Annoncez: Petites Annonces, pétitions, sites web, évenements, salons et foiresBébés phoques: il faut savoir dire STOP !!!

Publiez vos annonces. Petites annonces, cyberactions et pétitions, sites intéressants, calendrier, évènements, foires, salons, initiatives locales, activités d'associations....Pas de publicité purement commerciale svp.
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

ÉCOTOURISME et croisières nordiques

Message non lupar bojourvous5094 » 31/03/06, 16:25

Comment diminuer l'importance de la chasse et de la pêche :?: :?: :?:

L'environnement est une préoccupation de pays riches...
Une façon positive d'améliorer les contacts avec la nature, c'est d'augmenter l'écotourisme. Il permet de diversifier l'économie de régions pauvres qui sont axées sur l'exploitation des ressources naturelles, n'ayant rien d'autres pour subvenir à leurs besoins...
Si on veut conserver l'environnement le plus naturel possible, il faut donner aux gens qui habitent ces régions la capacité de vivre...en protégeant la nature pour les générations futures...


Mais la mise en place d'un système "écotouristique" est long et dispendieux. Ce n'est pas dans la priorité des gouvernements et des régions. Les priorités sont à la santé et l'éducation qui grugent le budget...

:arrow: Selon le dernier sondage Galup, l'ordre des priorités pour les citoyens canadiens, sont:
1) la pauvreté 2) l'environnement 3) les conflits et les guerres. je pense que nos priorités vont dans le sens de placer les personnes qui ont faim en premier et la conservation de l'environnement tout de suite en deuxième...
________

Un projet à l'étude: :idea:


Des croisières nordiques pourraient bientôt relier Montréal au Labrador en passant par l’île de Terre-Neuve et l'archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon, lançant sur l'Atlantique une formule touristique qui a conquis des millions de visiteurs côté Pacifique, en Alaska.

Les promoteurs de Croisière Transboréale, la société à l'origine du projet, ont reçu cette semaine des réponses positives de la quinzaine de ports envisagés pour les escales, situés le long du grand fleuve Saint-Laurent ou de la côte atlantique.

Pour l'instant, la région atlantique n'est sillonnée, l'été et l'automne, que par quelques bateaux de croisière, de taille plutôt modeste, affrétés, pour la plupart, par des compagnies américaines.

Rien à voir avec les gros paquebots imaginés par Transboréale, capables d'accueillir 800 voyageurs et des véhicules, de quoi assurer aussi toute l'année un service régulier de ferry entre Montréal et la petite ville de Goose Bay, au Labrador.

Pour la construction de ces paquebots de luxe, qui seront équipés d'une double coque pouvant briser jusqu'à un mètre de glace, la société a conclu un partenariat d'ingénierie avec la société finlandaise Kvaerner Yard.


:arrow: Écotourisme :idea:

Les croisières d'écotourisme suscitent de plus en plus d'intérêt, et là, c'est toute la beauté de l'est du Canada avec sa faune marine, ses fjords et les lieux historiques où ont débarqué les premiers arrivants.

La société se base sur des statistiques montrant que les croisières en eaux froides en Amérique du Nord et en Europe ont connu une forte croissance au cours des années 1990, passant de 4 millions de nuitées en 1993 à 8,3 millions en 1999.

Le projet suscite l'intérêt des villes contactées qui y voient une véritable manne touristique et une occasion de briser leur isolement grâce aux liaisons régulières.

«Nous sommes très intéressés par le projet de Transboréale», affirme Mark Sexton le directeur du développement économique de Cornerbrook, un petit port situé à l'est de l'île de Terre-Neuve qui aimerait beaucoup servir de quartier général à la ligne.

Selon lui, pour l'heure, les touristes n'ont pas beaucoup d'options pour venir dans la région avec leurs propres véhicules, ni à l'inverse les gens de l'île qui veulent rejoindre le continent.

Transboréale en est toujours au stade des négociations avec le gouvernement canadien et ceux des provinces concernées pour trouver une partie des 520 millions de dollars canadiens (328 millions de dollars américains) nécessaires à la réalisation du projet.
_________________________

Source : JOURNAL DE QUÉBEC, samedi 25 mars 2006.
0 x




Nous récoltons ce que nous semons...

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Annoncez: Petites Annonces, pétitions, sites web, évenements, salons et foires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité