Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Z-machine vs ITER

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 127

Message non lupar Ahmed » 28/04/08, 12:43

Tu écris :
…au fait qu'un grand nombre d'humain n'ont pas accès à un minimum d'énergie.
cela ne signifie pas que l’énergie soit insuffisante, seulement que 20 % de la population se réserve le droit de gaspiller cette énergie, comme elle le fait pour l’ensemble des ressources de la planète. Comme tu le vois, ce n’est pas un problème technique.
Il faut des solutions et pas des vœux pieux ou des considérations philosophiques dont seuls des citoyens nantis peuvent se payer le luxe.

Le vrai luxe serait de faire l’économie de toute réflexion. Sans définition précise du but il serait tout à fait invraisemblable d’arriver à quoi que ce soit ! En fait, c’est postuler implicitement que les objectifs poursuivis aujourd’hui sont ceux qu’il faut rechercher demain en mettant en place de nouveaux moyens à la place des énergies défaillantes.
Il est tout à fait possible, avec les moyens techniques actuels, mais avec une autre organisation, de rendre les stocks de pétrole durables et de diminuer la pollution dans de larges proportions.
0 x




Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 28/04/08, 13:56

Réponse à Ahmed
(Je ne peux pas te citer directement sinon je n'arrive plus à accéder au forum, j'sais pas s'qui s'passe)

Désolé, mais c'est aussi un problème technique, car pour distribuer de l'énergie, il faut aussi avoir les moyens d'en produire, si possible sur place et sans polluer.
Croire que produire de l'énergie sans polluer consiste obligatoirement à reproduire les objectifs poursuivis jusqu'à présent semble être ton obsession, mais ne prend pas en compte l'évolution des mentalités auxquelles nous assistons actuellement.
En ce qui concerne les carburants fossiles, à mon sens il ne suffit pas de les gérer autrement et de les économiser, il faut carrément cesser de les brûler.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 127

Message non lupar Ahmed » 28/04/08, 20:36

Ca n'est pas mon obsession mais celle de l'immense majorité de tous ceux qui sont manipulés par la machine à décerveler (TV). Certes, des écolos chics et héliportés (la Vérité ne vient-elle pas d'en haut?) comme Hulot et Arthus-Bertrand sont venus porter la bonne parole du nouveau catéchisme et tous le monde est maintenant conscient des limites du système. Mais la prise de conscience s'arrête là et chacun souhaite changer les quelques paramètres critiques pour pouvoir mieux continuer. C'est-à-dire agir sur les symptômes et non sur les causes profondes. La confrontation aux limites s’est brusquement accélérée car le modèle occidental a été copié par d’autres pays*, alors que par essence il n’est pas généralisable et ne le sera d’ailleurs jamais.
*même si, à l’intérieur de ces pays, il ne concerne qu’une fraction de la population.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 28/04/08, 20:59

Ahmed a écrit :car le modèle occidental a été copié par d’autres pays*, alors que par essence il n’est pas généralisable et ne le sera d’ailleurs jamais.


Tour à fait d'accord avec toi, mais que proposes-tu, dans la pratique, pour les choses changent rapidement et pour que la production d'énergie cesse de polluer la planète ?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 127

Message non lupar Ahmed » 01/05/08, 13:42

Comme je l’ai déjà écrit, le problème de l’énergie n’est qu’une partie d’un problème global et ne résoudre que cet aspect ne fera que relancer la machine à consommer et aboutir à d’autres impasses. Le plus urgent est d’essayer de comprendre le fonctionnement du système et ses évolutions possibles ; Pour cela il existe des arsenaux d’armes d’instruction massive que sont les bibliothèques et le net. Vois Illitch, par exemple, examine ses idées et celles de bien d’autres, sans oublier ceux qui ont des avis différents ou opposés : tu en déduiras ce qu’il est convenable de faire.
Sans cette compréhension, lorsque le système productiviste trouvera ses ultimes limites, le gâteau se rétrécira et s’instaurera un écolo-fascisme. Il en va de la politique comme du cours de l’eau : ils suivent toujours la ligne de pente la plus aisée. Sur fond de crise, tabler sur les vieilles peurs et les évidences trop apparentes est toujours payant !
Le seule voie possible me semble être une réduction volontaire de nos consommations, pas seulement parce que les limites physiques ne laissent pas d’autres voies, mais parce qu’il y a un champ immense de possibilités de vivre mieux (par exemple remplacer la compétition par la coopération : personne ne s’en sortira tout seul). Ce qui risque de »coincer » le plus vite est peut-être le pétrole et la nourriture, puisque 1-c’est une source d’énergie peu substituable 2- pétrole et nourriture sont liés. Comme Voltaire, je t’invite donc à cultiver ton jardin, dans les 2 sens du terme !
0 x


Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 01/05/08, 14:50

Ahmed a écrit :, le problème de l’énergie n’est qu’une partie d’un problème global et ne résoudre que cet aspect ne fera que relancer la machine à consommer.

Et en attendant que ces belles idées (que je partage évidemment) aboutissent, on continuera a fabriquer des centrales thermiques et des centrales à nucléaires à fission, et à polluer gaillardement. Désolé, je ne suis pas d'accord, il n'est plus temps de rêver ni de faire la leçon aux autres, il faut agir, et vite !
D'autre part, si nous pouvons nous offrir le luxe de réfléchir à nous passer d'énergie, c'est bien parce que nous en avons à gogo. Ces idées de nantis feront bien rigoler (jaune) les démunis qui n'ont aucun accès à l'énergie.
Au fait, quelle est la surface de ton potager et tes panneaux solaires ?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 127

Message non lupar Ahmed » 01/05/08, 15:26

Une moindre addiction à l'énergie et aux matières premières est la condition préalable à une répartition plus équitable. A l'échelle du globe, c'est éxactement ce que tu dénonces: c'est bien parce que certains les accaparent à leur profit que les autres n'en disposent pas!
Contrairement à une éventuelle reconversion vers de nouveaux systèmes de production énergétique, le recours à tous ce qui est économie d'énergie, auraient des effets immédiats comme les transports en communs ou une meilleure organisation des flux (sans les exclurent toutefois).
Les moyens d'actions individuels restent très limités mais doivent être employés, toutefois je ne pense pas qu'il soit facile de faire renoncer nos dirigeants aux centrales nucléaires...
Qu'entends-tu personnellement par passer à l'action?
Je ne peux pas (et le regrette) installer de panneaux solaires, par contre je te rassure, je cultive bien un jardin (sans engrais ni pesticides) et ne me contente pas de le conseiller aux autres.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 01/05/08, 15:33

Ahmed a écrit :Une moindre addiction à l'énergie et aux matières premières est la condition préalable à une répartition plus équitable. A l'échelle du globe, c'est éxactement ce que tu dénonces: c'est bien parce que certains les accaparent à leur profit que les autres n'en disposent pas!.

Attendre que les accapareurs se convertissent à l'altruisme ? On peut toujours rêver et on risque d'attendre longtemps.
Désolé, on n'a plus te temps.
Et puis, ce n'est pas parce que je fais un régime que çà donnera à manger à ceux qui ont faim. Il faut produire l'énergie et la nourrituture là où elle manque.
Le seul moyen d'empêcher la construction de centrales polluantes, c'est de trouver un moyen de produire de l'électricité moins cher, sans polluer. Du coup, les centrales polluantes cesseront d'être rentables et on arrêtera d'en fabriquer.
Félicitation pour ton potager bio !
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4976
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 127

Message non lupar Ahmed » 01/05/08, 17:15

Dans la première partie de ton poste tu dis la même chose que moi, serais-je obscur?
Bon, comment tu fait en pratique, pour mettre en place cette machine?
Je ne suis pas certain que nous auront le temps de réaliser des choses complexes.
Tiens, je te donne un lien, ça pourrait t'intéresser:
http://www.solareuromed.com/
Même si ça me semble un brin centralisé, c'est toujours mieux que du nuclèaire ou les futures centrales à charbon qui nous pendent au nez (avec peut-être, en prime, un système de captation du CO2 pour faire un peu plus compliqué...).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 01/05/08, 18:17

Ahmed a écrit :comment tu fait en pratique, pour mettre en place cette machine?
Tiens, je te donne un lien, ça pourrait t'intéresser:
http://www.solareuromed.com/

- A mon avis, les grandes centrales solaires ne sont rentables que s'il y a suffisamment de soleil. Sous nos latitudes, je doute que, dans un avenir proche, elles soient en mesure de rivaliser avec le nucléaire à fission (et sa pollution radio-active).
- Réduire la consommation d'énergie réduira la pollution, mais ne la supprimera pas.
Si les producteurs d'énergie n'arrivent pas à vendre leur produit, ils produiront moins plutôt que de le donner gratuitement à ceux qui n'ont pas les moyens de l'acheter.
- Je ne vais pas revenir sur la technique de la striction magnétique abondamment évoquée en long et en large sur les 2 liens au bas de ce post, grâce à Logan qui a introduit ce sujet sur ce forum. Tu y trouveras les références des articles de JP PETIT qui apportent toutes les explications souhaitables. C'est d'ailleurs le seul physicien français qui s'est pris la peine d'analyser cette filière (ses collègues qui ont le culot de le critiquer aujourd'hui, étaient sans doute trop occupés à participer à des congrès sur les super-cordes, théorie tellement féconde qu'en 3 décennies, elle n'a fait l'objet d'aucun protocole expérimental... Il est vrai qu'elle a le gros avantage de ne menacer aucun intérêt établi.)
En gros, ce qu'il faudrait faire, pour peu que quelques crédits y soient consacrés : améliorer la z-machine française de Gramat (actuellement monopolisée par l'armée) pour mieux comprendre le phénomène des hautes températures obtenues, puis lancer l'étude et la construction d'un prototype de centrale à fusion hydrogène-bore réalisable rapidement avec les moyens techniques actuels car elle n'est pas confrontée à des phénomènes théoriques non résolus comme ITER.
Dernière édition par Cuicui le 03/05/08, 18:42, édité 9 fois.
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 10 invités