Annoncez: Petites Annonces, pétitions, sites web, évenements, salons et foiresBébés phoques: il faut savoir dire STOP !!!

Publiez vos annonces. Petites annonces, cyberactions et pétitions, sites intéressants, calendrier, évènements, foires, salons, initiatives locales, activités d'associations....Pas de publicité purement commerciale svp.
Forumecolo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 27
Inscription : 15/12/05, 14:20
Localisation : Nord Est
Contact :

Bébés phoques: il faut savoir dire STOP !!!

Message non lupar Forumecolo » 15/03/06, 22:43

Bien que la majorité de la population canadienne soit contre le massacre des bébés phoques sur son sol, le gouvernement canadien et les industries de la pêche refusent de mettre un terme à cette boucherie ...
A la fin de cette chasse, plus de 300 000 phoques auront péri pour pouvoir arrondir les fins de mois des personnes qui les chassent pour vendre leurs peaux !!
Pour vous documenter :
http://www.geocities.com/protectionanimale/seals.htm
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_857.php
http://www.reseaulibre.net/rage/phoque.html
http://www.ifaw.org/ifaw/general/defaul ... oid=160962
http://www.chasse-aux-phoques.com/

(sans vouloir faire de sensationalisme, les images ou vidéos peuvent parfois être assez violentes ... )

Il s'agit actuellement d'un tournant, le gouvernement canadien vient de se doter d'un nouveau premier ministre et d'un nouveau parti au pouvoir, avec suffisamment de pression, ils pourraient changer la donne ...
Il est donc temps d'AGIR :
The Petition Site
Pétition chasse-aux-phoques.com
Pétition 30 millions d'amis


Vous n'êtes pas obligés de signer les trois ... mais c'est mieux ;-)

@ bientôt
0 x




Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Re: il faut savoir dire STOP !!!

Message non lupar bojourvous5094 » 16/03/06, 02:52

[quote="Forumecolo"]Bien que la majorité de la population canadienne soit contre le massacre des bébés phoques sur son sol, le gouvernement canadien et les industries de la pêche refusent de mettre un terme à cette boucherie ...
____________________________

Pourquoi abolir la chasse aux phoques ?-
pour aider les pêcheurs de morues qui sont en faillite ???? :cry:
- Pour que les familles perdent encore des revenus ? :frown:
Vous croyez que les gens des Iles sont de riches idiots qui tuent des phoques juste pour le plaisir ?????? :shock:

Au Québec « les écologistes » sont d’accord avec la chasse aux phoques. Je comprend mal qu’on puisse intervenir dans une activité de survie pour une population de pêcheurs qui pratique cette chasse depuis une centaine d’années au moins….

La chasse des petits du phoque du Groenland (blanchons) et des petits du phoque à capuchon (dos bleus) est interdite – et ce, depuis 1987. Le Règlement sur les mammifères marins interdit le commerce, la vente ou le troc des fourrures de ces petits phoques. De plus, il est interdit de chasser les phoques dans les aires de reproduction ou de mise bas et les jeunes phoques doivent être sevrés, autonomes et indépendants.

Mythe Le gourdin – ou le hakapik – est un instrument barbare qui n’a pas sa place dans le monde d’aujourd’hui.
Réalité : La Commission royale sur les phoques et l'industrie de la chasse au phoque s'est penchée sur les méthodes de chasse et a conclu que la chasse au gourdin, lorsqu'elle est pratiquée correctement, n'est pas plus cruelle, et est même souvent moins cruelle, que les méthodes d'abattage utilisées dans les abattoirs commerciaux, lesquelles sont acceptées par la majorité de la population.

Les chasseurs de phoques se servent de gourdins depuis les débuts de la chasse, il y a des centaines d’années. Les chasseurs norvégiens sont à l’origine du hakapik et le trouvaient très efficace. Des études américaines réalisées entre 1969 et 1972 ont démontré que le gourdin (ou hakapik) est une arme efficace pour abattre l’animal rapidement et sans cruauté. Dans un rapport publié en septembre 2002 dans la Revue vétérinaire canadienne, on a présenté des résultats semblables à ces conclusions.

Mythe : Le gouvernement du Canada autorise les chasseurs à abattre des milliers de phoques pour favoriser le rétablissement des stocks de morue.
Réalité : Plusieurs facteurs ont contribué à entraver le rétablissement des stocks de morue, dont la pêche, la mauvaise condition physique des poissons, leur faible taux de croissance et des changements environnementaux.

En outre, il existe beaucoup d'incertitude dans l'estimation de la quantité de poissons consommés par les phoques. Le quota commercial de chasse au phoque est fondé sur de solides principes de conservation, et non sur des objectifs de rétablissement des stocks de poisson de fond.

Mythe : La chasse n’est pas une activité durable et met en danger la population de phoques du Groenland.
Réalité : Depuis les années 1960, les groupes animalistes affirment que la chasse au phoque n’est pas une activité durable. En fait, la population de phoque du Groenland est en santé et abondante. Selon un relevé effectué en 2004, le troupeau de phoques du Groenland de l’Atlantique Nord-Ouest, qui compte maintenant environ 5,8 millions d’individus, a presque triplé depuis les années 1970.

Le MPO fixe les quotas de manière à assurer la santé et l’abondance des troupeaux de phoques. Les phoques – et les phoques du Groenland en particulier – sont loin d’être « en voie de disparition ».

Mythe : Les chasseurs touchent si peu de revenus de la chasse au phoque qu’il ne s’agit pas d’une industrie viable.
Réalité : De mémoire d’homme, la chasse au phoque de 2005 a été l’une des plus profitables. Compte tenu des conditions de marché favorables en 2005, la valeur au débarquement des phoques du Groenland a dépassé les 16,5 millions de dollars.

Les phoques représentent une source de revenus importante pour certains chasseurs et pour des milliers de familles de l’Est du Canada, à une période de l’année où les autres possibilités de pêche sont pour le moins limitées dans les collectivités côtières éloignées. La chasse au phoque crée également des perspectives d’emploi dans le secteur de l’achat et dans les usines de transformation.

Mythe : La majorité des Canadiens s’oppose à la chasse au phoque.
Réalité : Les groupes de défense des animaux qui font campagne actuellement contre la chasse au phoque, citent le sondage Ispos-Reid de 2004 selon lequel la plupart des Canadiens s’opposent à la chasse. En fait, les Canadiens appuient les politiques fédérales sur la chasse au phoque. Un sondage Ipsos-Reid mené en février 2005 conclut que 60 % des Canadiens sont en faveur d’une chasse responsable.

Phoque du Groenland :
Cette espèce abondante est séparée en trois populations dont la plus importante est celle du stock de l'Atlantique Nord-Ouest situé au large du Canada. La population du phoque du Groenland est en bonne santé et abondante. Depuis 1970, elle a presque triplé, atteignant 5,2 millions d'individus selon le plus récent relevé effectué en 1999 et approuvé par les pairs.

Le Canada a le défaut de ne pas défendre ses intérêts quand on répand des mensonges depuis plus de 30 ans sur la chasse au phoque….
Avez-vous déjà visiter un abattoir dans votre pays ? allez-y et prenez des photos vous verrez une réalité dont personne ne se préoccupe parce que c’est moins impressionnant qu’un phoque saigné sur la banquise…..
Je parle en connaissance de cause, j’ai travaillé 10 ans dans toutes sortes d’abattoirs…. Allez voir ensuite refaites votre commentaire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :?:

Le cuir que vous utilisez, il vient d’où ????? :?:
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Nimzegin
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 26/02/06, 23:49

Re: il faut savoir dire STOP !!!

Message non lupar Nimzegin » 16/03/06, 16:01

bojourvous5094 a écrit :Pourquoi abolir la chasse aux phoques ?-
pour aider les pêcheurs de morues qui sont en faillite ????

La question est : pourquoi ne peuvent-ils plus pêcher la morue ?
Parce-qu'ils ont abusé des quotats, et que cet animal doit être désormais protégé, le stock mondial de poisssons s'est effondré, et bien d'autres espèces devront être protégées, n'oublions pas qu'il faut aussi que les poissons et les mammifères marins qui vivent dans leur élément doivent se nourrir également. Que les êtres humains mangent moins de poissons pendant quelques décenies ne sera pas un drame
- Pour que les familles perdent encore des revenus ?
Vous croyez que les gens des Iles sont de riches idiots qui tuent des phoques juste pour le plaisir ??????

Les inuits chassent le phoque pour leurs besoins personnels, pour toute l'année, ils ne traffiquent pas des morceaux de phoques, comme juste quelques viscères et des pénis qui sont paraît-il aphrodisiaques, et qui revendus à prix d'or au Japon, alors que tout le reste est rejeté à l'eau, par certains chasseurs qui n'en ont que le nom, mais qui sont en réalité des trafiquants. La vérité est que cette chasse n'est absolument ni surveillée, et ni règlementée en profondeur
Au Québec « les écologistes » sont d’accord avec la chasse aux phoques. Je comprend mal qu’on puisse intervenir dans une activité de survie pour une population de pêcheurs qui pratique cette chasse depuis une centaine d’années au moins….

La chasse aux gains ..... cette chasse est très récente pour les canadiens, par rapport à celle pratiquée depuis des millénaires par les Inuits. Et il m'étonnerait que les écologistes soient d'accord avec cette chasse..... à moins que vous en apportiez la preuve
La chasse des petits du phoque du Groenland (blanchons) et des petits du phoque à capuchon (dos bleus) est interdite – et ce, depuis 1987. Le Règlement sur les mammifères marins interdit le commerce, la vente ou le troc des fourrures de ces petits phoques. De plus, il est interdit de chasser les phoques dans les aires de reproduction ou de mise bas et les jeunes phoques doivent être sevrés, autonomes et indépendants.

Il y a évidemment sur place, des personnes assermentées qui surveillent de très près que cette loi datant de 1987 soit appliquée strictement ?
Mythe Le gourdin – ou le hakapik – est un instrument barbare qui n’a pas sa place dans le monde d’aujourd’hui.
Réalité : La Commission royale sur les phoques et l'industrie de la chasse au phoque s'est penchée sur les méthodes de chasse et a conclu que la chasse au gourdin, lorsqu'elle est pratiquée correctement, n'est pas plus cruelle, et est même souvent moins cruelle, que les méthodes d'abattage utilisées dans les abattoirs commerciaux, lesquelles sont acceptées par la majorité de la population.

Ethique ? M. J. Eford, membre du parlement Canadien : "Je voudrais voir ces 6 millions de phoques (...) tués ou vendus, ou détruits ou brûlés. Plus on en tuera, plus je serai content" (la citation date de 1998).
Mythe : Le gouvernement du Canada autorise les chasseurs à abattre des milliers de phoques pour favoriser le rétablissement des stocks de morue.
Réalité : Plusieurs facteurs ont contribué à entraver le rétablissement des stocks de morue, dont la pêche, la mauvaise condition physique des poissons, leur faible taux de croissance et des changements environnementaux.

ces campagnes de chasse intensives ont d'ores et déjà coûté aux contribuables canadiens 20.000.000 de dollars canadiens en 7 ans ! Les chasseurs sont sponsorisée par le contribuable ?
Le Dr. Lavigne est un expert de renommée internationale dans le domaine des mammifères marins, il étudie les phoques du Groenland depuis 30 ans. "Combiner l'absence de glace avec la chasse aux phoques pourrait entraîner la perte de presque tous les bébés nés cette année dans le Golfe et peut-être aussi sur le Front." « Cela n'a aucun sens de chasser les phoques du Groenland lorsqu'il est évident qu'un grand pourcentage de bébés mourront à cause du mauvais état de la glace. Nous devons agir avec précaution » a confirmé le Dr. Lavigne.
Faut-il aller quand même contre l'avis des experts ?
En outre, il existe beaucoup d'incertitude dans l'estimation de la quantité de poissons consommés par les phoques. Le quota commercial de chasse au phoque est fondé sur de solides principes de conservation, et non sur des objectifs de rétablissement des stocks de poisson de fond.

5 millions de phoques pour combien d'habitants humains au Canada et au Groenland ? Faut-il que ce soit les phoques qui soient obligés d'être tués, pour qu'une autre espèce qui est majoritaire puisse prendre ses aises ?
Mythe : La chasse n’est pas une activité durable et met en danger la population de phoques du Groenland.
Réalité : Depuis les années 1960, les groupes animalistes affirment que la chasse au phoque n’est pas une activité durable. En fait, la population de phoque du Groenland est en santé et abondante. Selon un relevé effectué en 2004, le troupeau de phoques du Groenland de l’Atlantique Nord-Ouest, qui compte maintenant environ 5,8 millions d’individus, a presque triplé depuis les années 1970.

Effectivement ce n'est pas durable, puisqu'elle doit cesser
"La mise bas des phoques du Groenland et les premiers mois de vie des bébés dépendent de la stabilité de la plate-forme glaciaire. Lorsque la glace ne couvre pas la surface habituelle, ou lorsqu'elle est exceptionnellement fine, la mise bas et l'allaitement sont dramatiquement compromis et un grand nombre de bébés phoques meurent," a déclaré le Dr. David Lavigne
Le MPO fixe les quotas de manière à assurer la santé et l’abondance des troupeaux de phoques. Les phoques – et les phoques du Groenland en particulier – sont loin d’être « en voie de disparition ».
Mythe : Les chasseurs touchent si peu de revenus de la chasse au phoque qu’il ne s’agit pas d’une industrie viable.

Ce qui est énoncé aujourd'hui aura une autre réalité demain
Réalité : De mémoire d’homme, la chasse au phoque de 2005 a été l’une des plus profitables. Compte tenu des conditions de marché favorables en 2005, la valeur au débarquement des phoques du Groenland a dépassé les 16,5 millions de dollars.

Je suppose que tout un chacun peut aussi cautionner l'abattage d'éléphants pour leur ivoire, qui a rapporté encore bien plus que 16 millions de dollars
Les phoques représentent une source de revenus importante pour certains chasseurs et pour des milliers de familles de l’Est du Canada, à une période de l’année où les autres possibilités de pêche sont pour le moins limitées dans les collectivités côtières éloignées. La chasse au phoque crée également des perspectives d’emploi dans le secteur de l’achat et dans les usines de transformation.

Si les phoques n'existaient pas on peut légitimement se demander quels emplois occuperaient tous ces gens ?
Mythe : La majorité des Canadiens s’oppose à la chasse au phoque
Réalité : Les groupes de défense des animaux qui font campagne actuellement contre la chasse au phoque, citent le sondage Ispos-Reid de 2004 selon lequel la plupart des Canadiens s’opposent à la chasse. En fait, les Canadiens appuient les politiques fédérales sur la chasse au phoque. Un sondage Ipsos-Reid mené en février 2005 conclut que 60 % des Canadiens sont en faveur d’une chasse responsable.

D'une chasse responsable nous sommes bien d'accord, mais elle ne l'est pas. Seuls les phoques tués et dépecés sont comptabilisés, ceux qui sont partis mourir ailleurs ne le sont pas, et ils augmentent considérablement les quotats. Mais ça évidemment dans votre copié/collé ce n'est pas dit
Phoque du Groenland :
Cette espèce abondante est séparée en trois populations dont la plus importante est celle du stock de l'Atlantique Nord-Ouest situé au large du Canada. La population du phoque du Groenland est en bonne santé et abondante. Depuis 1970, elle a presque triplé, atteignant 5,2 millions d'individus selon le plus récent relevé effectué en 1999 et approuvé par les pairs.

Il manque un paramètre important : le manque de glace, il faudra en tenir compte, car elle fond de plus en plus, et les phoques partiront ailleurs.... à moins que les canadiens fassent un effort pour leurs gaz à effet de serre
Le Canada a le défaut de ne pas défendre ses intérêts quand on répand des mensonges depuis plus de 30 ans sur la chasse au phoque….

L'Italie vient de suspendre temporairement l'importation de peaux et de produits dérivés de phoques
En janvier 2006, le Mexique a interdit l'importation et l'exportation de tous les mammifères marins (y compris les phoques) et leurs produits dérivés
le Groenland ordonne à son entreprise publique de ne pas faire le commerce de peaux de phoques provenant de la chasse aux phoques canadienne
le Parlement néerlandais lance une proposition de loi visant à interdire les importations/exportations et la commercialisation
des produits dérivés des phoques
En mai 2004, le gouvernement belge adopte une proposition de loivisant à interdire les importations/exportations et la commercialisation des produits dérivés de tous les phoques
Le Conseil de l'Europe a adopté en 2004 une Motion de Résolution (à l'initiative de M.Azzolini, député) afin d'arrêter les chasse commerciale des phoques et a demandé aux Etats Membres à instaurer des interdictions nationales sur les produits dérivés des phoques
Avez-vous déjà visiter un abattoir dans votre pays ? allez-y et prenez des photos vous verrez une réalité dont personne ne se préoccupe parce que c’est moins impressionnant qu’un phoque saigné sur la banquise…..

Les temps changent
Bruxelles, le 23 janvier 2006
Amélioration du bien-être des animaux : adoption d’un plan d’action de l’Union européenne
La Commission a adopté aujourd’hui un nouveau plan d’action destiné à améliorer la protection et le bien-être des animaux au cours des cinq prochaines années. Les mesures concrètes dont se compose ce plan visent à garantir que, dans l’avenir, la question du bien-être animal sera traitée de manière aussi efficace que possible dans tous les secteurs communautaires et dans le contexte des relations avec les pays tiers. Cinq grands domaines d’action ont été définis pour la période 2006-2010 : relèvement des normes minimales propres au bien-être des animaux, encouragement de la recherche et des méthodes de substitution à l’expérimentation animale, introduction d’indicateurs de bien-être normalisés, meilleure information des professionnels et du public sur les questions de bien-être des animaux et, enfin, soutien aux initiatives internationales en faveur de la protection des animaux. Pour chaque domaine, un dossier complet et un calendrier indicatif des initiatives prévues figurent dans le plan d’action ainsi que dans l’analyse d’impact et le document de travail de la Commission qui l’accompagnent.
http://europa.eu.int/rapid/pressRelease ... anguage=fr
Je parle en connaissance de cause, j’ai travaillé 10 ans dans toutes sortes d’abattoirs…. Allez voir ensuite refaites votre commentaire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les commentaires sont tous sur les sites des associations de défense des animaux
Le cuir que vous utilisez, il vient d’où ????? :?:

Il faudra poser la question à ceux qui porte du cuir ou qui ont des accessoires en cuir ..... pour ma part c'est non

En conclusion
Une fois de plus, l'Homme exploite le vivant dans des conditions inacceptables pour des motifs purement financiers et futiles
0 x
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Re: il faut savoir dire STOP !!!

Message non lupar bojourvous5094 » 16/03/06, 21:04

Les Inuits chassent le phoque pour leurs besoins personnels, pour toute l'année, ils ne trafiquent pas des morceaux de phoques, comme juste quelques viscères et des pénis qui sont paraît-il aphrodisiaques, et qui revendus à prix d'or au Japon, alors que tout le reste est rejeté à l'eau, par certains chasseurs qui n'en ont que le nom, mais qui sont en réalité des trafiquants. ___________________________________________________
Les Inuits chassent le phoque pour leurs besoins personnels et le but de la chasse « artisanale » est le même sauf que tu affirmes que tous les chasseurs sont des « méchants trafiquants », je suppose que vous êtes les « bons » qui défendent Bambi ….
__________________________________________________
La chasse aux gains ..... cette chasse est très récente pour les canadiens, par rapport à celle pratiquée depuis des millénaires par les Inuits. Et il m'étonnerait que les écologistes soient d'accord avec cette chasse..... à moins que vous en apportiez la preuve__________________________________________________
La chasse a toujours existée au Canada. Elle a toujours fait partie de notre subsistance… Depuis que l’homme blanc a débarqué ici, il en a toujours été ainsi…

Greenpeace a déjà aidé la chasse artisanale du phoque pour éviter l’exploitation par des compagnies qui auraient rasées le troupeau…dans les années 1975…
Au Québec, les environnementalistes sont d’accord avec la gestion de cet écosystème…
Mais vous mêlez gestion durable et principes moraux…

___________________________________

Profil socio-économique -- Municipalité des Îles-de-la-Madeleine

En dépit des changements brutaux qu’a connus cette industrie au cours des dix dernières années, la pêche demeure et, à moins d’événements imprévisibles, demeurera toujours la principale occupation des gens vivant sur l’archipel. L’aquaculture représente, par ailleurs, un débouché d’avenir. Les deux producteurs locaux ont sorti en 2002 environ 500 000 livres de moules bleues. L’élevage et l’ensemencement du pétoncle, réalisés sur une base expérimentale depuis 1990, ont fait place à la phase commerciale et les résultats sont encourageants. Le niveau des captures de phoques en 1997 a presque atteint celui de 1980 et l’industrie est actuellement en reconstruction.

Les Madelinots accueillent annuellement environ 54 000 visiteurs et plus de 100 petites entreprises dépendent directement de l’industrie touristique. En 2002, les retombées économiques étaient évaluées à 42 millions de dollars. Par ailleurs, depuis une vingtaine d’années, bon nombre des habitants des Îles trouvent du travail dans les services publics et para-publics (administration fédérale et provinciale, éducation et santé).
______________________
5 millions de phoques pour combien d'habitants humains au Canada et au Groenland ? Faut-il que ce soit les phoques qui soient obligés d'être tués, pour qu'une autre espèce qui est majoritaire puisse prendre ses aises ?_____________________
Population active : 6,620 personnes travaillent…
Agriculture, foresterie, pêche, chasse= 1,050 emplois

Revenu personnel / habitant 2004 = 19,346. (dollars canadiens.)
________________________________
Note : au Québec en 2005
Superficie de terre = 1,312,126 km
Habitants = 7,598,146
Ceci donne une aperçu juste sur le sol la surveillance pour la chasse sans compter sur la mer…qui relève du Canada…
___________________________________

Si on parlait de la chasse aux baleines
Nous développons une industries touristique autour de l’observation des baleines pendant que le Japon et d’autres sont entrain de vider le fond des océans… J’ai beaucoup plus de problèmes avec ces mammifères en voie d’extinction que nous tentons de protéger incluant les bélugas du Saint-Laurent….

Mais ça c’est pas assez payant pour votre CLUB ???????
Vous avez peur du Japon et de leurs amis ????

Les corridas de taureaux en Espagne où on saigne à mort pour le plaisir, vous n’y touchez pas …. Cela dure depuis des années et c’est ben correct de même…. C’est loin d’être pour la subsistance….

J’aurais une suggestion à te faire….
Pourquoi ne demandez-vous pas au Canada pour transporter les phoques dans un autre pays plus civilisé nous avons un léger surplus de 350,000 animaux sur 3 à 5 ans. Je sûr que le Canada se ferait un plaisir de vous les offrir si vous voulez bien venir les cueillir et payer pour vous en occuper … Un peu de gestion d’écosystème vous ferait le plus grand bien étant donné que vous savez exactement ce qu’il faut faire….
Ici les habitants sont des trafiquants donc agissez au plus vite, sinon le troupeau montera autour de 8 millions de phoques et c’est plus que d’habitants….

Nous avons déjà 6 millions de porcs sur nos terres, gérés par des compagnies qui exportent la majorité de leur stock et qui n’ont de compte à rendre à personne, parce qu’ils ont le « droit de produire »……… Je passe sous silence le beau merdier dans lequel nous sommes, si vous pouvez nous aider en nous en débarrassant je vous serais infiniment reconnaissant !!!!!!!!!!! :cry:

J’ai aussi un port méthanier qui veut s’installer à quelques 10 kilomètres de chez moi pour mieux être…Pendant ce temps de l’autre coté de la ville j’ai la plus grosse raffinerie de pétrole au Québec qui veut son pipeline rien de moins… des petits détails quoi…. :?

Reportage pour savoir ce que disent les québécois sur la chasse au phoque : :idea:
disponible 2 mois
Voir reportage du 3 mars 2006 Le 3e reportage
http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/simondurivage/
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35

Message non lupar Andre » 17/03/06, 04:36

Bonjour

Il manque un paramètre important : le manque de glace, il faudra en tenir compte, car elle fond de plus en plus, et les phoques partiront ailleurs.... à moins que les canadiens fassent un effort pour leurs gaz à effet de serre ][/quote]

La nature s'équilibre naturellement sans la main de l'homme
Quand il y avait beaucoup de glace ,les ours blanc etaient les predateurs des phoques et les phoques sont les prédateurs des poissons toutes la machine etaient en équilibre, (l'homme blanc) a commencer a tuer les ours, surpécher, et maintenant il modifie la température.
cela ne viendrait pas que les concentrations de populations sont mal répartie sur la terre ?

Je crois que vous ne manquer pas d'air pour nous montrez l'exemple sur l'éffort a faire sur l'éffet de serre
Si on prend en compte la surface du Québec , si on mesure les rejets de poluants qui y sont produit je ne crois que nous somme dans le pelton de tête pour ce qui est des conditions de qualité de l'environement.
Maintenant si on se mets a calculer la polution par habitant , c'est certain que de la façon dont en vie climatique et isolée cela necessite plus d'énergie pour le chauffage, et le transport les loisirs ect..
Tout l'hiver je me promene sur les lacs du nord du Québéc a voir la quantité de touristes europens qui viennent faire de la motoneige ou du traineaux a chien et écouter leurs commentaires sur la pureté de l'air et de la neige ainsi que les grands espaces de sapins.
Je suis un peu surpris d'entendre nous dire que nous somme des (grands) producteurs de gaz a éffet de serre, alors que la majeure partie des maisons sont chauffées a l'électricité qui elle est faite presque exclusivement hydroéléctrique (je ne parle pas du Canada
je parle du Québec).
Il se peut que je fasse partie des grands pollueurs 950 litres d'essence cet hiver pour se promener en avion sur les lacs,
mais quand je regarde tous le carburant 2 temps que les touristes brulent en motoneige... ils ne sont pas mieux que moi..
et comme je l'ai dit, dilué dans cette immense forêt de sapins qui s'étand sur 1000km c'est une goutte..d'urine dans une mer.

Quand a la chasse je suis pas chasseur, et comme je l'ai déja dit je serai chasseur quand les orignaux auront des fusils
Je nourrie les chevreuils en hiver, il viennent dans ma cour.
(Ils aiment bien les pommes)
Mais la chasse est un tradition qui nous vient de nos orgines québecois et des indiens.
cela fait partie des moeurs, les travailleurs prennent leurs vacances dans les périodes de chasse, oies blanches, canard orignal ect.. d'autre c'est la péche , normalement tout est controlé et c'est severe.
Quelque soit la methode que l'on prend pour tuer les animeaux je n'aime pas cela, pourtant je mange du stéck , du poulet et du poisson ..

André
0 x


Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Journal la PRESSE 17 mars 2006

Message non lupar bojourvous5094 » 18/03/06, 00:59

Je me permet de reproduire un article du
JOURNAL LA PRESSE DE MONTRÉAL ......
http://www.cyberpresse.ca/article/20060 ... ACTUALITES
______________________________________

Le vendredi 17 mars 2006



Céline Hervieux-Payette
DANS UNE LETTRE ENVOYÉE À UNE FAMILLE DU MINNESOTA
Sortie antiaméricaine d’une sénatrice libérale
Gilles Toupin
La Presse
Ottawa


Prenant la défense des chasseurs canadiens de phoque, la sénatrice libérale Céline Hervieux-Payette y va d'une virulente charge contre les États-Unis dans une lettre envoyée à une famille du Minnesota.

Mardi, la famille McLellan (Ann, Pam, Nancy et Dale) annonce dans une lettre à tous les membres du Sénat canadien qu'elle a annulé ses vacances au Canada en raison de la chasse au phoque de l'Atlantique, pratique qu'elle qualifie d'«horrible» et «inhumaine».

Dans une réponse écrite, Mme Hervieux-Payette rétorque que ce qu'elle trouve «horrible», elle, à propos des États-Unis, «c'est le massacre quotidien de personnes innocentes en Irak, l'exécution de prisonniers - surtout de race noire - dans les prisons américaines, la vente massive d'armes de poing à tous les jours aux citoyens américains, la déstabilisation du monde entier par la politique étrangère agressive du gouvernement américain, etc.»

Mme Hervieux-Payette a envoyé une copie de sa réponse à tous ses collègues de la Chambre haute. «Tous les sénateurs ont reçu la lettre des McLellan et j'ai été la seule à leur répondre», a-t-elle expliqué à La Presse au cours d'une entrevue téléphonique.

Direct au coeur «Je n'y suis pas allée par quatre chemins, a convenu la sénatrice, mais je pense que Mme Ann McLellan a bien compris mon point de vue. Ça suffit de se faire donner des leçons par les Américains! Ils doivent commencer à regarder leurs comportements, l'escalade permanente depuis l'élection de Bush de l'insécurité sur la planète. La dame n'a pas choisi la bonne cause.»

Dans leur missive aux sénateurs, les McLellan précisent qu'ils ont annulé un voyage au Canada l'année dernière «parce que le Canada autorise la chasse au phoque». «Nous avions prévu un voyage au Canada cette année, ajoutent-ils, mais nous allons annuler ce voyage si la chasse inhumaine au phoque ne cesse pas. Le Canada perdra ainsi 8000$ en revenus touristiques (sans compter nos dépenses de nourriture, d'essence et l'achat de souvenirs). De plus, nous avions le projet de deux autres voyages au Canada que nous ne ferons pas. Nous avons passé plusieurs fois des vacances au Canada dans le passé et nous y avons dépensé beaucoup d'argent.»

Les McLellan précisent qu'ils ont beaucoup de respect pour le Canada puisque leurs ancêtres sont originaires de ce pays et qu'ils vivent près de la frontière. «Cependant, la brutale chasse au phoque, écrivent-ils, va à l'encontre de ce que nous aimons du Canada.» La famille américaine prie le Canada de faire «ce qui est bien» en interdisant «le massacre horrible de phoques innocents».

La sénatrice Hervieux-Payette informe aussi ses correspondants américains, dans sa réponse envoyée par courriel, que la chasse au phoque, conformément à la politique du gouvernement, «fait partie de l'activité économique de base de nos populations côtières, qu'il s'agisse des autochtones ou des Blancs, et que les phoques ne sont pas abattus pour des raisons sportives, contrairement à ce qui se passe dans le cas de la chasse au chevreuil et à l'orignal. Cette activité permet de faire vivre notre population dans une région où ils vivent depuis des siècles.»

«Pourquoi ne dit-elle rien sur les chasseurs américains qui viennent tuer nos chevreuils et nos orignaux dans un but purement sportif? demande Mme Hervieux-Payette en entrevue. Nous sommes des carnivores, nous mangeons du boeuf, du porc. Pourquoi ne pourrions-nous pas chasser le phoque?»

La sénatrice libérale conclut sa lettre en invitant les McLellan à venir visiter à nouveau le Canada. «Vous verrez, écrit-elle, que nous sommes une société humaine et qui vit en sécurité, qui respecte les traditions de la population autochtone et qui n'essaie pas de leur imposer la façon de vivre des Blancs.»

Dans un courriel envoyé à La Presse, Ann McLellan a réagi hier à la réponse de Céline Hervieux-Payette en affirmant qu'elle respectait «les animaux et les humains», et que c'est pourquoi elle a adressé sa lettre à tous les sénateurs. «Je ne veux pas que l'on tue des phoques, écrit-elle, mais si l'on ne veut pas cesser de tuer des phoques, je demande au moins, ai-je écrit au sénateur Hervieux-Payette, qu'on les euthanasie avant de les abattre.»

Certains sénateurs, selon Mme Hervieux-Payette, lui on fait part de son appui hier, dont le sénateur montréalais Marcel Prud'homme. On ignore pour l'instant comment les députés du caucus libéral vont réagir aux propos de Céline Hervieux-Payette. On se souvient que sous le gouvernement de Paul Martin, la députée ontarienne Carolyn Parrish a été expulsée du caucus pour avoir traité les Américains de salauds et pour avoir piétiné au cours d'une émission télévisée une poupée à l'effigie de George W. Bush.

La sortie de Mme Hervieux-Payette se produit alors qu'une campagne internationale, à laquelle participe le chanteur populaire Paul McCartney, bat son plein contre la chasse au phoque dans le golfe du Saint-Laurent et sur la côte atlantique.

Avant-hier, le nouveau ministre conservateur des Pêches et Océans, Loyola Hearn, a rendu public le Plan de gestion du phoque de l'Atlantique pour la période de 2006 à 2010. Pour 2006, le total admissible des captures de phoque du Groenland a été fixé à 325 000 bêtes.

Le ministre Hearn a souligné que le troupeau de phoques du Groenland est important et qu'il se porte bien. Sa population s'établit à 5,8 millions de bêtes, soit près du triple de la population des années 70."
____________________________________________

Vous pouvez voir une entrevue avec la Sénatrice
http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/simondurivage/
3e reportage du 17 mars 2006.....
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Les animalistes ont remplacé les écologistes

Message non lupar bojourvous5094 » 18/03/06, 01:39

ARTICLE DU JOURNAL LE DEVOIR.COM
La chasse aux phoques n'est plus une menace
Sur la banquise, les animalistes ont remplacé les écologistes
Louis-Gilles Francoeur
Édition du mercredi 7 avril 2004

Mots clés : Québec (province), chasse, phoques

Pas un seul groupe écologiste ne fait campagne contre la chasse aux phoques à Terre-Neuve ou aux îles de la Madeleine, y compris Greenpeace, un mouvement qui affirme ne plus voir de menace écologique pour le troupeau de loups marins du golfe Saint-Laurent.


«Il y a des lustres qu'on n'a plus personne là-bas car, tout simplement, Greenpeace ne fait plus de campagne contre la chasse aux phoques. L'espèce n'est pas en danger, contrairement à d'autres mammifères marins -- ce qui est le cas de plusieurs espèces de baleines, notamment -- que nos organisations essaient de protéger et de défendre sur d'autres océans. Mais il y a des gens aux Îles qui voient encore des militants de Greenpeace dans chaque adversaire de la chasse aux phoques. Les gens de la région l'avaient vraiment mal pris à l'époque, ce qui explique encore la confusion qui perdure dans l'esprit de certains», explique Steven Guilbeault, de Greenpeace-Québec.

Le premier à corroborer les dires de ce militant écologique est nul autre que le directeur régional de Pêches et Océans Canada, Daniel Caron, qui confirme lui aussi que le troupeau de phoques du Saint-Laurent n'est «absolument pas menacé» et qu'effectivement, on ne voit plus le moindre écologiste en chasse contre les chasseurs de phoques.

«Les militants écologistes, explique M. Caron, ont compris que cette chasse a même une fonction écologique car elle sert à empêcher le troupeau d'atteindre une taille problématique dans l'écosystème marin. C'est une chasse qui correspond à tous les critères du développement durable : le cheptel n'est pas menacé et peut subir une exploitation durable. Or les écologistes reconnaissent fondamentalement la nécessité de maintenir les équilibres écologiques et c'est pourquoi ils ne s'opposent pas à cette chasse. Ce n'est pas le cas cependant des organisations animalistes présentes aux Îles, qui s'opposent à la chasse non pas pour des raisons écologiques mais au nom de valeurs morales.»

Manipulation
Effectivement, depuis quelques années, ce sont de grands groupes animalistes internationaux qui s'opposent ouvertement à la chasse aux phoques, au nom de valeurs morales et non écologiques. Il s'agit principalement de l'International Fund for Animal Welfare (IFAW), de Sea Shepperd du militant radical Paul Watson (qui avait engagé Greenpeace dans la voie animaliste dans les années 70 avant d'être renvoyé du mouvement) et, plus récemment, People for Ethical Treatment of Animals (TETA).
Certains tentent depuis quelques jours de mobiliser l'opinion américaine avec, notamment, la publication très remarquée, il y a quelques jours, d'une annonce dans le New York Times, qui publiait aussi une photo montrant une mare de sang bien découpée sur fond de banquise bien blanche, publiée hier aussi par un quotidien montréalais.

«Je peux comprendre que des journalistes qui arrivent ici et qui ne connaissent rien à la chasse puissent se faire manipuler par des groupes animalistes. Je comprends moins que des médias d'ici s'engagent dans une couverture aussi émotionnelle. On parle de carnage dans le cas des phoques mais tout le monde trouve normal le même jour qu'on abatte 19 millions de poulets en Colombie-Britannique, sans la moindre goutte de sang pour illustrer les articles», ajoute le directeur régional de Pêches et Océans.

Ce dernier est révolté de constater que certains grands groupes animalistes internationaux se servent encore des bébés phoques sur leur site Internet pour attirer les généreux donateurs alors que, depuis plus de 15 ans, il est strictement interdit de tuer le moindre blanchon sur les banquises. La chasse légale se concentre maintenant uniquement sur les bêtes adultes, explique Daniel Caron, et les chasseurs ont subi une formation afin d'être extrêmement efficaces dans leur manière d'abattre les phoques.

Le plus efficace

L'usage artisanal du gourdin, qui en fait frémir plusieurs, est en réalité la manière la plus efficace jamais testée par les chercheurs. Une étude réalisée pour la commission Malouf, mise sur pied après la campagne orchestrée par Brigitte Bardot dans les années 70, avait testé différents moyens de mettre à mort. Le coup de gourdin qui détruit le cervelet, le centre des sensations et le siège du système sympathique qui régit les automatismes comme le coeur et la respiration, est de loin plus efficace que la mort par balles, par électrocution ou autrement, dit-il. La mort clinique est instantanée.

Le directeur québécois de Pêches et Océans convient que la vue de sang sur une neige blanche n'est pas un spectacle réjouissant pour personne. Mais c'est une chasse aux pratiques strictement contrôlées. Autant que dans n'importe quel abattoir. Et, comme vient de le démontrer une autre étude universitaire toute récente, ajoute Daniel Caron, les bêtes ne souffrent pas et n'ont aucune sensation même si certains décèlent des mouvements après la mort. Il s'agit de spasmes post mortem, comme tous les chasseurs et pêcheurs sportifs ont pu en constater et comme on le voit tous les jours dans les abattoirs.

Alors qu'autrefois on n'utilisait que la peau des phoques adultes, on utilise aujourd'hui de plus en plus leur gras, l'essentiel du poids utile, pour en extraire des Omega-3 d'une exceptionnelle qualité avec, en prime, dit-on, des propriétés qui ralentiraient le vieillissement du système nerveux. Sur la Basse-Côte-Nord, les familles des chasseurs consomment aussi la viande de phoque, une cuisine régionale assez méconnue.



Explosion de la population

Le responsable des pêcheries du golfe ajoute que la chasse aux phoques a l'avantage écologique majeur «de maintenir le troupeau en bas de six millions de têtes et surtout de l'empêcher de croître». L'arrêt de la chasse dans les années 70 a provoqué une explosion de la population de loups marins, qui est passée de deux à six millions de têtes aujourd'hui. Les pêcheurs commerciaux voudraient bien, dit-il, que le niveau des prises soit plus élevé car les phoques mangent des quantités considérables de morues et d'autres espèces commerciales de poissons marins.

«Les phoques ne sont pas responsables de la disparition des morues. Mais leur prédation croissante sur les espèces marines a ajouté aux stress qui en frappent plusieurs, dont la surpêche», explique Daniel Caron.

Le quota de chasse, fixé depuis l'an dernier à 350 000 têtes après avoir été gelé pendant des années à 278 000 têtes, est établi dans le cadre d'un plan triennal d'exploitation, un plan qui se termine l'an prochain. Le nouveau quota sera établi à partir d'un inventaire aérien, explique-t-il, qui aura cours prochainement. Ce quota est établi de concert avec la communauté scientifique et non pas sous l'effet des pressions de toutes sortes.

«Curieux de constater que la hausse du quota de chasse n'a pas suscité de campagne particulière l'an dernier de la part des groupes animalistes et que c'est tout d'un coup le cas cette année. Ce n'est pas pour rien que certains de ces groupes font campagne avec les phoques : c'est plus vendable en Angleterre que les campagnes contre la chasse à courre et, en Espagne, ça se vend mieux que la lutte contre les corridas.
L'argent qu'ils amassent avec les phoques sert évidemment à financer des activités dans d'autres domaines. Cela semble très efficace», conclut le directeur régional de Pêches et Océans.

___________
Site WEB : http://www.ledevoir.com/2004/04/07/51681.html
___________
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Nimzegin
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 26/02/06, 23:49

Message non lupar Nimzegin » 18/03/06, 11:37

Andre a écrit :La nature s'équilibre naturellement sans la main de l'homme. Quand il y avait beaucoup de glace, les ours blanc etaient les predateurs des phoques et les phoques sont les prédateurs des poissons toutes la machine etaient en équilibre, (l'homme blanc) a commencer a tuer les ours, surpécher, et maintenant il modifie la température. cela ne viendrait pas que les concentrations de populations sont mal répartie sur la terre ?

Je ne pense pas que le problème vienne de la concentration ou d'une mauvaise répartition de population, c'est surtout que l'Homme a puisé sans compter, et surtout sans réfléchir aux conséquences de ses actes, il a donc créé un déséquilibre, à trop chasser, à trop pécher, les mêmes espèces. Cette chasse au phoque est devenu, à la longue, une activité moins naturelle, on pourrait penser que l'Homme chasse pour se défendre contre un envahissement qui finit par lui nuire..... les phoques pillent les réserves de poissons, que l'Homme a lui-même pillées
Je crois que vous ne manquer pas d'air pour nous montrez l'exemple sur l'éffort a faire sur l'éffet de serre. Si on prend en compte la surface du Québec , si on mesure les rejets de poluants qui y sont produit je ne crois que nous somme dans le peloton de tête pour ce qui est des conditions de qualité de l'environement.
Maintenant si on se mets a calculer la polution par habitant , c'est certain que de la façon dont en vie climatique et isolée cela necessite plus d'énergie pour le chauffage, et le transport les loisirs ect..

Manquer d'air ? mais ce que disent les dirigeants.

Les environnementalistes ont plaidé auprès du nouveau gouvernement conservateur pour qu'il continue à travailler en fonction de l'objectif de Kyoto pour le Canada, soit une réduction des gaz à effet de serre de 6 pour cent par rapport aux niveaux de 1990. Mais M. Harper a soutenu que cet objectif était inatteignable et a pratiquement décrété la mort de Kyoto. Au cours de la dernière campagne électorale, il avait cité la piètre performance du Canada depuis l'entrée en vigueur de l'accord et affirmé qu'il était trop tard pour atteindre les cibles prévues pour 2012. Les émissions de gaz à effet de serre ont grimpé de 24 pour cent depuis 1990 au Canada, qui a moins bien fait dans la lutte aux changements climatiques que les États-Unis eux-mêmes — qui n'ont pas signé le protocole. «L'accord de Kyoto ne parviendra pas à atteindre ses objectifs et (...) le gouvernement canadien ne peut atteindre ses objectifs», a-t-il dit en janvier dernier. Mme Ambrose a dit voir un problème dans les dispositions de l'accord de Kyoto qui autorisent l'achat de crédits d'émission de carbone pour aider à atteindre les objectifs, mais qui ne font rien pour améliorer l'environnement ici même et favoriser les technologies propres canadiennes. La solution proprement canadienne promise par le gouvernement Harper mettra l'accent non seulement sur les gaz à effet de serre, mais également sur la propreté de l'eau, du sol et de l'air, a-t-elle dit.
http://www.cyberpresse.ca/article/20060 ... 14175/1025

Tout l'hiver je me promene sur les lacs du nord du Québéc a voir la quantité de touristes europens qui viennent faire de la motoneige ou du traineaux a chien et écouter leurs commentaires sur la pureté de l'air et de la neige ainsi que les grands espaces de sapins.

Le problème est que cette pollution se passe largement au dessus de nos têtes, elle n'est pas forcément visible, sauf dans les mégapoles, où elle est presque palpable.
Je suis un peu surpris d'entendre nous dire que nous somme des (grands) producteurs de gaz a éffet de serre, alors que la majeure partie des maisons sont chauffées a l'électricité qui elle est faite presque exclusivement hydroéléctrique (je ne parle pas du Canada, je parle du Québec).

http://www.ec.gc.ca/cleanair-airpur/Bra ... E-1_Fr.htm
Il se peut que je fasse partie des grands pollueurs 950 litres d'essence cet hiver pour se promener en avion sur les lacs,
mais quand je regarde tous le carburant 2 temps que les touristes brulent en motoneige... ils ne sont pas mieux que moi..
et comme je l'ai dit, dilué dans cette immense forêt de sapins qui s'étand sur 1000km c'est une goutte..d'urine dans une mer.

Ce n'est pas un seul avion qui fait la différence, ce sont des milliers d'avions en même temps, et toutes les forêts du monde, ne peuvent absorber tout le CO2 qui est émis
Quand a la chasse je suis pas chasseur, et comme je l'ai déja dit je serai chasseur quand les orignaux auront des fusils
Je nourrie les chevreuils en hiver, il viennent dans ma cour.
(Ils aiment bien les pommes)

Je suis toujours partie du principe que les animaux étaient des être sensibles, aussi je me vois mal aller à la chasse pour tuer .... je préfère la chasse aux images, c'est plus dans mes cordes
Mais la chasse est un tradition qui nous vient de nos orgines québecois et des indiens. cela fait partie des moeurs, les travailleurs prennent leurs vacances dans les périodes de chasse, oies blanches, canard orignal ect.. d'autre c'est la péche , normalement tout est controlé et c'est severe.

On fait perdurer des traditions, en France aussi, la chasse à la Palombe est vigoureusement défendue par les chasseurs, alors que les Palombes sont de moins en moins nombreuses. A tel point que les écologistes sont obligés de perturber les jours de chasse, et celà engendre des violences de part et d'autres
Quelque soit la methode que l'on prend pour tuer les animeaux je n'aime pas cela, pourtant je mange du stéck , du poulet et du poisson .. André

Effectivement les méthodes sont très criticables, même pour les animaux d'élevage qui sont devenus des "choses"
0 x
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

La vision des vrais problèmes

Message non lupar bojourvous5094 » 18/03/06, 17:16

SOURCE: Greenpeace Canada
--------------------------------------------------------------------------------

- Pour diffusion immédiate (Montréal: 9 fév 06) -

S.O.S. pour la forêt boréale québécoise

Montréal, le 9 février 2006 – Greenpeace a vivement réagi à la publication d’une nouvelle étude*, réalisée par Global Forest Watch Canada (GFWC). L’imagerie par satellite de la forêt boréale a permis de documenter sur une période d’une décennie - de 1990 è 2000 - l’état de dévastation de la forêt boréale québécoise et l’urgence d’agir. Cette nouvelle étude, la plus exhaustive à ce jour, démontre qu’une portion importante de notre boréale est perturbée par l’exploitation forestière commerciale, mais aussi par la construction de routes et la création de réservoirs. Cette étude sonne l’alerte rouge.


« En dix ans, ce sont plus de 2 millions d’hectares (ou 20 000 km2) de forêt boréale qui ont été affectés par l’activité humaine, principalement par la coupe à blanc », explique Steven Guilbeault, directeur de Greenpeace au Québec. « Cela vient confirmer les inquiétudes soulevées par la Commission Coulombe, il y a maintenant plus d’un an. Au rythme où se font les coupes, les arbres deviendront-ils aussi rares que les morues? ».


Le rapport souligne que 5 % que la forêt nordique (entre le 48e et le 56e parallèle) a été affectée au cours des 10 dernières années. Toutefois, c’est la zone la plus au sud (entre le 48e et le 50e parallèle) qui a été l’objet d’activités intensives et le pourcentage du territoire affecté dans cette zone est beaucoup plus élevé, atteignant, dans le cas de certains bassins versants entre 10 et 25 %.


Pour Greenpeace, le retard qu’accuse le Québec quant à la protection de la forêt est de plus en plus criant : « Il y a deux jours, la Colombie-Britannique annonçait une entente historique entre les compagnies forestières, les Premières nations, le gouvernement et les groupes écologistes qui protègera ce que nous avons détruit au cours des 10 dernières années, soit 2 millions d’hectares de forêt boréale », déplore Steven Guilbeault.


« Le gouvernement du Québec doit cesser de jouer à l’autruche. Le rapport de GFWC vient rappeler a nécessité de mettre en œuvre l’ensemble des recommandations de la Commission Coulombe, notamment celle concernant la gestion écosystémique de la forêt, recommandation sur laquelle le gouvernement Charest a été des plus silencieux depuis la publication du rapport », de conclure Steven Guilbeault.


_____________________________________________

* L’étude est intitulée : Récents changements anthropiques observés dans les écozones de la forêt boréale nordique.
Pour plus de renseignements : www.greenpeace.ca/f

____________________________________

Ma vision des faits :

La ressource forestière est exploitée depuis des décennies par des compagnies qui sont ici pour le profit. Quand notre province sera devenu un désert, ils iront ailleurs pratiquer leur « droit de coupe » Le gouvernement est associé à ce système… On rendu à exploiter la forêt boréale, tout a été coupé ailleurs !!!
Le bois qui a de la valeur est exterminé depuis longtemps … Il ne reste que des « cotons » et les entreprises voraces se battent pour les restes…. :evil:

Tout est utilisé ou détruit…. La machinerie est tellement efficace, qu’elle bouffe la forêt et personne ne peut arrêter le « progrès »… La forêt est une ressource renouvelable, mais elle n’a jamais le temps de se reproduire au rythme de l’exploitation… :evil:

Nous savons que nos ressources sont pillées, mais nous n’avons pas les outils pour faire face à la puissance des multinationales qui on le « droit de coupe » et ici je ne parlerai pas du prix payé, nous subventionnons le rasage…
La coupe à blanc a un effet dévastateur pour les animaux qui habitent ces forêts et qui doivent s’y nourrir et y vivre….. Mais ils n’ont plus de place et le problème commence avec la coupe à blanc…. Passons sous silence l’érosion et les problèmes secondaires….


_____________________________________
[size=12]Défendons nos océans

“Greenpeace s’engage à défendre tous les océans, les plantes, les animaux et les peuples qui en dépendent. »
[/size]
voir le site : http://oceans.greenpeace.org/fr/documents-et-rapports
________________________________________________


Ma vision :

Je pense que Greenpeace ici au Canada voit bien les enjeux et ce concentrent sur la source des vrais problèmes… Je partage leurs inquiétudes… Nous sommes dans des systèmes complexes et plusieurs facteurs ont rompus l’équilibre de la nature…
Dans la promotion de Greenpeace, ils incluent « les peuples qui en dépendent »
Je vois ici un souci plus large, que la défense aveugle de la chasse….
:idea:
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35

Message non lupar Andre » 18/03/06, 17:33

Bonjour
Pour le nouveau gouvernement si tu suivais un peu la politique
tu saurrai que c'est un gouvernement issue des grandes petrolieres de l'Alberta, tout comme notre voisin du sud, c'est des polititens (sotie du petrole,) donc le protocole de Kioto c'est un obstacle pour eux. Et ce gouvernement et minoritaire, n'importe quand il peut etre renverser ,il marche sur des oeufs.

Quand je te parle de chiffres ou de valeur je te parle du Québec
qui est une province (un pays) 3 fois grand comme la France et trés peu peuplé et 10 fois moins peuplé, comment cette petite population peut elle faire une pollution aussi grande qu'un pays a forte densité. A moins d'avoir bien des industries mal encadré.
Quand je voie que le moindre chalet isolé a 200km de toute cvilisation utiliser les fins de semaine, ont est obliger de construire un champs d'épuration, et souvent c'est trop proche du lac et dans la roche ,il faut charrier du sable ect..
Ho les moteurs il ne reste plus qu' a demander au bédouin d'installer des toilettes chimiques dans le desert.
Il faut comparer les choses, de gens de ville avec des choses de personnes isolées. Explique a un bucheron dans le bois que son milieu environemental est polluer et qu'il faut qu'il fasse un effort , tu verras la réponse, Tand qu'il verra des truites dans le lac et qu'il peut boire l'eau directement dans le lac pour lui l'équation est rempli.
Maintenant j'ai travailler dans une acierie et j'ai eut a calculer les rejets d'eau au fleuve.
La methode de calcul favorise les gros pollueur ,
la norme etait que chaque année on devait diminuer les rejets de X% je ne veu pas avancer de chiffres, je crois moitié
geste noble ,mais les grandes compagnies polluantes qui n'ont rien fait pour s'améliorer eux c'est facile de réduire ,mais ceux qui ont été soucieux avant les normes et qui avait considerablement réduit leurs émissions c'est plus dure téchnologiquement a respecter cette norme.
Au final il ont baisser de moitie l,écoulement de l,eau dans le fleuve
mais toujours ausssi sale (ils ont réduit de moitié leur rejet) , sauf que la merde s'en vas ailleurs sur des tas dans la foret et la montagne grossi , elle grossi assez qu'elle s'enterre tout seule

Quand je voie que les polititiens veuillent nous empecher de chauffer au bois et qu'il augmente l'éléctricité, il se servent de la bonne consience du peuple pour augmenter les coffres de l'états
Il n'y a juste que mesurer l'ampleur des feux de foréts pour comparer le peu de bois qui est utilisé pour le chauffage domestique pour comprendre.

Le seule point ou en peut etre d'accord c'est la destruction inutile de la nature , des animeaux, mais je pense que si bien des hommes avait été plus sensible aux massacres en Afriques des toutsi et en Serbie, et cela continue encore partout dans le monde
cela ne se serait pas passer ainsi.
Pour le reste les normes sont faites par des politiciens qui roulent dans des limousines au vitres tintées et qui parle de la soif des bédouins du dessert, devant un verre glacé a l'air climatisé .
En d'autre termes quand on fait des normes on mets la même normes a une usine avec un cultivateur sur sa terre.

Il faut faire une differrence avec une grande ville et un camps de bucheron.

En résumé quand tu fait une norme mondialement et que tu l'applique dans on integralité sans tenir compte de la densité du territoire tu la rend inaplicable.
il faut savoir faire la differrence entre une harde de sangliers qui chient dans la foret et les dechets d'une mégaporcherie.
Dans le coin ou je vie même que l'on serait super propre et même que l'on existerait pas, nos voisins du sud avec leurs centrales au charbon et toutes leur pollution, quand les vents souffle du sud ont est laver dans dans les pluies acides, et cela se dilue dans les grandes forêt.

Ce qui me chatouille dans dans ton raisonnement tu prends les chiffres que donnent les gouvernements et les politiciens ont des droles de methodes de calculs Rien que pour calculer le chomage
ou l'ésperance de vie.
les methodes sont tellement differrentes d'un pays a l'autres que les comparaisons sont completements fausser.

Quand on comparerat, rejet de gaz a éffét de serre ou poluant par km carré on pourras faire des comparaisons.
on pourrait facilement dire qu'une tondeuse pollue plus qu'un gros camion et la j'ai de serieux doutes sur le protocole de mesure
Un contaminant je le mesure dans son total .
Bien que la pollution ce n'est pas mon dada , je vais me concenter sur le panton, je ne veux pas entretenir une dicution a plus finir
pour savoir qui a raison ou qui a tord, voyage change de pays souvent et regarde ce que les autres vivent et font.

André
Dernière édition par Andre le 18/03/06, 18:24, édité 1 fois.
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Annoncez: Petites Annonces, pétitions, sites web, évenements, salons et foires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité