Faire une recherche 1ere visite? Forums Télécharger Boutique éconologique Annuaire et liens Flux RSS des forums
Index - Inscription aux forums - Membres - Connexion à votre compte -
Home - Rechercher - 150 derniers messages - Newsletter et téléchargements - Plan - FAQ
Besoin d'un appareil de mesure? Trouvez le sur la boutique éconologique!!
Derniers sujets et messages () actifs (voir les sujets sans réponse).
Gestion de l'eau à la maison: forage, pompage, filtration, puits...Récupération, consommation et assainissement Faire soi-même un forage "au bêlier" comment ?


Forum chauffage, thermique, diagnostic, l'isolation, gestion de l'eau, énergies renouvelables ou fossiles et nucléaire, bricolage et la maison, la mobilité et nouveaux transports, société et philosophie, l'économie et finance (durables). Inscrivez-vous ici

Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir des topics ou sujets similaires, CLIQUEZ ICI
Auteur Message
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 1554
Localisation: Perche Ornais

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 07:53     Faire soi-même un forage "au bêlier" comment ? Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
Bonjour à tous,

Ceux qui connaissent mon sujet http://www.econologie.com/forums/mon-ecurie-pro...gique-vt8678.html savent que pour abreuver mes chevaux je recupère l'eau de pluie.
Mais voilà, il se trouve que ce n'est pas suffisant. Soit j'habite dans une région qui n'est pas suffisament pluvieuse, soit mes chevaux boivent trop.
Ma citerne de 1000l ne me permet que 10 jours sans pluie, ce qui arrive relativement souvent et même pendant les periodes pluvieuse les remplissage de la citerne + la consomation fait que je ne pourrais de toutes façon jamais remplir plus que mes 1m3 sauf à de rare exceptions (cette hiver ma citerne n'a encore jamais debordée)
Lorsque celle-ci est vide je dois ammener l'eau avec une autre citerne sur mon 4x4 : Long, pas pratique et pas economique.

J'ai enterpris de creuser un puis pour pouvoir pomper dans la nappe ce que le ciel ne veut pas me donner. C'est long et fastidieux.
J'en ai parlé à un ami qui m'a parlé d'une technique de forage qui consiste à enfoncer à la masse des tubes d'acier jusqu'a la nappe.
Aprés une recherche sur le net j'ai vu que c'était une methode relativement courante. Selon ce que j'ai lu, on peut facilement descendre à 6m ou plus.
Je vois bien comment proceder mais ces recherches n'ont cependant pas eclairé tous les points.

Si des gens ayant déjà mis en oeuvre cette methode pouvaient rapporter leur experience ici ça serait sympa.
Je me demande nottament comment créer la poche d'eau au bas du forrage. Et aussi à quel type de sol cette methode peut bien s'appliquer. Ici on a une couche relativement epaisse d'argile. D'après mes renseignements l'eau se trouve en dessous, par contre je ne sais pas trop quel est la nature du sol sous l'argile. C'est soit du sable, soit du calcaire.
Si c'est du sable je sais que la methode est valable, mais si je tombe sur du calcaire ?
Je vais essayer de me renseigner sur la geologie exacte du coin.

Merci d'avance.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
coucou789456
J'économise des tonnes de CO2
J'économise des tonnes de CO2


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 1024
Localisation: narbonne

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 08:13     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
bonjour

en général, lorsqu'on atteint la nappe c'est qu'il y a une poche symbolique par rapport à un sol argileux. étant donné qu'il y a de l'eau c'est qu'elle circule, donc le sol est perméable à cet endroit.

j'ai utilisé une autre technique mais j'avais à ma dispo de l'eau du robinet. j'avais déjà un puis à 4 m pour évacuer l'eau du terrain et des chenaux de la maison. mais l'eau que je pouvais extraire était impropre à tout autre usage étant récolté par ruissellement dans les environs par toutes les vignes, et il y en a pas mal, et je te dis pas les traitements chimiques que ça reçoit à longueur d'année.

j'ai donc enfoncé dans mon puit à 4 m, un tube pvc noir (du renforcé pour eau sous pression car plus résistant) et planté ce tuyau dans l'argile au delà de la première nappe.

à l'aide d'un tuyau raccordé au réseau eau de ville, je l'ai introduit dans le tuyau pcv jusqu'au fond. la pression disponible faisait se désagréger l'argile qui remontait naturellement en haut du tube pvc. lorsque le tuyau pvc etait trop enfoncé, je collai une rallonge de 2 m, puis je continuai ainsi ...

en tout il nous a fallu 1 jour et 1/2 pour arriver à 13 m. là nous sommes arrivé à la partie où se trouvait l'eau, car il remontait du sable et de petits cailloux et beaucoup moins d'argile. évidemment, il aurai fallu faire sur le coté du tuyau tout en bas des trous pour que l'eau est moins de mal à entrere dans le tuyau mais je l'avais oublié.

la galère car il a fallu extraire les 13 m de tuyau qui était tous collé, et arrivé presque au bout, un partie c'est cassée et est retombée directe dans le trou, ce qui fait que j'ai perdu le forage mais ça c'est une autre histoire.

une fois arrivé à la nappe, généralement l'eau remonte de quelques mètres dans le tuyau. ce qui fait que tu n'as pas souvent besoin d'une pompe spéciale grande profondeur. mais rien ne t'empêche de mettre une pompe grillot, plus économique car fonctionne avec les bras et pas l'électricité.

jeff
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
coucou789456
J'économise des tonnes de CO2
J'économise des tonnes de CO2


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 1024
Localisation: narbonne

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 08:24     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
re

pour avoir de l'eau avec un minimum de pression et si tu n'as pas à ta dispo de l'eau du robinet, il faut faire comme les pros, autour de l'endroit où on creuse, construire une sorte de bassin où l'eau qui remonte du tuyau s'évacue mais ne se perd pas. et à l'aide d'une pompe munie d'une crépine et d'un filtre, réinjecter de l'eau dans le petit tuyau inséré dans le plus gros tuyau pvc. de cette manière avec 200 ou 300 litres d'eau tu devrai arriver à ta profondeur souhaitée.

perso, j'avais foré avec une tuyau en 50 mm de diamètre, ce qui est largement suffisant.

reste malgré tout une grosse inconnue, c'est la nature du sol en profondeur. si il y a des gros cailloux, difficile de continuer ou alors faire comme moi, j'ai utiliser pour des cailloux friables, des fers à béton qui font 6 m de long et soudé à l'arc, puis aplatir le bout pour transformer cette partie comme une "sorte de foret". le tout fixé à une perceuse électrique, ça suffisait largement à désagréger les cailloux, pas des silex bien sur.

jeff

ps : ou au bout souder à l'arc 2 morceaux de fer à béton plus gros et de part et d'autre de la tige.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
coucou789456
J'économise des tonnes de CO2
J'économise des tonnes de CO2


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 1024
Localisation: narbonne

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 08:32     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
re encore

avec ma méthode, l'argile où descend le tuyau s'évacue par le haut et laisse la place au tuyau. encore mieux si tu as la possibilité d'utiliser un karcher avec des prolongateurs pour déboucher les tuyaux ... là le trou se perce comme dans du beurre fondu et le tuyau s'enfoncera jusqu'à tes 10 m facile en moins d'une journée et sans aide extérieure, et de plus le cout du forage sera minimum !!!! l'utilisation d'un furet est aussi utile si on a pas d'électricité à sa disposition, étant donné qu'un furet sert déjà à déboucher des tuyau, l'outil idéal.

dans l'autre méthode, celle que tu évoques, le tuyau doit faire son trou en écartant l'argile, et plus ça s'enfonce, plus c'est dur... et pas question de tomber sur un gros caillou, même friable car là je te dis pas ta galère pour faire passer ton tube en ferraille.

sinon, il te faut construire une sorte de trépied haut de 2 ou 3 m, avec en son sommet une poulie. la masse qui sert à taper le tuyau est maintenue par une corde, une tige en bout est là pour guider la masse quand elle tombe sur le tuyau. mais étant donné qu'il ne sera pas question de remonter le tuyau une fois enfoncé, il doit déjà être prêt pour son arrivée au fond du forage, c'est à dire bout arrondi, c'est le minimum et trous sur le coté pour permettre à l'eau de s'y introduire.

----------------------------

si tu tombes sur du sable, pas de souci l'eau y sera aussi. peu de chance qu'il y ai de la roche juste en dessous de l'argile car l'argile est souvent le résultat de dépôts alluvionnaires anciens sur un lit de rivière donc soit sableux , soit gravillonneux, soit les 2.


jeff
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 1554
Localisation: Perche Ornais

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 09:00     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
Merci pour ton temoignage. Ta technique de forrage me semble interessante. J'y avais eventuellement penser sans trop voir comment proceder concretement, tu m'as donné la solution.
Pour l'instant je vais quand même partir sur une solution du tube en acier pour deux raisons :
- J'ai très peu d'eau sur place
- C'est celle qui semble le plus se pratiquer le plus dans la région (bon après le problème ce que je n'arrive jamais à parler directement aux personnes qui l'ont fait, c'est toujours le cousin du père d'un collègue de la femme du voisin... Laughing )

Le coup du trepied avec la masse c'est ce que j'avais pu voir sur le net a propos de cette technique. D'où le titre ce topic (bêlier)

Comme là où je bosse on à la chance d'avoir des machines outils et des usineurs qualifé, je peux facilement faire faire une pointe en acier à souder au bout du tube pour faciliter l'enfoncement (c'est ce que j'avais prévu)
J'ai vu aussi qu'il fallait percer le tube sur environ 1m à 1.50m pour faire la crepine.
Le collègue qui m'a parlé de cette technique peut aussi me preter un groupe de soudage autonome, pour faire le raccord entre chaque tube.
Il me reste encore à voir le prix du tube.

Par contre je reviens de chez le marchand de materiaux, pour un devis a propos des anneaux en béton de puit, afin de comparer les cout entre puit "classique" creusé à la main (avec tout les efforts que ça demande) et la solution du forrage.
J'en aurais pour 500€ de busage.
Donc a mon avis le calcul est vite fait, si elle est viable par chez moi, la solution du forrage est moins couteuse.

J'ai dans mes connaissance un geomètre qui opère dans le coin. J'espère qu'il aura des infos à la geologie du coin pour me renseigner avec précision où qu'il aura acces à ce genre d'information
(sinon il faut acheter les cartes IGN spéciale, à 35€ et je ne suis même pas sûr qu'elles comportent l'info que je cherche, visiblement c'est juste la nature de la couche superficielle qu'indique ces cartes)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
oiseautempete
J'économise des tonnes de CO2
J'économise des tonnes de CO2


Inscrit le: 19 Nov 2009
Messages: 848

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 09:00     Re: Faire soit même un forage "au bêlier", comment Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
Forhorse a écrit:

Si c'est du sable je sais que la methode est valable, mais si je tombe sur du calcaire ?
Je vais essayer de me renseigner sur la geologie exacte du coin.



Dans les Vosges, à moins d'être bas en altitude (collines pré vosgiennes), il n'y a pas de calcaire, mais le plus souvent du granite et du grès, par endroits côté Alsacien du basalte.
Pour créer une poche (en réalité une poche de gros gravier et de galets débarrassée des particules fines) il faut pomper en continu durant assez longtemps jusqu'à ce qu'il n'y a quasiment plus de sable qui remonte...Mais les nappes des vosges sont généralement assez petites, parfois juste une petite lentille entre l'argile et la roche du socle, plus rarement que de l'argile et de gros blocs de roche (ancien lac glaciaire comblé)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 1554
Localisation: Perche Ornais

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 09:13     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
Euh en fait je suis pas dans les vosges Cheesy Grin
Je vis en Seine-et-marne, dans la Brie... les vosges c'est ma région d'origine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
coucou789456
J'économise des tonnes de CO2
J'économise des tonnes de CO2


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 1024
Localisation: narbonne

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 09:18     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
re

le forage, c'est pour la Brie ou les Vosges ?

ce qu'il est possible de faire, du moins pour 3 ou 4 premier mètres, c'est d'utiliser des tuyaux ferraille à visser entre eux, mais non fermé au bout, une fois enfoncé jusqu'au maximum, les extraire du sol puis ôter la carotte contenue. avec cette méthode, il sera plus facile d'enfoncer les premiers mètres et surtout de voir la nature du terrain en faible profondeur, certes, mais mieux que sur une carte.

sinon, si tu utilise dès le début le tuyau fermé par la future crépine, excuse mon expression mais tu vas en "chier" dès le premier mètre ! car si l'argile est sèche, je sais pas si tu pourras percer façon bélier, et si c'est de l'argile humide, ça fait une consistance un peu caoutchouteuse.

jeff
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 1554
Localisation: Perche Ornais

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 09:32     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
Le forage c'est pour la seine-et-marne.

C'est de l'argile humide, donc le coup de la carrotte j'y crois pas. Une fois enfoncé le tube sera impossible à retirer à moins d'utiliser en engin genre pelleteuse, et ça j'en ai pas.
(je vous jure que l'argile par ici il colle fort !)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
coucou789456
J'économise des tonnes de CO2
J'économise des tonnes de CO2


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 1024
Localisation: narbonne

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 09:46     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
re

pelleteuse, pas besoin, suffit de faire un palan avec 2 poulie à chaque bout, ça va démultiplier ton effort.

chez un ami pas loin de Perpignan, on a percé un trou de part en part du tube et à l'aide d'un morceau de fer à béton, on a fait tourner sur lui même le tuyau, plus facile à extraire si on peut le faire tourner. dans le sens du pas de vis sinon ... !!!

jeff
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bobono
J'économise des grammes de CO2
J'économise des grammes de CO2


Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 355
Localisation: bretagne

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 10:16     Faire soit meme sont forage Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
Les entreprises de location de matériel ont à disposition de petite foreuse ,tout les mètres tu vis un autre bout . Cela sert pour les traversées de route horizontale sans faire de tranché .
Les paysagistes également .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
gegyx
Econologue expert
Econologue expert


Inscrit le: 21 Jan 2005
Messages: 3497

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 14:26     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
Bonjour
Ta méthode évoquée : un obus pointu puis des trous au bout d’un tube en fer, que l’on rallonge en ressoudant des portions de tube et qu’on enfonce à coup de masse, est la technique du "mouton", et pas du "bélier".
Cheesy Grin

Il y a André qui en avait fait référence. Il a du l’utiliser pour faire ses 2 trous, pour sa pompe à chaleur.
Citation:
C'est celle qui semble le plus se pratiquer le plus dans la région (bon après le problème ce que je n'arrive jamais à parler directement aux personnes qui l'ont fait, c'est toujours le cousin du père d'un collègue de la femme du voisin...
Quand bien même, c’est toujours dans le coin et visitable…

Pour la nature du sous-sol, faut demander aux voisins et voir la dénivelé par rapport à ton début de forage.
Tu peux consulter le sous-sol de France qui doit être consultable sur le site du BRGM.

Moi perso dans la région centre à 5km de la Loire il y a 2 m d’argile puis mélange, puis sable. L’eau d’infiltration est à 2,50m. Eau d’Infiltration dans mon coin pollué, donc bonne que pour l’arrosage.

Je relate mon expérience :

J’ai voulu comme les pionniers faire tout moi même, pour pas un rond, mais cela prend du temps.
D’abord avec 2 tiges en L, j’ai fait le sourcier. Etant un sujet moyennement ou peu sensible, il y avait une latence de réaction de 2 m. Tans pis ! Dans un sens, puis en sens inverse, et tu mets un jalon au milieu.

Ainsi tu cernes (imagines) les bras ou des poches d’eau en sous sol.
Là où il y a un nœud ou un croisement c’est préférable d’y creuser.

Fait pas comme moi, j'ai attaqué à un mètre de ma maison et je suis tombé sur la caillasse et les tuileaux du drain... J’ai fait cela finalement en limite de jardin, car cela peut occasionner un affaissement des fondations, sait-on jamais ?

Après je me suis confectionné une tarière avec un gros tube fer de 16 cm avec des dents de requins. Dans l’argile, à peine des rotations d'1/4 de tour et revient, plusieurs fois, et comme cela, tu remontes le tout (la glaise bien accrochée à l’intérieur du tube), soit un cm… Cheesy Grin
Comme c’est lourd, j’ai fait un trépied avec petite poulie (roue de caddie). Ainsi quand le creusoir était bien coincé, au lieu de m’escrimer à relever tout cela, je jouais sur un levier qui décoinçait l’ensemble.
Et ainsi de suite...
A 2 m, il apparut un mélange de sable, puis aussitôt un peu d’eau qui sourdait. Bonheur intense.
Encore 30cm, et puis carrément le sable et l’eau.
Plus moyen de remonter quoique ce soit avec ma tarière.
Pas pressé je refais une structure plus légère avec un soc rayonnant et le reste bouché par une un clapet caoutchouc.
Pas fameux, j’ai du en enlever encore 70cm, mais il retombait les 4/5 que je remontais…
Puis la cata, au fur et à mesure que je creusais, les pans de sable retombaient.
Il fallait tuber.
J’avais récupéré un tube de PVC 125/6 noir de 6 m (tuyau pour conduite sous pression). Avec une scie à onglet (plus fine:1mm), j’avais,fait des stries en oblique sur 1/3 de diamètre, espacée d’un cm, sur le premier mètre du tube : le fond est laissé libre.
J’enfonce le tube. Arrivé au bout de mon trou, je le coupe à 1,70 au dessus du sol.
Faut, de temps en temps, taper sur le tube PVC pour l’enfoncer, en interposant une planche pour ne pas casser le haut du tube. Il y a aussi mes stries découpées pour le passage de l’eau qui fond «élastique».

Là la solution idéale est d’utiliser une grosse pompe qui enlève eau et gravats. Certains font appel à la pompe à m… du camion du réseau d’assainissement.
Moi, têtu, j’ai fait une autre tarière avec de la tôle ajourée, un soc central et un clapet de retenue en caoutchouc qui rentrait dans le tube PVC. Et allons-y …
Pas facile, car il fallait monter sur un escabeau pour atteindre le début du tube avec dans les mains une tarière avec un manche supposé de 5 m.
J’avais allégé le tube central qui n’était plus de « chauffage » mais « ancien électrique en acier», avec un système de rallonge de 50 cm, 1 m et 2 m.
Pénible quand même.
J’ai rajouté un bout de PVC en bout, mais avec le renflement de la jointure c’était plus dur à passer la zone argileuse. Et ainsi de suite.
Il y avait des petit galets qui passaient et d’autres plus gros qui avaient du mal à passer dans mon soc.
Je tapais dessus pour les repousser sur le coté et continuais mon chemin.
En effet on creuse dans la mélasse, et le plus dur pour moi, sans pompe spécifique était de remonter cette mélasse qui sortie de la zone d’eau se vidait de la tarière en emportant du sable avec.

Puis ce fut plus pénible, car il y avait plus de gravelette. C’est là que j’ai enfin arrêté mes travaux d'Hercule...
L’eau est entre 2,20 l'hiver et 3,70 l’été. Le tube fait 5,80 m. la buse de pompage est à 5,20 m.

Avec une pompe moyenne c’est bon en continu, avec une plus puissante, l’eau s’épuise. Dans le tube et revient vite à l’arrêt. Faut faire avec, mais cela équivaut à un robinet de buanderie ouvert à fond. Suffisant pour moi.
J’ai mis du filtre de hotte aspirante tenu avec un élastique autour de la crépine pour retenir le sable fin, nettoyé tout les ans.
Comme je suis en lotissement, pour ne pas gêner le voisinage, j’ai placé la pompe dans un caisson congélateur, séparé, découpé dans un réfrigérateur, avec des tuyaux de passage et une nourrice pour les différentes sorties d’arrosage. L’hiver, faut quand même retirer la pompe ou vidanger les tuyaux sérieusement car cela pète au gel.

Je suis content d’avoir mener ce puits de bout en bout avec mes moyens du bord sans faire appel à une quelconque société. D’avoir fait du sur mesure suivant les difficultés rencontrées, en innovant, en adaptant, en réglant…
C’est ma fierté

Si c’était à refaire, maintenant que je connais la topologie, la hauteur d’eau, je referais avec des buses de 50 cm emboîtables (mais maintenant c’est pas donné), le diamètre minimum est 80cm et plus.
Faut y penser quand on est au fond, à creuser avec une petite pioche recourbée, et à faire remonter les sceaux et y loger une échelle.
A la fin, il suffit de creuser dans l’eau, un mètre maxi pour avoir une bonne réserve d’eau.
Dans mon cas, je ne serais descendu qu’à 4 m.

Au delà de 10 m, il faut faire une demande pour autorisation. L’état recense les puits pour les réguler, les taxer un jour, et voir si vous n’utilisez pas l’eau autrement que pour l’arrosage.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
oli 80
J'économise des tonnes de CO2
J'économise des tonnes de CO2


Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 1076
Localisation: moselle 57

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 19:03     forage par acoups Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
bonsoir, voici ce que j' ai trouvé http://www.youtube.com/watch?v=N3CUnUrMo6s&feature=channel

et voici un organisme qui utilise cette methode evoqué dans leur video http://www.youtube.com/watch?v=o5xBga5OMOQ&feature=channel

avec ce type de systeme http://www.taramyst.com/images/bl_633438_image1.jpg


Dernière édition par oli 80 le Lun 08 Mar 2010, 20:59; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 1554
Localisation: Perche Ornais

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 19:20     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
gegyx a écrit:

Si c’était à refaire, maintenant que je connais la topologie, la hauteur d’eau, je referais avec des buses de 50 cm emboîtables (mais maintenant c’est pas donné), le diamètre minimum est 80cm et plus.


C'est justement le devis que j'ai demandé ce matin.
Pour 10 buses de 90x50 = 500€
soit 100€ le mètre, sans compter la peine de creuser le puit.
C'est ce que j'envisagais au début. Mais comme je sais de source relativement sûre (PLU de la commune) qu'il y'a 4 à 5 mètres d'argile, du coup je suis plus trop sûr du mon coup. Si le sous-sol est sableux à coup sûr, alors le forrage me parait plus rapide.

Par contre pour le desablage, j'ai vu que la location d'une pompe eaux chargée n'est pas exessif à comparer à la peine que tu evoques Shocked
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert


Inscrit le: 21 Jan 2005
Messages: 3497

MessagePosté le: Lun 08 Mar 2010, 19:48     Alerter à propos de ce message! Répondre en citant
Mouiller, inonder la veille creuser un peu le lendemain.

Dans l'argile, tu fais un trou rond plus large.

Arrivé au sable, tu descends la première buse.

Cela se fait bien à creuser à l'intérieur des buses.
Et puis dans le sable, cela se fait au sceau.

Faut une bonne chèvre pour porter les buses.

Si tu te fais livrer les buses avec une pelleteuse, qu'il fasse un avant trou de 3 à 4 m, c'est déjà ça...

Mettre 2 madriers pour consolider les abords du trou.

Pour conjurer ma peur, dans le sable mouillé, serait de m'attacher à une corde pour ne pas être aspiré, par un éboulement en profondeur. Il y a des bîmes, cavités dans ton coin ?
Mr. Green


Dernière édition par gegyx le Lun 08 Mar 2010, 19:52; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum énergies renouvelables, maison, solaire, chauffage, bois, isolation, transports, électricité Index du Forum -> Gestion de l'eau à la maison: forage, pompage, filtration, puits...Récupération, consommation et assainissement Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 1 sur 8

 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Sujets similaires à lire
Sujet Auteur Forum Réponses Posté le
Pas de nouveaux messages Comment isoler les contrecoeurs des f... dede2002 Confort thermique, chauffage et isolation de votre habitation 2 Ven 31 Oct 2014, 13:14 Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages Comment installer un climatiseur faci... mounir231 Confort thermique, chauffage et isolation de votre habitation 2 Ven 24 Oct 2014, 22:48 Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages Comment les syndicats font la Loi. C ... Christophe Société et philosophie 0 Ven 17 Oct 2014, 23:00 Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages Comment faire patienter les piétons ... grelinette Déchets et recyclage, traitements et analyse du cycle de vie 5 Mer 08 Oct 2014, 08:46 Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages Aide pour faire economie chauffage ma... wervaecke Confort thermique, chauffage et isolation de votre habitation 4 Ven 03 Oct 2014, 09:37 Voir le dernier message




Sélection de produits de la boutique éconologique:
Pressoir à jus de fruit inox Ecowatt 850 USB Gausmetre pour mesure de champs magnétiques Sonde enregistreur USB de température et humidité autonome Multiprise multi interrupteurs Vanne thermostatique électronique à programmation journalière et hebdomadaire
Savons de Marseille artisanaux au Beurre de Karité Bio Imprimante 3D K8200 Eclairage Led: spots, transformateurs, rubans... Petit panneau solaire photovoltaïque 5W Thermometre hygromètre Wattmètre sur prise Brennenstuhl PM231 E
Nouveautés du site et d'ailleurs (votre Flux ici? Contactez-nous pour un partenariat)
Nouvelles économiques Les nouvelles: Les téléchargements: Les articles: Petites Annonces: donner, troquer, échanger...
Accueil du site Légalité et droits de reproduction La Boutique éconologique Réferencer votre site internet
Flux RSS Partenaires, annuaire et liens Etre membre du site Annoncer ou faire votre publicité sur Econologie.com?

Econologie.com est partenaire de Econologie.info, blog de la consommation durable et Oliomobile
Le site econologie.com est déclaré à la CNIL numéro 1168942
Google Forum Sitemap - Rss derniers sujets des forums
Powered by PhpBB et PhpBB SEO
Econologie.com: énergies renouvelables, maison, isolation, solaire et économies d'energie