Annoncez: Petites Annonces, pétitions, sites web, évenements, salons et foiresBébés phoques: il faut savoir dire STOP !!!

Publiez vos annonces. Petites annonces, cyberactions et pétitions, sites intéressants, calendrier, évènements, foires, salons, initiatives locales, activités d'associations....Pas de publicité purement commerciale svp.
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Les changements climatiques

Message non lupar bojourvous5094 » 18/03/06, 17:57

Citation de André:
Il manque un paramètre important : le manque de glace, il faudra en tenir compte, car elle fond de plus en plus, et les phoques partiront ailleurs....
______________________________________________

Je suis tout à fait en accord avec les points apportés par André, mais nous pouvons difficilement faire face à la propagande..
Je siterai donc Greenpeace sur un point important:

[b]Informations fournies par Greenpeace --Canada


L’effet des changements climatiques

Le Grand Nord canadien est déjà sérieusement touché par les changements climatiques. Selon une étude du Service canadien des forêts, au cours des 20 dernières années, le cinquième de la biomasse de la forêt boréale a été détruit par des feux et des invasions d'insectes sans précédent. Il ressort d'une étude effectuée en 1990 par Environnement Canada que les changements climatiques prolongés entraîneront le dépérissement de 80 % des forêts actuelles, provoquant la dévastation de l'industrie forestière et des populations autochtones, notamment des Cris et des Dénés.

Plus au nord, la dégradation du pergélisol pourrait transformer une grande partie de l'Arctique en un vaste marécage, compliquant de beaucoup le transport routier et la construction. Le changement climatique provoque également l'amincissement de la couche de neige et de glace dans l'hémisphère Nord. Dans l'océan Arctique, les changements climatiques prolongés accentueront le retrait de la banquise, réduisant l'habitat du phoque, du morse et de l'ours polaire ainsi que l'apport en nourriture pour les Inuit, qui chassent ces animaux.

Hausse du niveau des mers :shock:

Selon le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), depuis le début du siècle dernier, le niveau d'augmentation de la mer serait passé de 15 à 50 cm et pourrait augmenter d'un autre 50 à 90 cm au cours des 100 prochaines années. Pour des pays étant déjà aux prises avec des problèmes criants quant à la protection de leur espaces côtiers dû à la hausse du niveau de la mer, un autre 50 à 90 cm signifie, ni plus ni moins, que la disparition de ces pays de la face de la planète. Pensons aux petits pays insulaires tels que les Îles Marshall, Fiji ou Tuvalu mais également les Pays-Bas ou aux états américains comme la Floride et la Nouvelle-Orléans ou encore les Îles-de-la-Madeleine ou l'Île-du-Prince-Édouard au Canada. Compte tenu du fait que la moitié de la population mondiale vit en zones côtières, la hausse du niveau de la mer signifiera des déplacements massifs de populations et des pertes économiques énormes.


L’épaisseur de la glace :shock:

Selon les modèles informatiques, du tiers à la moitié de la masse des glaciers pourrait fondre au cours des 100 prochaines années. En décembre 1999, la NASA affirmait que la fonte des glaces arctiques, observée au cours des 19 dernières années, est attribuable au réchauffement de la planète causé à 98 % par l'activité humaine. Selon plusieurs scientifiques, le Grand Nord canadien subit déjà les effets des changements climatiques. Ian Stinling, du Service canadien de la faune et spécialiste mondial des ours polaires, constate que les ours mâles ont perdu, au cours des 20 dernières années, entre 80 et 100 kg par rapport à leur poids moyen qui peut atteindre 600 kg. Cette diminution dans le poids des ours, selon M. Stirling, est le résultat direct de la diminution des glaces en Arctique, nécessaires à ces derniers s'ils veulent se nourrir durant l'hiver puisque l'ours polaire se nourrit peu durant l'été, vivant principalement sur ses réserves.
Or, comme la glace tarde à venir à l'automne et se brise plus tôt au printemps, les ours sont contraints de passer plus de temps loin de leur source de nourriture, d'où leur perte de poids. Les ours polaires ne sont pas les seuls à ressentir les effets du réchauffement planétaire, les caribous subissent durement l'effet des changements climatiques.
En Arctique de l'Ouest, une diminution de 95 % de la population du Caribou de Peary a été observée au cours des 40 dernières années. La population est passée de plus de 24 000 animaux à près de 1 000. Ce déclin spectaculaire s'explique en grande partie par l'augmentation des précipitations de neige rendant la recherche de nourriture plus difficile pour les caribous.

______________________________________________

Informations Site WEB : http://www.greenpeace.ca/f/campagnes/climat/index.php[/b]
0 x




Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Re: il faut savoir dire STOP !!!

Message non lupar bojourvous5094 » 18/03/06, 22:35

_______________________________________
En conclusion
Une fois de plus, l'Homme exploite le vivant dans des conditions inacceptables pour des motifs purement financiers et futiles

_________________________________________
Quand on joue la "game" des blocus, il y a toujours des conséquences...
Je fournis des pièces d'équipements à des entreprises de Cuba pour réparer de vieux camions...
Avez-vous une idée des risques que cela peut comporter :?: :?: :?:
Étant donné que vous n'êtes peut-être pas familier avec le blocus de Cuba, je dois ajouter des informations pour comprendre à quoi on "s'expose" quand on défie les américains...
Informations pertinentes sur les pratiques américaines pour ceux qui s'opposent à leurs politiques d'intervention....

___________________
Effets du blocus

La réglementation de contrôle sur les actifs cubains (Cuban Assets Control Regulations) impose des restrictions sur les importations et les exportations entre Cuba et les États-Unis (cadeaux en nature ou en argent inclus) et sur les autres transactions avec Cuba ou avec des ressortissants cubains. Elle impose un gel total des actifs cubains et des transactions financières entre l'île et les États-Unis. Elle restreint enfin le voyage vers Cuba. En 2004, les restrictions sont toujours en place et sont mises en œuvre par le Service de contrôle des actifs étrangers du Trésor (Office of Foreign Assets Control).
Des peines de prison d'au plus dix années de réclusion sont prévues en cas de non respect de l'embargo et l'amende peut atteindre un million de dollars pour les entreprises et 250 000 dollars pour les particuliers. :shock: :evil:

______________________________

La loi Helms-Burton :
une attaque tous azimuts
référence: http://vdedaj.club.fr/cuba/helms_burton.html

Signée par le président Clinton le 12 mars 1996.

Nom véritable: Liberty Act.
C'est une loi de 66 pages -- qui entre beaucoup dans les détails. Son but annoncé est d'obtenir la chute du gouvernement cubain et d'organiser l'après-Castro. Elle comporte 4 titres. Les deux premiers portent sur Cuba directement avant et après la supposée chute du gouvernement révolutionnaire, le troisième sur les biens que peuvent réclamer les personnes "lésées" par la Révolution et le dernier sur les mesures à prendre contre ceux qui font des affaires avec Cuba.
_____________________________________

En effet, sur le strict plan économique, l'embargo signifierait l'arrêt de toute vente de produits nord-américains à Cuba et de tout achat de produits cubains par les Etats-Unis. Le blocus, par contre, est destiné à faire la chasse où qu'ils se trouvent aux produits cubains, que ce soit en tant que tels en exerçant par exemple des pressions sur un pays ou une entreprise prêts à signer des contrats avec Cuba ou même lorsqu'ils entrent dans la composition de produits élaborés par des tiers.
_____________________________________

Pénalités :evil: :shock:

Par exemple, recevoir de l'argent de source étrangère = dix ans, si l'argent provenait de Cuba. Reproduction de textes remis par l'Ambassade de Cuba aux États-Unis = dix ans. Introduction dans le pays de la propagande en provenance Cuba = dix ans.
_______________________________________
Depuis 1992, Cuba a présenté chaque année à l'Assemblée Générale des Nations Unies une résolution demandant la levée immédiate du blocus.
Les deux seuls pays à avoir maintenu leur vote contre la levée du blocus ont été les États-Unis et Israël, le troisième ou le quatrième pays ayant varié au cours des années.
______________________________________
Et cela sans compter les souffrances imposées au peuple cubain et qui sont impossibles à comptabiliser. Elles englobent des domaines aussi sensibles que certains cytostatiques destinés aux enfants ou les stimulateurs cardiaques interdits à la vente à Cuba parce qu'américains ou fabriqués sous licence américaine.

C'est ainsi que, depuis 40 ans, la plus grande puissance du monde fait payer à un petit pays sa volonté de rester souverain et indépendant.

A l'aube du 21ème siècle, l'humanité permettra-t-elle que se perpétue une politique basée sur la force et non sur la raison?

____________________________
Combien d'entre vous se sont levés pour défendre les enfants et la population de Cuba :?:
Essayez donc pour voir de vous opposer aus États-Unis :!:
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

L'heure de gloire....

Message non lupar bojourvous5094 » 19/03/06, 01:24

Marc Simard, Ph.D.
L’auteur est docteur en histoire et juriste
Habite à Sainte-Foy, Québec.
__________________________________________

L’heure de gloire ……. :lol:

Nous vivons dans une époque formidable, « incroyable » même, ajouteront certains journalistes des médias électroniques. Dans ce Québec du début du XXIe je, plus aucun projet, de quelque nature qu'il soit, n'échappe à l'opposition médiatisée des citoyens et des lobbys populaires.

Harnachement des rivières, centrales au gaz, déménagement de casino, terminal méthanier, construction d'autoroutes, complexes touristiques, hausses des tarifs des services publics ou de frais d'électricité, rien ne trouve grâce à leurs yeux. Seuls les parcs d'éoliennes, ces symboles de la religion écologiste échappent à ce nouveau refus global, et encore se trouve-t-il des hurluberlus pour critiquer leur laideur.
Les pourfendeurs du développement ont toujours un milieu humide, un boisé exceptionnel, une bâtisse patrimoniale, un milieu socio-économique fragile, des démunis, une espèce menacée, un danger pour la santé et la sécurité collective à opposer aux gestionnaires et aux promoteurs. Le milieu du XlXe siècle avait connu la « guerre des éteignoirs », menée à l'encontre de la création des taxes scolaires. Nous vivons désormais l’apogée de ces éteignoirs, rassemblés en coalitions casuelles et hétéroclites dont l'objectif est la fin du développement. Voyons qui sont ces empêcheurs de tourner en rond.


L’ANTICAPITALISME :|
L’anticapitaliste est de tous ces combats. Il hait l'argent, objet sale (il croit d'ailleurs souvent qu'il faudrait retourner au troc pour en finir avec son pouvoir symbolique et maléfique), et trouve que tout profit est suspect. Orphelins de Marx, il est communiste dans l'âme, mais n'ose se réclamer de cette utopie avilie par les régimes totalitaires du XXe siècle. Il préfère se dire citoyen. Pour lui, tout projet où l’entreprise privée pointe le bout de son nez est à abattre.
Sa devise est « tout par l'État, rien en dehors de l'État ». Il peut jouir d'une honnête aisance et même plus (il ne crache pas sur une résidence à la campagne ou sur un chalet sis au bord d'un lac) et aimer son confort (manger du foie gras, boire des bordeaux et conduire une Volvo). Tant que l'argent qu'il gagne et dépense a été purifié en passant, par les canaux de l’impôt et des taxes avant de lui parvenir. Il chante l’Internationale dans son bain.





L'APPARATCHIK :|
L’apparatchik des groupes populaires et des organismes communautaires se sent investi d’une mission. Celle de soulager la souffrance de ses congénères démunis, Il vit le plus souvent dans la pauvreté, avec un maigre salaire tiré des subventions gouvernementales, mais il estime que la souffrance personnelle est négligeable et même nécessaire pour atteindre la rédemption collective. Sa hantise, ce sont les écarts entre les riches et les pauvres. Il préférerait un pays où tous vivent dans la pauvreté à toute forme de différentiation sociale. Il trouve que les gouvernements n'en font jamais assez et se fout des payeurs de taxes, qui sont tous des privilégiés pour lui.
Tout argent investi ailleurs que dans le soulagement immédiat de la misère et des problèmes sociaux est gaspillé à ses yeux. Il considère comme une hérésie l'aphorisme sur le pauvre auquel on peut donner un poisson ou à qui on peut apprendre à pêcher. Il perd son calme quand on lui dit que la misère ne peut être vaincue que par le développement économique amène à postillonner au visage de son interlocuteur pendant de longues minutes. Il voit le développement économique et la création d'emplois comme des chimères. Il a fortement tendance à croire que les ressources des gouvernements sont illimités et, surtout, mal utilisés. Son indignation est permanente et inextinguible.

L’ÉCOLOGISTE 8)
L’écologiste de type édeniste est un nouvel avatar du chrétien médiéval. Toute sa vision du monde est modelée sur le schéma paradis-péché-sacrifice-rédemption-paradis. Pour lui, la disparition de toute espèce végétale ou animale est un péché commis contre la Terre-mère et tout ce qui peut être qualifié de milieu naturel doit être intégralement préservé. Il rêve d’un retour au Jardin d’Éden ou à l’Amérique précolombienne, mais se contenterait peut-être de la fin immédiate des changements. Misanthrope sans se l'avouer, il pense que la planète serait en bien meilleur état si l'espèce humaine n'existait pas. C'est d’ailleurs un de ses fantasmes inavoués.
Dans ses moments de loisir, il relit Malthus et Rousseau. Il ne se sent bien que quand Il est en communion avec la nature vierge, mais ne peut en profiter longtemps parce qu'il est aussitôt victime de cauchemars où ce paradis est anéanti par des camions à 10 roues, des scies mécaniques, des 1 produits chimiques, des hordes de touristes, des condos et des restaurants de fast food.

Il subodore un désastre imminent qu’il souhaite même en son for intérieur, car il croit que c'est là le sacrifice nécessaire pour sauver la planète. Il espère que ceux qui survivront pourront recommencer à neuf, mais conscients des erreurs du passé.





LE HARGNEUX :evil:
Le hargneux débusqueur subodore la présence d'amis du parti au pouvoir et de profiteurs derrière tout projet. Il répète ad nauseam que la politique est pourrie et flirte en secret avec les Idées de Bakounine. Il est contre tout projet a priori, parce qu'il est intimement convaincu que le bien commun passera encore derrière la satisfaction des appétits égoïstes. Il pense aussi, comme l'apparatchik, que Les grandes entreprises ne paient pas assez d'impôts et que les riches jouissent de paradis fiscaux exorbitants. Pour lui, promoteur et bonne foi sont des termes incompatibles. Il suffit qu'on lui présente un projet pour qu’il défende l'option contraire, croyant ainsi faire preuve de sagacité. Il adhère à toutes les légendes urbaines et dénonce les intérêts économiques en tout temps et en tout lieux, et sert ces lieux communs à son entourage avec I'air entendu de celui qui en sait plus long et comprend mieux que le commun des mortels.


L'ADVERSAIRE :evil:
L’adversaire politique profite de l'opposition que suscite tout projet pour dénoncer l'amateurisme et l'improvisation du gouvernement qui l'a lancé ou autorisé. Il n'utilise pas le langage partisan mais se drape derrière des grands principes éthiques ou des règles d'administration publique qu'il semble connaître à fond. Il ironise volontiers et a toujours une blague à raconter sur l'incapacité ou la médiocrité du parti au pouvoir.
Il se réjouit de l'échec de tout projet, même quand il le sait valable, pourvu que la débandade fasse chuter les intentions de vote pour le parti honni. Il encourage tous les autres types d'éteignoirs et peut même emprunter leur langage dans certaines circonstances.


LE « PAS-DANS-MA-COUR »
Le «pas-dans-ma-cour», enfin, est la chair à canon de luttes épiques. Il s’installe à la campagne mais se plaint de l'odeur des porcheries. Il achète un immeuble dam un quartier où existe déjà une usine pour dénoncer ensuite des odeurs Insupportables ou de la poussière générées par celle-ci. Il bâtit sa maison de rêve près d'un port où d'un réseau de transport et se répand ensuite en jérémiades sur le fait que le gouvernement ou des entrepreneurs utilisent ces infrastructures et abîment ainsi son Eden.

Il écrit des lettres d'opinion aux quotidiens et donne volontiers son point de vue aux caméras et micros braqués vers lui, et peut même pleurer en public si la cause l’exige. La lutte contre le projet maudit lui permet enfin de sortir de sa vie plate et génère en lui un sentiment de complétude comme il n'en a pas souvent connu, de sorte qu'il est à la fois enragé et exalté pendant toute la durée de son combat. Il a enfin l'impression de faire partie de quelque chose de plus grand que lui et rêve d'abattre à lui seul le monstre étatique ou corporatif qui a osé s'en prendre à sa tranquillité ou à ses droits inaliénables de citoyen. Il se fond dans la grisaille dès que le projet est abandonné, mais est immédiatement remplacé par son clone.

_____________________________________

Coalisés, ces éteignoirs aux motivations variées constituent une force redoutable grâce à la complicité des médias, qu'ils aient tort ou raison.
Dommage qu'ils n'aient jamais de solutions à proposer !
:shock:
________________________________
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Nimzegin
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 26/02/06, 23:49

Message non lupar Nimzegin » 19/03/06, 09:36

On est très loin du sujet initial :arrow:
bojourvous5094 a écrit :Dommage qu'ils n'aient jamais de solutions à proposer !

Il faut se consoler Marc Simard en a sûrement des tonnes, qu'il va très certainement nous faire partager
0 x
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Les problèmes ne sont pas simples...

Message non lupar bojourvous5094 » 19/03/06, 16:50

Citation de : Nimzegin

« Il faut se consoler Marc Simard en a sûrement des tonnes, qu'il va très certainement nous faire partager »

_________________________________________________

Un peu de géographie :idea:

Le fleuve Saint-Laurent est un des fleuves les plus importants d'Amérique du Nord. Il prend sa source dans les Grands Lacs, aboutit à un vaste estuaire et au Golfe du Saint-Laurent pour finalement se jeter dans l'Atlantique. Il est long d'environ 1000 kilomètres. Le fleuve sert de frontière entre les États-Unis et le Canada sur environ 200 kilomètres. Au Canada, il est aménagé pour la navigation sur tout son cours; il forme alors la fameuse VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT (ST. LAWRENCE SEAWAY) qui donne aux Grands Lacs un débouché maritime.

Actuellement, des efforts sont fournis par le Gouvernement fédéral (Canada) pour diminuer la pollution qui sévit dans ses eaux et sauver quelques espèces menacées de disparition, comme le Beluga (ou baleine blanche: mammifère marin habitant les mers arctiques).
Référence : quebecweb > Guide touristique > Fleuve st-laurent
________________________
La pollution du Saint-Laurent :shock:

C’est un problème majeure et les solutions ne sont jamais simples….
Il prend sa source dans les Grands lacs situés du côté américain. Les grands lacs sont les égouts de plusieurs industries américaines et canadiennes. Personne ne peut déterminer la source des produits toxiques qui y sont dilués, ou personne ne veut le faire… Plusieurs villes jettent aussi leurs eaux usées, pendant que des villes comme Sainte-Foy et Lévis puisent l’eau du Fleuve pour s’approvisionner !!! Le monde à l’envers, mais ce n’est rien de sensationnel et ce n’est pas vendeur… On travaille depuis des années à diminuer la pollution du Fleuve mais tout ce qui vient des Grands Lacs n’est de la juridiction exclusive du Canada. Quand tu dois faire affaire avec les américains, tu ne négocie pas ils imposent « leur vision point ». :shock:

On trouve souvent des poissons morts, parfois en quantité le long du Fleuve, j’ai déjà vu des tas d’anguilles qui sont des poissons très résistants selon moi, mais ils crèvent comme les autres… Impossible de savoir les causes…. :evil:
J’ai vu des bélugas morts aussi, l’institut a dit qu’ils avaient des formes de cancers et que la chair contenaient des métaux lourds. Les bélugas sont un des bouts de la chaîne alimentaire marine dans le Fleuve et ils sont suivis pour connaître leur état de santé pour savoir, si elle se maintient….

Si on parle des papetières qui on déversées de l’acide pendant des années dans le Fleuve, mais nous n’avons pas toujours le pouvoir et les moyens de contrôler les déversements camouflés… Je connais une rivière où l’on patinait enfants, maintenant, même à - 40c , elle ne gèle même pas sur les rives, elle évapore, mais ne gèle pas… Pourtant l’hiver le courant est faible… :evil:

6 millions de porcs

On peut parler aussi du problèmes des porcs ! Nous avons 6 millions de ces bêtes sur le territoire ! Les déchets sont très polluants mais ici encore on a affaire au « droit de produire »… Les grandes compagnies ont achetés tous les petits producteurs et ils font maintenant la production complète, c’est à dire de la meunerie, ils ont pris le contrôle des aliments pour animaux, ensuite ils ont rachetés les fermiers coincés, ils sont propriétaires de tous les abattoirs, du réseau de distribution…Ils ont achetés le maximum des terres agricoles pour épandre le lisier liquide, mais on se retrouve avec le problème des odeurs, la contamination de la nappe phréatique et des cours d’eau… Les campagnes et villages sont peu peuplées et ne peuvent pas faire le poids devant ces compagnies… Les problèmes vont toujours en augmentation, la pression industrielle est très forte… La majorité des produits vont à l’exportation, ne laissant aux citoyens que les effets néfastes … Je ne parle pas de l’entassement des porcs dans ces parcs d’engraissement… Les truies ont juste l’espace pour se tenir debout !!! Mais personne ne vient défendre ces bêtes, qui sont traitées comme des machines servant à l’engraissement…Les élevages de poulets industriels sont du même type. Les volailles sont enfermés à l’année ! Mais ici, on parle d’industries et personne ne touche à ça !

Les émissions de gaz polluantsJ
uste une petite note pour dire que le Québec a peu d’usines polluantes, la majorité de la pollution atmosphérique provient de la circulation automobile et des camions qui envahissent nos routes et les démolissent . Ils ne font que passer chez nous, nous ne produisons plus rien… Nous importons 90% de nos produits finis de la Chine comme tout le monde, grâce à Wal Mart et les autre qui veulent aussi notre bien…
Nous habitons un immense territoire peu peuplé et ils est impensable d’éliminer l’auto à court terme…
Je suis un promoteur du vélo, mais faire 400km l’hiver à -20c non merci….
Les vents dominants amène la pollution des États-Unis vers le Canada, si on pouvait inventer un système éolien pour retourner le tout à leurs propriétaires je voterais pour tout de suite…


L’or bleu : l’eau

Nous avons une des plus grandes réserves d’eau douce au monde ! Le pillage a déjà commencé… Des industries de l’embouteillage sont déjà à l’œuvre pour s’approprier cette ressource qui, selon moi devrait être comme le pétrole, propriété du patrimoine mondial. Elle devrait être protéger et partager de façon durable et équitable avec les populations qui sont ou qui seront en manque…
On dit qu’après le pétrole la ressource la plus convoitée sera l’eau douce, je suis en accord avec cette affirmation.

Si vous trouvez que je suis loin du sujet principal la chasse aux phoques, :arrowl:
C'est pour expliquer que les problèmes ici dépassent les citoyens et les gouvernements depuis longtemps…. Ce n’est pas toujours par négligence, qu’on se retrouve avec des problèmes existentiels….


À tous ceux qui pensent que c’est facile de négocier avec les États-Unis et les multinationales et leur « droit de produire » Je sollicite leurs appuis pour protéger l’eau, les forêts qui disparaissent rapidement… Tout le système écologique repose sur chacune des pièces du casse-tête et les québécois seuls ne peuvent pas protéger la nature de tous les prédateurs nommés plus haut…..
Nous n’avons pas la force du nombre et je passe par dessus les relations avec le Kanada qui défend des intérêts souvent très différents des nôtres……….. :shock:
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...


Avatar de l’utilisateur
nonoLeRobot
Kyot'Home Master
Kyot'Home Master
Messages : 779
Inscription : 19/01/05, 23:55
Localisation : Beaune 21 / Paris

Message non lupar nonoLeRobot » 19/03/06, 17:40

En tout cas le post sur l'heure de gloire est très bon et très juste :-)

Mais alors maintenant, qu'est ce qu'on fait .... :|

Donc à priori, le salut est dans la médiatisatin ? ... ce qui n'est pas impossible mais alors il faut faire de la pub, du marketing, du lobbying, tout ce qu'on aime pas et surtout, dans qu'elle direction.
0 x
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 19/03/06, 18:16

nonoLeRobot a écrit :En tout cas le post sur l'heure de gloire est très bon et très juste :-)

Mais alors maintenant, qu'est ce qu'on fait .... :|

Donc à priori, le salut est dans la médiatisatin ? ... ce qui n'est pas impossible mais alors il faut faire de la pub, du marketing, du lobbying, tout ce qu'on aime pas et surtout, dans qu'elle direction
.


___________________________________________________

Analogie : Baleine et sardines


Imaginez dans la mer, le plus gros mammifère, il n'a pratiquement rien à craindre grâce à sa taille. De l'autre côté un banc de nombreuses sardines, représentant un volume aussi important.

Imaginez maintenant, un bateau un superpétrolier, se dirigeant sur les deux ensembles et que chacun soit soudain contraint de changer de route rapidement pour éviter une collision. La baleine exécute son mouvement de virage à la manière d'une goélette, il lui faut plusieurs minutes pour manoeuvrer. Le banc de sardines tourne instantanément, comme si chacune était branchée sur un même système nerveux en réseau.

Il ne s'agit pas d'une question de taille; la question cruciale est la vitesse d'exécution. Un banc de sardines négocie son virage en un clin d'oeil et pourtant sa masse totale équivaut à celle de la baleine. Maintenant, la taille constitue le facteur déterminant. Dans le futur, la vitesse prévaudra.

La qualité première d’un regroupement ou une association, devra être la souplesse, la facilité à changer d'orientation, en synchronie, comme un banc de sardines. La révolution des systèmes et de la société va nous forcer à redécouvrir notre plus grande force: l'initiative individuelle. Le nouveau modèle sera efficace si chacun a la possibilité d'exercer son initiative et d'engager sa responsabilité.

Nous pouvons être, grâce à Internet un groupe très important mais notre voix n’est souvent pas entendue…..

____________________________

J’ai expliqué sur plusieurs pages, afin de démontrer les vrais enjeux et problèmes ICI et l’effet d’un blocus sur le Kanada…

Je reviendrai avec une approche afin que l’on se comprenne et nous permettre d’être conscient où se situe notre vrai pouvoir selon moi…..

Je le placerai dans un nouveau sujet du « DÉFOULOIR ». J’ai déjà mis beaucoup de temps à brosser un tableau de nos problèmes réels…..

Je ne suis pas magicien…. Ces problèmes perdurent depuis des décennies….
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Nimzegin
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 26/02/06, 23:49

Re: Les problèmes ne sont pas simples...

Message non lupar Nimzegin » 19/03/06, 18:19

bojourvous5094 a écrit :Si vous trouvez que je suis loin du sujet principal la chasse aux phoques, :arrowl:
C'est pour expliquer que les problèmes ici dépassent les citoyens et les gouvernements depuis longtemps…. Ce n’est pas toujours par négligence, qu’on se retrouve avec des problèmes existentiels…

Par manque de vigilance sûrement, et à force de tout accepter
À tous ceux qui pensent que c’est facile de négocier avec les États-Unis et les multinationales et leur « droit de produire » Je sollicite leurs appuis pour protéger l’eau, les forêts qui disparaissent rapidement… des intérêts souvent très différents des nôtre

http://kleenexsosforet.com/fr/
http://www.bidon.ca/article160.html
http://action.web.ca/home/gpc/alerts-fr ... b628b46b14
Négocier ? faut plus acheter tout simplement, et expliquer autour de soi, pourquoi on le fait et ralier des opinions. C'est sûr que si on laisse pourir une situation, les choses iront en empirant. N'empêche qu'il est facile de se moquer des écolos, mais il n'y a qu'eux qui montent aux créneaux
« Notre forêt, vieille de 10 000 ans, est littéralement en train de disparaître dans les toilettes, à cause des fabricants de papier hygiénique et des consommateurs mal informés qui achètent leurs produits »
Et ce lien est pour les phoques
http://www.parl.gc.ca/InfoComDoc/36/1/F ... -ndp-f.htm
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35

Message non lupar Andre » 20/03/06, 15:45

Bonjourvous

Dans les profile de Mr Simard (pas mon député) l,historien
J'aurrai ajouter le gentil homme, anarchiste.
IL vie dans un pays ou il y a des lois, il a son propre code d'honneur
faire ce que il a envie de faire du moment que cela ne nuit a personne, il respect l'environement et les autres par son savoir vivre et son éducation.
Pourquoi il ne peut pas chevaucher une ligne double sur belle grande ligne droite sur une route isolé, personne en face.
Les réglements et les lois sont toujours plus appliqué avec zéle dans les grand villes que dans la natur isolé. (vu l'intolérence des voisins, il faudrai attacher son chat pour ne pas qu'il fasse ses besoins sur le gazon du voisin)
Il n'y pas besoin de dessiner des lignes doubles dans les virages sa logique lui dit qu,il ne faut pas double.
Il n'aime pas les grandes villes, il aime les grands espaces ou la ou les régles ne peuvent s'appliquer avec rigeur.

Pour moi quand on est obliger de faire plein de lois de régles et avoir toute un gros systéme policier et juridique pour mettre cela en application, au détriment du systéme de santé on a un serieux probléme de société , a la base le syteme d'éducation a fait défaut
Si les bonnes valeurs de base aurrait été donner ,au lieu de faire croire a un jeunes que la réusite de vie c'est etre riche.
STExupery avait resumé ceci dans une langage de bédouin en parlant de relation de société
Si tu veux que tes hommes s'unissent fait leur construire ensemble une tour.
Si tu veux que tes hommes s'haissent donne leur du grain

Et ça nous l'avons vécu lors des grand projet hydroéléctique et autres belles constructions ponts ect...
Et lors de la distribution de (cadeaux) aprés un changement de gouvernements.

Je sais Nimzegin ont est loin des phoques ,mais je suis bien sur
défouloir! et j'aime la liberté

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes
Contact :

Message non lupar nlc » 20/03/06, 15:58

André : Tu es la voix de la sagesse
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Annoncez: Petites Annonces, pétitions, sites web, évenements, salons et foires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités