Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...Définition et implications du concept de voiture propre

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
Mike.be
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 36
Inscription : 12/02/06, 18:04
Contact :

Message non lupar Mike.be » 03/04/06, 18:04

jean63 a écrit :Il faudrait revenir à des productions de proximité pour éviter tous les transports inutiles, mais là globalement on n'est pas très bons avec le système mondialisé actuel.


Bonjour Jean,

Permets-moi de te tutoyer.
Tu as raison, on n'est pas très bon avec le système actuel.Quoique http://www.angenius.org/tiki/tiki-index.php?page=BedZED
Surtout que les économistes de la terre plate (comme ils disent sur oleocene) n'hésite pas de dire que la consommation d' énergie va doubler dans 30 ans (n'importe quoi).
Tant qu'on y est, quadrupler dans 60, multiplié par8 dans 90.
Mes pauvres petits enfants :cry:
Mais si on veut continuer la société de consommation, ils ont raison ces économistes.
L'économie de proximité existe déja en marge du système c'est çà l'évolution.
Les mammifères existaient déja du temps des dinausaures, ils étaient très discrets mais très efficaces.
Une vague prend la place d'une autre, et çà met du temps, nous sommes de la troisième.
Que ce soit dans 2, 5, 10, 20, ou 50 ans, le pic pétrolier arrivera, qu'on le veuille ou non, que sera notre économie exclusivement basée sur le marché :?:
Un dinausaure entrain de mourir peut-être :?:
Et nos voitures, une quantité de matière première pour créer la nouvelle économie :?: (J'ai déjà commencer avec la machine présente sur mon site)
0 x




Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne

Message non lupar jean63 » 03/04/06, 20:32

BedZED super, mais est-ce que ça marche vraiment comme ils le disent?.

Ma mère vivait dans un petit village du Cantal avant la dernière guerre et ils vivaient pratiquement en autarcie, mais dans des conditions que peu de gens accepteraient aujourd'hui...et pourtant c'est eux qui avaient raison. Un jour, il faudra peut-être y revenir contraints et forcés par la nature QUI A TOUJOURS RAISON AU BOUT DU COMPTE.

Mais nous nous sommes unpeu éloignés du concept de voiture propre !!!
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1504
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 03/04/06, 20:38

tu l'as dit: "peu de gens accepteraient ces conditions aujourd'hui".
tout est là. A ce que je lis, bedzed n'introduit pas une régression dans le niveau de vie perçu.
0 x
Mike.be
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 36
Inscription : 12/02/06, 18:04
Contact :

Message non lupar Mike.be » 07/04/06, 23:33

Philippe Schutt a écrit :tu l'as dit: "peu de gens accepteraient ces conditions aujourd'hui".
tout est là. A ce que je lis, bedzed n'introduit pas une régression dans le niveau de vie perçu.


Bonjour à tous,

N'y a-t-il pas confusion entre qualité de vie et niveau de vie?

A mes yeux , le niveau de vie est directement lié au niveau de possession de richesse matérielle, plus on possède de richesse plus le niveau de vie est élevé et la consommation d'énergie aussi.

Pour ma part, je pense que la qualité de vie ne s'améliorera que par un investissement dans une diminution de la conso d'énergie enfaisant en sorte que tous les besoins élémentaires de chacun soit satisfait.

Je pense que bedzed introduit une autre dimension dans la gestion de l'espace de l'énergie, et un essai d'une autre organisation de la distribution des richesses encore très embryonnaire.

Lorsque le pic pétrolier sera atteint, de tels systèmes se développeront automatiquement.

Enfin cela nous éloigne de la voiture qui ne sera jamais propre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Auto propre

Message non lupar bojourvous5094 » 08/04/06, 00:54

Auto propre :roll:

La préoccupation des constructeurs diffère de celle des consommateurs. Les constructeurs sont plus occupés à vendre des véhicules qu’à répondre aux besoins des acheteurs… Les japonais sont plus attentifs aux demandes, mais modifier les produits pour répondre aux exigences, implique beaucoup de recherches et d’argent…

On peut voir poindre avec les prototypes proposés dans les salons, ce que l’industrie peut faire dans un futur rapproché. C’est le moyen de sonder l’opinion des consommateurs sans risquer la faillite avec des modèles que les clients ne veulent pas… Les américains ici, imposaient leurs modèles… Quand les japonais sont arrivés dans les années 70, les américains ont bien ri de leurs bagnoles, sauf qu’ils ont renversés le marché en 30 ans ! Les japonais ont su s’adapter aux conditions et à devenir la norme à suivre…

Je pense que la concurrence et l’ingéniosité n’a pas de limite… Le « peak » du pétrole est déjà atteint selon moi. Mais la créativité permettra de faire des voitures encore plus performantes et surtout moins polluantes. Quand je regarde, les progrès sur l’amélioration de la consommation, la diminution du poids des autos, la fiabilité mécanique japonaise du moins, on est loin de ce que les américains nous proposaient….

J’ai confiance au développement et à l’intelligence pour le futur… La diminution des approvisionnements en pétrole amènera des transformations majeures des voitures…Le développement avec l’hydrogène, l’hybride, l’électrique, conduira à de meilleures machines…
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...


Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1504
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 08/04/06, 09:07

La préoccupation des constructeurs diffère de celle des consommateurs. Les constructeurs sont plus occupés à vendre des véhicules qu’à répondre aux besoins des acheteurs


pour piquer les parts de marché au concurrents, ils finissent aussi par satisfaire les clients. mais ces clients sont encore majoritairement à la recherche de richesse matérielle et ne se préocupent de pollution qu'en 2-3eme priorité. d'où les évolutions actuelles, qui sont autant des coups de marketing que de réels progrès.
Comme dit Mike.be, la voiture ne sera jamais propre, mais on essaiye de s'en approcher. Au niveau propulsion, seul le moteur électrique donne les rendements élevés qu'il faut pour cela. Ensuite, reste à lui fournir son électricité. sur le long terme, je ne crois pas à la pile à combustible, je pense que la solution sera dans des batteries plus fiables et moins chères, plus un système d'échange dans des stations service. on rend des vides, on prend des pleines, on paye l'énergie. la location des piles est incluse dans le prix du kwh. l'échange est rapide, et en sécurité.
La station recharge le pack de batteries et le revend. Comme ça prend du temps, elle doit avoir un stock de batteries et un nombre de postes de charge élevé. L'investissement sera important, au départ, mais ensuite on peut envisager une production locale du courant électrique, éolienne par exemple. Surtout, un tel système ne modifierait pas beaucoup nos habitudes, et ne réduirait pas notre consommation de kms :lol: faut penser à nos pauvres industries :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)

Message non lupar Bucheron » 08/04/06, 15:57

Philippe Schutt a écrit :[...]je pense que la solution sera dans des batteries plus fiables et moins chères, plus un système d'échange dans des stations service. on rend des vides, on prend des pleines, on paye l'énergie. la location des piles est incluse dans le prix du kwh. l'échange est rapide, et en sécurité.
La station recharge le pack de batteries et le revend. Comme ça prend du temps, elle doit avoir un stock de batteries et un nombre de postes de charge élevé. L'investissement sera important, au départ, mais ensuite on peut envisager une production locale du courant électrique, éolienne par exemple. Surtout, un tel système ne modifierait pas beaucoup nos habitudes, et ne réduirait pas notre consommation de kms :lol: faut penser à nos pauvres industries :lol:
C'est un concept intéressant, qui pose juste le problème de la manutention, mais ce n'est pas vraiment insurmontable et aurait le mérite de recréer des emplois en station-service (le fameux "pompiste", presque totalement disparu du PAF moderne...).
Avec ça et des bornes de recharge rapide, l'avenir de la traction électrique est envisageable pour le plus grand nombre.

En ce qui concerne les relations constructeurs-clients-marché, celui qui dirige tout, c'est celui qui arrive à créer des besoins...
Si les consommateurs étaient persuadés que le plus important, c'est de ne plus utiliser de pétrole, les solutions alternatives à coûts d'usage comparable exploseraient !
0 x
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 08/04/06, 17:28

"Philippe Schutt"]

Au niveau propulsion, seul le moteur électrique donne les rendements élevés qu'il faut pour cela.


C’est peut-être viable en Europe et dans les pays avec un climat approprié, mais ici en Amérique du Nord, Malgré le réchauffement, nous avons 6 mois d’hiver… A-tu déjà essayé un véhicule sans « chauffage » avec des températures entre -20c et -40c…. Juste la condensation par la respiration dans une auto peut givrer les vitres… Ici, il faut au moins une hybride pour survivre….Il faut une température suffisante dans l’habitacle et pour dégivrer le pare-brise… Ici, pour le moment, les technologies viables sont des hybrides … La voiture électrique peut servir seulement autour de 6 mois par an et c’est valable pour plusieurs états américains… Les distances sont grandes et personne ne veut pousser une voiture même électrique….. :lol:
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1504
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 08/04/06, 19:17

exact !
ici aussi, les voitures électriques ont un chauffage au mazout ! :shock: :cheesy:
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1504
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 08/04/06, 19:30

s'il n'y a plus de mazout, il faudra emmener sa bûche avec soi ;)
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités