Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Radiomètre de Crooks

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
SixK
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 350
Inscription : 15/03/05, 13:48

Radiomètre de Crooks

Message non lupar SixK » 05/04/06, 22:24

peut-etre une nouvelle voie a explorer pour fabriquer de l'energie a faible cout : le radiometre de crooks.

Image

Image

je viens de voir ca dans un magasin en ville, le concept est le suivant, des pales peintes d'un coté en noir de l'autre coté en blanc, sur un axe avec des frottement faibles, le tout exposé a la lumiere du soleil dans une atmosphere sous vide (partiel), ca tourne ;)

SixK
0 x




aidiv
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 20/12/04, 18:57

Message non lupar aidiv » 06/04/06, 09:48

Bonjour, cela utilise le vent solaire pour tourner, c'est une idée retenue par des chercheurs au cas ou une météore s'approcherait trop pres de la terre, leur idée est de le peindre en blanc pour que le soleil dévie la trajectoire.
mais le rendement est largement réduit sur terre a cause de l'epaisseur de l'atmoshère.
je me suis toujours demandé si ça marcherai en plus gros, une grosse bulle avec des plaques d'un m2??
0 x
bebeours
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 65
Inscription : 08/03/06, 11:10

Message non lupar bebeours » 06/04/06, 10:00

l'idée est interessante, ce qui risque d'etre compliqué c'est le vide d'air et l'absence de friction qui doit avouer une faible puissance développée. il faut aussi à mon avis utiliser des matériaux très léger pour construire les pales. Le systeme peut aussi etre emplifié par un jeu de miroir.
Je me demande aussi si une reflexion (mental) ne doit pas etre portée sur les couleurs à utiliser de part et d'autre de la pale pour optimiser le rendement.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Castor
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 127
Inscription : 06/04/06, 22:15
Localisation : France: IDF

Message non lupar Castor » 07/04/06, 21:13

Bonjour.

Je serais curieux de savoir sur terre quelle puissance peut être fournie par ce genre de systéme. Intuitivement, je suppose que cela doit être très faible.
Je crois que la "voille solaire" à été envisagée comme moyen de propulsion spacial.
Mais sur terre, le vent "courant d'air" doit pouvoir délivrer une puissance largement supérieure au vent solaire. Une éolienne, me semble plus simple à réaliser et plus rentable.

Je ne connaissait pas ce systéme, merci de me l'avoir fait découvrir.
0 x
aladin
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 20/10/05, 21:11

Message non lupar aladin » 07/04/06, 21:43

J'ai justement un radiomètre solaire ,c'est très ancien!
ce n'est pas le vent solaire qui fait tourner les ailettes
dans l'ampoule, en plein soleil ça tourne vite
explication fourni avec l'appareil :
"Dans l'ampoule du radiomètre,existe un vide partiel produit par
l'air qui a été raréfié de façon a garder un équilibre entre la résistance de l'air et la force rotative de l'énergie solaire.Les surfaces noires des ailettes absorbent plus de lumières que les surfaces blanches qui la réfléchissent.Plus les molécules contenues dans l'ampoule se réchauffent, plus forte est la pression
sur les surfaces noires , les ailettes commencent alors à tourner
(théorie moléculaire de Bronw)"
0 x


Avatar de l’utilisateur
Castor
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 127
Inscription : 06/04/06, 22:15
Localisation : France: IDF

Message non lupar Castor » 07/04/06, 21:58

Merci beaucoup pour ces explications.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45033
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 153
Contact :

Message non lupar Christophe » 08/04/06, 11:26

1) Il ne faut malheureusement pas esperer recupérer une energie importante avec ce systeme si il utilise les vents solaires

Il n'y a qu'a voir la surface trés importante des voiles solaires des futur engin spatiaux pour s'en convaincre...sachant que les frottement la haut sont nul et que les vents solaires sont sans doute bien plus puissants...

D'ailleurs vous saviez que la Nasa s'est inspiré des pliages japonnais ( me souviens plus le nom ) pour le confinement de ces voiles ?

2) Merci aladin pour la 2ieme théorie que je comprend mieux...mais alors pkoi faire un vide partiel si c'est le réchauffement des molécule qui fait bouger la chose ? :?:

Finalement c'est un moteur solaire "à vent"...

3) Question subsidiaire : kk1 sait pkoi cela s'appelle un radiometre ? C'est sensé mesurer l'intensité lumineuse du soleil plus que son rayonnement ( mais comme c'est lié...) ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3433
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 1

Message non lupar gegyx » 08/04/06, 12:29

Le vent solaire est constitué essentiellement de protons, d’électrons et de noyaux d’Hélium avec des traces infimes d’ions d’éléments plus lourds, tels que l’oxygène ou le carbone. Il s’échappe continuellement et dans toutes les directions de la surface du Soleil et baigne l’ensemble du système solaire.
Il va être utilisé sur les projets de voiles solaires pour le déplacement dans l'espace, il s'agit d'une poussée sur une surface quelconque, par l'impact massique des différents constituants éjectés du soleil (voyage sans retour).
C'est possible, car c'est dans le vide (pas besoin de CX optimal), conservation de la vitesse initiale et accélération constante, due aux impacts nouveaux.
Dans le radiomètre, c'est différent, puisque 2 voiles antagonistes sont exposées en même temps…
Qui plus est, ce n'est pas la voile blanche, réfléchissante, qui s'éloigne.. mais la voile noire…
Il n'y pas de vide complet, mais un peu d'air. Qui permet l'échauffement de molécules, à proximité du noir, et le mouvement brownien repousse la voile noire.
Intensité lumineuse du soleil, directement proportionnelle à l'échauffement des molécules, qui influent sur la vitesse de rotation.
Sur le site d'un jeune ingénieur, soutenu par J-P Petit:
http://www.imaginascience.com/boutique/ ... f=111#haut
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45033
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 153
Contact :

Message non lupar Christophe » 08/04/06, 12:36

gegyx a écrit :Sur le site d'un jeune ingénieur, soutenu par J-P Petit:
http://www.imaginascience.com/boutique/ ... f=111#haut


Tous n'ont pas cette chance...Faut croire qu'il faut faire du commerce pour avoir la "bénédiction" de Petit... hihihihi !
0 x
Le Passant

Message non lupar Le Passant » 08/04/06, 12:50

Econologie a écrit :[...]

2) Merci aladin pour la 2ieme théorie que je comprend mieux...mais alors pkoi faire un vide partiel si c'est le réchauffement des molécule qui fait bouger la chose ? :?:
[...]


Trop d'air dans l'ampoule = trop de friction, ça ne permettrait pas d'obtenir une vitesse de rotation aussi rapide?
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités