Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxGrippe aviaire et tamiflu...ze !!!

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Bibiphoque
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 749
Inscription : 31/03/04, 07:37
Localisation : Bruxelles

Grippe aviaire et tamiflu...ze !!!

Message non lupar Bibiphoque » 29/03/06, 14:31

Salut
Voici :

http://www.planetenonviolence.org/


Et on reparlera de la compétence des experts qui "conseillent" nos gouvernements !!
(Ca me fait penser à la reflexion d'un expert de l'affaire d'Oultreau :" salaire de femme de chambre, expertise de femme de chambre " )
Ou alors, c'était un gros coup de communication et juste pour rassurer le bon peuple, et par innadvertance faire faire d'énnormes bénéfices à Roche.
Pendant ce temps là, ceux qui comme Christophe, essayent de trouver des solutions à d'autres problèmes environementaux se retrouvent presque quandidat à "la nouvelle star du CPE" ( Si il passe!)
@+

ps : messassage édité par Econologie ( lien trop long )
0 x




Ce n'est pas parce qu'on dit depuis toujours que c'est impossible qu'il ne faut pas essayer :)
rpsantina
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 160
Inscription : 17/12/04, 16:11
Localisation : 81 - Tarn Sud

Message non lupar rpsantina » 29/03/06, 15:36

Les politiques ne sont conseillés que par des "experts" qui travaillent dans les entreprisent concerné par la "commission".
Il est tout à fait logique qu'ils aient une influence les solutions proposés.
la liste est trop longue, mais on peut commencer par le solaire thermique où les conditions d'obtention de l'agrement du CSTB passe par l'utilisation du chrome noir ou du nickel noir. Ceci pour respecter l'indice de performance exigée.
Alors qu'en auto-construction, on "surdimensionne" la surface des panneaux pour repondre au besoin.

en quelque sorte, la solution par la pollution :evil:
0 x
RPS ( Dpt 81 Tarn Sud )
i-Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent jamais
ii-Tout est possible pour peu que l'on y consacre un peu de temps
denis
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 940
Inscription : 15/12/05, 17:26
Localisation : rhone alpes

Grippe aviaire et tamiflouze

Message non lupar denis » 29/03/06, 17:21

Ils vont s'en faire du fric!! surtout que je vais demandé de vacciné les moineau/corbeau..., :cheesy: car en volant ils crotte sur les pissenlits et doucettes (salades d'époque) :frown: .La contamination est imminente car la salade ,on ne la cuits pas à+70°.... :!: Aye!! le jardin!. Apres, faut confiné les oiseau???? de qui se moque-t-on :shock:
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne

Message non lupar jean63 » 29/03/06, 17:54

Les oiseaux sauvages accusés à tort ===>

c'est ici
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes
Contact :

Message non lupar nlc » 29/03/06, 17:54

Ca fait plaisir de voir qu'il y en a encore qui ont les yeux ouverts et qui remettent en question les informations qu'on essaye de nous faire assimiler.
0 x


Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 30/03/06, 02:00

Ha ben, je veux oui, on va pas se laisser manipuler non plus, normalement on est pas trop cons.
La grippe aviaire c une fumisterie, ils plongent les gens dans la peur, ils sèment la psychose, et faut surtout pas entrer dans cette optique, il faut vivre normalement.
J'ai lu d'excellents articles dénonçant les médias de la peur, les journaux télévisés sont orientés vers la peur, pour empecher les gens de reflechir par eux-même, ils utilisent nos mécanismes psycho et inconscient de la peur.
Z'avez jamais remarqué comment sont structurés la plupars des journaux tv? c'est au moins 80% de malheur et 20 % à la fin pour montrer le beau jardin d'un pélo pris au hazard, histoire de rassurer un peu. C'est nawak, j'ai lu sur agoravox les mécanisme de la peur par les médias de masse, ça cause, ils font travailler notre inconscient.
J'y échappe, j'ai pas de télé chez moi, je suis donc obligé d'aller chercher les infos sur le net, et j'avoue que c'est flagrant, je compare avec les infos de la télé, mais ça n'a rien à voir, tout est différent.
Faites le test, arretez de regardez la télé, et vous vivrez bien mieux.
D'ailleurs, je me demande ce qui a fait que j'ai pas de télé, depuis tout petit j'en ai marre de voir des mauvaises nouvelles, j'ai jamais vraiment aimé les infos télévisée, je suis plus réceptif à la radio, et encore plus aux mots, à l'écrit, car on peut mémoriser et revenir en cas de doute. Quand j'ai eu un chez moi, j'ai essayé direct de vivre sans télé, j'en ai pas repris depuis, et je m'en porte vraiment mieux, j'ai pas l'esprit polué en fait, c'est con, mais c'est vrai. je suis pluto joyeux, objectif, je me remet bien mieux en question, je lis beaucoup plus, je m'informe aussi beaucoup plus. Ma vie a vraiment changé depuis que j'ai plu de télé.
Et il y a une chose qui m'a frappé, avec la télé, vous êtes cloué ane pas réagir, vous ne pouvez pas.
Avec les infos style agoravox, on peut réagir à un article, on peut débattre, discuter, apprendre, comprendre, et petit plus, on apprends à écrire mieux, et bien, pour être compréhensible de tous, histoire de pas passer pour un blaireau :mrgreen:
Je ne peux que vous conseiller d'abandonner la télé, on vit mieux sans.
Par contre, je pourrais difficilement me passer d'internet :frown:

Un exemple d'actualité, quand ils diffusent l'info sur les manifs du cpe, combien de temps est consacré aux casseurs?
On appui bien sur les casseurs pour renforcer "le sentiment d'insécurité"
La vérité est ailleurs :lol:
0 x
Bibiphoque
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 749
Inscription : 31/03/04, 07:37
Localisation : Bruxelles

Message non lupar Bibiphoque » 30/03/06, 06:42

Salut,
Oui, agoravox c'est pas mal du tout, tant qu'on pourra le lire et qu'il continuera comme ça.
Et internet nous permet de voir autre chose que le coté imposé par les médias à la solde de .... plein de profiteurs.
@+ :evil:
0 x
Ce n'est pas parce qu'on dit depuis toujours que c'est impossible qu'il ne faut pas essayer :)
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne

Message non lupar jean63 » 30/03/06, 08:03

Sur la télé, c'est clair que les esprits faibles sont manipulés, mais il faut faire le tri et choisir les bonnes émissions+ documentaires...et il y en a de très bons. Il faut aussi savoir zapper sur la pub. On ne me fait rien acheter par la pub. Avec cet appareil il faut savoir le piloter et c'est très facile avec la télécommande.

Je suis pour apprendre dans tous les domaines et ça peut venir de partout, il suffit de prendre du recul. Sur internet il faut aussi se méfier des fausses infos qui circulent, mais c'est un outil extraordinaire, une encyclopédie mondiale universelle, ce qui manque c'est le temps et la mémoire pour tout enregistrer.

Franchement, depuis que j'ai internet j'ai appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas : on est actif à l'inverse de la TV.
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 30/03/06, 22:32

Grippe aviaire --Plusieurs points qui demandent réflexion… :!: :!: :!: :shock:

Ce n'est pas la volaille de basse-cour ou la volaille élevée en plein air qui alimente la vague actuelle de cas de grippe aviaire sévissant dans plusieurs endroits du monde. La souche mortelle H5N1 de la grippe aviaire est essentiellement un problème de pratiques d'élevage de volaille industrielles.

Le choix des images envoie un message clair : la grippe aviaire est un problème d'oiseaux sauvages et d'élevage de volaille en basse-cour, et non celui de l'industrie moderne. C'est comme ça que l'élément d'information le plus fondamental nécessaire à la compréhension des récents cas de contamination par la grippe aviaire est exclu de la représentation qui en est donnée.

La grippe aviaire n'a vraiment rien de nouveau. Elle coexiste plutôt paisiblement avec les oiseaux sauvages, les élevages de volaille à petite échelle et les marchés de volaille vivante depuis des siècles. Mais la vague de souches extrêmement pathogènes de grippe aviaire qui a décimé la volaille et tué des gens à travers la planète ces dix dernières années est sans précédent -- comme l'est l'industrie multinationale avicole aujourd'hui.

:arrow: La transformation de la production de volaille en Asie ces dernières décennies est stupéfiante. Dans les pays d'Asie du sud-est où la plupart des cas de grippe aviaire sont concentrés -- la Thaïlande, l'Indonésie, et le Viet Nam -- la production a été multipliée par 8 en seulement 30 ans, passant d'environ 300 000 tonnes de viande de poulet en 1971 à 2 440 000 tonnes en 2001. La production de poulet de la Chine a triplé pendant les années 90 pour passer à plus de 9 millions de tonnes par an. :arrowl:

Néanmoins, les nombreux articles, rapports et documents de stratégie sortant de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et des organismes gouvernementaux compétents contiennent à peine quelques bribes au sujet des implications de la volaille industrielle dans la crise de la grippe aviaire. Au lieu de cela, ils désignent les basses-cours des fermes, avec des appels à des contrôles plus stricts sur leur fonctionnement et à une plus vaste « restructuration » du secteur avicole. Les grosses compagnies de l'industrie avicole essaient même d'utiliser les cas de grippe aviaire comme « occasion » d'éliminer ce qui reste de la production de volaille à petite échelle. [3] « Nous ne pouvons pas contrôler les oiseaux migrateurs mais nous pouvons sûrement mettre toute notre énergie à fermer définitivement autant d'élevages de volaille de ferme que possible » a déclaré Margaret Say, directrice du Conseil pour l'exportation des volailles et des œufs des Etats-Unis pour l'Asie du Sud-Est.


Les réactions de quelques scientifiques ne sont pas moins scandaleuses. Des chercheurs du Royaume-Uni recherchent des poulets transgéniques résistants à la grippe aviaire. « Une fois obtenue l'autorisation réglementaire, nous pensons que cela ne prendra que quatre à cinq ans pour multiplier assez de poulets et remplacer toute la population du monde, » a déclaré Laurence Tiley, professeur de virologie moléculaire à l'université de Cambridge. :shock:

La volaille de basse-cour est une solution, pas le problème

Le poulet de basse-cour est le grand problème et le combat contre la grippe aviaire doit se jouer dans les cours des pauvres du monde.
Louise Fresco, Directrice générale adjointe de la FAO [7]
___________

Les élevages de volaille à la ferme sont également frustrants pour les autorités à cause de leur nature même -- de petite taille, en plein air, dispersés et informels -- caractéristiques qui rendent difficile la mise en application de leurs deux mesures de contrôle principales : l'abattage et la vaccination. :lol:

En outre, les fermiers biologiques qui ne permettraient pas à leurs animaux d'élevage le libre accès à l'extérieur, comme les normes biologiques l'exigent partout autour du monde, risquent de perdre leur certification biologique. Les impacts de ces mesures sont déjà vrais pour les éleveurs même si la grippe aviaire n'est pas présente dans leurs secteurs -- et même s'il n'y a aucune preuve permettant d'affirmer que garder les oiseaux à l'intérieur permet d'arrêter le virus. :frown:

Pourquoi le Laos est-il une exception? :?: :?: :?:

:arrow: La raison principale pour laquelle le Laos n'a pas souffert des manifestations généralisées de grippe aviaire comme ses voisins est qu'il n'y a presque aucun contact entre les élevages de volaille à petite échelle, qui produisent presque tout l'approvisionnement domestique de volaille, et ses exploitations commerciales, qui sont intégrées à des compagnies étrangères de volaille. Selon le ministère de l'agriculture des Etats-Unis :

La production de volaille au Laos est principalement une production de petits paysans, qui élèvent des espèces locales de poulets élevés en plein air à côté de leurs habitations, pour la viande et les oeufs, la plupart du temps consommés par la famille ou vendus localement pour en tirer un revenu... Un village moyen a autour de 350 poulets, canards, dindes et cailles élevés en petites basses-cours dispersées parmi les maisons du village où il y a environ 78 familles, et où ce sont les femmes qui sont principalement responsables des élevages. Des canards, des dindes, et les cailles sont également élevés, avec quelques oies en quantité négligeable dispersées dans le pays. Les quelques exploitations commerciales du pays (moins de 100 au total, dont 89 situées près de Vientiane) approvisionnent les zones métropolitaines avoisinantes. … La biosécurité et l'utilisation de la technologie sont minimales, avec peu de soins vétérinaires disponibles que ce soit de la part du privé ou du gouvernement.

En d'autres termes, le Laos abonde en poulets élevés en plein air, mêlés aux canards, aux cailles, aux dindes et aux oiseaux sauvages. Ce sont principalement des poulets indigènes, qui couvrent plus de 90% de la production totale de volaille du Laos. Si l'élevage en plein air et les oiseaux migrateurs sont responsables de la propagation de la grippe aviaire, on devrait s'attendre à ce que la maladie fasse rage à travers le pays. Ceci ne s'est pas produit. En fait, les basses-cours familiales du pays ont été à peine touchées.
_______________

Même avant l'arrivée de la crise actuelle de la grippe aviaire, l'aviculture industrielle était déjà un désastre environnemental et socio-économique. Ces dernières années, l'industrie a pu se développer dans les pays en voie de développement seulement en externalisant ses coûts et en se servant du pouvoir du monopole pour exploiter les ouvriers et les producteurs sous contrat -- les populations locales doivent supporter les coûts, et les avantages vont ailleurs, étant donné que la majeure partie de la production est exportée vers des pays plus riches. :frown:
____________
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 30/03/06, 22:43

Faire de l'argent avec la peur

Le Tamiflu a cependant été une vraie mine d'or pour ses propriétaires. Le brevet appartient à Gilead alors que Roche en possède la licence exclusive. Les ventes de Tamiflu de Roche -- un médicament qui ne se vendait presque pas avant la déclaration de l'OMS -- ont grimpé jusqu'à 400% en 2005 tandis que le bénéfice des royalties de Gilead, provenant du brevet, augmentaient de 166%.
Aux Etats-Unis, l'industrie pharmaceutique est intimement liée aux plus hautes sphères du gouvernement. En novembre 2005, Bush a annoncé un ensemble de mesures internes pour combattre une éventuelle pandémie grâce à une enveloppe de 1,4 milliards de dollars US destinés à acheter du Tamiflu.
Ce fut un cadeau non seulement pour Roche et Gilead, mais également pour des personnes comme le Secrétaire à la défense Donald Rumsfeld, membre du conseil d'administration et ancien président de Gilead. :shock: Il possède actuellement environ entre 5 et 25 millions de dollars US du capital de Gilead, faisant de lui sans doute le plus gros actionnaire.
D'autres personnes devraient profiter de cette politique : les membres du conseil d'administration de Gilead : George Schultz, ancien secrétaire d'Etat américain du conseiller de campagne de Bush ; Etienne Davignon, vice-président de Suez-Tractebel et président honoraire de Bilderberg, et John W Madigan qui, entre autres choses, siège au Conseil industriel pour la défense, un comité consultatif des entreprises au Ministère de la défense américain. :lol: :evil:
________
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités