Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ?[Sujet Unique] Moteurs magnétiques en tout genre !

Mythe ou réalité ? La question reste posée ! A vous de juger sur cette partie du forum, des procédés tels que les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...

La recherche du mouvement perpetuel est un "phantasme" de l'esprit humaine depuis des siècles...
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 24/04/07, 22:33

écoute Stef je suis pas totalement convaincu que se soit truqué.
les mouvements semblent tellement naturels que .... pourquoi pas.
perso j'y met le bénéfice du doute.

A+++
0 x




Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.
Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4531
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 14

Message non lupar Capt_Maloche » 26/04/07, 12:20

Je reprends une partie d'un sujet que j'ai posté hier et qui sera plus à sa place ici :

REGARDEZ DONC CECI : http://fr.wikipedia.org/wiki/Spintronique
Article principal : Spin
Le spin est une propriété quantique d'une particule qui, d'une manière imagée (et un peu faussée) pourrait être décrite comme un moment cinetique dû a la rotation de cette particule sur elle-même, à l'instar d'une toupie. Le spin est l'équivalent quantique du moment cinétique en physique classique. Le moment cinétique quantique a ceci d'étonnant qu'il est responsable du moment magnétique que porte une particule possédant un spin. D'une manière encore imagée, une particule possédant un spin serait un minuscule aimant.

Pour mieux se représenter cela, par analogie avec la physique classique, imaginons une charge électrique suivant une trajectoire circulaire. La loi d'Ampère nous apprend qu'un courant électrique crée un champ magnétique. L'intensité de ce champ magnétique sera en relation directe avec la manière dont l'électron tourne sur cette trajectoire circulaire, et une manière de caractériser ce mouvement circulaire est le moment cinétique. En physique classique, le moment cinétique et le moment magnétique sont donc étroitement liés. Il en est de même en physique quantique où le spin (moment cinétique quantique) et le moment magnétique partagent d'intimes relations.


La spintronique semble être une application décrite par les théorie de Heim
le fait qu'une particule soit en rotation sur elle même créé un champs magnétique !! (origine du magnétisme?)

du coups, faire passer un courant dans un aimant, devrait modifier les "spin" des électrons et peut être faire varier son champs magnétique

Un aimant ferrite est il conducteur ?

Qui va faire l'essai ? parceque, si l'on peut faire varier le champs magnétique d'un aimant avec un faible courant, on peut fabriquer facilement un moteur mgnétique :idea: !.
:idea: :idea: :idea:

Le spin de l'électron est une sorte de minuscule aimant, il interagit avec des matériaux possédant aussi une aimantation, tels les matériaux ferromagnétiques.

Un courant électrique traversant un matériau ferromagnétique va voir sa proportion d'électrons spin down et spin up se modifier. On dit que ces électrons sont polarisés en spin. Par ce fait, on arrive à inscrire une information dans le spin des électrons.


J'ai lu quelque part qu'un aimant ferrite/Baryum était conducteur vers 40V http://perso.orange.fr/quanthommesuite/ ... ncestm.htm

A approfondir :
Le VTA de Sweet utilisait des aimants ferrite-baryum de fabrication spéciale et dont le champ H était auto-oscillant. L'appareil donnait un COP de 1,2 x 10 6 avec une sortie de 500 watts pour une entrée de seulement 33 milliwatts. Sweet n'a jamais révélé comment il conditionnait ses aimants. On sait seulement que dans des aimants ferrite les auto oscillations (1) de magnétisation, (2) du seuil d'instabilité des ondes spin sur ondes spin et (3) des "magnons" sont d'environ 1kHz à 1MHz


et un peu de détail en Anglais http://www.cheniere.org/techpapers/swee ... 201991.htm
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 26/04/07, 13:02

Bonjour à tous, :D

Très intéressant ton post Capt_Maloche, en se qui concerne les particules élémentaire qui seraient,
En faite des aimants cela semble logique car nous somme dans un univers fondamentalement bipolaire.
Cela dit et là je te livre mon opinion qui repose sur aucune références scientifiques.
J’ai imaginé que l’électron n’avait en faite aucune polarité électrique particulière,
Mais simplement une taille suffisamment petite qui lui permet de ce déplacer au travers des mailles de la matière conductrice.
Ce qui est admis d’habitude est que la matière est pleine de trous plus que de plein à priori,
Imaginons les atomes comme des systèmes « planétaire ».
Rotation de particule les unes autour des autres, toutes en équilibre de rotation synchronisé par les effet polaires magnétique.
Les agglutinations de particules se produise peut être pour tout simplement obtenir un équilibre magnétique de chaque atome, puis un équilibre global du groupe d’atome vis-à-vis d’un autre et ainsi de suite.

La polarité électrique ne serait en faite lier à un déficit de particule (électrons) capable de compenser le déséquilibre magnétique de groupe d’atomes.
L’électron étant le seul à être suffisamment petit pour se déplacer au travers des mailles de la matière conductrice, c’est lui qui s’y colle.

Cela expliquerait simplement pourquoi certaine matière sont conductrice et d’autre pas,
Se serait juste une histoire de grosseur de trou de mailles.
Egalement la résistance électrique qui serait directement lié à la constance et éventuellement à l’organisation,
de l’alignement de ces trous.
Une explication simple aussi pour les condensateurs, un peu comme deux aimant de chaque coté d’une vitre,
L’électron potentiellement attiré magnétiquement par la polarité inverse resterait collé sur le diélectrique.
Et ainsi de suite.

Pure délire de Quartz si vous trouvez ma théorie dingue ne vous inquiétez pas vous n’êtes pas les premiers.

Pour se qui est des aimants conducteurs pas de problème pour les acier très durs ou les ferrites.
En ce qui concerne les terres rares là c’est moins évident car elles sont de toute manière enrobée dans une gangue qui elle est conductrice.
Il reste l’alnico (aluminium nickel cobalt) qui lui est conducteur je crois.

Bonne journée à tous
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.

Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4531
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 14

Message non lupar Capt_Maloche » 26/04/07, 17:32

quartz a écrit :L’électron étant le seul à être suffisamment petit pour se déplacer au travers des mailles de la matière conductrice, c’est lui qui s’y colle.

Cela expliquerait simplement pourquoi certaine matière sont conductrice et d’autre pas,
Se serait juste une histoire de grosseur de trou de mailles.

Egalement la résistance électrique qui serait directement lié à la constance et éventuellement à l’organisation,
de l’alignement de ces trous.


Salut quartz, content de t'interresser

Tu peux toujours le voir de cette manière, les électrons sautent d'atomes en atomes en parcourant des des distances (relatives) trés importantes dans le vide de la matière.

Voir : http://cyberzoide.developpez.com/pourqu ... ge=conduct

Un atome qui perd un électron devient un ion + ou - en fonction de ses charges internes et devient demandeur d'un electron.

à ma connaissance, il n'y a que l'eau qui soit dipolaire en équilibre. (polarisée)

Les électrons en déplacement sont ceux qui se trouvent sur la dernière couche électronique.
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 01/05/07, 19:06

Bonjour, :D

Bon premier Mai à tous.

Bon et bien j’ai tourné pas mal autour du système à rampe, j’ai même tenté de lier mécaniquement par engrenage,
Le petit rotor et le gros rotor, évidement ce n’est pas bon.
J’ai entrepris de mettre en place trois rotors de plus gros diamètre à six pôles, c’est de la récupe d’une maquette précédente.
Le concept que je souhaite tester consiste en, envoyer une impulsion de rotation aux rotors satellites juste au bon moment.
L’observation montre que la rotation d’un petit rotor est très facile et quasi sans effort dés lors qu’elle est faite avec précision,
Juste un poil avant la fin de la rampe.
Ainsi la rotation est entretenue sans effort notable.
L’idée est que cette impulsion doit être bien calibré en intensité et en durée, afin qu’elle corresponde à une dépense minimale d’énergie.
Ensuite une génératrice à courant continu petit modèle va être montée sur le gros rotor.
L’objectif ultime est d’obtenir au moins un courant suffisant pour que le système s’auto entretienne.
Pourquoi cela pourrait-il fonctionner ?

Primo, la rotation est naturelle sur 90 % de la révolution tout en statique, l’énergie n’est nécessaire,
que pour la commutation donc dans les 2 x 5% restant, pour un rotor.
Dans un premier temps les rotors satellites, seront mus par un petit moteur à courant continu.
Par la suite, lorsque les rotors seront monolithique, un simple bobinage bien orienté soumis à une impulsion électrique,
Permettra de retourner aisément le rotor.
Ainsi nous aurons à ce niveau un rendement élevé, le moindre courant sera transformé en couple de retournement.
Seul détail les impulsions de courant devront être alternativement positives et négatives selon l’orientation du rotor.
Ceci sera compris dans le capteur de position.

Ce qui me gène un peu dans tout ça est que cette maquette est en train de devenir une moulinette un peu compliqué.
Et cela va être gênant à la fois pour la compréhension par le plus grand nombre et la réplication.
Mais bon on va déjà tenter de faire tourner le machin et après je chercherais des systèmes plus simples.

V’la le programme

A+++
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.

Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger


neok
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 68
Inscription : 28/01/07, 23:47
Localisation : BELGIQUE

Message non lupar neok » 01/05/07, 21:19

Slt Quartz,

Bon premier mai à toi aussi et à tout le monde d'ailleur.
Vraiment palpitant ton projet :D...


quel suspens... :cheesy:

n'hésite pas à mettre des videos, je pense que je ne suis pas le seule à les apprécier.

Bonne continuation.
0 x
tomber pour mieux apprendre à se relever...
Avatar de l’utilisateur
stef5555
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 151
Inscription : 15/01/07, 15:20

Message non lupar stef5555 » 02/05/07, 09:43

quartz a écrit :Bonjour, :D

Ce qui me gène un peu dans tout ça est que cette maquette est en train de devenir une moulinette un peu compliqué.
Et cela va être gênant à la fois pour la compréhension par le plus grand nombre et la réplication.
A+++


:cheesy: le principal c est qu on voit tourner la maquette......
0 x
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 02/05/07, 20:29

Bonsoir à tous, :D

Voici quelques photos de l’avancée des travaux.
Mes paliers son pas tout à fait assez rigides, il va falloir que je renforce par le haut également.

Image Image Image
http://img410.imageshack.us/img410/5443/img0245co2.jpg
http://img76.imageshack.us/img76/892/img0246lx7.jpg
http://img484.imageshack.us/img484/3185/img0247pl2.jpg

A+++
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.

Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger
neok
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 68
Inscription : 28/01/07, 23:47
Localisation : BELGIQUE

Message non lupar neok » 03/05/07, 15:52

Salut Quartz,

fait gaffe ça me fait penser au convecteur temporel d 'Emet brown dans "retour vers le futur"... :cheesy: :cheesy:

Non sérieux je trouve ton travail super. Tu motive ce forum à toi tout seul...
0 x
tomber pour mieux apprendre à se relever...
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 03/05/07, 20:47

Bonsoir à tous, :D

Ça y est j’ai mon premier Fan merci Neok, merci, ça me faits quelques chose.

Rien de très pertinent ce soir j’ai du agrandir ma plaque de base pour être plus à l’aise dans la fixation des rotors.
La suite dans le week end si il n’y a pas trop d’imprévus.

A+++
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.

Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : MSNbot Media et 2 invités