce bloggeur est en droit de ne pas partager l’avis des intervenants de cette vidéo, mais il ne conteste pas pour autant la validité des chiffres donnés extraits de cette étude.

http://www.hoaxbuster.com/forum/les-enf ... diesou-pas

Je ne comprends pas les raisons qui te poussent à persister à donner du crédit à toutes ces publications mensongères et nauséabondes.

Je ne vais pas entrer de nouveau dans une discussion sans fin sur les prises de position des uns comme des autres et particulièrement des commentaires du forum indiqué ci-dessus et qui ne sont pas des points de vue de spécialistes en biologie.
Par contre ta réaction est compréhensible comme chez tous les hypocondriaques qui cherchent à tout prix à se rassurer dans leurs croyances aux dogmes d’une partie de professionnels, de la vaccination, dont dépend leur subsistance, leur reconnaissance sociale...et d’immenses bénéfices sur notre dos par le SS en France.
Or et c’est compréhensible tout dogme doit faire l’objet d’une analyse sur la validité de celui-ci. Ainsi les religions monothéistes de notre patrimoine socio-culturel partent du dogme que dieu existe et les non déistes passent ce dogme au filtre des connaissances du moment pour en déterminer la validité ou pas et pour cela s’attaquent aux points faibles du dogme en question. Et cela se retrouve pour n’importe quel dogme comme sur les OGMs, le nucléaire, le réchauffement climatique, l’agriculture et ses pesticides et leurs dangers et pour cela ils puisent dans la littérature des ardents défenseurs du dogme ainsi que des travaux scientifiques qui ne vont pas dans le sens du politiquement correct. C’est donc toujours un discours sur les risques et non sur les bienfaits, réels ou supposés, que le dogme cherche à protéger.(il est rare, sinon impossible, que ceux qui contestent un point de vue s'en fassent les défenseurs, tous sujets compris)
Après, chacun en conscience, fait son choix.
Tu as choisi de croire aux "publications mensongères et nauséabondes" de big pharma comme quoi il y a de la place pour tous les points de vues. :D
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4799
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 32

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 04/04/17, 14:42

Quelques commentaires sur ce résumé de l’étude

Les vaccinations de protection sont parmi les mesures préventives les plus importantes et les plus efficaces dans la médecine moderne ( 1 ).

Ca c’est un vœu pieu puisque les comptes rendus des organisations de santé de différents pays ne montrent pas un pareil optimisme.(par exemple déjà cité le cas de la variole)
Ils contribuent considérablement à réduire la probabilité de contracter de nombreuses maladies infectieuses ainsi que leur gravité.

On voit ici la nuance nécessaire. Par exemple la grippe annuelle qui touche les vaccinés comme les non vaccinés, mais accordons leur une partie de leur prétention de réduction, si l’on ne tient pas compte du passage d’une maladie aux manifestations bien connues à des formes plus graves comme la rougeole sur les adultes habituellement épargnés avant vaccination ou bien le passage de la polio à la paralysie flasque aigüe, etc....
L'objectif immédiat d'une vaccination est de protéger la personne vaccinée d'une maladie. L'obtention de taux élevés de personnes vaccinées entraîne en outre l'immunité dite de troupeau.

Comme déjà vu! cette immunité de troupeau ne se produit que pour les souches vaccinales sur une partie quasi totale d’une population, mais sans effets sur les souches sauvages qui se manifestent dès la fin estimée, donc supposée, de la protection vaccinale.
En Allemagne, le Comité allemand de vaccination permanente (Ständige Impfkommission, STIKO) a été recommandé à l'Institut Robert Koch ( 2 ).
Cette info rappelle que ce sont les vaccinateurs qui s’imposent dans l’interprétation des résultats et l’on ne mord pas le sein qui nourrit.
Pour les nourrissons, les enfants et les adolescents, le calendrier de vaccination actuel comprend des vaccinations standard pour protéger contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, Haemophilus influenzae type b, l'hépatite B, la poliomyélite, les pneumocoques, les méningocoques, la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle. Pour les filles âgées de 12 à 17 ans, la vaccination contre le papillomavirus humain est également recommandée

Soit 12 vaccins+ le papillomavirus. Pour rappel ce ne sont que des recommandations, pas des obligations. La question, que je n’ai pas vérifié : l’Etat prend-il la responsabilité morale et financière des « effets secondaires » des vaccins en question ? Et : quel recours existe-t-il contre les médecins et labos responsables ? Ensuite pourquoi vacciner un nourrisson de l'hépatite B Le virus de l'hépatite B (ou VHB) se transmet par le sang et par voie sexuelle ou à la naissance de la mère (porteuse chronique du VHB) à l'enfant. Le délai entre le contact avec le virus et les premiers signes de la maladie peut être long (entre 30 et 180 jours). une vaccination intervenant après une contamination maternelle, selon le dogme, ne peut protéger un contaminé! Quand à l'être par relation sexuelle, c'est un peu tôt tout de même.
En revanche, les enfants qui avaient reçu au moins un vaccin selon leur carte de vaccination ont été classés comme vaccinés.

Hypocrisie habituelle ! Entre 1 vaccin supposé ne protéger que contre une maladie et non les 12+1 en question et considérer que cela fait partie des vaccinés comme si celui-ci pouvait apporter une protection pour les 12 restants : qui peut y croire ? Ces 1 cas ont-ils été évalués quantitativement ou simplement noyés dans la masse du reste ?

Par comparaison, 99,3% (13 359 enfants et adolescents, 6572 filles et 6787 garçons) avaient reçu au moins une vaccination selon la documentation disponible (95% IC 99,1 à 99,5).

Dixit ci dessus !
Une proportion légèrement plus élevée d'enfants et d'adolescents non vaccinés a été observée chez les familles ayant un statut socioéconomique élevé par rapport aux familles ayant un statut socioéconomique inférieur

Ce point est très important et déjà signalé, à savoir que l’instruction, l’accès au savoir plutôt qu’au conditionnement, font remettre en cause des dogmes supposés bien établis, à commencer par une partie du corps médical.

La proportion d'enfants et d'adolescents atteints de coqueluche, de rougeole, d'oreillons et / ou de rubéole était beaucoup plus élevée chez les enfants non vaccinés que chez ceux qui avaient été vaccinés contre la maladie respective dans une mesure suffisante.

Là c’est un point fort des vaccinalistes, car en effet refuser un vaccin ne signifie pas pour autant devenir intouchable par une pathologie quelconque. La plupart des gens très âgés se rappellent que les maladies infantiles, à de rares exceptions près comme dans toutes les pathologies, étaient bénignes et passaient naturellement en quelques jours. Ces mêmes personnes se souviennent qu’à une certaine époque l’on retirait les végétations et amygdales à tout va, laissant les voies respiratoires dépourvues de systèmes de protection et donc aggravant toutes les pathologies dont les infections passaient par cette voie comme la polio, « mais heureusement il y a Findus » pardon les vaccins de substitution : alléluia !
. En outre, les données des enfants non vaccinés ont été exclues si les vaccinations recommandées n'avaient pas eu lieu en raison de la maladie, comme l'ont signalé les parents.

Et un de plus !Double hypocrisie!
Cette approche a été choisie pour distinguer les enfants qui n'ont pas été vaccinés en raison de la mauvaise santé de ceux qui sont classés comme non vaccinés dans le cadre de cette étude.

Résultat identique ! Ils auraient dû rentrer dans la catégorie non vaccinés puisque l’étude n’est pas philosophique mais biologique.
Sur la base des données de KiGGS, 0,7% (95% IC 0,5 à 0,9) de tous les enfants et adolescents âgés de 1 à 7 ans qui ne proviennent pas de familles immigrantes n'ont jamais reçu de vaccin en Allemagne.

Et rebelotte ! et dix de der !

Donc un petit calcul :
Il nait environ 700.000 enfants par an en Allemagne et donc sur 7 ans cela fait un volume total de 4.900.000 enfants dont 0.7% non vaccinés (selon les chiffres donnés) soit 34.300 enfants non vaccinés et par là même 0.7% de la population du pays soit 574.000 sur 82 millions. C’est peu et beaucoup en même temps. En effet ce genre d’étude ne tient pas compte des rappels nécessaires pour prolonger ces protections artificielles. Or, logiquement, tous ceux qui n’ont pas reçu ceux-ci (je ne sais pas en Allemagne, mais en France les adultes ne sont pas chauds pour se faire injecter ces saloperies en question, alors qu’ils sont obsédés par le fait qu’il faut vacciner les enfants, les leurs et ceux des autres aussi, par peur d’être contaminés. Allez chercher la logique!) donc font partie de la population devenue non vaccinée (dans le langage pudique médical cela se dit « mal vacciné », ce qui ne change rien au fait qu’ils sont susceptibles d’attraper un virus sauvage contre lequel ils ne sont plus « protégés ». Et que constate-t-on ? Pas plus, ni moins, de pathologies, pas d’endémie, pas d’épidémies particulières ! Alors où vont-ils chercher tout ça ?

Pour rappel tu n’as toujours pas répondu au 16+1 questions sur Waquefield.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1725
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 53
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 13/04/17, 19:31

Bonjour,
Aujourd'hui sur France culture un documentaire eclairant
100 00 enfants meurent de la rougeole chaque année, principalement en Afrique et en Asie. On a reparlé de cette maladie d'apparence bénigne quand un nourrisson en est mort à Berlin l'an passé. Ses parents ne suivaient pas les préconisations du monde médical en ce qui concerne la vaccination. Ils font partie comme d'autres en France -championne du monde du scepticisme – de ceux qui revendiquent au sujet des vaccins, la liberté personnelle plutôt que la responsabilité collective. Nourris d'informations non vérifiées qui circulent sur les réseaux sociaux, les anti-vaccins reprennent aussi à leur compte la thèse de certains médecins qui parlent des effets indésirables pour une minorité d'usagers en raison de l'adjuvant aluminium...
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... n-question
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4799
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 32

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 13/04/17, 19:48

Pourquoi le corps médical est-il lui-même réticent à se vacciner contre la grippe en pleine épidémie ?

Même source!
Alors pourquoi les européens du nord ont-ils abandonner toute obligation sauf la France et un peu l'Italie pour un seul vaccin?
J'attends toujours les réponses manquantes aux 16+1 questions précédemment indiquées.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité