Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ?[Sujet Unique] Moteurs magnétiques en tout genre !

Mythe ou réalité ? La question reste posée ! A vous de juger sur cette partie du forum, des procédés tels que les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...

La recherche du mouvement perpetuel est un "phantasme" de l'esprit humaine depuis des siècles...
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4533
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 14

Message non lupar Capt_Maloche » 22/09/08, 22:50

Qehron a écrit :même compositions, pas le même arrangement ni des propriétés comparables


et c'est là que ça devient intéressant

Pour ton circuit, faut retrouver des cours d'électronique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Induction_ ... C3%A9tique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Courant_induit
http://www.google.fr/url?sa=t&source=we ... _YDTzBG8OA
http://www.marmet.org/louis/induction_f ... index.html

Pour l'appliquer, il faut que tu mesures précisément la puissance de ton/tes aimants :

un type qui propose de se fabriquer un capteur à effet Hall à partir d'un vieux disque dur http://picchou.free.fr/Page23.htm
0 x




"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Qehron
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 11
Inscription : 21/09/08, 20:08
Localisation : Douai

Message non lupar Qehron » 23/09/08, 00:08

merci capt pour les infos

pour wiki j'avais deja fait le tour
ce qui manque c'est un cas pratique, j'ai un mal de chien à me representer les grandeurs et leurs connexions

ça fait quelques années que je ne pratique plus la physique à ce niveau, meme si je me réoriente ENFIN dans le domaine scientifique ça va prendre un peu de temps avant de retrouver les sensations d'autrefois :cheesy:

sympa le site avec détecteur à effet Hall, c'est bien le genre de site de bricoleux que j'affectionne, des chti gars qui farfouillent et propose des trucs auxquels on pense pas alors que c'est sous son nez .

G.E.N.I.A.L !!!!!!! :D

si tu en as d'autre lache toi.

Pour ma part je vais encore essayer de calculer cette induction. je vous ferai ensuite evaluer le concept ou vous dirai pourquoi ça coince.
0 x
voir c'est le premier pas pour savoir
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4533
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 14

Message non lupar Capt_Maloche » 23/09/08, 22:25

Je dois pouvoir t'en trouver d'autres

Côté magnétisme, y'a un truc qui me chiffone

si c'est le "spin" (ou ce que l'on veut parce que j'ai l'impression que personne ne sait ce que c'est) des électrons qui est à l'origine du magnétisme dans la matière, ça n'explique la rémanence de la matière

les électrons sont indépendant de leur noyau, donc toute la matière devrait avoir la même rémanence, non? (je sais qu'il y a une boulette)

cette histoire de spin n'est pas bien claire

qui peut m'allumer :D
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Qehron
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 11
Inscription : 21/09/08, 20:08
Localisation : Douai

Message non lupar Qehron » 24/09/08, 23:30

en realité seul quelques electrons parmis les électrons du nuage éléctronique ont une mobilité suffisante pour bouger,ceux des couches électroniques supérieures pour certains atomes

en effet il existe des atomes tres stables ( les gaz rares) pour lesquels les electrons ne bougeront pas sauf en leurs transmettant une énergie importante ( pas interessant)

là c'est de la physique nucléaire de base ( noyau = protons +neutrons
nuage electronique = electrons )

les propriétés electriques dépendent des nuages electroniques

le spin n'est qu'une propriété intrasèque à l'electron.

prenons l'exemple d'une armée sans chef , les soldats font ce qu'il veulent , ça SPINne dans tout les sens( fer non magnétique) , une armée inutile et sans effet en cas d'attaque.

prenez un chef bien autoritaire , il mettra au pas tout ce petit monde qui saura unir leurs forces individuelles pour créer une force collective tres puissante et ordonnée ( ce chef intervient au moment de la fabrication de l'aimant et alligne les spin)

le chef meurt ( ou son effet disparait car l'aimant est créé )
petit à petit les soldats vont se remettre a faire n'importe quoi et revenir à l'état initial . l'aimant perd ses propriétés

au final ce qu'il faut retenir c'est que du fer est du fer. magnétique ou non il aura les meme propriétés ( nombre de soldats,tenus, armements, chars artillerie etc)
exempté la propriété magnétique qui correspond à une mise en phase des spins ( ordonné, coherent et commun à tous) donc une mise au pas des soldats.

Garde à vous les p'tits gars ou je vous ressers un exemple :mrgreen:
0 x
voir c'est le premier pas pour savoir
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4533
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 14

Message non lupar Capt_Maloche » 25/09/08, 09:25

On va t'appeler général parceque Capt'ain est déja pris :cheesy:

OK pour la couche électronique supérieure

Mais concrètement, peux tu, par une allégorie du même acabit :D , décrire un électron et son SPIN ? (ça a une connotation sexuelle ce truc, ça plaira à Greg)

Parceque un électron est la fois une particule et une onde (une ondicule ou un particonde :cheesy: comme dirait mon oncle), j'ai du mal à me représenter cet "objet" et encore moins sont SPIN

Là j'ai besoin qu'on m'explique lentement, merci d'avance
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^


Qehron
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 11
Inscription : 21/09/08, 20:08
Localisation : Douai

Message non lupar Qehron » 25/09/08, 22:28

aie aie aie captain

tu melange electrons et photons (lumiere)

le photon est un corpuscule qui se comporte a la fois comme une onde et une particule ( et tout les aspects quantiques que ça entraine mais là je connais moins bien)

l'electron est une particule uniquement , qui peut capter de l'energie ( devenir instable par la meme occasion ou excité si tu prefère ( greg ? je sais pas qui c'est mais l'excitation des electrons devrait lui plaire :cheesy: ) sauf que l'electrons il aime pas etre excité c'est pas son état normal il fait donc plein de choses pour se débarasser de l'énergie en trop

dans un fil conducteur il va sauter de sa couche supérieure d'atome en atome comme si il été monté sur ressort c'est le courant ou flux d'electrons.
c'est tres tres simplifié voir meme à la limite de l'erreur mon explication mais clair.

dans une ampoule , il y a beaucoup d'electrons sauteurs , ils se bousculent, et pour se débarrasser de leurs énergie, echauffe le filament et lui font emmettre des PHOTONS :shock:
et beaucoup de chaleur. transformation de l'energie electrique en chaleur et lumiere

pour ce qui est de la representation de l'atome et ses électrons, je te conseille de chercher la modelisation de l'atome selon Rutherford, c'est la modelisation la plus proche de la réalité

voilà pour un peu de vulgarisation.

mais sinon mon Probleme de calcul d'induction est pas réglé , et je trouve pas de systeme mécanique permettant d'augmenter la distance de répulsion entre deux aimants :evil:
0 x
voir c'est le premier pas pour savoir
Qehron
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 11
Inscription : 21/09/08, 20:08
Localisation : Douai

Message non lupar Qehron » 25/09/08, 22:33

petit ajout,

pour t'imaginer un atome

prend le systeme solaire.

le soleil c'est le noyau
les planetes c'est les electrons
la rotation de la planete sur elle meme ( ex : la terre tourne sur elle meme en 24H) c'est le spin
0 x
voir c'est le premier pas pour savoir
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4533
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 14

Message non lupar Capt_Maloche » 26/09/08, 09:47

Qehron a écrit :aie aie aie captain

l'electron est une particule uniquement ...


Désolé de te décevoir, mais tu es resté en 1911... Image

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nuage_%C3%A9lectronique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Atome
Électron

1913 : Niels Bohr réunit les concepts de Planck et de Rutherford, et propose un modèle atomique quantique: les orbites des électrons ont des rayons définis, il n'existe que quelques orbites « autorisées » ; ainsi, les échanges d'énergie quantifiés correspondent à des sauts entre les orbites définies, et lorsque l'électron est sur l'orbite la plus basse, il ne peut pas descendre en dessous et s'écraser (mais ce modèle n'explique pas pourquoi)

1914 : l'expérience de Franck et Hertz valide le modèle de Bohr : ils bombardent de la vapeur de mercure avec des électrons ; l'énergie cinétique perdue par les électrons traversant les vapeurs est toujours la même ;

1924 : Louis de Broglie postule la dualité onde-corpuscule ;

1926 : Schrödinger modélise l'électron comme une onde, l'électron dans l'atome n'est donc plus une boule mais un « nuage » qui entoure le noyau ; ce modèle, contrairement aux autres, est stable car l'électron ne perd pas d'énergie.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Dualit%C3% ... -particule
Dualité onde particule
Comme toutes les particules élémentaires, l'électron est sujet à la dualité onde-particule. Il se comporte tantôt comme une onde, tantôt comme une particule. Dans le tube cathodique d'une télévision, par exemple, l'électron se comporte comme une particule (il a une trajectoire, contrôlée par un champ magnétique, et entre en collision avec l'écran).

Lorsqu'il est dans un atome, l'électron se comporte comme une onde stationnaire. La forme des ondes stationnaires des électrons périphériques d'un atome détermine les liaisons chimiques possibles que cet atome peut avoir dans une molécule.

Le comportement ondulatoire de l'électron s'applique aussi à l'échelle macroscopique, comme dans l'expérience des fentes de Young. Dans cette expérience, l'électron se déplace sur une distance de l'ordre du mètre, et entre en collision avec un écran. Mais il n'a pas eu de trajectoire entre son point de départ et l'arrivée. Sur le trajet, il s'est comporté comme une onde. Ce phénomène, admis pour la lumière, est beaucoup plus intrigant quand il s'applique à des particules de masse non nulle, comme l'électron.


Il est important de mentionner que c’est l’absence d’équivalent macroscopique sur quoi nous pourrions nous référer qui nous force à penser les objets quantiques comme possédant des attributs contradictoires. Il serait inexact de dire que la lumière (comme tout autre système quantique d’ailleurs) est à la fois une onde et à la fois une particule, ce n’est ni l’un, ni l’autre. Le manque d'un vocabulaire adéquat et l'impossibilité de se faire une représentation mentale intuitive des phénomènes à petite échelle nous font voir ces objets comme ayant une nature, par elle même, antinomique.


Dans la mesure où il est établi que l'électron est sujet à la dualité onde - particule, la matière n'est pas de la nature qui est présentée selon Rutherford en 1911

De plus, l'électron (onde ou corpuscule) se soumettant aux fondements de la mécanique Quantique, est à plusieurs "endroits" en même temps sur son orbite dans le nuage électronique

tu noteras, que l'on dit nuage, du fait de cette particularité

Alors, maintenant que ce point est éclaircit, explique moi comment peut on dire que le magnétisme d'un matériaux est dû à l'organisation spécifique de ce que l'on a appelé le "SPIN" de l'électron alors qu'on ne sait même pas ce qu'est un électron ?

Je vais te lire attentivement
Dernière édition par Capt_Maloche le 26/09/08, 10:05, édité 1 fois.
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4533
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 14

Message non lupar Capt_Maloche » 26/09/08, 10:02

La métaphore du cylindre Image

Métaphore du cylindre : objet ayant à la fois les propriétés d'un cercle et d'un rectangleLa métaphore du cylindre est l'exemple d'un objet ayant des propriétés apparemment inconciliables. Il serait à première vue incongru d'affirmer qu'un objet a à la fois les propriétés d'un cercle et d'un rectangle : sur un plan, un objet est soit un cercle, soit un rectangle.

Mais si l'on considère un cylindre : une projection dans l'axe du cylindre donne un cercle, et une projection perpendiculairement à cet axe donne un rectangle.

On a donc bien un objet ayant les propriétés de l'un et de l'autre (mais il n'est ni l'un, ni l'autre). « Onde » et « particule » sont des manières de voir les choses et non pas les choses en elles même.

Notons par ailleurs que dans la description mathématique de la physique quantique, le résultat de la mesure est similaire à une projection géométrique (notion d'observable : l'état de l'objet est décrit par des nombres que l'on peut voir comme des coordonnées dans une base vectorielle, et en géométrie euclidienne, les coordonnées sont la projection de l'objet sur les axes de référence).
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes
Contact :

Message non lupar nlc » 26/09/08, 10:09

En decoupant la piece autrement il y a meme moyen de faire un triangle sur une 3eme projection (donc cercle + rectangle + triangle) 8)
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités