Laboratoire éconologique: expériences diverses pour l'éconologieAcétate de Sodium comme tampon thermique?

Expériences diverses réalisées par les membres du forums concernant notamment le petit électroménager et la gestion de l'énergie.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 15/07/10, 15:08

chatelot16 a écrit :la vraie question , est que ce principe de stockage de chaleur est interresant pour une grosse energie ?


Non la vraie question est: combien ca coûte à la tonne! :mrgreen: enfin au kWh stocké...

Et accessoirement: combien de fois on peut le regénérer...
0 x




Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6401
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 81
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 15/07/10, 21:13

c'est bien ce que je voulais dire ... est ce interressant financierement

ca me parait un peu faible , et pas sur du tout : si la rection exothermique commence elle se propage rapidement a tout le volume : pas tres pratique pour faire plus gros qu'une chauferette ...

si le but est de stocker la chaleur du soleil je prefere que le soleil separe 2 produit , qui produiront de la chaleur quand on les melange
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 15/07/10, 22:59

Ben à mon avis c'est bien moins intéressant éconologiquement (et même physiquement, j'ai pas fais les calculs) que l'huile de palme: http://www.econologie.com/forums/stocker-de ... t7421.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6401
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 81
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 15/07/10, 23:28

atention : le stockage thermique dans de l'huile de palme ou dans de l'eau a une duré limité , la chaleur se perd avec le temps et la mauvaise isolation ...

un stockage chimique efficace ne se perd pas avec le temps : on peut passer tout l'été a accumuler le soleil , le stocker en sureté et l'utiliser quand il y en aura besoin en plein hiver

enfin reste a trouver un truc avec une densité d'energie un peu meilleure
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 21/07/10, 12:01

Bonne remarque Chatelot, reste à trouver un stockage chimique pas cher au kWh stocké...et le plus naturel possible... :idea:
0 x


dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

considérations globales inévitables !

Message non lupar dedeleco » 21/07/10, 13:53

Pas résolu pour autant car le volume nécessaire est important et son prix d'autant plus élevé que le la densité en énergie est élevée !!
La limite est celle du fuel ou gaz (ou bois) pour passer l'hiver, soit environ 1500 à 2000€ par an pour une maison typique des années 70 à 90 !!! L'investissement est donc limité à 20000 à 40000€ sur 10 à 20 ans.
fuel, 3 tonnes environ, à synthétiser avec le soleil, mais réaction irréversible, CO2 et H2O à la fin à donner à des plantes ou algues sur grande surface redonnant du pétrole ou du bois !!
Calculez pour différents produits réellement réversibles comme cet acétate ou une réaction chimique réversible en cycle (très grand nombre en fait avec de l'eau par exemple, NaSO4 par exemple, chaux etc..) qui utilisent des réactions de faibles énergie ou l'hydratation de l'eau, de fait, à basse température moins de 100°C, typiquement 100 fois moins énergétique que le fuel, et donc il faut 300m3 du produit, comparable au volume de terre ou d'eau à chauffer isolée par 1m de bon isolant, voire 3m de terre (dans ce cas le prix est minimum) !!
Plus la réaction est énergétique avec un volume faible , plus la température sera élevée comme par exemple la chaux (900°C et pas chère) qui nécessite le plein soleil avec parabole !
On mesure mieux à quel point les carburants ne sont pas chers !!

En résumé compact, les carburants ont par molécule une énergie de 1eV (11600°K) et les transitions de phases à T ordinaire comme avec l'eau, de 100 à 300°K, à peu 100 fois plus faible, et donc le volume nécessaire est 100 fois plus, soit une très grande piscine 300m3.
http://en.wikipedia.org/wiki/Electronvolt

Ainsi, le problème n'est pas dans trouver le produit et la réaction (une armada), mais dans diminuer le volume nécessaire, en diminuant au max les pertes de la maison en l'isolant au max, et récupérant l'énergie solaire de l'hiver au max, (maison quasi passive), ce qui est très difficile pour une maison ancienne moderne typique!!!

A mon avis stocker la chaleur de l'été dans la terre profonde sur volume de plusieurs centaines de m3 en creusant des forages me paraît le plus simple.
Il faudrait concevoir une perceuse à percussion robot dirigeable qui tire un tuyau dans la terre dans un petit trou de quelques cm, car alors plus de problème de coût de forage !!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sulfate_de_sodium
Le sel de Glauber, la forme décahydratée, était utilisé dans le passé comme laxatif. Elle a également été proposée pour stocker la chaleur dans des systèmes passifs de chauffage solaire. Cette utilisation profite de ses propriétés de solubilité inhabituelle, ainsi que de sa chaleur de cristallisation élevée (78.2 kJ/mol)....
En 1995, le sulfate de sodium se vendait environ 70$ la tonne aux États-Unis, ce qui en fait un composé chimique relativement bon marché.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 21/07/10, 16:11

Bon matériau pas cher avec 1155KJ/Kg
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chaux_%28mati%C3%A8re%29
http://fr.wikipedia.org/wiki/Oxyde_de_calcium

illustrant concrétement le problème : grosse énergie demande de chauffer beaucoup mais moins de produit !
La chaux demande 900°C !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6401
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 81
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 21/07/10, 21:34

la chaux est un bon moyen d'utiliser la chaleur solaire : le calcaire n'est pas cher , il n'y a qu'a creuser au bon endroit

la chaux vive produite peut etre stocké facilement et longtemps : et elle est aussi utile pour la construction que pour le chauffage

application interressante : absorbeur d'humidité : la chaux vive non seulement absorbe l'humidité mais chauffe en meme temps !

helas pas facile a utiliser , car si la chaux vive part en poussiere c'est un peu dangereux ...


autre reaction du meme genre : le chlorure de calcium : il faut le chauffer tres fort au soleil pour le desydraté : ensuite ca fait un absorbeur d'humidité exothermique , moins fort que la chaux mais sans danger

autre absorbeur de chaleurs solaire tres efficace mais plus compliqué : chauffer a 1200° de la chaux et du charbon de bois : ca fait du chlorure de calcium , facile a stocker ... ensuite il suffit de verser de l'eau dessus pour que ca fasse de l'acetylene : le plus puissant des combustible !

il faudra que je le fasse un jour car mon stock de carbure de calcium que je suis allé cherché chez pechiney ugine kulman a bellegarde sur valserine est bientot epuisé et cette usine n'existe plus ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 11/11/10, 19:22

La chaufferette se regénère sans probleme en quelques heures sur un poele à bois pourvu qu'elle soit placée assez près du poêle mais pas trop pour ne pas endomager la poche en "silicone" ?

Les cristaux blanchis et durcis redeviennent liquides et translucides après quelques heures de chauffage, voici la chaufferette au début de la "regénération":

Image

On va aussi compter le nombre de cycle possible et faire une petites vidéo, vous verez c'est assez impressionnant la rapidité de la cristalisation lorsqu'on craque la pastille "catalyseur"...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 11/11/10, 19:43

Bon ben ca a pris beaucoup moins de temps que je pensais, moins de 1h30 (1h entre les 2 photos).

La 1ere regénération sur le poêle j'avais laissé la nuit sans surveiller. Je rappele que la notice parlait de 10 à 15 min dans de l'eau bouillante (frémissante).

Image

On remarque de petites bulles (début d'ébullition?) dans le produit...

Au niveau des T°, on est environ à 80°C pour la poche:

Image

Alors qu'on est à 130-140°C au niveau de la surface du poele à cet endroit :

Image

Mesures réalisées avec cet excellent thermomètre 3 en 1 : http://www.econologie.com/shop/thermome ... p-326.html

On est donc à 2 craquages de pastille et 2 regénérations maison (+1 en "usine" ?).
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Laboratoire éconologique: expériences diverses pour l'éconologie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités