Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités...Explosion à l'université de chimie de Mulhouse

Livres, émissions de télévision, films, revues ou musiques à partager, conseiller, faire découvrir...Réagissez à l'actualité touchant de près ou de loin à l'éconologie, l'environnement, l'énergie, la société, la consommation (nouvelles lois ou normes)...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Explosion à l'université de chimie de Mulhouse

Message non lupar Christophe » 24/03/06, 14:53

MULHOUSE, Haut-Rhin (Reuters) - Une forte explosion a fait un grand nombre de victimes vendredi à l'Ecole nationale supérieure de Chimie de Mulhouse (ENSCMU).

"Il y a un nombre conséquent de victimes", a dit à Reuters un membre du Samu.

Le bâtiment a été "soufflé", selon les pompiers qui sont arrivés rapidement sur place alors qu'une épaisse fumée s'échappait du bâtiment.

Un témoin, Cédric Rideppi, a déclaré à LCI avoir vu "l'intérieur ravagé, plusieurs brasiers".

"On entendait des cris à l'intérieur. J'ai vu un blessé", a-t-il ajouté.

Guy Schultz, président de l'Université de Haute-Alsace, a dit à Reuters que la déflagration s'était produite dans un bâtiment de recherche.

Aude, une étudiante de l'école de chimie qui se trouvait dans un bâtiment voisin, a raconté avoir entendu "une grande déflagration, et toutes les vitres se sont cassées".

L'explosion s'est produite vers 12h25 dans cette école située sur le campus universitaire et a été entendue dans une grande partie de la ville.

Source : http://fr.news.yahoo.com/24032006/290/e ... times.html
0 x




Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1566
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France

Message non lupar ex-océano » 24/03/06, 15:44

[mode parano ON]
Attentat suite aux menaces envers les pays européens dont la france (l'alsace était précédemment une cible pour les islamistes) ?
Le gouvernement va-t'il encore nous cacher la vérité comme pour AZF ?
[mode parano OFF]

[mode galéjade ON]
Christophe a-t'il laissé traîner un réacteur pantone dans un labo de chimie ?
[mode galéjade OFF]

Au dire des infos de 13h, des personnes ont été blessées par le souffle e l'explosion et un bâtiment est détruit. C'est pas du petit BOOOUM.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Message non lupar Christophe » 24/03/06, 16:01

Galéjade késako ? :?:
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1566
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France

Message non lupar ex-océano » 24/03/06, 16:07

(à lire avec l'accent du sud) A marseille, une galéjade c'est une plaisanterie...
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne

Message non lupar jean63 » 24/03/06, 16:47

Je viens de lire sur un autre forum (boursorama) que l'explosion n'aurait pas fait de victimes sauf une personne non étudiante gravement brulée car les étudiants étaient à la cantine au moment de l'explosion aux alentours de 12h30 puisque ça a été annoncé aux infos de FR2 à 13h.

Espérons que c'est vrai car il aurait pu y avoir un carnage. ça me rappelle un vieux souvenir (Toulouse sept 2001, ma fille se trouvait à Supaero, une chance, protégés par la colline de Rangueil, seulement peur et vitres brisées, et nous attente jusqu'à 13h....c'est très long). Les parents ont du avoir une belle frayeur si la dernière info est la bonne, je l'espère pour eux.
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).


Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Message non lupar Christophe » 24/03/06, 16:53

Désolé de te contredire mais il y a un mort :

http://fr.news.yahoo.com/24032006/202/e ... rt-et.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne

Message non lupar jean63 » 24/03/06, 17:23

Ok, quand j'ai lu l'info, ils n'avaient pas retrouvé le corps de ce prof de 40 ans.

C'est un miracle qu'il n'y ai pas eu plus de victimes.

De Robien va aller sur place, il va oublier le CPE .... c'est cet aprem que De Villepin recevaient les syndicats; là c'est chaud et explosif mais sous une autre forme !. Qu'en penses-tu de ce contrat, toi qui est jeune et qui cherche un emploi ?
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
Avatar de l’utilisateur
nonoLeRobot
Kyot'Home Master
Kyot'Home Master
Messages : 779
Inscription : 19/01/05, 23:55
Localisation : Beaune 21 / Paris

Message non lupar nonoLeRobot » 24/03/06, 17:32

Christophe a déjà dépasser la date de péremption non ? :lol:

PS: Soit pas vexé, je serai périmé dans 15 jours
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne

Message non lupar jean63 » 24/03/06, 17:40

Date de péremption...c'est pas grave car au-delà tu bénéficie du CNE (c'est la même chose pour les vieux de plus de 26 ans mais là c'est passé sans manifs et pour cause : loi vôtée en Août 2005 lorsque les salariés sont en vacances... :lol: ).

Pour le CPE, ils se sont bien plantés pour la date (ils ont cru que les vacances de Février suffiraient à faire avaler la couleuvre). :idea:

Pour en savoir plus sur le CNE (source seniorplanet.fr) :

Le contrat nouvelle embauche






Critiqué par les syndicats, défendu par le patronat, porte-étendard de l'action pour l'emploi du nouveau gouvernement, le contrat "nouvelle embauche" fait ses premiers pas depuis le 4 août dernier. Pour le meilleur ou pour le pire ? Modalités, conditions, préavis, indemnités... Détails et analyse.


Licencier un employé sans avoir à se justifier… C’est désormais possible, du moins pour les salariés recrutés avec ce fameux contrat "nouvelle embauche" qui a tant défrayé la chronique. Malgré les critiques des syndicats qui y voient un contrat "au rabais" - car il ne s’agit ni d’un véritable CDD (contrat à durée déterminée), ni d’un traditionnel CDI (contrat à durée indéterminée) -, il a été officialisé par le gouvernement en août dernier. Et il risque bel et bien d’être de plus en plus souvent proposé aux Français en quête d’un nouveau poste. Du moins dans les PME qui comptent au maximum vingt salariés : elles seules sont autorisées, pour l’instant, à l’utiliser. Autant donc connaître les règles du jeu. Le contrat "nouvelle embauche" (CNE) est en théorie un CDI, soumis au Code du travail et aux règles fixées par la convention collective applicable dans l’entreprise. Sa particularité ? Durant les deux premières années, l’employeur est autorisé à y mettre fin en adressant simplement au salarié une lettre recommandée avec avis de réception pour lui apprendre la joyeuse nouvelle. Nul besoin, comme avec un CDI classique, de motiver la décision par une "cause réelle et sérieuse" au-delà de la période d’essai. Et aucune obligation, comme avec un CDD ordinaire, de payer le salaire dû jusqu’au terme du contrat ! Pire, le préavis obligatoire avant de consommer la rupture est nul le premier mois, fixé à quinze jours seulement si le salarié a entre deux et six mois de présence dans l’entreprise, et à un mois au-delà.

Faibles indemnisations

Le salarié ainsi remercié sans ménagement est-il bien indemnisé, comme l’a annoncé le gouvernement ? Sauf faute grave, il a droit à une indemnité de rupture égale à 8 % du montant de sa rémunération brute depuis la souscription du contrat. Cette indemnité n’est ni imposable, ni soumise aux cotisations sociales. En comparaison, celle reçue à la fin d’un CDD représente 10 % du salaire brut, mais est soumise aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu. L’employeur est-il gagnant ? En plus des 8 % réglés au salarié, il est tenu de verser une cotisation spéciale au service public de l’emploi (ANPE et Unedic). Cette dépense est égale à 2 % de la rémunération brute perçue par l’ancien salarié. En principe, l’entreprise paie donc au total 10 % pour le CNE comme pour un CDD. La différence ? Sur la prime de fin de CDD, elle acquitte aussi les cotisations sociales patronales, alors que celles-ci ne lui sont pas réclamées sur la prime de fin de CNE.

Quid du chômage ? En principe, un salarié doit avoir cotisé six mois minimum pour être indemnisé par les Assedic. Il n’y a pas d’exception pour les titulaires d’un CNE licenciés avant ce délai fatidique. Mais un adoucissement est prévu. À condition d’avoir travaillé quatre mois minimum, ils recevront une allocation forfaitaire de 492 euros pendant un mois, quel que soit leur salaire. Soit un peu plus seulement que le RMI versé à une personne seule. Et s’ils n’ont pas travaillé quatre mois, ils ne percevront rien.

Succès… annoncé prématurément !


Les entreprises peuvent conclure autant de contrats "nouvelle embauche" qu’elles le souhaitent. Leur seule contrainte ? Respecter un délai de carence de trois mois avant de proposer de nouveau un tel contrat au même salarié. Il est vrai que si l’objectif de ce dispositif est d’inciter les PME à embaucher pour résorber le chômage, il serait paradoxal d’en limiter l’utilisation. Reste à savoir si l’effet escompté sera bien obtenu…

Le 1er septembre, le Premier ministre avait créé la surprise en annonçant fièrement que près de trente mille CNE avaient été conclus en moins d’un mois. Hélas, les statistiques disent… ce qu’on veut bien leur faire dire. Basées sur les DUE (déclarations uniques d’embauche) que tout patron doit adresser à la Sécurité sociale quand il recrute un nouveau salarié, il s’avère qu’elles sont dans ce cas un peu trompeuses. Mal informés, un tiers environ des employeurs ont, en août dernier, sur ce document, coché la case "contrat nouvelle embauche" pour déclarer… une nouvelle embauche. Nombre d’entre eux, d’ailleurs, dirigent des PME de plus de vingt salariés et ne peuvent pas profiter du dispositif !

Anne-Laure Dujardin
[03 octobre 2005]




........on peut déplacer cette info dans un autre sujet car ça ne concerne pas vraiment l'explosion de Mulhouse, mais les étudiants miraculeusement épargnés par ce boum et bientôt de futurs salariés...oui !!
Dernière édition par jean63 le 24/03/06, 18:25, édité 3 fois.
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité